Langue française

  • L'enfance de Louise, dans les années soixante-dix en France, est marquée par les difficultés financières de ses parents, leur peur de l'avenir, leur désarroi et leur tristesse, une forme de désolation qui contamine tout, jusqu'à la couleur des ciels. Face à cette réalité, Louise oppose une détermination forte : elle ne vivra pas la vie de ses parents. Elle ne sera ni pauvre ni triste ni résignée.
    Guidée par un attachement farouche à sa liberté, rebelle à toute forme de domination, Louise est à la recherche de ce qu'elle va devenir. Elle se cogne, elle bute, elle expérimente, mais elle ne lâche pas. Elle poursuit sa quête jusqu'à ce jour d'été que rien ne distinguait... où un événement survient dans sa vie, une rencontre qu'elle attendait depuis longtemps.

    Un roman sur la fidélité à soi-même, l'amour et le désir de liberté.
    Stéphanie Chaillou est née en 1969. Après L'Homme incertain et Alice ou le Choix des armes, parus chez Alma éditeur, elle signe ici son troisième roman.

  • Mad vit dans son camion depuis quinze ans, traînant derrière lui les moutons qu´il conduit chaque semaine à l´abattoir. Son seul contact avec le monde extérieur : le rock et, de temps en temps, un arrêt chez Jo.
    Et puis il y a Ciao, le vieux fou qui hante depuis des années les stations-service des aires de repos.
    Mad, Jo et Ciao prennent la route ensemble à la rencontre de leurs histoires, de leurs démons. De leurs vies.
    Un périple haletant de Valence au Mont-Saint-Michel. Une plongée au coeur du monde des routiers.

  • Maldonnes Nouv.

    Maldonnes

    Serge Quadruppani

    Dans sa jeunesse révolutionnaire, Antonin a voulu être bandit, mais il a dû admettre qu'il n'était pas doué pour ça, et il est devenu auteur de romans noirs et traducteur. Un matin, des décennies après, alors qu'il attend Olga, boxeuse féministe et amour de sa vie, apparaît Guillaume. Fils d'un droguiste assassiné par un braqueur dont Antonin a soutenu la libération, il est venu lui demander des explications. La rencontre de ces trois-là va engendrer la catastrophe qu'Antonin attend depuis toujours.
    Polar ou autofiction mensongère ? On plonge dans l'histoire agitée de la fin du XXe siècle, dans une étrange course au trésor évoquant de célèbres affaires politico-judiciaires, de l'après-68 et des années Mitterrand au G8 de Gênes. Antonin, le narrateur funambule mais quelque peu démuni devant les changements du monde, tourne autour de la question : comment se mettre à la place d'un autre, en particulier quand on est un intellectuel et que cet autre tue ? L'auteur, lui, relève le défi dans une intrigue formidablement bien construite autour de personnages inoubliables, avec les armes de la littérature : la verve, l'humour, le style.

  • Après une première greffe du rein faite en urgence en 1952, le premier programme de greffes de rein au monde est lancé à Necker en 1960. Constituée et soudée par le Pr Jean Hamburger, l'équipe chirurgicale et médicale va procéder très longtemps dans des conditions non définies par la loi : don familial de rein, prélèvement sur coma dépassé, le tout dans l'anonymat absolu et le non financement. Faisant exploser la connaissance - notamment l'immunologie -, les greffes vont se multiplier en France et dans le monde entier, et en dix ans, toucher tous les organes. Une loi s'impose enfin en 1976. La transgression aura duré seize ans... Depuis, le monde a changé. L'éthique d'alors cède la place à la marchandisation du corps...

  • C´est avec une simplicité désarmante que l´auteur nous livre ici ses frasques dans un récit d´abord imprégné de l´euphorie illuminée des années soixante-dix, puis vite rattrapé par le drame. Si elle a conscience que son parcours n´est pas un exemple, à aucun moment elle n´exprime de regrets ou ne porte un regard amer sur ses expériences. Car sa vie a beau être cabossée, bardée de cicatrices et boiteuse, elle n´en continue pas moins de la porter envers et contre tout, se montrant ainsi digne de cette vibrante déclaration d´amour qui lui est faite. Sylvie Dal-Molin est un personnage haut en couleurs, unique, dont la vie est si sublime et tragique à la fois que même un auteur de fiction n´aurait pu l´inventer, la jugeant trop invraisemblable. Elle est une femme qui, pour le meilleur et pour le pire, semble avoir tout connu : les fugues et autres rébellions adolescentes, les matraques des CRS, les drogues en tout genre, le mariage et la maternité à seize ans, la prison, les voyages aux quatre coins du monde... et le sida, qui a fauché presque sans prévenir une génération pour laquelle il n´était qu´une menace lointaine, presque abstraite.

  • L.A. blues

    Gérald Cursoux

    Los Angeles, années soixante-dix, la ville de tous les dangers. En se rendant au Bonaventure, Ed sait qu´il tombe dans un traquenard. Mais la vie de sa secrétaire est en jeu. Le Privé est censé témoigner contre le Parrain de la Mafia de Los Angeles. Il a vu Conti sortir du Tiger´s Club avec son 38 encore fumant. En lui mettant un meurtre sur le dos, les hommes de Vittorio Conti rendent son témoignage irrecevable. Mais en assassinant Kim Suy, Vittorio a ouvert les hostilités entre les Chinois et le clan de Conti. Et Ed souhaite bien tirer son épingle du jeu. Des règlements de compte dans lesquels les derniers sortiront les premiers... comme cette petite Indienne métisse qui empoche le magot !

  • Exceptionnellement, les Éditions Chronique vous font revivre les années disco, avec ses plus grands tubes et ses légendes éternelles qui ont à jamais marqué l'histoire de la musique. Dans cet ouvrage, ambiance boules à facettes, shorts, rollers et paillettes garantie ! Une déferlante culturelle toujours d'actualité, à découvrir au quotidien et en musique ! La collection "Nostalgie" des Éditions Chronique propose une série d'ouvrages consacrés aux différents phénomènes culturels et sociaux qui ont marqué toute une époque et les fait revivre à travers des textes et de nombreuses illustrations. Pour découvrir tous les autres ouvrages de notre collection et l'ensemble de notre catalogue, venez consulter le site des Éditions Chronique.


  • Rebecca est réfléchie, pudique, tourmentée et amoureuse de Lucien. Patiemment, elle devient ce qu'elle doit apprendre à être, et s'envole, enfin. Avec ce roman aussi grave qu'aérien, Charlotte Brouillot touche du doigt l'essentiel. Drôle et sérieuse, sa plume déroule une histoire de vie, dans ce qu'elle contient de plus amer et de plus beau.

  • Lancé à toute allure sur sa moto, Olivier manque de renverser Laurent et chute. Lorsque ce garçon trop blond aux yeux trop bleus l'aide à se relever, Olivier sait déjà que sa vie vient de se jouer sur un coup de frein. Pour Laurent, fuyant le domicile familial et l'indifférence paternelle, les choses sont moins évidentes. Le temps d'un été perdu au coeur des années 70, ballottés par une société en plein bouleversement, les deux garçons vont se croiser, apprendre à s'aimer, à se déchirer, à se retrouver. À dire adieu à l'enfance pour devenir des hommes avec l'azur de la Méditerranée pour seul témoin.

empty