Le passeur

  • Dans une enquête digne d'un thriller, Juliette Tournand démontre avec brio que Clytemnestre, héroïne détestée des tragédies grecques, est en réalité, sous la plume d'Eschyle dans L'Orestie, une dirigeante de premier plan, une mère protectrice et la créatrice de la justice en démocratie. Une figure à redécouvrir pour éclairer le temps présent.Sophocle est considéré comme le père de la philosophie et de la psychologie, le " paradigme de la tragédie " selon Aristote. Il est enseigné dans les écoles au détriment d'Eschyle, qualifié de rustre et dont les tragédies seraient moins abouties. Or, Juliette Tournand démontre avec rigueur et clarté que les tragédies d'Eschyle, L'Orestie notamment, sont des trésors, des oeuvres riches, complexes et nuancées, infiniment plus subtiles que celles de Sophocle qui créa les premiers " blockbusters " au prix de simplifications abusives, notamment envers les personnages féminins.
    Au coeur de L'Orestie, Clytemnestre, la reine meurtrière assassinée par son fils, figure honnie depuis des siècles, se révèle en fait une femme qui a dirigé seule son pays de main de maître, sacrifié sa réputation pour rétablir la justice, puis sa vie pour, posant les fondements de la justice moderne, sauver sa descendance et rendre un avenir à sa cité.
    Par de courts chapitres rythmés et dans une langue fluide et accessible, Juliette Tournand relit
    L'Orestie sous la plume d'Eschyle, et en dévoile les multiples thèmes entrant en résonance avec les temps présents : la nature, la sagesse, la justice, la théologie, le féminin, la sociologie des foules et de la famille, la psychologie et la psychanalyse et surtout la démocratie. Une oeuvre précieuse à découvrir ou redécouvrir qui se révèle aussi palpitante que les meilleures séries !

empty