• Je suis romancier.
    J'invente des histoires. Des intrigues. Des personnages. Et, je l'espère, une langue. Pour dire et questionner le monde, l'humain.
    Il m'est arrivé une mésaventure, qui est une tuile pour le romancier qui partage ma vie : je me suis trouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit au mauvais moment ; donc lui aussi.

    Erwan Larher écrit à la main, ce qui lui laisse peu de temps pour faire autre chose de sa vie.

    Erwan Larher, après avoir travaillé dans l'industrie musicale, a tout quitté pour se consacrer à l'écriture. Après Qu'avez-vous fait de moi ? et Autogénèse(Michalon, 2010, 2012), il a publié L'Abandon du mâle en milieu hostile et Entre toutes les femmes (Plon, 2013, 2015).
    L'Abandon du mâle en milieu hostile a reçu les prix Claude-Chabrol et Louis-Barthou (de l'Académie française). Erwan Larher publie désormais chez Quidam éditeur: Marguerite n'aime pas ses fesses (2016).

  • Pour la première fois, des officiers de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure), racontent avec franchise leur travail sur le terrain. Nous les accompagnons dans leurs surveillances et l'espionnage de djihadistes, le recrutement de sources, le démantèlement de réseaux terroristes, la manipulation rocambolesque d'un responsable du programme d'armement syrien... Ces missions ont lieu tous les jours, sous nos yeux, mais nous ne les voyons pas.Ce carnet de bord, rédigé sur plusieurs années, offre une radiographie sans précédent des succès et des ratages du renseignement intérieur. On y découvre comment la France a échappé à un attentat chimique qui aurait été bien plus meurtrier que ceux du 13 novembre 2015. Comment certaines figures du djihadisme mondial sont passées entre les mailles du filet sécuritaire. Comment les réorganisations des services et stratégies de carrière de la hiérarchie mettent parfois à mal les missions les mieux préparées.Au cours du récit, on croise des services secrets "amis" et parfois concurrents, comme le Mossad ou la CIA. On traque les tentatives russes ou chinoises de recrutement au coeur des industries stratégiques française, ou les nationalistes corses aux marges du banditisme. On subit les contrecoups de la guerre feutrée entre services français en charge de la lutte antiterroriste. Coups tordus, ordres venus "d'en haut", parfois très politiques, grand banditisme, trafics au nom de la raison d'État... Cette plongée inédite au coeur des services nous fait entrer dans un monde terrifiant de vérité auquel nous n'avions jamais eu accès.  Alex Jordanov est journaliste d'investigation et documentariste. Il a travaillé notamment pour Capa et "Le Vrai Journal" de Canal+ et sillonné de nombreux pays du Moyen-Orient. Il a déjà publié chez Nouveau Monde éditions Merah, l'itinéraire secret (2015), ainsi que dans L'Obs, First Look Media et le New Yorker.

  • Les riverains

    Corinne Atlas

    Les habitants d'un immeuble ancien d'un quartier populaire de Paris se côtoient sans pourtant bien se connaître. En apparence, ils ont peu de choses en commun.
    Mais, nous sommes un jour de novembre 2015, et un événement terrible au Bataclan va interrompre le cours de ces vies ordinaires et singulières.
    Face à la grande violence se manifeste une évidence: la solidarité à travers une chaine humaine protectrice qui révèle la foi dans la vie.
    Un sentiment naturel de fraternité révèle chez les riverains l'urgence de l'entraide. Il n'y aura pas de héros mais, chacun à sa manière, va se métamorphoser en brave, en lâche ou en pourvoyeur de réconfort.

    Née à Paris, Corinne Atlas est romancière, dramaturge, scénariste et metteuse en scène.

    Elle est l'auteur de scénarios de téléfilms, dont « La Famille formidable » et « Le triporteur de Belleville ».

    Après "Les Soeurs Ribelli" publié aux éditions Fayard en 2012, (Pocket 2013) et finaliste du Prix des Maisons de la Presse, après "Les Filles chéries" publié aux éditions du Seuil en 2015, (Pocket 2018), Les Riverains est son troisième roman.

  • Tuerie de Charlie Hebdo, prise d'otages à l'Hyper Cacher, attentats au Stade de France, au Bataclan et dans les rues de Paris en 2015, course meurtrière d'un camion à Nice le 14 juillet 2016, assassinat du père Hamel... Depuis deux ans, la France vit un traumatisme collectif : nous sommes tous choqués. Face à ces tragédies, les mêmes questions reviennent. Comment se réparer ? Pourquoi réagissons-nous différemment aux événements ? Quels sont les soins adaptés et les maladresses à éviter ? Comment fonctionne la résilience individuelle et collective ? Pourquoi le débriefing avec un thérapeute est-il important ? Les commémorations sont-elles souhaitables ? Que sont les blessures invisibles ? Que nous apprennent les neurosciences ? Au fil des témoignages de rescapés des attentats, d'otages de zones de guerre, de combattants d'Afghanistan ou d'Algérie, ce livre redonne espoir à tous ceux qui vivent une blessure psychique. Le professeur Patrick Clervoy, spécialiste du choc post-traumatique, donne les clés pour aider les victimes et leurs proches, les professionnels mais aussi les voisins et simples spectateurs des attentats. Il pose des mots réparateurs sur ces expériences indicibles pour nous aider à continuer de vivre et à prendre soin de nous.

  • Le récit haletant des heures les plus tragiques des attentats de 2015, au coeur du pouvoir exécutif - témoignages inédits de François Hollande, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, entre autres. Entre la tuerie à Charlie Hebdo le 7 janvier et les attentats meurtriers du vendredi 13 novembre 2015 en plein coeur de Paris, la France, sidérée, révoltée, puis rassemblée, a vécu des journées dramatiques et historiques. En première ligne, le pouvoir exécutif. Comment le président de la République, ses principaux ministres, et les chefs de la police et de la gendarmerie ont-ils agi durant ces heures tragiques ? Comment ont-ils géré l'horreur, l'urgence, la peur, les médias, la traque des assassins, les tensions politiques ? Quand et comment les décisions ont-elles été prises ? À partir des témoignages inédits de François Hollande, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve, des ministres, des responsables de la police et de la magistrature, et des dirigeants politiques et religieux, nous revivons, heure par heure, le récit haletant de ces journées mémorables.

  • Sortir du Bataclan est un projet né de la volonté de trois amis d'une trentaine d'années souhaitant revenir, raconter et dépasser les événements vécus par les rescapés du Bataclan, mais aussi par toute une génération de Français, le 13 novembre 2015. L'idée est de croiser le témoignage de Charles Nadaud, professeur d'histoire, victime et témoin du Bataclan avec l'analyse et la mise en perspective de son amie Anne- Clémentine, analyste en géopolitique des islamismes. Les réflexions et la coordination de Jean--Baptiste Guégan, professeur-formateur en histoire-ge ´ographie et journaliste, ont enfin permis au rescapé et à l'analyste de faire converger leur récit.

empty