Bookelis

  • Dentelles des Flandres

    Thierry Noiret

    • Bookelis
    • 15 Janvier 2018

    C'est en poète que l'auteur nous fait découvrir le plat pays de son enfance. Pour lui, les lieux ont une âme, aussi nous décrit-il moins des villes et des paysages réels que des entités vivantes animées par leur passé, leur histoire, leurs regrets, leurs légendes.
    Ainsi les statues d'Anvers se lèvent pour aider Brabo à couper les mains du géant, la Grand-Place de Bruxelles n'est plus qu'un un grand réservoir d'eau, les abbayes médiévales s'envolent au vent, l'eau recouvre les villes côtières et ce sont les églises et monuments de Gand qui processionnent dans la ville.
    Plongez dans cet univers qui ne manque pas de s'inspirer de la mélodie et de la fantasmagorie des grands auteurs fantastiques belges de Georges Rodenbach à Jean Ray et laissez-vous bercer par l'âme Dentelles des Flandres.

  • Du ramdam chez les rames

    Georges ROLAND

    • Bookelis
    • 19 Janvier 2018

    Du sang sur les rails!!!
    Tu te souviens de Roza, la rame de métro bruxellois qui raconte des histoires ?
    Mais cette fois-ci, j'ai pas besoin d'aller dans un parc pour te raconter , l'histoire, elle est venue à la maison, dans le dépôt du métro, fieu. Ça fait plaisir car j'avais un peu peur de retourner dans les Marolles. À ce qu'il paraît qu'y en a qui sont tombés en bas de leur tabouret de comptoir quand ils ont lu Le Brol aux Marolles. Des azaaïnzaaïkers, ou des pisse-vinaigre, si tu aimes mieux, qui sont venus me dire que dans les Marolles, ils ont jamais vu de parc ! Ça je sais aussi. Tu as déjà vu une rame de métro assise sur un banc dans la verdure, toi ?
    Moi, j'appelle ça la licence politique.
    Dans mes Marolles, (comme moi je les vois, tu vois ?) il y a un parc avec des kneullekes dans un bac à sable, et des moemas qui lisent des magazines avec des vedettes de cinéma dedans. C'est comme ça et pas autrement.

empty