Presses de Sciences Po

  • En examinant l'impact de la construction européenne sur la vie politique et administrative de la France à partir des acteurs et processus de décision, cet ouvrage comble une lacune. Il analyse le rôle des départements ministériels, du SGCI, de l'Élysée et de Matignon, de la Représentation permanente à Bruxelles et du Parlement français. Il mène le lecteur dans les coulisses de la politique européenne de la France et permet de mieux comprendre la formulation et la mise en oeuvre des politiques communautaires. Soucieux de nourrir ses développements d'exemples concrets, l'auteur a complété ses sources écrites par plus de cent entretiens, à Paris et à Bruxelles. Ainsi sont éclairés le contexte des décisions administratives quotidiennes et celui des décisions politiques plus importantes, comme le maintien du franc dans le SME ou la signature de l'Acte unique européen.

  • A qui profite l'Europe ? Les intérêts historiquement organisés au sein des Etats-nations sont largement affectés par l'intégration européenne. Un répertoire d'action assez ouvert s'étend aujourd'hui du lobbying bruxellois aux euro-grèves. Peut-on parler pour autant d'européanisation de l'action collective ? Comment ces mobilisations affectent-elles les clivages et les relations entre les groupes d'intérêt ? Quel éclairage ces processus apportent-ils sur la constitution de l'espace public européen ?
    Les travaux rassemblés dans cet ouvrage analysent les caractéristiques et les transformations du système d'intérêts européen. Ils montrent que si la conflictualité sociale prend aujourd'hui une dimension européenne c'est moins pour contester l'intégration dans ses principes que pour lui donner un tour plus politique.

empty