• Le plus grand mystère de tous les temps : les origines de l'homme...

    En Antarctique, des chercheurs ont mis au jour, enfouie dans la glace, une mystérieuse structure vieille de plusieurs milliers d'années.
    À l'intérieur, l'équipe fait une découverte qui va radicalement changer l'histoire de l'homme - mais qui pourrait également déclencher son extinction...
    Scientifique émérite, Kate Warner est venue s'installer à Jakarta, en Indonésie, pour fuir son passé. Si se lancer à corps perdu dans ses recherches ne lui a pas permis de surmonter le traumatisme qu'elle a vécu, son acharnement l'a en revanche menée à une avancée fondamentale : un traitement pour l'autisme. Or l'aboutissement de ses travaux va s'avérer infiniment plus dangereux que ce qu'elle pouvait imaginer...
    Le jour où deux enfants sont enlevés dans sa clinique, Kate est entraînée malgré elle dans un complot mondial aux conséquences imprévisibles.
    Convaincus que ces progrès permettront d'accéder à l'étape suivante de l'évolution de l'homme, quitte à éradiquer la quasi-totalité de la race humaine, les membres d'une société secrète sont prêts à tout pour voler les secrets de Kate.

    La course pour s'emparer du gène Atlantis est lancée.

    Publié en 2013, Le Gène Atlantis est devenu un phénomène mondial, en tête des classements des meilleures ventes de livres aux États-Unis et dans le monde entier.
    Mêlant science, histoire et suspense, ce thriller trépidant ravira les amateurs de Michael Crichton, Dan Brown ou James Rollins.
    Traduit dans une vingtaine de langues et vendu à plus de trois millions d'exemplaires, Le Gène Atlantis est également un bestseller en Allemagne, en Italie, en Russie, à Taiwan ou encore au Japon.
    « La rencontre de Dan Brown et de Michael Crichton. » The Guardian sur Pandemic
    « Bien construit, doté d'une mécanique digne d'une montre suisse, un roman plein d'action, une intrigue captivante, et bien sûr des engrenages à n'en plus finir. » Diana Gabaldon, auteure de la série Outlander, sur Departure
    « Riddle reste au plus près de ses personnages en plus de faire la part belle aux merveilles de la technologie. » Publishers Weekly sur Departure

  • Un fleuron de la biotechnologie toulousaine, sur le point de commercialiser du sang artificiel, perd deux membres de son comité de direction, abattus en pleine rue. Le capitaine Firdmann, policier efficace mais peu diplomate est chargé de l'affaire. On lui impose une jeune lieutenant assez curieuse. L'antipathie entre les deux officiers est aussi soudaine que réciproque. Gravitent autour de cet improbable binôme une mystérieuse motarde, quelques chercheurs, et un journaliste italien très - trop ? - bien informé.
    Alors que l'enquête piétine, un message codé semble annoncer une troisième exécution...
    De l'humour et du suspense. Les deux enquêteurs ne se supportent pas, leurs rapports sont aussi électriques que chargés d'humour noirs et de réflexions savoureuses. L'enquête emmène le héros en Italie, à Toulouse et dans la campagne environnante. C'est dépaysant à souhait.

    Vengeance, découvertes pharmaceutiques controversées, secrets de famille, amours contrariés, suspense, assassinats : tous les ingrédients d'un roman policier sont ici réunis et excellemment mixés. Un réel plaisir.

  • C'est l'histoire de Camille, une jeune prof de sciences qui s'apprête à passer trois jours à Paris, à visiter musées, monuments et boîtes de jazz. Trois jours qui s'annoncent paisibles... sauf qu'à peine arrivée au musée d'Orsay on l'agresse violemment et on lui vole son sac.
    Le lendemain le précieux bagage est retrouvé aux pieds du cadavre d'un clochard assassiné.
    Pourquoi Camille ne dit-elle pas à la police qu'elle connaissait très bien le SDF, du temps où il était son brillantissime directeur de thèse ? Pourquoi se retrouve-t-elle avec un trousseaux de clés dont elle ignore tout ? Pourquoi file-t-elle au nez et à la barbe du policier qui mène l'enquête vers Chartres et le labo de recherche qu'elle avait du quitter précipitamment quelques années plus tôt ? Pourquoi sa soeur, journaliste au Monde est-elle menacée ? Les réponses à ces nombreuses interrogations semblent se trouver à Dakar où chercheurs, agents secrets, trafiquants et industriels vont se rejoindre.

    Et si toute cette histoire n'était qu'un immense scandale sanitaire et humanitaire ! Les deux auteurs nous livrent un roman policier mélangeant habilement sciences, espionnage, aventures, scandales, amours et rivalités. Littérairement on ne peut s'empêcher de penser à La constance du jardinier de John Le Carré. Une sacrée référence non ?

  • Des crimes impunis, un laboratoire peu scrupuleux, une fresque énigmatique.
    Le retour de Camille, charmante chercheuse et de son flic préféré, Silas Kravinsky dans une enquête aussi originale que mouvementée.
    Camille Jeanson, ex-chercheuse en biologie (lire Mitragyna) aujourd'hui à la tête d'une fondation, observe depuis quelques temps sur le terrain vague qui jouxte ses bureaux, la progression d'une fresque s'étalant sur un pan de mur en ruines.
    La peinture montre le visage d'une femme, les traits déformés par la douleur. Jour après jour l'artiste ajoute des éléments à sa peinture, sept bijoux ornent désormais le gigantesque tag.
    L'un d'eux est la copie parfaite d'un pendentif retrouvé sur le corps de la femme du capitaine Silas Kravinsky, retrouvée violée et étranglée, une vingtaine d'années auparavant.
    Parallèlement à cette sinistre découverte un lanceur d'alerte tente d'attirer l'attention sur les malversations de son laboratoire pharmaceutique. La chef de service d'un grand quotidien sollicite Camille en tant qu'experte scientifique.
    La disparition du chercheur va obliger le policier, Camille et la journaliste à travailler de conserve et à se confronter à un redoutable groupe d'hommes et de femmes d'affaires...
    Le retour des héros de Mitragyna : Camille la jeune chercheuse est devenu présidente d'une fondation écologiste et Silas Kravisnky le capitaine bougon, toujours à la recherche, vingt ans après des assassins de sa femme.
    Des thèmes bigrement d'actualité : l'écologie, la santé, la justice, les groupes de pression.
    De l'action, de l'originalité et un style concis et vif non dénué d'un certain humour.
    Un roman écrit à quatre mains, comme le premier Mitragyna.
    La Fresque est le deuxième opus des aventures de Camille Jeanson et du capitaine Kravinsky découverts dans Mitragyna aux Éditions Lajouanie.
    On peut évidemment lire l'un sans avoir lu l'autre.


  • Dans l'exercice de leur métier, les chercheurs veulent repousser les frontières de la connaissance, explorer des régions jusque-là inconnues dans leur discipline. Pour cela, ils sont capables de développer des routines très complexes, des procédures très rigoureuses. Ils inventent des dispositifs d'expérimentation qui tournent à la perfection. Ils se démènent pour obtenir les précieux financements qui leur permettront de continuer leurs programmes. Ils siègent dans des conseils, donnent des cours, encadrent des thésards, communiquent dans les médias.

    Par passion pour la recherche, ils sont aussi capables de se mettre en danger, intellectuellement et même physiquement, de prendre des risques calculés pour démontrer une hypothèse, résoudre une équation ou un problème, prouver l'existence d'une particule ou d'une étoile ou déchiffrer un génome... ils arpentent les quatre coins du globe, fréquentent les grands fauves comme les redoutables bactéries, se laissent couler dans les abysses océanes ou s'élèvent dans la stratosphère, ou encore, avec un eurêka au bord des lèvres, s'immergent dans des calculs et des réflexions sans fin. Ce sont des savanturiers. Non, leur vie n'est pas toujours de tout repos. À l'occasion de l'Année Louvain de l'aventure scientifique (2016-2017), ce livre donne un aperçu de quelques-unes de leurs échappées.
    L'aventure est au coin de la science!

  • Du XVIIIe au XXIe siècle, les chercheurs ont eu de plus en plus besoin du pouvoir politique pour financer leurs travaux. Mais les politiques, eux aussi, ont besoin d'expertise scientifique pour comprendre, prévoir et agir. ainsi s'est tissé un jeu complexe d'interactions appelé « politique scientifique ». en deux siècles, il a évolué selon les grandes mutations de la science et du pays, depuis la création de l'académie royale en 1772 jusqu'à la régionalisation de la recherche et au sort problématique de la politique scientifique fédérale à l'horizon 2015.



    La science nous concerne tous, mais peu d'entre nous se sentent concernés. C'est pourquoi ce livre, accessible à tous les citoyens, a pour but de fournir les clés pour comprendre les rapports entre recherche scientifique et pouvoir po- litique. Les questions-clés de l'innovation, de la compétitivité, de la place de la Belgique dans l'espace européen de la recherche, de l'emploi des chercheurs y sont abordées sans parti pris, sans complaisance, sur la base d'un long travail de recherche.
    Dirigé par le professeur Robert halleux, cet ouvrage a également été réalisé grâce à l'aide d'une équipe de chercheurs francophones et flamands : Gene- viève Xhayet, Pascal Pirot, Jan Vandersmissen et Rik Raedschelders.


  • Le probleme a n corps

    Quilliet-C

    Vincent est un homme comblé. Il a un travail exaltant et vit une existence épanouie auprès d'une femme belle et intelligente. Tout lui réussit.
    Tout ? Depuis qu'il a retrouvé un journal intime, rédigé pendant ses études, l'angoisse ne le lâche plus : sur la liasse de feuilles, sa belle écriture régulière retranscrit en détails sa rencontre avec Marianne, dix ans plus tôt.

    Pourtant, il ne se souvient de rien.

    Comment expliquer cet oubli ? Que s'est-il passé pour que sa conscience ait occulté cette passion de jeunesse ?

    Vincent part sur les traces de sa mémoire muette. Ses armes : la linguistique informatique, le TGV Paris-Grenoble, des collègues chercheurs en sciences du signal, le Télécran® et un écrivain oublieux amateur de chair fraîche.



    Dans cette peinture en creux d'une trahison amoureuse, le mensonge par omission biaise les contacts et un théorème de physique fondamental annonce l'infidélité qui rôde.



    Pour son premier roman, Catherine Quilliet nous plonge dans un thriller implacable sans cadavre ni policier, où l'arme du crime est un roman de Michel Butor.

  • Transformer en profondeur l'enseignement supérieur est un défi que notre pays doit relever en relation avec la recherche d'une nouvelle croissance fondée sur le savoir, la culture et l'innovation. Depuis plusieurs années, le Cercle des économistes a fait des propositions dont nombre anticipaient sur la loi d'août 2007. Mais il reste du chemin à parcourir et bien des obstacles à surmonter. Car la réforme, tout en mettant en cause des statuts établis de longue date et un modèle qui a perdu sa cohérence, devra préserver les valeurs et l'indépendance universitaires.
    Ce cahier fait le point sur les mesures prises récemment pour rénover l'Université. Il livre le consensus des économistes du Cercle sur une série de réformes indispensables, mais il présente également l'état du débat sur des questions cruciales, sur les difficultés, voire les conflits, qui restent à résoudre : la carte universitaire, l'autonomie et la gouvernance des établissements, la sélection et l'orientation des étudiants, la professionnalisation, le statut des enseignants-chercheurs, la place de la recherche et, bien sûr, les nouveaux moyens financiers à mobiliser.

  • Franck Morel, chercheur à l'Institut Pasteur, achève ses travaux sur un virus tueur, le plus dangereux qu'il ait été amené à étudier. Puis sans raison apparente, il décide de traverser Paris pour aller se jeter dans le canal Saint-Martin.On ne retrouvera pas son corps.Sa fille décide de raconter tout ce qu'elle sait, mais à un seul homme : Luc Mandoline, alias l'Embaumeur.Dans cette affaire où tout le monde ment, on ne cherche pas la vérité. On court après un secret qui pourrait valoir de l'or, et que le cadavre introuvable de Morel a emporté avec lui...
    Préface de Marie Vindy
    Samuel Sutra est romancier et nouvelliste.
    Après des études en Histoire de l'Art, il a obtenu une maîtrise de philosophie à l'Université Paris-Sorbonne (Paris-IV).
    Son roman policier, "Le pire du milieu (Tonton et ses chinoiseries)" (2011) est le premier tome d'une longue série.
    Samuel Sutra a été publié par les éditions Terriciae, puis Sirius, et par les éditions Flamant Noir lesquelles, après avoir publié "Le Bazar et la Nécessité (Tonton sème le doute)" (2014), ont racheté les droits de ses précédents livres, notamment sa série "Tonton".
    "Kind of black" (2013), hommage du musicien de jazz, a obtenu le prix du Balai d'Or 2014. En 2019, il publie "Le tueur en ciré" aux Éditions Alter Real.
    Il fait également de la musique, du piano, du violon depuis plus de trente ans.
    Père de trois enfants, Samuel Sutra habite en Charente-Maritime.

  • Un roman qui nous entraîne avec douceur vers l'essentiel
    Nina vit à Paris et partage son temps entre sa famille et son métier de chercheuse en biologie médicale. Fille unique, ses parents se sont peu souciés de son bonheur jusque-là. Alors qu'ils quittent définitivement la France, ils lui lèguent les propriétés familiales situées dans le village de son enfance. Compte tenu des relations difficiles qu'elle entretenait avec ses parents, Nina n'apprécie pas vraiment l'arrivée de ce qu'elle appelle « un cadeau empoisonné' »...

    Cet héritage sera pourtant le point de départ de remises en question, de retrouvailles, d'évènements surprenants, mais surtout le début d'un cheminement qui l'amènera à affronter le passé, retrouver l'insouciance perdue, effacer l'indifférence qui la tenait éloignée de ses racines, éprouver le plaisir d'être « de là » et avancer...

    Avancer... mais vers quoi ? vers qui ?



    Préfacé par Jacques Bruyas.

  • Le concept de paradigme, et son corollaire le changement de paradigme, ont été posés par l'épistémologue et historien Thomas Kuhn qui observait les progressions de la connaissance au fil du temps. Le processus cyclique qui l'a rendu célèbre procède surtout d'une analyse sociétale des « tensions essentielles » entre idées neuves et pensées dominantes. Le chercheur apparaît dans ses comportements socio-culturels et c'est en tant que membre d'une communauté de pensée qu'il intervient sur l'échiquier du changement. Mais ce qui se passe en lui, les déterminants de ses choix, les motifs et ressorts de ses orientations, ne sont pas documentés, limitant notre compréhension de ces moments subtils qui signent l'amorce d'une mutation collective. Ce qu'il vit face à la nouveauté, aux incongruités qui bousculent l'ordre établi, à l'insolite ou l'improbable voire l'invraisemblable, les risques qu'il prend, les obstacles qu'il affronte, les peurs qu'il défie pour soutenir une idée neuve, toutes ces dimensions d'une expérience souvent reléguée dans les sphères de l'intime, forment le socle de l'émergence d'un nouveau paradigme, la première goute d'une tâche d'huile. Le parti de cette thèse est d'interroger cette expérience chez des chercheurs ayant vécu une mutation de paradigme, c'est-à-dire ayant vécu un renversement radical de leur référentiel de chercheur pour entrer dans une nouvelle manière d'appréhender le monde.

  • La plupart des gens ont une vision positive des carrières en sciences. Où est le piège? Les sciences n'offrent-elles pas des emplois stables, stimulants et bien rémunérés? Ce livre donne les outils pour éviter de mauvaises surprises.

  • Comment développer la médiation des sciences et de la culture scientifique dans les bibliothèques ? Comment travailler avec les acteurs traditionnels du domaine ? Quelles compétences acquérir, quelles collections utiliser, quels outils développer pour proposer des actions innovantes et des services adaptés à différents publics ? Une quinzaine d'auteurs partagent dans ce livre leur expérience de terrain, et suggèrent des pistes de réflexion-action à travers un panorama de services proposés par des établissements et des associations aussi bien culturels, que sociaux et éducatifs.

empty