Atramenta

  • Amie lectrice, cher lecteur, je vous offre à travers ces quelques pages mon fol espoir que la vie ait un sens. Ce roman n'est qu'un établi, et ses personnages, des outils, pour façonner les contours d'un grand rêve. Et si, en fin de compte, la lumière avait raison des ténèbres...
    Un professeur à la retraite et un jeune ingénieur impétueux incarnent mon histoire. Sur les chemins de Compostelle, près des accélérateurs de particules ou dans les hauts-lieux de légendes, ils poursuivent la même quête, aux yeux en forme d'amande pour l'un, aux parfums d'au-delà pour l'autre, ignorant qu'une douce illumination les attend.
    La fiction permet de batifoler, sans justification ni calcul. Elle se moque du bien-pensant. Elle rit du bien-sachant. Ennemie des certitudes froides et des sombres prophéties, elle nous sauve des mauvais jours. Grâce à elle, l'infortune n'est qu'apparence. Et si c'est elle qui avait raison...

  • « Je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi, en mémoire de cette femme, ce qu'elle a fait. »
    J'écarquillai les yeux d'étonnement. Avais-je bien entendu ce qu'il venait de dire ?
    « On parlera de moi dans le monde entier ! me répétai-je intérieurement. Moi qui ne suis qu'une moins que rien, moi une... prostituée ! »
    Ses paroles me réconfortèrent au plus haut point...
    Raconté par Marie de Béthanie, souvent confondue avec Marie de Magdala, ce récit relate le repas de Jésus chez Simon le Pharisien. Festin durant lequel Jésus fut humilié par son hôte, mais honoré par cette intruse qui reçut le salut éternel, en récompense de son geste louable...


    À propos de l'auteure

    Sola Bellegrace est une romancière française, née en Normandie, en 1980. Elle est mariée et mère de famille. À dix-neuf ans, elle a donné sa vie à Jésus-Christ. Et depuis, elle a écrit de nombreux romans pour son plaisir personnel. Elle a décidé de les proposer au public, car ils sont un excellent moyen de se divertir autour de la Sainte Parole de Dieu.

  • Pour Jonas, sa fiancée, Mélanie, est la perle rare. Pourtant, il sait que Dieu a un autre plan pour lui. Mais il refuse de l'accepter, et endurcit son coeur.
    Samuel, quant à lui, a fait le choix de faire confiance à Dieu, d'attendre la conviction. Néanmoins, il a hâte. Il rêve du jour où il trouvera sa promise, du jour où il l'épousera. Et si elle était déjà tout près ? Peut-être l'a-t-il déjà rencontrée ?
    Ce roman raconte l'histoire de trois couples chrétiens qui sont à des stades différents de leur relation. Un parcours différent, mais une même question: "La Volonté de Dieu... ou la mienne ?"

  • Annabelle Campbell est de retour dans le second tome de "la Marque de Lucifer". Pourvue de pouvoirs angéliques exponentiels, elle devra apprendre à vivre au sein de la communauté de l'archange Uriel. Tiraillée entre son humanité et son devoir de nephilim, pourra-t-elle garder pour elle les nombreux secrets qui lui seront révélés ? Les choix qu'elle sera amenée à faire la conduiront-ils tout droit dans les bras de Lucifer ? Elle pourra compter sur ses nombreux alliés qu'ils appartiennent à son ancienne ou nouvelle vie pour ne pas succomber à l'appel des ténèbres. Ses amis découvriront également qu'elle n'était pas la seule à vivre dans le mensonge.

  • La question du rapport des chrétiens à la politique est pertinente. Le fait qu'elle soit peu examinée à la fois dans le milieu ecclésiastique, qu'intellectuel, mérite que nous nous interrogions sur les moyens de battre en brèche les poncifs récurrents qui justifient aujourd'hui cette sorte d'autocensure de la chose publique. Quel pourrait être notre apport à ce débat si difficile à trancher, à l'heure où notre foi chrétienne ne cesse d'être remise en question à chaque fois que nous émettons des opinions sur le sujet? Le silence imposé au sein de la communauté chrétienne au sujet des enjeux aussi importants que l'économie, la démocratie, la société et la politique se justifie-t-il encore ? Un croyant, et plus particulièrement un serviteur de Dieu peuvent-ils faire de la politique ? N'y-a-t-il pas chez l'un ou l'autre une dimension sociale quasi sacerdotale ? Ce sont autant de questions auxquelles il convient d'apporter des réponses, afin de faire évoluer leur rôle dans un monde en pleine mutation.

empty