Religion & Esotérisme

  • Avec ce livre-confession, attendu depuis longtemps, le grand spirituel dominicain et auteur best-seller entreprend une tournée planétaire pour délivrer un message d'espérance. Liberté, paradoxe, humour, quotidienneté : du grand Radcliffe.
    " Je mets devant vous la vie et la mort : choisissez la vie ", demande Dieu." Je suis venu pour que les hommes aient la vie et l'aient en abondance ", répond Jésus.Le défi majeur d'aujourd'hui n'est pas la sécularisation mais sa banalité. Comment, dès lors, le christianisme peut-il toucher l'imagination de nos contemporains ? Romanciers, poètes, cinéastes savent dire à la fois la splendeur et la confusion de nos existences. Ils sont nos alliés pour ressaisir autrement l'Évangile.
    Timothy Radcliffe nous entraîne à leur suite. Mais aussi en compagnie de ceux qui, eux-mêmes, luttent pour comprendre l'homme étrange dont ils sont les disciples. Le voilà qui guérit, chasse les démons. Qui embrasse tout ce qui tourmente et tout ce qui écrase l'humanité. Qui offre sans compter le pardon. Face à la mort, il leur enseigne à choisir la vie en Dieu.
    Un livre indispensable afin d'explorer ce que signifie être vivant dans sa réalité physique et spirituelle, sacramentelle et contemplative. Pour accéder au maximum-vie.

  • « Regarder le passé avec reconnaissance, vivre le présent avec passion, embrasser l'avenir avec espérance. », tel est le fil conducteur de ce livre-entretien.
    Dans un dialogue simple et spontané, le Pape aborde les grands thèmes et les défis qui touchent à la vie consacrée dans le chemin de renouveau conciliaire qu'elle vit depuis Vatican II : discernement sur la manière de vivre la fidélité au charisme fondateur, interculturalité, mission partagée avec des laïcs, insertion ecclésiale, formation des vocations, équilibre entre mémoire et prophétie.
    Le Pape répond aux questions de son interlocuteur en donnant des exemples et anecdotes tirés de sa propre vie et de son expérience. C'est ainsi son âme de consacré qui se révèle. Il invite ses frères et soeurs à vivre la joie de la consécration où, affirme-t-il, ils trouveront leur force.

  • L'Europe de la paix peut-elle être un lieu vide de toute spiritualité ? Loin de la fausse querelle sur ses " racines chrétiennes ", l'un des grands théologiens d'aujourd'hui montre comment le Vieux Continent a besoin d'un christianisme réinventé pour trouver une nouvelle jeunesse. Dans ses discours devant le Parlement européen et le Conseil de l'Europe, le pape François n'a pas hésité à esquisser l'image d'une Europe blessée, qui traverse une profonde crise de confiance et d'espérance. Le christianisme est, lui aussi, concerné par cette crise : sa force d'inspiration semble être affaiblie.
    Comme l'Europe, il se trouve devant l'alternative : dissolution ou réforme. Christoph Theobald relève ce défi, le prenant pour point de départ d'une traduction contemporaine du croire, espérer et aimer, offert par la tradition biblique et chrétienne. Il se laisse guider par la question : comment témoigner aujourd'hui d'une espérance commune et comment laisser advenir une confiance mutuelle ? Ses réflexions le conduisent à comprendre l'être chrétien comme une manière de vivre selon une sainte hospitalité, susceptible de produire de la confiance, d'engendrer de l'espérance et d'offrir à une Europe blessée une nouvelle force de vie.

  • Dans ce récit très personnel sur sa propre genèse spirituelle, le fondateur de Sant' Eggidio raconte la rencontre entre le patriarche Athénagoras et Olivier Clément et l'importance de leurs dialogues pour l'esprit de Vatican II.
    1968 Au coeur de l'ancienne Constantinople, la " seconde Rome ", aujourd'hui Istanbul, le professeur Olivier Clément va au-devant du patriarche Athénagoras. Le plus créatif des théologiens orthodoxes rencontre le plus libre primat qu'a jamais connu l'orthodoxie. En sortiront des Dialogues promis à un retentissement universel. Au même moment, à la périphérie de la " première Rome ", à deux pas du Vatican, Andrea Riccardi fonde la communauté de Sant'Egidio, appelée à redynamiser le catholicisme au nom de la catholicité. L'amitié qui liera bientôt les deux théologiens et intellectuels, le Français et l'Italien, illustrera l'esprit de charité recouvré entre l'Orient et l'Occident chrétien.
    Explorant les carnets inédits d'Olivier Clément, Andrea Riccardi éclaire les défis de demain à la lumière des intuitions d'hier. Qu'il s'agisse des mouvements oecuméniques ou interreligieux, de la tradition et de la sécularisation, de la prédication et du martyre, de la mondialisation et des cultures, des guerres et de la paix, ce plaidoyer, à rebours de la tentation identitaire, montre comment, en se conformant à l'évangile de la liberté, la foi ne fait que commencer.
    Un rendez-vous avec un triple témoignage vivant à ne pas manquer.

  • Jésus le premier a montré la voie de l'accompagnement spirituel. Dans l'Évangile, on le voit rejoindre son interlocuteur au point même où il en est de son chemin vers le Père, de son désir de Dieu. De là, il lui permet d'accomplir un pas de plus.
    Ce chemin est long et passe par des étapes spirituelles différentes. À partir des récits évangéliques, Franz Jalics en distingue quatre, qui se reconnaissent à des comportements et des formes de prière spécifiques. La première réponse à l'appel du Seigneur consiste à suivre les commandements donnés dans l'Écriture. La spiritualité de la mission en découle alors. Mais rien ne peut se faire sans un approfondissement de notre ancrage en Jésus Christ : le contempler dans le silence est le préalable à l'unification à Dieu, vers laquelle nous oriente notre condition de baptisés.
    À chaque stade de cet itinéraire escarpé, l'auteur donne de précieux conseils aux accompagnateurs spirituels pour imiter Jésus dans leur vocation à conduire celui qu'ils accompagnent vers Dieu notre Père. Il offre en outre à tout lecteur des moyens pour laisser Jésus occuper une place de plus en plus centrale dans sa vie, de la méditation des textes évangéliques à l'abandon dans la prière contemplative.

  • Qui était Maître Eckhart ? Pourquoi sa prédication et son enseignement résonnèrent-ils si puissamment et suscitèrent-ils tant de controverses ? Quel était le rapport entre Eckhart " maître de savoir " (lesemeister) et Eckhart " maître de vie " (lebemeiste


  • « Ne te soucie pas de demain, vis l'instant présent ! »

    C'est dans une étonnante proximité de pensée que Jésus et Bouddha ont formulé cette maxime qui encourage comme elle questionne. Elle encourage à avoir confiance en la vie et en sa générosité. Elle questionne l'homme trop agité, centré sur soi, ses besoins et ses manques, en quête d'un bonheur qu'il a tendance à projeter très loin hors de soi. En (se) projetant ainsi, ne court-il pas le risque de passer à côté de sa « vraie vie » ?
    Cette maxime figure au coeur du Sermon sur la montagne, texte fondateur du christianisme, où Jésus appelle à renoncer à l'égoïsme, à l'esprit de concurrence, pour cultiver la confiance, l'amour et la paix.
    Le présent livre propose une lecture bouddhiste du sermon, en vue de montrer que les préceptes du Christ visent, bien au-delà d'un code moral abstrait et tout comme ceux du Bouddha, à une transformation libératrice de la pensée et de l'action de l'homme, à même de lui donner accès à sa nature profonde et à le libérer de ses souffrances.
    Au fil de l'analyse, il apparaît que Jésus comme Bouddha entendent nous guider vers notre source intérieure par l'expérience et la pratique personnelles plus que par le culte et les rituels. Leur projet commun est notre salut ici et maintenant !
    « La tradition bouddhiste appelle pleine conscience l'attitude préconisée par Jésus.» - Katharina Ceming
    Katharina Ceming, née en 1970, enseigne la théologie fondamentale à la faculté de Théologie catholique de l'université d'Augsbourg, en Allemagne. Spécialiste de la mystique et des enseignements chrétiens et bouddhistes, elle est l'auteure de nombreuses publications et s'est fait connaître notamment par son ouvrage sur les Évangiles apocryphes.

  • La bible en francais courant

    Collectif

    • Bibli'o
    • 1 Janvier 2011



    La Bible en français courant rend le texte original avec élégance et précision en faisant usage, autant que possible, des tournures françaises d'aujourd'hui. Elle est l'oeuvre d'une équipe interconfessionnelle.

    Edition avec les livres deutérocanoniques
    Avec notes, introduction à chaque livre et vocabulaire

  • Plus de 2 millions d'exemplaires vendus aux États-Unis.Quelles sont les circonstances qui ont mené à la crucifixion de Jésus ? Si, aujourd'hui encore, les principales informations sur la vie de ce jeune révolutionnaire aussi adoré que controversé proviennent des Évangiles, il existe néanmoins de nombreuses sources historiques peu exploitées. En particulier des documents juifs et romains de l'époque, tels les manuscrits de Flavius Josèphe.
    Bill O'Reilly et Martin Dugard ont entrepris ici de confronter le récit de la Bible à ces écrits. Plus de deux mille ans après la mort de Jésus, ils nous racontent ainsi en détail le séisme politique et historique qui a rendu son exécution inévitable - et a changé le monde occidental à jamais.
    Portrait d'un homme et d'un temps, naissance d'une religion : avec cet ouvrage formidablement vivant sur les derniers jours de Jésus, qui se lit comme un roman, les auteurs nous offrent une vision inédite de la plus grande histoire jamais contée.

  • Fabiola ou l'Eglise des catacombes est écrit par le Cardinal Wiseman en 1858. Nous avons retenu la traduction de l'anglais de M. Viot, et nous avons gardé la majorité des notes de bas de page. Nous en avons ajouté d'autres.
    Le livre est ce que l'on pourrait appeler de nos jours un roman historique. Roman dans lequel on découvre la vaste culture générale de l'auteur, sur les arts, le mode de vie, la sociologie de l'époque où se déroule l'histoire. Il ne s'agit pas simplement d'un roman apologétique sur les premiers chrétiens : l'ouvrage dépeint l'ambiance d'une époque, dans de nombreux domaines.
    Fabiola est une jeune et riche romaine qui s'intéresse à tout. Cultivée, rafinée, elle a des chrétiens l'image véhiculée par la société : une secte de fous qui adorent une tête d'âne.
    Elle est néanmoins touchée lorsqu'elle se rend compte que toutes les vertus et qualités qu'elle admire chez ses amies les plus proches ou même chez l'une de ses esclaves sont la conséquence de leur foi chrétienne.
    A coté de cela, la persécution initiée par l'empereur Maximien Hercule commence à faire rage. Sébastien, Agnès, les amis de Fabiola, sont emmenés pour être exécutés.

  • En 1917, trois petits bergers portugais virent une femme enveloppée de lumière qui leur confia un secret intéressant le monde entier et leur annonça des phénomènes qui se produiraient dans le ciel et qui, en effet, furent observés par des milliers de personnes croyants et incroyants. Depuis, Fatima est devenue un centre de pèlerinage mondialement connu.

  • Laurence Freeman redéfinit la foi pour notre époque sécularisée. Elle devient une expérience contemplative qui nous change de l'intérieur.
    Dans nos existences régies par l'urgence, le culte de la vitesse et un foisonnement de divertissements, la pratique de la méditation ouvre un chemin pour transformer nos vies et accéder à l'expérience même de la foi.
    Laurence Freeman offre une conception renouvelée de la dimension spirituelle basée sur la méditation. Il démontre que la foi est, davantage qu'une croyance, une vision contemplative qui nous change profondément. Cette expérience intérieure éclaire d'une lumière nouvelle chaque aspect de notre existence - la manière dont nous abordons l'éducation, le monde du travail et de l'économie, l'environnement - ainsi que notre perception de nous-même. Si la méditation requiert une certaine discipline, elle reste une voie simple que tout le monde peut emprunter.
    L'auteur de Jésus, le Maître intérieur, unanimement salué lors de sa parution, part de sa propre expérience et d'exemples contemporains pour guider le lecteur pas à pas sur le chemin de la méditation contemplative.

  • Le pape François ne cesse d'impressionner par sa détermination et l'audace de la révolution douce qu'il opère. Mais, au-delà des réformes amorcées, quel est son projet pour l'Église catholique ?
    Víctor Manuel Fernández, théologien argentin, connaît bien le pape François. Considéré comme l'un de ses très proches collaborateurs, il examine dans cet ouvrage les grandes lignes du pontifi cat actuel à la lumière de l'exhortation Evangelii gaudium.
    « Où ce pape veut-il nous emmener ? » l'interroge Paolo Rodari, le journaliste qui conduit l'entretien. C'est en fin connaisseur des préoccupations du pape - il a travaillé avec lui lors de la Ve Conférence générale de l'épiscopat latino-américain en 2007 - que Víctor Manuel Fernández lui apporte des éléments de réponse, en soulignant et commentant les idées fortes du texte : l'importance de l'annonce de l'Évangile et la mise à distance de principes moralisateurs ; la nécessité d'une Église missionnaire et ouverte à tous, et notamment aux plus éloignés ; les résistances ecclésiastiques face aux propositions de changement du pape ; la notion de « peuple » qui structure toute la pensée de François et permet de comprendre son attention indéfectible envers les plus pauvres.
    Les nombreuses clés de lecture données dans cet entretien pour comprendre Evangelii gaudium et percevoir le sens des mutations engagées par ce pape « venu du bout du monde » font toute la richesse de cet ouvrage.

    Víctor Manuel Fernández est recteur de l'Université catholique pontificale de Buenos Aires. Il a été parmi les premiers à être nommé archevêque par le pape François. Il a rédigé avec le futur pape François le Document d'Aparecida lors de la Conférence épiscopale d'Amérique latine qui avait pour objectif de défi nir l'orientation pastorale de l'Église catholique sur le continent latino-américain.
    Paolo Rodari est journaliste au quotidien italien La Repubblica.

empty