Littérature germanophone

  • Chypre, milieu du XIIIe siècle.

    Une galère pirate accoste sur le port, menée par des Templiers. À son bord, les inséparables Roç et Yeza, qui ont survécu par miracle au bûcher des Cathares à Montségur.
    Alors qu'une nouvelle croisade initiée par le roi Saint Louis se prépare, l'enjeu politique représenté par ces enfants est plus que jamais convoité par tous. Souverains, émissaires religieux et factions mystiques n'auront de cesse de pourchasser d'un bout à l'autre du Moyen-Orient ceux dont la lignée remonterait à Jésus-Christ lui-même...

  • Les trois nouvelles de ce recueil procèdent de l'inspiration mystique, qu'elle provienne de la tradition juive ("le Chandelier enterré", "Rachel contre Dieu") ou des légendes hindoues ("Virata"). Zweig, conteur, historien et penseur a écrit une apologie de l'humilité.

  • L'Europe de la paix peut-elle être un lieu vide de toute spiritualité ? Loin de la fausse querelle sur ses " racines chrétiennes ", l'un des grands théologiens d'aujourd'hui montre comment le Vieux Continent a besoin d'un christianisme réinventé pour trouver une nouvelle jeunesse. Dans ses discours devant le Parlement européen et le Conseil de l'Europe, le pape François n'a pas hésité à esquisser l'image d'une Europe blessée, qui traverse une profonde crise de confiance et d'espérance. Le christianisme est, lui aussi, concerné par cette crise : sa force d'inspiration semble être affaiblie.
    Comme l'Europe, il se trouve devant l'alternative : dissolution ou réforme. Christoph Theobald relève ce défi, le prenant pour point de départ d'une traduction contemporaine du croire, espérer et aimer, offert par la tradition biblique et chrétienne. Il se laisse guider par la question : comment témoigner aujourd'hui d'une espérance commune et comment laisser advenir une confiance mutuelle ? Ses réflexions le conduisent à comprendre l'être chrétien comme une manière de vivre selon une sainte hospitalité, susceptible de produire de la confiance, d'engendrer de l'espérance et d'offrir à une Europe blessée une nouvelle force de vie.


  • « Ne te soucie pas de demain, vis l'instant présent ! »

    C'est dans une étonnante proximité de pensée que Jésus et Bouddha ont formulé cette maxime qui encourage comme elle questionne. Elle encourage à avoir confiance en la vie et en sa générosité. Elle questionne l'homme trop agité, centré sur soi, ses besoins et ses manques, en quête d'un bonheur qu'il a tendance à projeter très loin hors de soi. En (se) projetant ainsi, ne court-il pas le risque de passer à côté de sa « vraie vie » ?
    Cette maxime figure au coeur du Sermon sur la montagne, texte fondateur du christianisme, où Jésus appelle à renoncer à l'égoïsme, à l'esprit de concurrence, pour cultiver la confiance, l'amour et la paix.
    Le présent livre propose une lecture bouddhiste du sermon, en vue de montrer que les préceptes du Christ visent, bien au-delà d'un code moral abstrait et tout comme ceux du Bouddha, à une transformation libératrice de la pensée et de l'action de l'homme, à même de lui donner accès à sa nature profonde et à le libérer de ses souffrances.
    Au fil de l'analyse, il apparaît que Jésus comme Bouddha entendent nous guider vers notre source intérieure par l'expérience et la pratique personnelles plus que par le culte et les rituels. Leur projet commun est notre salut ici et maintenant !
    « La tradition bouddhiste appelle pleine conscience l'attitude préconisée par Jésus.» - Katharina Ceming
    Katharina Ceming, née en 1970, enseigne la théologie fondamentale à la faculté de Théologie catholique de l'université d'Augsbourg, en Allemagne. Spécialiste de la mystique et des enseignements chrétiens et bouddhistes, elle est l'auteure de nombreuses publications et s'est fait connaître notamment par son ouvrage sur les Évangiles apocryphes.

empty