• À partir de la classification Cursus qui répartit les savoirs en cinq grands domaines et vingt-deux familles, les élèves intègrent à cette classification plus d'une quarantaine d'organismes et d'entreprises. À cela s'ajoutent les noms d'employeurs de la région et le point culminant, s'y joint aussi l'exercice consistant à y insérer les professions et métiers en demande.



    Cela donne un formidable portrait économique, une sorte de moteur de recherche permettant d'explorer concrètement et d'une manière significative le monde du travail.

  • Le monde du travail présente un très large éventail de métiers. Quelques-uns sont très connus, d'autres le sont moins. Il arrive que l'on connaisse le nom d'un métier, mais qu'on ne sache pas vraiment dire
    quelles sont les tâches de la personne qui l'exerce. Enfin, plusieurs métiers sont complètement inconnus, d'autant plus que de nouvelles spécialisations se créent régulièrement afin de répondre aux besoins du marché du travail. Voici l'occasion de découvrir quelques-uns de ces métiers et, surtout, de développer ta curiosité pour en savoir toujours davantage sur le fascinant monde du travail.

  • Comment éveiller la curiosité des élèves pour le monde du travail? En leur faisant découvrir ses multiples facettes. Le fascicule Coup de foudre pour le monde du travail leur permettra de constater que leur connaissance de cet univers est limitée, mais qu'il est possible d'explorer ce monde par l'observation de leur environnement quotidien. Ils apprendront également à utiliser divers outils, dont le Dictionnaire illustré du monde du travail.

  • Ce qui m'arrive dépend-t-il de moi ou, au contraire, est-il attribuable au hasard, à la malchance, à l'air du temps, au bon vouloir des autres? Bref, la croyance à un pouvoir personnel s'avère la première compétence en matière de développement vocationnel. C'est elle qui motive à explorer le champ des possibilités. C'est elle aussi qui justifie l'effort pour obtenir un meilleur rendement et c'est elle également qui pousse à l'apprentissage.

    L'élève est donc mis en présence d'une fable qui raconte ce qui arrive à un homme malchanceux. Le traitement qui en est fait relève l'importance de reconnaître ses besoins et de les affirmer dans des choix.

    Le fascicule L'homme qui courait après sa chance fait, de plus, expérimenter des styles de décisions actifs et passifs; il propose aussi une bande dessinée à remplir, les bulles étant des lieux de projection et d'échange.

  • Ce qui m'arrive dépend-t-il de moi ou, au contraire, est-il attribuable au hasard, à la malchance, à l'air du temps, au bon vouloir des autres? Bref, la croyance à un pouvoir personnel s'avère la première compétence en matière de développement vocationnel. C'est elle qui motive à explorer le champ des possibilités. C'est elle aussi qui justifie l'effort pour obtenir un meilleur rendement et c'est elle également qui pousse à l'apprentissage.

    L'élève est donc mis en présence d'une fable qui raconte ce qui arrive à un homme malchanceux. Le traitement qui en est fait relève l'importance de reconnaître ses besoins et de les affirmer dans des choix.

    Le fascicule L'homme qui courait après sa chance fait, de plus, expérimenter des styles de décisions actifs et passifs; il propose aussi une bande dessinée à remplir, les bulles étant des lieux de projection et d'échange.

  • Une clé pour s'orienter : Le code DPC

    POUR QUOI? Pour découvrir une classification de l'univers des professions.
    POUR QUI? Élèves du 1er cycle du secondaire.

    La thématique exploitée dans ces fascicules touche à la fois à l'univers des professions et à la connaissance de soi. Au cours de l'activité, les élèves apprennent à trouver rapidement, dans le Dictionnaire Septembre des métiers et professions, le code DPC associé aux professions; ils découvrent ce que les notions Données, Personnes et Choses, appelées «objet de travail», leur révèlent sur les professions. En fin de parcours, chaque élève doit réfléchir, à l'aide d'un questionnaire, à la nature des actions qu'il ou elle privilégie dans le quotidien (à l'école, dans ses loisirs, dans ses petits boulots et dans ses relations interpersonnelles), de manière à découvrir en soi une attirance vers l'un ou l'autre des trois objets de travail. Les élèves apprennent également comment utiliser le code DPC pour obtenir de l'information en ligne à partir des sites www.monemploi.com et www.reperes.qc.ca

  • Une clé pour s'orienter : La classification Cléo

    POUR QUOI? Pour découvrir une classification du monde du travail.
    POUR QUI? Élèves du 1er cycle du secondaire.

    L'activité proposée dans ces fascicules - fascicule de l'élève et fascicule d'accompagnement - invite les élèves à découvrir la classification Cléo, véritable porte d'entrée sur un monde du travail divisé selon les sept grands besoins de la société. Au fil de la démarche, les élèves comprennent et maîtrisent l'organisation interne du Dictionnaire et découvrent un nouveau vocabulaire professionnel et entreprennent l'élaboration d'une banquede professions au moyen de «La mappemonde du travail». Au fur et à mesure de leur réflexion, les élèves commencent à entrevoir, parmi les besoins et les secteurs d'activités professionnelles qu'ils rencontrent, ceux qui les intéressent. Ils apprennent également comment utiliser le code Cléo pour obtenir de l'information en ligne à partir des sites www.monemploi.com et www.reperes.qc.ca

  • L'activité proposée dans ce fascicule porte sur la typologie professionnelle RIASEC mise au point par John Holland. Cette typologie fait partie des quatre clés d'orientation présentées dans l'ouvrage intitulé Dictionnaire Septembre des métiers et professions. La démarche élaborée n'a pas pour objet de permettre aux élèves de déterminer leur profil avec certitude et précision, comme chercherait à le faire un test éprouvé.

  • L'activité proposée dans ce fascicule porte sur la typologie professionnelle RIASEC mise au point par John Holland. Cette typologie fait partie des quatre clés d'orientation présentées dans l'ouvrage intitulé Dictionnaire Septembre des métiers et professions. La démarche élaborée n'a pas pour objet de permettre aux élèves de déterminer leur profil avec certitude et précision, comme chercherait à le faire un test éprouvé. Au terme de l'activité, toutefois, les élèves auront saisi la signification de la typologie professionnelle RIASEC ainsi que la portée de cette clé d'orientation comme outil d'exploration et de connaissance de soi. Ils auront comparé, avec l'aide de leurs pairs, leurs caractéristiques personnelles (aptitudes, champs d'intérêt, traits de personnalité) avec celles attribuées à chacun des types professionnels et entrepris l'élaboration d'une banque de métiers et professions.

  • Une clé pour s'orienter : La classification Cléo

    POUR QUOI? Pour découvrir une classification du monde du travail.
    POUR QUI? Élèves du 1er cycle du secondaire.

    L'activité proposée dans ces fascicules - fascicule de l'élève et fascicule d'accompagnement - invite les élèves à découvrir la classification Cléo, véritable porte d'entrée sur un monde du travail divisé selon les sept grands besoins de la société. Au fil de la démarche, les élèves comprennent et maîtrisent l'organisation interne du Dictionnaire et découvrent un nouveau vocabulaire professionnel et entreprennent l'élaboration d'une banquede professions au moyen de «La mappemonde du travail». Au fur et à mesure de leur réflexion, les élèves commencent à entrevoir, parmi les besoins et les secteurs d'activités professionnelles qu'ils rencontrent, ceux qui les intéressent. Ils apprennent également comment utiliser le code Cléo pour obtenir de l'information en ligne à partir des sites www.monemploi.com et www.reperes.qc.ca

  • L'approche des intelligences multiples est utilisée afin d'accompagner l'élève dans sa découverte de lui-même. De courts textes de présentation et une variété d'activités amènent le jeune à tracer son profil, à identifier ses forces et à reconnaître ses manières de fonctionner et d'apprendre. Résultat : une plus grande estime de soi et des moyens nouveaux pour envisager son orientation. Les huit formes d'intelligence (selon Gardner) donneront lieu par la suite à une interprétation nouvelle et motivante des programmes de formation professionnelle et technique.

  • L'approche des intelligences multiples est utilisée afin d'accompagner l'élève dans sa découverte de lui-même. De courts textes de présentation et une variété d'activités amènent le jeune à tracer son profil, à identifier ses forces et à reconnaître ses manières de fonctionner et d'apprendre. Résultat : une plus grande estime de soi et des moyens nouveaux pour envisager son orientation. Les huit formes d'intelligence (selon Gardner) donneront lieu par la suite à une interprétation nouvelle et motivante des programmes de formation professionnelle et technique.

  • Ce guide aborde avec humour le rôle indispensable des parents dans le processus d'orientation des adolescents et des jeunes adultes indécis qui sont appelés ici les «explorateurs d'une contrée inconnue». On y retrouve des renseignements fort utiles sur les cinq continents à explorer (le Vivant, la Matière, l'Humain, la Gestion et la Culture), les six types professionnels (RIASEC) et les liens qui s'établissent entre eux. On découvre plusieurs fausses croyances souvent entretenues par les parents lorsque l'on parle d'orientation. Des pistes pour amorcer la discussion sur le choix scolaire et professionnel sont proposées ainsi que des références pour approfondir davantage le sujet. À l'aide de bandes dessinées, le parent saisit rapidement les pièges à éviter et les routes à suivre pour guider son jeune explorateur dans une jungle de plus de 2 000 métiers et professions.

  • Un outil incontournable pour s'approprier le concept de l'approche orientante, pour connaître ce qui se fait dans différents milieux, pour obtenir bien des suggestions d'activités orientantes expérimentées dans les écoles du Québec, incluant un répertoire des professions en lien avec les matières scolaires.

  • S'inspirant de l'approche biographique de Ginette Francequin, chercheure à la Chaire de psychologie du travail, CNAM de Paris, l'éditeur a procédé à son adaptation à l'école québécoise.

    L'activité porte à la fois sur la connaissance de soi et sur les caractéristiques sociales et culturelles du milieu familial. Se servant du prénom, de ce qu'il peut vouloir dire à l'enfant, l'enquête devient collective et la classe entière s'intéresse aux origines historiques, ethniques, religieuses et autres du prénom.

    Cela introduit l'arbre généalogique des métiers sur trois générations avec les questions que cela pose. L'analyse fait voir ce qui a changé depuis quarante ans, l'importance des diplômes, l'évolution des choix professionnels, les déplacements d'une région à l'autre, l'âge où l'on quitte la famille, bref, un monde d'influence.

    Dernière partie, l'héritage: les messages qu'on reçoit de la part des parents et l'enjeu final: quel travail serait en continuité avec mon histoire familiale et quel travail serait en rupture avec celle-ci. Déterminisme et liberté! Et en prime des conversations avec les parents.

  • L'activité porte à la fois sur la connaissance de soi et sur les caractéristiques sociales et culturelles du milieu familial. Se servant du prénom, de ce qu'il peut vouloir dire à l'enfant, l'enquête devient collective et la classe entière s'intéresse aux origines historiques, ethniques, religieuses et autres du prénom.

  • Le rituel secret, un conte dont vous êtes le héros, offre aux jeunes de sixième année une occasion de se sensibiliser à leur type de personnalité et à leurs aspirations à l'aide de personnages inspirés de la typologie de Holland. Cette activité leur permet aussi de prendre conscience des liens qui existent entre les types de personnalité et les diverses manières d'être un héros dans le monde du travail.

    Mais plus particulier à cette phase vocationnelle, il importera de voir dans les six personnages des modèles de développement, des occasions d'expérimenter l'aventure de chacun d'eux et de choisir des qualités qui seront mises en valeur dans les matières scolaires et, surtout, dans le choix des activités parascolaires. Ce sont là des manières d'être, des aspirations qui motivent à explorer son identité.

  • L'activité intitulée Le rituel secret s'inscrit dans une perspective d'éveil à la connaissance de soi.
    Il s'agit principalement d'une sensibilisation au fait que le monde du travail
    est régi et motivé par six grands ensembles d'aspirations professionnelles.
    Ces aspirations regroupent des travailleurs qui ont des motivations, des qualités,
    des valeurs et des compétences semblables. Cela signifie que des gens qui se
    ressemblent ont tendance à se retrouver dans un même ensemble de métiers et
    professions. Ces ensembles, que nous appelons « types de personnalité », sont
    déjà présents chez les jeunes en milieu scolaire. Tous sont donc à même de
    reconnaître les indices qui les associent à l'un ou l'autre des types de
    personnalité en question.
    Les six types de personnalité prennent la forme, le temps d'un conte médiéval,
    de six chevaliers qui mettent à contribution leur savoir-faire pour libérer le roi
    de la malédiction qui le prive de voix. On voit donc qu'il existe au moins six
    grandes manière différentes de contribuer à la satisfaction des besoins humains
    ainsi qu'à la résolution des problèmes qui ne manquent pas de se présenter au
    cours de la vie professionnelle.
    Le conte met en valeur non pas un, mais six héros ayant leurs qualités propres
    et leur style particulier. Le but de l'activité vise à amener les élèves à découvrir
    leurs aspirations quant au genre de héros qu'ils souhaitent devenir. Ce sont des
    qualités, des valeurs et des habiletés qu'ils pourront développer.
    Passant du conte à la réalité, les élèves seront invités à choisir des activités de
    loisir ou des activités parascolaires susceptibles de les aider à développer des
    compétences liées au type de personnalité qu'ils préfèrent. Il ne s'agit pas ici de se fixer un but professionnel, mais de se donner des buts personnels qui les aideront à se connaître davantage.

  • Le rituel secret, un conte dont vous êtes le héros, offre aux jeunes de sixième année une occasion de se sensibiliser à leur type de personnalité et à leurs aspirations à l'aide de personnages inspirés de la typologie de Holland. Cette activité leur permet aussi de prendre conscience des liens qui existent entre les types de personnalité et les diverses manières d'être un héros dans le monde du travail.

    Mais plus particulier à cette phase vocationnelle, il importera de voir dans les six personnages des modèles de développement, des occasions d'expérimenter l'aventure de chacun d'eux et de choisir des qualités qui seront mises en valeur dans les matières scolaires et, surtout, dans le choix des activités parascolaires. Ce sont là des manières d'être, des aspirations qui motivent à explorer son identité.

  • La thématique porte sur la perspective temporelle. L'étudiant apprend à se situer sur l'axe du temps et comprend l'importance d'un principe fondamental pour réaliser ses projets personnels et professionnels: introduire dans son présent l'idée de l'avenir. Grâce à l'analogie avec la production d'un film, il se voit à la fois comme auteur, réalisateur et acteur de sa propre vie. Plus d'une dizaine d'activités pédagogiques constituent la trame de cette démarche au cours de laquelle l'étudiant est invité à introduire dans ses actes une perspective temporelle.

  • La thématique porte sur la perspective temporelle. L'étudiant apprend à se situer sur l'axe du temps et comprend l'importance d'un principe fondamental pour réaliser ses projets personnels et professionnels: introduire dans son présent l'idée de l'avenir. Grâce à l'analogie avec la production d'un film, il se voit à la fois comme auteur, réalisateur et acteur de sa propre vie. Plus d'une dizaine d'activités pédagogiques constituent la trame de cette démarche au cours de laquelle l'étudiant est invité à introduire dans ses actes une perspective temporelle.

  • Septembre. C'est la rentrée. Les élèves de 1re secondaire doivent s'adapter à leur nouveau contexte de vie. Pour leur assurer un bon départ, nous proposons une démarche d'accueil à vivre à l'intérieur de la classe de français. La préoccupation est à la fois de nature orientante et didactique. Les élèves seront appelés à dégager les éléments qui ont marqué leur arrivée au secondaire, à reconnaître les lieux d'action dans leur école et à se voir comme le personnage principal d'une aventure à venir. Ils vont traduire cette expérience dans une pratique d'écriture. Ils devront planifier la production d'un texte narratif, en déterminer le contenu, rédiger, relire et modifier celui-ci en cours de rédaction et, finalement, évaluer leur travail d'écriture.
    Les élèves sont accompagnés dans cette démarche par un personnage ami, le capitaine. Maîtrisant de plus en plus la navigation, fou de son nouveau bateau, le capitaine rêve d'aller loin. Et il adore inventer des histoires. Il va guider les élèves dans leur travail d'écriture.

    Les élèves sont regroupés en équipe de deux et travaillent en autonomie complète durant toute la démarche. Ils s'autoévaluent à la fin de chacune des étapes de travail ce qui favorise la régulation du comportement et des apprentissages.

  • Toute l'action se construit autour du rêve de voyage. Les élèves suivent le capitaine dans sa quête d'une destination, mais aussi d'une navigation réussie. Ils devront se documenter, enquêter, se situer dans le système scolaire, évaluer la progression de leurs apprentissages, prévoir les difficultés de parcours... Ils raconteront un rêve pouvant se transformer en projet et, à la toute fin, ébaucheront un plan pour le réaliser (PIF).

    En suivant l'itinéraire proposé, les élèves...
    apprennent à se connaître et développent des compétences dans l'action;
    saisissent les opportunités;
    s'approprient peu à peu des stratégies associées à la réalisation d'un projet;
    se laissent rêver;
    apprennent qu'ils peuvent mettre en place les conditions pour réaliser un ou des rêves.

    La démarche proposée donne l'occasion aux élèves de travailler en autonomie complète. L'enseignante ou l'enseignant les assiste au besoin. Les sessions de travail peuvent se dérouler dans tout contexte favorable défini par l'équipe-école, de préférence à la 3e ou à la 4e étape.

empty