• Liverpool, le 11 mai 1889. James Maybrick succombe à une maladie dont les médecins ne savent déterminer la nature ni la cause. Florence, sa jeune épouse américaine, est immédiatement soupçonnée de l'avoir empoisonné à l'arsenic. Mais cette substance est aussi l'ingrédient majeur des remèdes et toniques consommés par son mari depuis sa jeunesse... Florence est accusée de meurtre et appelée à comparaître. Férocement débattue au tribunal et relayée en « une » des principaux journaux, cette affaire riche en rebondissements et en polémiques a retenu l'attention de la population pendant des mois. À travers la reconstitution d'un fait divers retentissant, Kate Colquhoun analyse avec une grande finesse les paradoxes et dilemmes qui marquèrent la société anglaise de la fin de l'ère victorienne. « Une histoire captivante, détaillée à la perfection, où affleure sans cesse la sensation de danger et de tragédie imminente. » (Kirsty Wark, The Telegraph)

empty