• Le personnage principal de ce Journal est Mr Charles Pooter. C'est un employé modèle d'une firme de la City avec ses gaucheries, ses susceptibilités, ses admirations naïves, ses indignations, ses scrupules, ses gaffes, sa modestie, son désir de bien faire, son respect des hiérarchies et son sens de la dignité. Quoiqu'il nous soit décrit des situations souvent absurdes ou ridicules, il s'efforce néanmoins, de façon maladroite mais ô combien touchante, d'agir en toutes circonstances selon son éducation et avec une scrupuleuse honnêteté.
    À l'instar des personnages de Dickens ou de Robert Walser, Charles Pooter appartient à la classe des gens d'en bas, ceux dont la vocation est de regarder avec admiration, mais sans envie, le monde d'en haut. Car le sel de la terre, contrairement à l'opinion romantique, n'est pas le héros, le roi, le prophète, le révolutionnaire, bref, le grand homme porteur de foudres et de tempêtes, c'est le petit, le tout petit bourgeois qui, rentré de son bureau, le soir, enfile ses pantoufles et débouche une bouteille de porto achetée chez l'épicier du coin pour fêter une augmentation de salaire.
    C'est pourquoi Le Journal d'un homme sans importance se lit non pas comme un livre ordinaire, mais comme un évangile - livre d'un dieu ordinaire à l'usage d'hommes ordinaires.
    Les frères George (1847-1912) et Weedon (1854-1919) Grossmith étaient acteurs, compositeurs, chanteurs et écrivains anglais. Jouissant d'une grande notoriété dans le monde du spectacle londonien, ils sont passés à la postérité en publiant (et illustrant) leur Journal d'un homme sans importance publié dans la revue Punch.

  • Ce livre est vendu au format PDF et au format EPUB à maquette fixe, pour une lecture optimisée sur tablettes multimédia.

    Voici enfin la suite tant attendue de La Femme parfaite est une connasse ! Pourquoi une suite ? Mais parce que la connasse ne meurt jamais ! Avec humour et légèreté, les auteurs continuent de s'attaquer à celle qui les fait tant culpabiliser : la « femme parfaite ».
    Vous y découvrirez de nouvelles théories telles que le « frisson de la honte » ou la technique du « tiré/décalé », mais vous apprendrez aussi « comment reconnaître l'homme parfait », « comment savoir qu'on ne vit pas dans une comédie romantique américaine », ou le concept universel du « mec à trois bières ». Bref, tout ce qu'il faut pour assumer enfin votre imperfection !

  • Le Rire

    Henri Bergson

    Pourquoi rions-nous de voir quelqu'un trébucher ? Pour quelles raisons Molière continue-t-il de nous amuser ? Comment expliquer qu'un jeu de mots ou un trait d'esprit prêtent à sourire ? Dans Le Rire, qu'il publie en 1900, Bergson apporte à ces questions des réponses décisives. S'appuyant sur des exemples quotidiens et de nombreuses références littéraires, il décrypte les formes du comique pour y déceler un ressort commun : l'« interférence de deux séries », c'est-à-dire la présence simultanée de deux éléments distincts ou incompatibles. Au passage, il ne manque pas d'analyser le rôle social ambivalent d'un réflexe qui tout à la fois manifeste l'élan vital et brime les comportements hors normes. Si cette oeuvre, qui doit beaucoup à une tradition classique, méconnaît les manifestations transgressives, sombres, ludiques ou absurdes, du rire, elle n'en demeure pas moins capitale pour qui veut comprendre le « propre de l'homme ».

  • Propulsé en 1940 à Londres par le professeur Dunworthy sans la moindre préparation, John Bartholomew intègre la brigade des veilleurs du feu, ces héros qui ont sauvé la cathédrale Saint-Paul des bombes allemandes... À cette époque, de nombreux Londoniens ont survécu au Blitz en se réfugiant dans le métro, dont plusieurs stations portent aujourd'hui encore de bien curieux stigmates... Et tandis que d'autres vont chercher la mort beaucoup plus loin, sur les rives antiques du Nil, certains accueillent en eux la présence des dieux à têtes d'animaux pour en faire un commerce fort lucratif.Neuf nouvelles et courts récits primés - parmi lesquels Les veilleurs du feu, préquelle au roman Black-Out et au cycle temporel -, qui donnent à voir un aperçu complet des talents de conteuse de Connie Willis.

  • Cet ebook bénéficie d'une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique.




    Ce magnifique tableau-roman de Georges Courteline vous plongera au coeur des turpitudes de l'administration grâce à une série de portraits caustiques et truculents ayant pour fond une simple intrigue :
    les démarches d'un conservateur de musée pour entrer en possession du legs d'un certain Quibolle
    .


    L'auteur nous offre ici une satire sociale et morale qui reste d'actualité tant elle dépeint avec clarté la nature humaine et l'absurdité du système bureaucratique français.


    Vous passerez un moment agréable de lecture avec ce texte qui ne manquera pas de vous rappeler vos propres expériences avec l'administration.




    EXTRAIT : «


    Il avait, quand il s'y mettait, la verve facile et féroce.




    Cinq minutes, il ne tarit pas ; la présence de son amie éveillant en lui des coquetteries de jeune coq qui parade devant la poulette favorite. Sa recherche à se montrer spirituel l'amenait à l'être tout de bon, et une pointe de canaillerie faubourienne pimentait insensiblement l'amusement de ce qu'il disait.




    Tu vas voir, c'est très curieux. Les uns (ce sont les rédacteurs) rédigent des lettres qui ne signifient rien ; et les autres (ce sont les expéditionnaires) les recopient. Là-dessus arrivent les commis d'ordre, lesquels timbrent de bleu les pièces du dossier, enregistrent les expéditions, et envoient le tout à des gens qui n'en lisent pas le premier mot. Voilà. Le personnel des bureaux coûte plusieurs centaines de millions à l'État.




    C'est pour rien, fit Gabrielle.




    Il appuya :




    Pour rien. Et ça a le précieux avantage d'enrayer la marche d'affaires qui iraient toutes seules sans cela. »




    (Quatrième tableau, II)

  • Chers voisins t.2

    Collectif

    Ce livre est vendu au format PDF et au format ePub à maquette fixe, pour une lecture optimisée sur tablette.

    « Le voisin est un animal nuisible assez proche de l'homme. »
    Pierre Desproges

    « Pourquoi sommes-nous au monde sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ? »
    Jane Austen

    « N'ayez pas de voisins si vous voulez vivre en paix avec eux. »
    Alphonse Karr

    « Il est plus facile d'aimer l'humanité en général que d'aimer son voisin. »
    Eric Hoffer

    Ils n'avaient pas choisi leurs voisins...
    Et vous ?

  • Traduite par Claude Laurens avec une courte préface de Pierre Laurens, la fable politique qu'on va lire dans cette nouvelle issue, remaniée pour adhérer à l'édition la plus récente du texte latin, est à ranger dans la bibliothèque aux côtés des chefs-d'oeuvre de Swift, de Voltaire et de George Orwell.
    Momus, personnage de la mythologie, mis en scène par Lucien comme le dieu de la critique, devient, entre les mains d'Alberti, qui fait de lui par deux fois une victime injustement persécutée, le premier immoraliste de la littérature moderne. L'exil parmi les hommes aiguise son esprit caustique, le malheur lui enseigne à masquer son caractère, au point que le dieu du franc-parler devient, au rebours de sa nature, le virtuose, mieux : le théoricien de la simulation et de la dissimulation, tel un ingénieux Ulysse égaré dans les cours. Mais surtout, à travers les mésaventures qui le ballottent du ciel à la terre, de la société humaine au parlement de l'univers, il est à chaque instant et partout, comme plus tard le Neveu de Rameau, le génie de la provocation, le grain de levain qui démasque les faiblesses et les hypocrisies, bouscule les idées reçues, désacralise les puissances établies.
    Mêlant systématiquement le rire au sérieux, irrigués continuellement par la veine imaginative, portés par une phrase d'une incroyable agilité, les épisodes se succèdent dans un rythme effréné, alternant paradoxes éblouissants, pages d'un comique bouffon et osé autant que profond et inventions poétiques. Un régal.
    Architecte, peintre (et auteur des deux premiers traités modernes d'architecture et de peinture), ingénieur, humaniste, moraliste, écrivain, Alberti (1404-1472) fut, avant Léonard de Vinci, le premier exemple de l'homme « universel », génial et inclassable.

  • Ce livre au titre un brin provocateur est en réalité un concentré d'autodérision qui s'adresse à tout le monde, juif ou non.
    À travers 10 grands chapitres (famille, nourriture, mariage, voyages, etc.), vous découvrirez notamment que tous les chemins mènent à Enrico Macias, vous comprendrez enfin les subtilités de la cuisine casher et vous apprendrez les phrases de drague typiques d'un Séfarade (qui n'ont rien à voir avec celles d'un Ashkénaze).
    Un livre à lire au second degré, mais à mettre entre toutes les mains pour combattre les pires clichés grâce à l'humour et à la dérision.

  • L'oenologue amateur aime nous rabaisser : « C'est pas un merlot, c'est un pinot, ça n'a rien à voir. » Ou encore : « Si tu ne carafes pas ce vin une demi-heure avant, autant boire du Coca. »Heureusement, le temps est venu pour nous, pauvres ignorants, de prendre notre revanche grâce à cet antiguide qui nous permettra de faire croire à notre entourage que nous avons grandi au milieu des ceps de vigne et des barriques en chêne.Vous trouverez notamment dans ce livre les lois du vin (comme l'obligation de dire : « Il a un goût de banane », en cas de dégustation d'un beaujolais nouveau), des phrases à apprendre par coeur pour se la péter grave (« C'est un vin aimable, acerbe mais très enjoué, avec une dominante de fruits à pépins. »), ou encore les trucs et astuces pour se sauver de toute situation gênante (par exemple, dire : « Il a une robe rubis », plutôt que : « T'as vu le vin, il est rouge foncé, on dirait le vernis à ongles de Martine. »)Vous l'aurez compris, il s'agit donc d'un livre à consommer sans madérisation*. * Jeu de mots déposé à la SACD.

  • « Le Jeu de Robin et Marion » est une pièce de théâtre d'Adam de la Halle composée et représentée vers 1285 à la Cour du Comte d'Artois, dans ce Royaume de Naples qui se remet tout juste des Vêpres Siciliennes. A la différence du Jeu de la Feuillée, c'est une bergerie, une représentation d'un idéal pastoral déjà ou probablement disparu fin du Treizième siècle. Si certains spécialistes de la littérature médiévale mettent en doute la postériorité du Jeu de Robin et Marion, nous croyons qu'il s'agit d'une oeuvre plus tardive que Le Jeu de la Feuillée. On reconnaît là un Adam de la Halle, le célèbre jongleur, trouvère et écrivain arrageois, plus mûr, presque mélancolique, nostalgique de temps et de lieux qui n'existent plus. Cette version en français moderne (adaptation de Georges Gassies des Brulies) est précédée d'une préface et d'une biographie originales. Encore un inédit numérique qui nous vient de l'époque de l'invention de l'imprimerie. A découvrir!

  • Le secret d'une relation sereine entre parents et enfants ? COM-MU-NI-QUER ! Par SMS, c'est encore mieux ! Du moins, c'est encore plus drôle... Car s'il y a un domaine où les parents ont tout (ou presque) à apprendre de leurs ados, c'est bien celui des nouvelles technologies ! Émoticônes, émojis, langage abrégé, clavier tactile et correcteur automatique... c'en est trop pour eux.Attention toutefois, certains cachent bien leur jeu. Et s'ils étaient en train de nous la faire à l'envers... ? À la lecture de ces SMS, tous 100 % véridiques et plus loufoques, maladroits - voire carrément gênants - les uns que les autres, vous aurez le choix entre rire (aux larmes) et pleurer (de rire) !

  • Pourquoi les toilettes ne seraient-elles pas un lieu de culture ?Dans la continuation du tome 1, Se cultiver en faisant caca ou pipi (ou tout ce que vous voulez) - 2 a recueilli :Le meilleur de l'humour (juif, mais aussi belge, corse, breton ou africain)Le meilleur des citations (de Woody Allen à Guillaume Musso)Le meilleur des lettres célèbres (d'Henri IV à Madonna)Le meilleur du New Yorker (les fameux dessins de presse, subtils et amusants)... et bien d'autres informations... toujours utiles, légères, intelligentes et divertissantes.Installez-vous bien confortablement !

  • Agrandir son cercle d'amis, être aimée et respectée par tous au travail, être celle que tout le monde a envie d'inviter à déjeuner et de garder à dîner, devenir celle qu'on n'oublie pas... C'est possible grâce aux Ginettes, expertes en féminologie et en chouchoutologie ! Un livre pour être tout simplement remarquable et remarquée ! Drôle, décalé, décompléxé. Des conseils pratiques et positifs pour devenir la plus aimable et la plus aimée des filles, des mères, des amantes, des voisines...

  • Vous pensiez que les bancs de l'école étaient de l'histoire ancienne ? Détrompez-vous ! La liste interminable des fournitures de rentrée, le supplice des devoirs du soir, le redouté carnet de liaison, le casse-tête des congés, la corvée de kermesse de fin d'année... ça vous parle ? Mais oui, c'est bien ça : vous êtes PARENT D'ÉLÈVE ! Suivez le quotidien d'un jeune papa dans ce monde drôle et étrange, peuplé de personnages hauts en couleur (maîtresse canon, famille parfaite, papa relou, maman nympho...), tout au long d'une année scolaire. Car le pire quand on est parent d'élève... ça peut être les autres parents d'élèves ! Vivement les grandes vacances !

  • Où part Zaz en vacances ? À quoi rêve une fan d'Indochine ? Quel chanteur de droite êtes-vous ? Quelles sont les mesures sanitaires à prendre avant d'écouter Mylène Farmer ? Comment la carrière de Christophe Maé peut-elle être stoppée ?
    Véritable plongée en eaux troubles dans la chanson française, cet ouvrage vous permettra de répondre à toutes ces questions et bien plus encore.
    Je vais pas me taire parce que t'as mal aux yeux vous rendra incollables sur cette grande famille à problèmes et vous rendra ainsi capables de briller en société grâce à des savoirs (plus ou moins) essentiels.

  • Comment savoir ce que vous désirez vraiment dans la vie et l'obtenir ? Comment transformer positivement et en profondeur votre quotidien ? Comment bien accueillir ou gérer un changement ? Les Ginettes, expertes en féminologie et en bonheurologie, sont là pour vous aider à améliorer votre vie familiale, au travail, de couple... Un livre pour se sentir mieux et profiter à fond de la vie ! Des conseils pratiques et positifs pour voir ou revoir la vie en rose !

  • Célibataire mais enviée

    Les Ginettes

    • J'ai lu
    • 28 Septembre 2016

    Pourquoi considérer le célibat comme une période de disette alors qu'il peut être plein de si jolis moments ? Les Ginettes, expertes en féminologie et en célibatologie, vous livrent les trucs et astuces pour profiter à fond de cette période et en apprécier tous les petits et grands bonheurs. Car, soyez-en convaincue, le vrai problème avec le célibat, c'est qu'il s'arrête un jour ! Un livre pour toutes les filles qui pensent que célibattaire ne rime pas avec galère !

  • Êtes-vous prête à vous transformer en Fantastic Mum, c'est-à-dire en une mère 100 % épanouie qui jongle à la perfection avec toutes les facettes de sa vie ? Devenez une super maman au quotidien grâce aux Ginettes, expertes en féminologie et en mumologie, auteures du premier guide d'éducation positive, aussi bienveillantes avec les parents qu'avec les enfants ! Un livre pour en finir définitivement avec le diktat de la mère parfaite ! Drôle, décalé, décomplexé. Des conseils pratiques et positifs pour toutes les femmes qui sont mères, mais pas que...

  • Encore mieux que le Kamasutra (et moins dangereux pour les lombaires), voici le Ginettes-sutra ! Fantasmes, sex-toys, célibat, masturbation, train-train... Les Ginettes, expertes en féminologie et en jouissologie, lèvent le voile sur la sexualité sans aucun tabou ! Drôle, décalé, décompléxé. Un livre pour s'épanouir, se renouveler et se libérer ! Des conseils pratiques et positifs pour celles qui pensent que jouer c'est bien, mais que jouir c'est mieux !

  • Ce tome XI contient six textes: "La résurection de Jenin Landore" ;"George le Veau"; "Les Trois Amoureux de la croix" ; "Le Poulier" ; "L'abbesse et Soeur Fessue" ; "L'Aveugle et le Boiteux".

  • Plouc toujours vous propose une plongée dans le pire des expressions françaises à travers des thématiques drôles et parfois absurdes, pour vous défouler contre tous ceux qui souhaitent un « Noyeux Joël », ceux qui disent « oki doki », ceux qui vous passent « un coup de bigo », ou encore ceux, et ils sont nombreux, qui vous disent les mains posées sur les hanches :
    « Alors là, c'est le pompon ! »
    Un livre « bueno » à lire « tranquillou bilou », ou à offrir à ses amis pour leur « filer la banane ».

  • En couple mais heureuse

    Les Ginettes

    • J'ai lu
    • 28 Septembre 2016

    Pour que vivre à deux rime avec vivre heureux, les Ginettes, expertes en féminologie et en couplologie, scannent votre couple et vous livrent des conseils sur mesure : comment transformer votre « quotidien » en « cooltidien », les conflits en échanges constructifs, le rangement de la chambre en ébats sous la couette... Mais aussi des astuces anti-routine, des fondamentaux pour rester soi-même, les preuves de son engagement, les vérités et contrevérités sur le couple...
    Un livre pour une vie harmonieuse et respectueuse à deux.

  • Les dignes (et indignes) pensées d'Émilienne-Adélaïde de Calavas sur tout et en désordre... Avec, par-ci par-là, les fortes paroles de ses chats Sémiramis et Jéroboam.

    Comment devient-on un écrivain moraliste ? Qu'est-ce qui vous a amenée, Madame la Duchesse, à coucher sur le papier le fruit de vos cogitations profondes et solitaires et à les mettre à la disposition de l'humanité inquiète et désorientée ?
    Vous l'avouerai-je ? Je me suis même demandé ce que vos choix littéraires devaient à votre particule (quoiqu'en principe cela relève plutôt de la partie tête). Car, en vous remémorant les noms de François de la Rochefoucauld, Jean de la Bruyère, Luc de Clapiers marquis de Vauvenargues, Nicolas de Chamfort, il a pu vous sembler, chère Emilienne-Adélaïde de Calavas, que ce « de » (qui vous paraissait si encombrant dans vos années frondeuses) était à considérer comme un signe de la destinée. - Ce qui n'empêche pas votre inspiration de voisiner plus souvent avec celle de Pierre Dac qu'avec celle du grand la Rochefoucauld :
    « De nos jours, il n'y a plus que les assureurs pour croire que la franchise paie. »
    « Le bonheur est dans le pré. Mais les vaches ne s'en rendent compte que dans le camion qui les conduit à l'abattoir. »
    « Paradoxe des grèves du Métro : moins il y a de rames, plus c'est la galère. »
    « Constat décourageant : depuis plus d'un siècle que l'on observe des minutes de silence, on n'en sait pas plus sur ce phénomène. »

  • Inclus :
    o Le DSKâma-sûtra
    o Le journal intime de Marion Maréchal Le Pen
    o Le poil en politique
    o Le classement des civilisations
    o La profession de foi de Manuel Valls 2017
    o Sondage : êtes-vous raciste ?
    o La campagne dont vous êtes le héros
    o L'historique Google des politiques

empty