Sciences & Techniques

  • Pour un professionnel de santé, la première rencontre avec un patient handicapé mental est toujours une découverte, voire une énigme. Comment l'aborder ? Comment se comporter ? Que lui dire ? Loin de son cadre habituel, effrayé par l'environnement inconnu et parfois inquiétant de l'hôpital, c'est souvent dans un état de grande anxiété quele patient se présente. Aussi la prise en charge anesthésique au bloc opératoire est-elle souvent complexe.

    De plus, les profils sont divers, chaque situation est particulière et implique une prise en charge spécifique. Avec une personne polyhandicapée, les difficultés seront essentiellement d'ordre technique. Face à une déficience intellectuelle isolée, l'équipe soignante sera confrontée à des difficultés de communication, de compréhension, à l'absence de contrôle émotionnel et à des réactions éventuelles d'opposition qui vont gêner les soins.

    C'est donc un véritable défi humain, éthique, technique et organisationnel qui est à relever ici... et l'anesthésiste est en première ligne, car rien n'est possible tant que le patient "ne dort pas".

    Médecin anesthésiste à la Fondation de la Miséricorde de Caen, le Dr Charles Leclerc et son équipe accueillent régulièrement ces patients singuliers. A travers ce guide pratique qui fourmille d'exemples et de situations vécues, il décrit des situations typiques et propose conseils et indications pour mieux communiquer avec ces patients.

    Enfin, au-delà de la clinique pure, il s'attache ici à rappeler les notions essentielles de la relation soignante. C'est un beau voyage sur les rives de l'empathie et une source puissante de réflexion et d'introspection.

  • Mon cerveau superstar

    Kaja Nordengen

    • Eyrolles
    • 9 Novembre 2017


    Qu'avons-nous dans le crâne ?

    Notre cerveau nous permet de communiquer, sous forme de messages simples ou par l'ironie la plus subtile, il est le siège des émotions et de notre personnalité, il renferme les souvenirs, nous permet d'acquér

empty