• Edition enrichie (Introduction, notes, commentaires et dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Enfant trouvé, fasciné par la carrière des armes, Hyacinthe dit Chabert s'est illustré aux premiers rangs de la Grande Armée. Laissé pour mort à Eylau, puis miraculeusement sauvé, il tentera quelques années plus tard de retrouver sa place dans une France bourgeoise qui veut oublier ses héros, auprès d'une femme qui lui doit tout, qui l-a dépouillé et qui le rejette.
    Nul destin, peut-être, n'éclaire mieux que le sien l'envers de la «comédie humaine», dans cette tragédie domestique doublée d'un drame social où le sublime côtoie constamment le sordide.
    Nous n'oublierons jamais l'entrée pitoyable de Chabert à l'étude Derville éclairée au gaz le matin, avec le déjeuner, réchauffé sur la cheminée, des clercs, des clercs rieurs, insolents et clabaudeurs, Chabert avec ses rides blanches, son vieux carrick, Chabert méprisé, aliéné de cette patrie et de cette femme qu'il continue à aimer, dénoncé de cette société où, bien qu'enfant trouvé, il s'était, si difficilement, fait un nom... Chabert a sa place dans toutes les mémoires, à côté du cousin Pons et du père Goriot, et sur le même rang.
    Le Colonel Chabert, admirable histoire de revenant.
    Paul Morand.
    Edition de Stéphane Vachon. 

  • UNE TRILOGIE FOLLEMENT AMBITIEUSE ET ORIGINALE, ENTRE JEAN-PHILIPPE JAWORSKI, EUGÈNE SUE ET FRANK HERBERT.

    Alfred de Pergoal, ingénieur et créateur des plus beaux engins à vapeur de son temps, se rend au palais pour assister à la cérémonie du millénaire de Seth. Mais la capitale est une cocotte-minute. En ce soir de fête, les habitants, sous le joug d'une théocratie au système de castes injuste et brutal, sont prêts à tous les excès, et même à la révolution.
    Il va suffire d'un attentat pour sceller le destin du cercle-monde. Cette fois, c'est irrémédiable : l'Empire s'effondre.
    L'effondrement est total. Il trouve son origine au sein des instances du pouvoir, les dirigeants de l'Empire sont impuissants à enrayer l'implosion du pays. Dans le chaos, le glissement de la théocratie vers un régime militaire implacable semble se dessiner.
    Alfred de Pergoal sera-t-il le porte-étendard de la rébellion défendant l'esprit et le savoir plutôt que les armes, la violence et l'obscurantisme ?

    Dans ce premier tome d'une trilogie éponyme, l'auteur nous livre un roman de stratégie politique et guerrière, de foi, d'amour et de vengeance. Sous sa forme classique digne des grands romans d'aventures, cet opus dense et furieux offre une lecture jubilatoire.

    De l'embrasement de la ville de Seth aux neuf collines à la bataille de Lomvarde, de la découverte des secrets cachés du Faëton à la quête des mystères du cercle-monde, s'ouvre au lecteur un nouveau monde avec des femmes et des hommes inoubliables jouant à chaque instant leur destin.
    Sébastien Coville travaille actuellement comme consultant et scénariste dans l'audiovisuel. Il vit à Paris. L'Empire s'effondre est son premier roman.

  • Pendant les vacances d'Avril, Laura, Hugo et Iassine partent visiter le théâtre de Vienne. Tard dans la nuit, alors que tout le monde dort, la lanterne se met à briller de mille feux.

    Paniqués à l'idée d'être découverts, ils mettent dans la lampe une des pierres volée sur les lieux. Aussitôt la lumière s'éteint et ils sont projetés à Vienne, en pleine époque romaine. Là bas, loin dans le passé, au temps des romains, ils devront trouver un moyen pour aider une jeune femme à monter sur scène.
    Lorsque la pièce se termine, du bout de son costume tombe une perle, LA perle qui leur permet de rentrer chez eux.

  • Le cimeterre et l'épée Nouv.

    Malte, 1565 : un avant-poste vital entre les nations divisées d'Europe et l'Empire ottoman, en constante expansion. Les chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem affrontent les Turcs en de violents combats qui pourraient bien conduire à leur anéantissement.
    Parmi les hommes venus les soutenir, se trouve Sir Thomas Barrett, un ancien soldat en disgrâce. Bien que sa loyauté et son instinct le poussent à faire passer l'Ordre avant tout, son allégeance est partagée. Sur ordre de la reine Élisabeth, il doit retrouver un manuscrit caché, gardé par les chevaliers, qui menace le règne de la souveraine. Alors que Sir Thomas affronte un passé qui lui a coûté son honneur et un secret resté longtemps enfoui, une vaste armée ennemie se prépare à assiéger l'île...
    « Palpitant et poignant. » The Times
    « Le captivant récit du Grand Siège de Malte. Violente et fascinante, une histoire de sang, d'amour et de sacrifice. » Daily Express
    « Un roman plein de bruit et de fureur... parfait pour les amateurs de Bernard Cornwell, qui apprécieront l'attention portée aux détails historiques et l'action au rythme haletant. » Good Book Guide

  • Germanie, 42 après J.-C.

    Rude, brutale et impitoyable : c'est la vie que découvre Cato, recrue de fraîche date de la deuxième légion romaine. Et malgré ses relations en haut lieu, il aurait bien besoin d'un allié parmi ses camarades - car il a été promu au-dessus de ses pairs sur ordre de l'Empereur, ce qui lui vaut l'inimitié de ses compagnons d'armes. Or il gagne vite le respect de son centurion, Macro, un soldat aguerri, aussi fruste que Cato est vif d'esprit et cultivé. Tout les sépare, pourtant ils comprennent bientôt qu'ils ont beaucoup à apprendre l'un de l'autre.
    Pour ces deux hommes, la campagne de Bretagne - une terre où règne alors une extrême barbarie - marque le début d'une amitié durable. Mais tandis qu'ils entreprennent une dangereuse mission pour déjouer un complot contre l'Empereur, ils se retrouvent entraînés dans une lutte désespérée pour leur survie...
    « Je n'avais vraiment pas besoin d'un concurrent tel que Simon Scarrow... Une lecture mémorable. » Bernard Cornwell
    « Toujours un plaisir. » The Times
    « Un roman historique au rythme particulièrement soutenu. » BBC History Magazine
    « Les romans de Scarrow se hissent au niveau de ce qui se fait de mieux dans le genre. » The Independent
    « Un sacré bon moment ! » Mail on Sunday
    « Scarrow et ses deux héros extrêmement attachants... un must. » Daily Telegraph

  • Kihrin D'Mon est recherché dans tout l'Empire.

    Depuis qu'il a détruit la Pierre des Entraves et ouvert la porte aux démons, Kihrin est sur la brèche. Il croise alors le chemin de Janel Theranon, une mystérieuse Jorate qui affirme le connaître.
    S'il choisit de la suivre, il devra affronter toutes sortes de dangers : une rébellion secrète, un dragon capable de dévaster une cité en une nuit... et l'ennemi mortel de Kihrin, le magicien Relos Var. Car celui-ci possède l'un des artefacts les plus puissants du monde : la Pierre Angulaire qu'on appelle le Nom de Toutes les Choses. Si Janel dit vrai, rien ni personne n'empêchera Relos Var de mettre la main sur ce qu'il recherche.Et ce qu'il recherche... est Kihrin D'Mon.
    « On ne peut qu'être impressionné par l'ambition de cette oeuvre. Un récit haut en couleur où se croisent voleurs, magiciens, rois et assassins, et où l'on prend plaisir à se plonger. » - The New York Times
    « Jenn Lyons entraîne ses lecteurs dans un voyage qui se déplie comme un magnifique origami. »The Wall Street Journal« Une histoire trépidante et pleine de surprises, entre trahisons, ambitions et intrigues de haut niveau. Jenn Lyons joue de tout cela avec virtuosité pour faire naître une véritable magie des mots. Les fans de Fantasy épique, ceux qui cherchent un livre qu'ils auront le plus grand mal à reposer, seront servis. » - Kirkus Reviews
    « Avec une envergure narrative et une atmosphère rappelant Patrick Rothfuss, et des scènes d'action soigneusement chorégraphiées à la Brandon Sanderson, Jenn Lyons s'élance vers les hautes sphères de la Fantasy épique. » - Booklist
    « Une intrigue sophistiquée. Après avoir découvert son univers et ses personnages inoubliables, on a bien du mal à attendre la suite de cette histoire. » - Publishers Weekly

  • La magie est peu fréquente dans l'Empire raverrain, et ceux qui naissent avec ce pouvoir sont étroitement contrôlés : repérés dès l'enfance, ils se retrouvent enrôlés de force dans le régiment des Faucons.
    Zaira a évité ce sort ; elle a grandi dans les rues en volant pour survivre et en dissimulant sa nature. Mais elle cache une magie rare et dangereuse, une magie qui pourrait menacer l'Empire tout entier.
    Amalia Cornaro n'était pas destinée à devenir Fauconnière.
    Héritière d'une puissante famille, érudite, elle vit dans le monde dangereux des machinations politiques. Mais le sort va réunir l'héritière et la sorcière en une alliance improbable.
    Alors que la menace de la guerre se profile, il pourrait suffire d'une étincelle pour transformer leur cité en un brasier incandescent...
    « Une voix enchanteresse et un monde d'exception, impossible à quitter. » - RJ Barker, auteur de L'Âge des assassins
    « Envoûtant, intelligent, rythmé, et quelle magnifique atmosphère ! » - Genevieve Cogman, auteur de The Invisible Library
    « J'ai dévoré ce premier tome en trois jours et je l'ai adoré ! » - Fantasy Book Review
    « Un récit haletant doté d'une intrigue prenante, de personnages fascinants et d'un système de magie brillant. J'ai adoré cette lecture du début à la fin ! » - Sarah Beth Durst, auteur de The Queen of Blood

  • 43 après Jésus-Christ.

    Lorsque le centurion Macro et son jeune optio Cato débarquent sur les côtes de Bretagne pour prendre part à l'invasion de l'empereur Claude, Macro sait que les Romains largement surpassés en nombre auront à livrer l'une de leurs campagnes les plus difficiles. D'autant qu'une sinistre organisation trahit en secret les légionnaires...
    Quand des rumeurs d'assassinat coïncident avec l'annonce de la venue de l'empereur, les soldats comprennent qu'ils doivent affronter une force bien plus impitoyable que les Bretons.
    Il ne leur reste plus beaucoup de temps s'ils tiennent à éviter que la glorieuse victoire de Claude ne tourne au désastre...
    « Toutes les qualités d'un Bernard Cornwell au sommet de sa forme. » Oxford Times
    « Une aventure haletante qui se lit d'une traite... un solide récit, incisif et plein d'esprit. » Steven Saylor, auteur des Mystères de Rome
    « Une roman remarquablement maîtrisé, par une plume incontournable du genre. » Booklist

  • Les aigles de l'empire T.3 ; la traque de l'aigle Nouv.

    Bretagne, 44 après Jésus-Christ.

    Cato, jeune officier de l'armée romaine et son supérieur, le centurion Macro, ne sont que des pions dans la soif de conquête de Rome en Bretagne.
    Au cours d'un hiver glacial, les deux hommes et leur légion affrontent les barbares natifs de l'île dans des batailles au corps à corps qui hantent Cato des jours durant.
    Mais parmi tous leurs ennemis, les plus redoutables sont les druides de la Lune sombre.
    Des êtres violents, sans pitié, qui ont capturé la famille du général Plautius en personne. Macro et Cato se voient donc confier l'une des missions les plus dangereuses de leur carrière : s'enfoncer en territoire ennemi et libérer les otages.
    S'ils échouent, le sort de l'armée romaine pourrait bien être en jeu...
    « Féroce et captivant. » - Daily Express
    « Scarrow fait partie des meilleurs. » - The Independent

  • Dans un monde de magie et de héros, quel courage faut-il aux gens comme vous et moi pour vivre, aimer, mourir ?

    Issu d'une famille de pêcheurs, Liesse doit quitter son village natal à la mort de son père. Fruste mais malin, il parvient à faire son chemin dans le comptoir commercial où il a été placé. Au point d'être pris comme secrétaire par Malvine Zélina de Félarasie, ambassadrice impériale dans l'Archipel, aristocrate promise aux plus grandes destinées politiques.
    Dans le sillage de la jeune femme, Liesse va s'embarquer pour un grand voyage loin de ses îles et devenir, au fil des ans, le témoin privilégié de la fin d'un Empire.

    Dans ce conte merveilleux, relatant une vie entière avec un art consommé du suspense, et un talent inouï pour mêler humour et lyrisme, naît une nouvelle voix majeure de la fantasy.

    Claire Duvivier est née en 1981. Un long voyage est son premier roman.

  • Et si Napoléon ne devait pas seulement sa gloire à ses conquêtes, mais à son extraordinaire bravoure face aux dangers ? David Chanteranne nous raconte ces douze moments méconnus, où le plus célèbre des empereurs s'est imposé en héros immortel face à ses contemporains en échappant de peu à la mort : une épidémie de peste qui décime son armée en Égypte en 1799 ; un attentat à la bombe dans les rues de Paris, la veille de Noël, en 1800 ; une balle perdue qui l'atteint lors de la bataille de Ratis-bonne en 1809 ; un homme qui voulait le poignarder à Vienne la même année ; un suicide manqué au château de Fontainebleau en 1814 ; ou encore son miraculeux sauvetage par les soldats de sa garde à la bataille de Waterloo en 1815. À la faveur de ces spectaculaires mises en abîme, ce livre revisite, autour de Sainte-Hélène et sous une forme totalement inédite, l'existence d'un des plus grands héros du XIXe siècle et de la France.  

  • L'empire de Lether vacille.

    Rhulad Sengar, l'Empereur aux Mille Morts, sombre chaque jour un peu plus dans la folie, entouré de flagorneurs et d'agents à la solde de son chancelier. La police secrète letheriie mène une campagne de terreur contre son propre peuple, les conspirations fleurissent. La corruption ronge l'empire, sous la menace d'une guerre imminente avec les royaumes voisins. L'avenir n'a jamais été aussi incertain, même aux yeux de l'Errant.
    Parmi les champions venus défier l'empereur, Karsa Orlong et Icarium attendent leur tour : tous deux pourraient bien être capables de mettre un terme à son règne. Pendant ce temps, une bande de fugitifs tente de quitter l'empire. Fear Sengar est l'un d'entre eux. Il veut retrouver l'âme de Scabandari OEil de Sang, avec l'espoir qu'elle puisse sauver Rhulad, son frère. Mais le groupe voyage aussi avec le plus ancien ennemi de Scabandari : Silchas Ruin, frère d'Anomander Rake. Et ses motivations sont tout sauf claires, car les blessures dans son dos, causées par les lames de Scabandari, saignent encore.

    Voici un roman brutal et poignant, entre guerre à grande échelle et quête intime, dans l'univers épique de Steven Erikson.

  • Edition enrichie (préface, notes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Pendant la guerre de 1870, deux soldats se lient d'amitié ; Jean Macquart, incarnation des solides valeurs rurales, et Maurice Levasseur, intellectuel qui rêve d'un cataclysme où s'anéantirait le monde corrompu - et le lecteur va les suivre jusqu'à ce que la Commune les sépare et dramatiquement les voie s'affronter. Mais si Zola choisit, bien au-delà de leur opposition symbolique, de les mêler à d'innombrables autres figures, c'est qu'il veut écrire le roman des masses et nous montrer une nation tout entière meurtrie par l'Histoire. Il juxtapose donc des scènes de combat et de vie civile, montre sans fard toutes les souffrances des corps, et jour après jour déroule sous nos yeux la douloureuse chronique qui va conduire à l'humiliation de Sedan.
    La Débâcle que Zola fait paraître en 1892, avant de clore Les Rougon-Macquart par un ultime roman, est le seul de ses livres dont le sujet soit un événement historique, le seul aussi qui soit consacré à la guerre. En abordant la crise la plus grave de l'histoire récente de la France, il adopte pour la dernière fois une vision tragique, mais nous donne à comprendre que sans doute la défaite fut un mal nécessaire. Après quoi Le Docteur Pascal pourra interpréter la totalité de la fresque romanesque comme une célébration de la vie. 

  • Nous avons tous en nous un peu de Napoléon sans pour autant être mégalomanes. Mais ce n'est pas l'aspect glorieux, militaire, conquérant le plus fascinant chez lui ; ce sont ses échecs. De Napoléon, Chateaubriand a écrit qu'il était « le plus puissant souffle de vie qui jamais anima l'argile humaine ».
    Ses fêlures, ses échecs sont des leçons de résilience, de renaissance. Il y a en lui un écorché vif, un marginal, un rebelle, un mélancolique, parfois suicidaire, mais d'une volonté sans faille et d'une force de travail sans limite.
    Dans ce livre, sans doute l'un des plus originaux et percutants de cette année de commémoration napoléonienne, Philippe Perfetinni raconte comment Napoléon lui a sauvé la vie. Né à Ajaccio, à deux pas de la maison des Bonaparte, Philippe Perfettini a eu une adolescence d'écorché vif et multiplié les échecs scolaires. Dans sa jeunesse de punk, il ne s'est nullement intéressé à Napoléon jusqu'à un jour de 1997 où, presque par hasard, il lit une biographie de l'Empereur. Plus qu'une révélation, c'est une révolution. En quelques années, Philippe Perfetinni va devenir le responsable des collections napoléoniennes du musée du Palais Fesch à Ajaccio, commissaire de plusieurs expositions et, surtout, l'un des meilleurs connaisseurs de l'Empereur salué par les spécialistes académiques.  
    L'âme de Napoléon est une source infinie d'inspiration bien supérieure à tous les manuels de développement personnel.

  • Napoléon ne s'est pas qu'auto-couronné, il s'est aussi auto-divinisé. Il s'est pris et on l'a pris pour Jésus. Des miracles au Golgotha, il a endossé chaque image sainte. C'est cette iconographie impériale que décrypte avec talent une historienne de 28 ans. Une surprise pour le bicentenaire.
    Jésus avant Alexandre, avant Auguste : dans l'imaginaire de l'épopée napoléonienne, les figures impériales de l'Antiquité grecque et romaine cèdent devant une autre, plus secrète. Longtemps enfouie dans l'ombre des représentations césariennes, c'est l'icône christique qui se révèle la plus intime au sein de cette destinée et de cette oeuvre d'exception. Ce que Marie-Paule Raffaelli-Pasquini démontre magistralement en menant une enquête sans précédent, enlevée et passionnante, au coeur de l'imaginaire personnel de l'Empereur. Napoléon admire Jésus. Pour lui, le Christ a su initier un mode de pensée inédit, instaurer un ordre nouveau, unir l'humanité autour d'un Idéal commun. Plus encore que le Verbe éternel, c'est l'incarnation, l'hybridation, le mi-homme et mi-dieu qui le fascinent. Il lui faut à son tour, et à l'instar des héros qui ont bercé son enfance, aspirer à sauver le monde. Inspiré par l'exemple du Christ évangélique, Napoléon fera tout pour devenir lui-même un Christ politique. C'est cette emprise d'un message spirituel unique sur une aventure temporelle singulière qu'analyse avec talent et brio la jeune philosophe, éclairant tous les aspects d'une mythification religieuse qui nous aide à comprendre l'inexplicable pays qui est le nôtre.
    Une lumière inattendue jetée sur l'inconscient de la France.
    Un livre d'histoire époustouflant.

  • Cette fois, c'est la fin. Les courants du Flux, qui relient les systèmes stellaires de l'Interdépendance, s'effondrent les uns après les autres. Il n'est plus question de douter de la réalité du problème, aussi les riches et les puissants se trouvent-ils contraints de changer leur fusil d'épaule : au lieu de se réfugier dans le déni, ils font feu de tout bois pour sauver ce qui peut l'être et se réfugier au Bout, la seule planète habitable de l'empire, en abandonnant le bas peuple à une mort lente dans ses stations artificielles.
    Le premier roman de « L'Interdépendance », L'Effondrement de l'empire, a reçu en 2018 le prix Locus de meilleur roman de science-fiction et a été finaliste du prix Hugo.

  • Soissons, printemps 806. Charlemagne annonce le futur partage de l'empire en faveur de trois de ses fils, en présence du pape Léon III. Au milieu de la foule, un homme tente d'assassiner celui-ci. Winigise, duc de Spolète, rattrape le coupable. Le duc a la confiance de Charlemagne, qui le charge alors de surveiller la révolte montante chez les belliqueux Vascons, responsables de la défaite de Roncevaux en 778. Sur place, dans les murs du fortin de Lapurdum, Winigise et ses alliés découvrent un inquiétant message écrit en lettres de sang, qui condamne un roi sans le nommer. On murmure que le responsable serait Johan de l'Ours, un monstre issu des légendes pyrénéennes. Winigise envisage pour sa part un crime habilement déguisé.
    Il ne se doute pas encore qu'une sanglante conjuration vient de débuter...

  • « Malet est un fou », a dit Napoléon à Caulaincourt dans la berline qui les ramenait de Russie après l'échec du coup d'État. L'Empereur ne se trompait pas, car il fallait avoir perdu le sens commun pour s'attaquer à une puissance aussi considérable que l'Empire français. L'homme, sans être un dément, était un exalté, un chimérique, un idéaliste. Gagné par la vocation de conspirateur, il s'y était entièrement consacré en y mettant une forme certaine de génie, mais qui devait fatalement le mener à sa perte.Jean-Claude Demory retrace dans ce livre le fascinant parcours de l'homme, qui a lui seul, faillit réussir là où toutes les grandes puissances de l'Europe réunies avaient échoué : renverser l'Empire.

    Jean-Claude Demory est journaliste et écrivain. Passionné d'histoire et particulièrement de la période napoléonienne, c'est aussi un grand spécialiste de la vie et de l'histoire des pompiers, en France.Auteur d'une vingtaine d'ouvrages, il assure la direction de la collection Maréchaux et Généraux d'Empire publiée par Hachette Collections.

  • Kihrin a grandi dans les quartiers pauvres de la Cité capitale. Voleur et fils de ménestrel élevé dans une maison close, il a été bercé par les fables évoquant des princes disparus et des aventures trépidantes.
    Lorsqu'il est malgré lui désigné comme le fils perdu d'un seigneur cruel et corrompu, Kihrin se retrouve à la merci des querelles de pouvoir et des ambitions politiques qui animent sa nouvelle famille.
    Quasi prisonnier, Kihrin découvre qu'être un prince disparu n'a pas grand-chose à voir avec les histoires des ménestrels.
    D'ailleurs, il s'avère que celles-ci lui ont bien menti : sur les dragons, les démons, les dieux, les prophéties... et l'idée que le héros gagne toujours à la fin.
    Peut-être Kihrin n'est-il pas ce héros, finalement. Car il n'a pas pour destin de sauver le monde... mais de le détruire.
    « On ne peut qu'être impressionné par l'ambition de cette oeuvre. Un récit haut en couleur où se croisent voleurs, magiciens, rois et assassins, et où l'on prend plaisir à se plonger. » - The New York Times
    « Jenn Lyons entraîne ses lecteurs dans un voyage qui se déplie comme un magnifique origami. » - The Wall Street Journal
    « Un premier tome impressionnant et très maîtrisé. À la fois une introduction idéale à la Fantasy épique et un excellent cru pour les amateurs du genre. » - The Los Angeles Times
    « Une histoire trépidante et pleine de surprises, entre trahisons, ambitions et intrigues de haut niveau. Jenn Lyons joue de tout cela avec virtuosité pour faire naître une véritable magie des mots. Les fans de Fantasy épique, ceux qui cherchent un livre qu'ils auront le plus grand mal à reposer, seront servis. » - Kirkus Reviews
    « Avec une envergure narrative et une atmosphère rappelant Patrick Rothfuss, et des scènes d'action soigneusement chorégraphiées à la Brandon Sanderson, Jenn Lyons s'élance vers les hautes sphères de la Fantasy épique. » - Booklist
    « Une intrigue sophistiquée. Après avoir découvert son univers et ses personnages inoubliables, on a bien du mal à attendre la suite de cette histoire. » - Publishers Weekly
    « Ce remarquable premier volet fait honneur à la Fantasy épique, dévoilant un monde de magie, de démons, de dieux et de dragons, où les intrigues et la politique sont reines. » - Library Journal

  • La conclusion fracassante de l'histoire de Nona Grisaille

    Les glaces rongent peu à peu l'Empire aux abois, menacé sur tous les fronts. Partout, les armées de l'empereur reculent.
    Nona doit surmonter les derniers obstacles de son noviciat avant de choisir son ordre de prédilection. Mais il semble peu probable que ses alliées et elle puissent prendre l'habit avant que la guerre parvienne aux portes du couvent.
    Déchirée entre ses loyautés, Nona se prépare à livrer son ultime bataille. Une bataille au cours de laquelle ses propres démons chercheront à causer sa perte. Une bataille de coeurs brisés, d'amours condamnées, de trônes incendiés.
    Je m'appelle Nona Grisaille, et si vous me menacez, je ferai de votre vie une désolation.
    /> « Une intrigue haletante. » - Daily Mail
    « Mark Lawrence est maître dans son art. Une série aussi stimulante que divertissante, aussi poignante que féroce. Je la recommande chaudement. » - Anthony Ryan, auteur de Blood Song
    « Lawrence a créé l'un des mondes les plus captivants qu'il ait été donné de visiter en Fantasy. » - Fantasy Book Review

  • Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... vivait une princesse qui allait devenir une légende.
    À seize ans, la Princesse Leia Organa se retrouve confrontée au plus grand défi de sa courte vie : faire ses preuves dans les domaines du corps, du coeur et de l'esprit, afin de mériter son titre de princesse héritière du trône d'Alderaan. Pour ce faire, elle suit des cours de survie rigoureux, s'exerce aux rouages de la politique et dirige diverses missions humanitaires en faveur de planètes souffrant du joug impérial. Mais sa future intronisation n'est pas le seul souci de Leia. Ses parents, Breha et Bail Organa, se comportent étrangement ces derniers temps.
    Bien décidée à percer leur secret, Leia se place dans des situations périlleuses qui finissent par attirer l'attention de l'Empire...

  • Depuis qu'il a prêté allégeance à Palpatine, Thrawn est devenu l'un de ses outils les plus efficaces, mais l'Empereur rêve d'une arme plus destructrice.
    Alors que son programme de perfectionnement des chasseurs TIE est arrêté au profit du projet Étoile de la Mort, Thrawn réalise que les rapports de force ne se mesurent pas qu'à l'aune de l'efficacité tactique au sein de l'Empire. Même l'être le plus intelligent ne peut rivaliser avec le pouvoir d'annihiler des planètes entières.
    C'est l'instant que choisit son ancien protégé, Eli Vanto, pour revenir, porteur de nouvelles alarmistes à propos du monde natal du grand amiral. Écartelé entre son devoir vis-à-vis de l'Ascendance Chiss et sa loyauté envers l'Empire, Thrawn sait que son choix, quel qu'il soit, sera synonyme de trahison...

  • Le continent ravagé de Genabackis a donné naissance à un nouvel empire terrifiant : le Domin de Pannion. Telle une marée de sang corrompu, il dévore ceux qui refusent de se soumettre à la sainte parole de son tyran fanatique. Pour l'affronter, l'Ost de Dujek Unbras et les Brûleurs de Ponts de Mésangeai et de Ganoes Paran devront forger une alliance avec leurs vieux ennemis : les forces du seigneur de guerre Caladan Rumin, les Tistes Andii d'Anomander Rake et les Rhivis des plaines.
    Mais ce ne sont pas les seuls événements qui se trament. Les clans t'lan imass se sont également réveillés, répondant à l'appel de l'antique rassemblement qui scellera leur destinée. Dans l'ombre, une infection se propage, corrompant les garennes, souillant la chair de Brûle, la Déesse Endormie elle-même. À Morn, une déchirure écarlate porte la trace du Chaos, promesse d'une effroyable renaissance. Et partout l'on raconte que le Dieu Estropié, désormais libéré de ses chaînes, chercherait à assouvir son impitoyable vengeance...
    Marquant le retour de bon nombre de personnages des Jardins de la Lune, Les Souvenirs de la Glace se pose comme un chapitre capital au sein de l'éblouissant cycle de fantasy épique de Steven Erikson.

    Mais les clans non-morts des T''lan Imass se sont également réveillés, répondant à un antique rassemblement ordonné par la première Jeteuse d'Os de chair et de sang à avoir vu le jour depuis plusieurs centaines de milliers d'années. Dans l'ombre, une force plus sombre et malveillante semble menacer le monde. Une infection se répand, corrompant les garennes, souillant la chair de Brûle, la déesse endormie elle-même.
    À Morn, des tumulus profanés portent la marque du Chaos, promesse d'une effroyable renaissance. Et partout l'on raconte que le Dieu Estropié, désormais libéré de ses chaînes, chercherait à assouvir son impitoyable vengeance...

    Marquant le retour de bon nombre de personnages des Jardins de la Lune et introduisant son lot de nouveaux protagonistes remarquables, les Souvenirs de la Glace se pose comme un nouveau chapitre capital au sein de l'éblouissant cycle de fantasy épique de Steven Erikson tout autant que comme un sommet d'écriture.

  • L'Interdépendance : un empire de quarante-huit systèmes stellaires presque tous inhospitaliers, où l'humanité s'est implantée et dont la survie repose sur une étroite collaboration.
    L'Interdépendance : un millénaire de règne des grandes familles marchandes, dont la première occupe le trône de l'emperox.
    L'Interdépendance : le réseau des courants du Flux, seul moyen de voyager plus vite que la lumière, unique lien des mondes de l'empire entre eux.
    Le Flux est éternel mais il n'est pas statique. S'il se déplaçait, réduisant les colonies à l'isolement, l'humanité serait au bord du gouffre.
    Un jeune scientifique, une commandante de vaisseau spatial et la toute nouvelle emperox devront affronter la catastrophe annoncée.

    « L'Interdépendance » : le nouveau space opera de John Scalzi, dont L'Effondrement de l'empire est le premier livre.
    Il a reçu en 2018 le prix Locus de meilleur roman de science-fiction et a été finaliste du prix Hugo.

empty