Editions du Cerf

  • La combattante courageuse contre l'envoilement nous fait découvrir l'envers du décor. Une plongée comme jamais, vivante, empathique et critique dans l'univers des jeunes des banlieues, l'ordinaire des profs, le quotidien des filles partagés entre la réalité d'ici et l'irréalité de là-bas. Un plaidoyer républicain.
    Nostalgie. Algérie. Jérémiades. C'est par ces trois mots, regroupés en Nostalgériades que s'ouvre le nouveau livre de Fatiha Agag-Boudjahlat, alternant l'essai politique et le récit autobiographique. Décrivant les naïves croyances des collégiens auxquels elle enseigne chaque jour (" Au bled, ça coûte rien ", " Seul Allah guérit "), et la difficulté qu'éprouvent les professeurs à enseigner la colonisation, la guerre d'Algérie ou la Shoah, la cofondatrice du mouvement Viv(r)e la République décrypte la condition féminine, en France comme dans les pays de culture musulmane. Rêvant d'un MeToo mondial, elle affirme dans sa splendide conclusion que si la condition féminine est un malheur, alors " il ne faut pas renoncer à ce malheur ".
    Sans langue de bois, sans naïveté et sans ressentiment, voici le nouvel essai flamboyant d'une femme puissante appelé à provoquer le débat.

  • De l'Empire ottoman à la République moderne, de la nationalisation de l'islam à l'islamisation de la nation, de l'Europe à l'Oumma, de l'Otan à Daech, de l'abolition à la restauration du califat, voici le livre choc qui dévoile la face cachée et toujours plus menaçante de la Turquie. D'Atatürk à Erdogan, de la caserne à la mosquée, de la nationalisation de l'islam à l'islamisation de la nation, de l'Europe à l'Oumma, de l'Otan au Califat, voici la face cachée de la Turquie.
    Ce livre plonge dans les cent ans de vertiges qu'a connus la République turque née des ruines de l'Empire ottoman.
    Ce livre convoque les fantômes de son négationnisme, Arméniens, Grecs, Alévis, Kurdes. Il dévoile les dessous des putschs militaires qui ont étranglé la démocratie. Il révèle les compromissions de Washington et de Bruxelles.
    Ce livre démasque la permanence de la reconquête. Hier à Chypre. Aujourd'hui au Proche-Orient, en Méditerranée, dans le Caucase. Demain en Asie, dans les Balkans.
    Ce livre dénonce le chantage auquel Ankara soumet Berlin et Paris.
    Un livre-choc. Pour enfin comprendre d'où vient et jusqu'où ira la Turquie.

  • Aurions-nous terrassé Al-Qaïda, vaincu Daech, mis fin à la Terreur islamiste ? Certainement pas, analyse le criminologue Xavier Raufer. Comme hier, notre savoir reste limité et périmé. Mais comment anticiper ? Voici la vérité sur le djihad nouveau qui va arriver. Un livre de révélations et de conscientisation. Indispensable.
    Le terrorisme serait-il le seul crime qui ne profite à personne ? La mondialisation aurait-elle aboli l'instrumentalisation dont il était hier l'objet ? La nébuleuse qu'il forme au Proche-Orient, dans le Caucase, en Asie, en Afrique, en Europe, pourrait-elle fonctionner sans alliance ou sans assistance ? Et le djihad ne se prête-t-il pas à masquer des rapports de force classiques, des conflits récurrents ?
    C'est le rôle des États qui emploient la terreur comme une arme d'agression ou de dissuasion que révèle ce livre fondé sur des documents inédits émanant des services secrets. Décryptant les faits passés, les risques futurs et les menaces actuelles, Xavier Raufer montre en quoi nous restons démunis : nous ressassons ce que nous croyons savoir là où il nous faudrait décrypter ce que nous ignorons.
    Un tableau saisissant des guerres clandestines à l'échelle planétaire.
    Une illustration exemplaire des deux piliers du décèlement que sont prévoir et prévenir.
    Un bilan indispensable de nos forces et de nos faiblesses.
    Une leçon de clairvoyance.

  • Révisant les approches manichéennes de la crise tibétaine, Alexandre Adler éclaire ici l'avenir inquiétant de la Chine où le bouddhisme de Lhassa est appelé à jouer un rôle pacificateur. Un lumineux traité de géopolitique religieuse.
    Et si la lecture occidentale du conflit entre le Tibet et la Chine était complètement erronée ? Et si, au contraire des apparences, l'empire du Milieu avait pour ambition de faire du Royaume des temples un des fers de lance de son développement ? Et si, à rebours de l'histoire, le pouvoir chinois comptait sur une restauration du dalaï-lama ?
    Telles sont les thèses étonnantes, détonantes, d'Alexandre Adler.
    De l'invasion du Tibet (1950) à la révolte de Lhassa contre Pékin (2008), et relisant un demi-siècle de relations conflictuelles, le plus prophétique des essayistes annonce dans ce lumineux traité de géopolitique la réconciliation inattendue entre Xi Jiping et Tenzin Gyatso.
    En fin connaisseur des arcanes de la diplomatie, et après des années d'investigation, Adler s'attaque ici avec habileté à un des sujets les plus inflammables des relations internationales. Lucide et rigoureux, il nous ouvre les yeux sur le monde de demain.

  • L'Algérie arrive à un tournant de son histoire : est-ce pour autant la fin d'un régime antidémocratique ou le début du chaos ? Et avec quelles conséquences pour la France ?
    Comment parler d'un régime antidémocratique ? Comment évoquer une gouvernance qui bafoue sa propre constitution, en occultant ce qui la caractérise en premier lieu, la corruption et la gabegie ?
    Mohamed Sifaoui traite ici de la confiscation de tout un pays par un seul clan. Une sorte de clique qui, au lendemain de l'indépendance, usant de force, s'est imposée comme la seule autorité, au nom d'une prétendue " légitimité historique " glanée durant la guerre anticoloniale. L'interminable fin de règne d'Abdelaziz Bouteflika ne laisse transparaître aucune perspective pouvant garantir une stabilité pour ce pays.
    Oui, il nous faut poser la question : " Où va l'Algérie ? " Comme il est nécessaire de nous interroger sur les risques encourus par la France en cas de déstabilisation de l'autre côté de la Méditerranée.
    Un essai fondamental.

  • Où va la démocratie aujourd'hui ? Pourquoi cette crise ? Qu'en est-il à l'échelle planétaire. Ce sont plus de 100 auteurs internationaux de tous bords que la philosophe Chantal Delsol a réuni dans cette somme sans précédent en France comme à l'étranger. Un livre événement. Ce sont cent intellectuels de France et des quatre coins du monde que Chantal Delsol et Giulio De Ligio ont réunis ici pour une enquête sans précédent sur l'état planétaire de la démocratie.
    À l'heure des isolationnismes, des autocraties et des populismes, qu'en est-il de la théorie et de la pratique de ce qui semblait hier encore le bien politique absolu, et le premier critère progressiste de l'ère moderne ?
    Embrassant de Washington à Beijing, de Dublin à Bucarest, sans oublier Bruxelles et Paris, mais aussi l'Amérique du Sud ; détaillant les concepts et les idéologies ; décrivant les institutions et les pouvoirs, cette somme, savante, libre et engagée, répond à cette question cruciale.
    Face à la tentation illibérale, un véritable ouvrage collectif de débat et un appel à la raison des peuples.

  • Tout a été dit sur les attentats qui frappent la France. Sauf l'essentiel. Nation, État, Europe, islam, monde et, surtout, religion, politique : tels sont les termes qu'il s'agit de penser et que repense ici David Djaïz en s'emparant du spectre de la guer

  • Depuis la fin du XIXe siècle en France, l'immobilisme est paradoxalement le grand vainqueur des luttes vives qui ont marqué l'histoire de notre pays. Entre opposition de doctrines, combats de personnes mais aussi subversion des mots et captatio

  • Brexit, Trump, Fillon, 21 avril 2002, européennes oumunicipales, notoriété et confiance... Tout faux ? Tout vrai ? Pourquoi les sondages ont-ils mauvaise presse ? Parce que nous ignorons tout d'eux. D'où ils proviennent, comment on les produit, quels outi

  • Dieu est mort ? Les convulsions de son cadavre font chaque jour l'actualité. Sommes-nous sortis de la religion ? Les cartes militaires des guerres en cours montrent l'inverse. Connaissons-nous un choc des civilisations ? La théorie dit non, le sentiment d

  • Pourquoi la voix de la France ne porte-t-elle plus dans le monde ? De quel grand dérèglement stratégique souffre notre politique étrangère ? Comment expliquer les échecs répétés de notre diplomatie ? Dans cet essai mêlant constats critiques, piliers théor


  • Brexit, élection de Donald Trump ou encore dysfonctionnements de l'Europe et de la mondialisation : le principe de souveraineté, ou son absence, sont régulièrement pointés comme la raison majeure du désordre politique qui frappe les sociétés occide

  • Quoi qu'en pensent les idéologies supranationales et les féodalités de toutes sortes, c'est bien l'État-nation qui est d'actualité. Lui seul est en mesure de relever les grands défis de l'heure en préservant la souveraineté nationale, les libertés et la d

  • Le libéralisme ? L'autoritarisme ? Le légitimisme ? À force de vouloir incarner le pragmatisme, la droite a oublié les valeurs imaginées pour elle par Chateaubriand au XIXe siècle.
    De Louis XVIII à la victoire de François Fillon lors de la Primaire de 2016, en passant par la Monarchie de Juillet, le Bloc national formé en 1919, l'avènement du général de Gaulle en 1958 ou encore l'indépendance de l'Algérie en 1962, ce sont deux cents ans de déchirements, réconciliations et, plus rares, d'unions des conservateurs en France que raconte ici Jérôme Besnard.
    Alors que la droite connaît une crise sans précédent depuis le début de la Ve République, ce livre salutaire rappelle que cette famille n'est pas que politique. Elle partage non seulement une histoire, mais encore une identité intellectuelle, artistique et culturelle, qui est aussi une composante essentielle du récit national.

  • Cet essai répond à une crise de société sur son système d'éducation, sur le rôle d'une armée en temps de paix, sur son éthique, sur la place des lettres dans la formation de l'esprit critique, sur l'importance de l'art oratoire dans la communication, sur

  • Dans ce livre se croisent les regards que s'envoient l'Européen et le Russe. Si, pour l'Européen, le passé colonial rendit parfaitement familières les images de l'Afrique, de l'Asie, de l'Amérique Latine, si l'expansion économique des USA et de la Chine rendirent accessible et transparente leur perception, la Russie reste aussi hermétique, même pour les plus perçants des regards européens. L'explication principale de cette incompréhension réside dans l'obsession permanente du Russe de vivre non pas du fond de ses actes, mais de la forme de ses phantasmes, délires ou rêves. Aucun autre pays au monde ne mène une vie aussi " inventée " et double que le Russe. La sociologie suffit, pour décrire les autres nations ; la poésie ou la mystique sont les seules clés pour déchiffrer la Russie. L'écriture monologique n'existe pas. Mais ici je ne m'adresse pas à mes contemporains. En cherchant une intemporalité, je tombe sur la chimère de Dieu. Je ne vois en Lui que le Créateur de nos trois mystères - le sens du Bien, le goût du Beau, la faculté du Vrai - c'est à ce personnage innommable, atemporel et atopique que j'ai pris l'habitude de m'adresser.

empty