Les petits matins

  • La Fondation de l'écologie politique se donne pour objectif d'expliciter pourquoi et comment l'écologie est politique. En effet, les différences et les liens entre écologie scientifique, écologie citoyenne et écologie politique restent flous pour la grande majorité des citoyens. Faire apparaître ces liens, c'est illustrer le caractère politique de l'écologie : loin d'être une simple question sectorielle, celle-ci est une vision du monde où les règles de l'expertise, l'exercice démocratique et les relations entre l'homme et la nature sont profondément transformés. L'écologie est politique car elle implique une refondation complète du modèle économique et social actuel, à travers un processus de transition qui se déploie dans la société comme au sein des systèmes de production et de régulation économiques. De ce fait, elle est politique car elle appelle d'autres règles du jeu politique.

  • Ces trente dernières années, l'organisation et la pratique de la recherche ont subi de profondes transformations. Selon les périodes, l'attitude du gouvernement envers l'enseignement supérieur et la recherche a alterné entre mépris et priorité proclamée pour " accélérer la sortie de crise ". À l'heure où des budgets raréfiés sont de plus en plus ciblés sur une prétendue excellence, quelle politique faudrait-il mener pour répondre aux demandes légitimes du terrain et hisser le pays à la hauteur des exigences du XXIe siècle ? Echaudée par l'accident nucléaire de Fukushima comme par les affaires du " sang contaminé " ou du Mediator, l'opinion publique, quant à elle, n'est plus disposée à adopter toutes les technologies dérivées des avancées scientifiques. Comment se pourvoir alors de méthodologies et d'instances appropriées pour revisiter les rapports entre le monde des sciences et la société ? L'auteur avance des propositions concrètes de réformes qui permettront " de soutenir la recherche, d'encourager la coopération entre acteurs et d'impliquer les citoyens ".

empty