• UNE TRILOGIE FOLLEMENT AMBITIEUSE ET ORIGINALE, ENTRE JEAN-PHILIPPE JAWORSKI, EUGÈNE SUE ET FRANK HERBERT.

    Alfred de Pergoal, ingénieur et créateur des plus beaux engins à vapeur de son temps, se rend au palais pour assister à la cérémonie du millénaire de Seth. Mais la capitale est une cocotte-minute. En ce soir de fête, les habitants, sous le joug d'une théocratie au système de castes injuste et brutal, sont prêts à tous les excès, et même à la révolution.
    Il va suffire d'un attentat pour sceller le destin du cercle-monde. Cette fois, c'est irrémédiable : l'Empire s'effondre.
    L'effondrement est total. Il trouve son origine au sein des instances du pouvoir, les dirigeants de l'Empire sont impuissants à enrayer l'implosion du pays. Dans le chaos, le glissement de la théocratie vers un régime militaire implacable semble se dessiner.
    Alfred de Pergoal sera-t-il le porte-étendard de la rébellion défendant l'esprit et le savoir plutôt que les armes, la violence et l'obscurantisme ?

    Dans ce premier tome d'une trilogie éponyme, l'auteur nous livre un roman de stratégie politique et guerrière, de foi, d'amour et de vengeance. Sous sa forme classique digne des grands romans d'aventures, cet opus dense et furieux offre une lecture jubilatoire.

    De l'embrasement de la ville de Seth aux neuf collines à la bataille de Lomvarde, de la découverte des secrets cachés du Faëton à la quête des mystères du cercle-monde, s'ouvre au lecteur un nouveau monde avec des femmes et des hommes inoubliables jouant à chaque instant leur destin.
    Sébastien Coville travaille actuellement comme consultant et scénariste dans l'audiovisuel. Il vit à Paris. L'Empire s'effondre est son premier roman.

  • 1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
    Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue: l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?
    Marie-Bernadette Dupuy est l'auteur d'une oeuvre extrêmement riche et variée, traduite jusqu'en Russie, qui lui a permis de conquérir le coeur de nombreux lecteurs. Elle revient avec une époustouflante saga, dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.
     

  • Dans le village minier de Feymorau, en Vendée, dans les années vingt, Isaure, fille de paysans de la région, et Thomas, un mineur dont la femme, d'origine polonaise, est repartie vivre dans sa patrie, décident de faire fi de la morale et de leur culpabilité : ils s'aiment et se retrouvent en cachette sous le vieux chêne qui abritait leurs rendez-vous adolescents.
    Un dimanche, alors qu'elle vient de passer la nuit avec Thomas, Isaure est appelée d'urgence au chevet de sa mère, Lucienne. Celle-ci est au plus mal. Avant de mourir, elle tient à avouer à sa fille le secret de sa naissance : le véritable père d'Isaure n'est autre que le châtelain local, le comte de Régnier, l'amour de jeunesse de Lucienne.
    Cette terrible révélation bouleverse Isaure, qui voit ses tourments familiaux s'éclairer d'un jour nouveau. Mais elle ignore encore à quel point cet aveu va faire basculer son destin...
    Marie-Bernadette Dupuy  nous entraîne dans une époustouflante saga dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.

  • Au Québec, sur les bords du lac Saint-Jean, en 1928. Pendant  que de nouvelles crues dévastatrices frappent les propriétés  des riverains installés sur le pourtour de cette véritable mer  intérieure, Emma Cloutier est retrouvée noyée près de la  ferme ancestrale.Ce deuil cruel sème la discorde et le mensonge dans la famille  Cloutier, surtout lorsque Jacinthe, la soeur aînée de la victime,  tente de comprendre ce qui s'est réellement passé. Menant sa  propre enquête, elle découvre peu à peu les sombres secrets  que préservait jalousement Emma, institutrice à l'allure si  sage, que tous croyaient bien connaître...
      Après le formidable succès    de la saga  L'Orpheline des neiges, Marie-  Bernadette Dupuy nous entraîne dans un nouveau tourbillon de  passions et d'aventures dans les décors fabuleux du Canada.
     

  • 1928, dans le village de Saint-Prime, sur les rives du lac Saint-Jean, au Québec. Jacinthe, l'aînée des Cloutier, s'estime comblée. Elle exerce son métier d'infirmière avec passion. Heureuse en ménage, elle mène une existence en apparence paisible non loin de ses parents cultivateurs, de son frère Lauric et de sa soeur Sidonie, des jumeaux. Les Cloutier élèvent aussi Anathalie, la fille d'Emma, benjamine de la famille, morte tragiquement dans les eaux du lac en laissant cette enfant de père inconnu.
    Les Cloutier, aussi unis soient-ils, n'ont jamais complètement surmonté ce drame. En quête de sérénité, Jacinthe s'acharne à découvrir l'identité du père d'Anathalie. Sans se douter que de nouvelles tragédies précipiteront le destin des uns et des autres dans le chaos...  Passée maître dans l'art de l'intrigue et des rebondissements, Marie-Bernadette Dupuy nous fait partager les joies, les peines, les angoisses, les bonheurs d'une famille extraordinairement attachante et nous entraîne dans un tourbillon de surprises et de révélations.
     
     

  • Une traversée du siècle dernier, de Corrèze en Charente limousine, sur les traces de Marie dont la vie marquée d'épreuves et de joies nous livre un tableau réaliste de la vie des femmes d'autrefois.Orpheline, Marie espère pouvoir un jour goûter à la douceur d'un foyer. Recueillie par une riche famille charentaise, les Cuzenac, elle perd rapidement ses illusions. Elle est employée comme servante dans leur belle propriété, aux Bories. Elle travaille dur, confrontée quotidiennement à l'animosité de sa patronne ainsi qu'au mépris du neveu Macaire. Heureusement, Pierre, son ami et voisin, vient la réconforter et jouer inlassablement avec elle près du bois des Loups. Les années passent, Marie connaîtra la révélation de ses singulières origines. Soulagée de retrouver un pan de sa propre histoire, elle épouse son compagnon d'enfance, Pierre. Une vie somme toute tranquille s'annonce pour eux, n'étaient les mauvais penchants de Pierre, la jalousie de l'imprévisible Macaire mais aussi les affres de la Seconde Guerre mondiale...

  • Sommaire
    1-Combat pour la liberté
    Kateri Tekakwitha, Joséphine Bakhita, Anne Frank, Jeanne Pelat
    2-Combat pour la fraternité
    Mathilda Wredde, Soeur Emmanuelle, Soeur Maria Stella
    3-Combat pour la dignité
    Louise de Marillac, Mère Térésa, Denise Brigou
    4-Combat pour l'indépendance
    Louise de Bettignies, Marie-Jo Chombart de Lauwe
    5-Combat pour l'autonomie
    Helen Keller, Maria Montessori

  • Marie, l'orpheline du bois des Loups, est devenue une femme accomplie. En Corrèze, à Aubazine, le village de son enfance, elle mène de front son métier d'institutrice et sa vie de famille. Mais les rancoeurs du passé la rattrapent... Suite de L'Orpheline du bois des Loups.
    Epouse comblée, mère de quatre enfants aimants, institutrice consciencieuse, Marie s'épanouit dans sa vie à Aubazine, le village où elle a grandi. Sa réussite tant privée que professionnelle est incontestable. Pourtant elle n'a pas oublié son enfance difficile, ses jeunes années à l'orphelinat et tous ceux qui lui ont fait du mal. Deux événements vont bouleverser sa tranquillité : la diffusion de lettres diffamantes à l'encontre de son couple et sa rencontre inopinée avec une jeune orpheline, Mélina, font resurgir de douloureux souvenirs... .

  • Sommaire
    Combat pour la dignité : Joseph Wresinski, Père Ceyrac, Esther Duflo, Pape François
    Combat pour le dialogue : Christian de Chergé, Germaine Tillion, Coexister
    Combat pour l'instruction : Baden-Powell, Don Bosco, Janusq Korczak, Malala
    Combat pour la Création : Hildegarde de Bingen, Théodore Monod, Wangari Maathai

  • Deuxième ouvrage de la collection des Grands Témoins, celui-ci se place dans le prolongement du premier. Les quinze personnalités qui y trouvent leur place sont les suivantes : Albeiro Vargas, Helen Keller, Kim Phuc, Wangari Maathai, Madeleine Delbrêl, Henry Dunant, le père Jacques, frère Roger, Aung San Suu Kyi, soeur Anne-Marie, Jospeh Wresinski, Jean Vanier, Maguy Barankiste, Soeur Emmanuelle du Caire et Franz Stock.

  • Au cours des siècles, des éducateurs se succèdent pour apprendre aux enfants à grandir en intelligence et en humanité. Ce tome des Chercheurs de Dieu raconte la vie de trois d'entre eux : Jean-Baptiste de la Salle et Don Bosco, qui ont consacré leur vie à l'éducation et à la formation des enfants pauvres ; et Maria Montessori, qui s'est occupée des enfants handicapés, jusqu'alors maltraités et délaissés. Ils ont su, chacun à leur façon, s'adapter à ces enfants, pour leur apporter reconnaissance et juste estime de soi.

  • Toute petite, Violaine, enfant unique, perd son père, mort de la tuberculose, puis, moins d'un an plus tard, sa mère, qui succombe à la même maladie. Dans ce petit village côtier où l'argent manque et où chaque bouche à nourrir représente un défi pratiquement insurmontable, personne ne peut recueillir la fillette cruellement éprouvée. À gauche et à droite, on cherche des solutions, une façon de lui venir en aide, mais le miracle attendu ne se produit pas.

    C'est ainsi qu'elle est envoyée dans les Pyrénées chez sa tante Marcelline et son oncle Albert qui l'accueillent froidement, pour ne pas dire brutalement, et se mettent très vite à lui mener une existence insoutenable. Heureusement, Sidonie Fernandez, une Espagnole aux dons fascinants et surnommée la «brouche» (sorcière), prend la jeune fille sous son aile et ne l'abandonne pas malgré les coups obstinés de cette terrible fatalité qui ne cesse de frapper impitoyablement.

  • Le père Jaouen a trouvé un moyen d'aider les jeunes qui se droguent à arrêter. Il a embarqué des dizaines d'entre eux pour de longs voyages en mer sur son bateau "Le Bel ESpoir".
    Au sortir de la guerre, Hélène Viannay, géologue, et Philippe, son mari, tous deux résistants, découvrent l'archipel des Glénan, au large de Concarneau et décident de faire de cet endroit un centre de ressourcement pour les jeunes résistants épuisés par la guerre. Ils vont ensuite rechercher d'autres sites pour y implanter des centres de voile, et les protéger contre les bétonneurs qui défigurent la côte..
    Yves Buannic, breton, ancien marin devenu prêtre, a sillonné la planète avec pour boussole la solidarité. Il a fondé France-Amérique latine et Enfants du monde.

  • Or il advint qu'en ce temps-là le grand dieu Om s'adressa à Frangin, l'Élu : « Psst ! » Frangin s'arrêta au milieu d'un coup de binette et fit du regard le tour du jardin du temple. « Pardon ? » lança-t-il. C'était une belle journée du printemps prime. Les moulins à prière tournaient joyeusement dans le vent qui tombait des montagnes. En altitude, un aigle solitaire décrivait des cercles. Frangin haussa les épaules et retourna à ses melons. Le grand dieu Om s'adressa derechef à Frangin, l'Élu : « T'es sourd, mon gars ? » Une lourde responsabilité attend le jeune novice : prévenir une guerre sainte. Car il est des hérétiques, voyez-vous, pour prétendre, contrairement au dogme de l'église que le monde est plat et qu'il traverse l'univers sur le dos d'une immense tortue...

  • Bienheureux
    Cela veut dire heureux, joyeux.
    Dites-moi : est-ce que vous cherchez vraiment le bonheur ? Parce que dans une période où l'on est attiré par tant de faux bonheur, on risque de se contenter de peu, d'avoir l'idée d'une vie au rabais. Vous, au contraire, aspirez à de grandes choses ! Élargissez vos coeurs !
    Message pour les JMJ, 21 janvier 2014
    #aspirations #coeur #bonheur
    Foot
    Mes amis, ne restez pas parmi les spectateurs des derniers rangs au match de l'histoire. Allez sur le terrain ! Jouez en attaque ! Poussez le ballon en avant, construisez un monde meilleur, un monde de frères et de soeurs, un monde de justice, d'amour, de paix, de fraternité, de solidarité. Jouez en attaque, tout le temps !
    Veillée avec les jeunes à Rio, 27 juillet 2013
    # Fraternité #justice #paix
    Tarzan
    J'avais 17 ans quand j'ai entendu la voix de Jésus dans mon coeur. Il s'est passé plusieurs années avant que cette invitation devienne concrète et définitive. Il s'est passé tant d'années de succès, de joie, mais aussi d'échecs, de fragilités, de péchés... Soixante années sur la route du Seigneur, derrière ou à côté de lui, mais toujours avec lui. Cependant, je veux vous dire ceci : je n'ai jamais regretté ! Pourquoi ? Parce que je me prenais pour Tarzan et que j'étais fort pour aller de l'avant ? Non, je n'ai jamais regretté parce que Jésus est toujours près de moi.
    Rencontre avec les jeunes, 22 septembre 2013
    #chemin #choisir #Seigneur

  • Du dimanche des Rameaux au dimanche de Pâques, cet album met à la portée des enfants les derniers jours de la vie de Jésus :
    son arrivée triomphale à Jérusalem, sa mort sur la croix et sa résurrection trois jours après.

  • Madeleine Delbrêl (1904-1964) a traversé le siècle dernier. Après sa conversion à l'âge de 20 ans, elle est devenue assistante sociale. Avec quelques compagnes, elle a choisi de vivre l'évangile, en plein monde, en coude-à-coude avec les habitants d'Ivry sur Seine. Elle a ouvert un chemin de sainteté dans la vie ordinaire au point que l'Église s'apprête à la reconnaître comme « Bienheureuse ».
    Son expérience spirituelle marquée par un amour profond de l'évangile et de ses contemporains offre des clés pour vivre la foi aujourd'hui. Pour elle, la foi ne trouve son sens plénier que dans le partage de la vie ordinaire de nos contemporains. « Tout cette foule dans notre coeur » n'est pas une biographie de plus, mais une invitation, à travers l'expérience et les textes de Madeleine Delbrêl, à découvrir que les croyants n'ont pas le choix « entre partir ou rester », et que toute vie est prise, bénie, rompue et appelée à être donnée. Par son exemple, cette femme de peu nous remet, en quelque sorte, sur la route, et invite à se questionner sur le sens du don et de la solidarité.

  • Quand le dernier grand théologien de l'après Vatican II se livre, sa parole ne s'embarrasse pas de convenances et de précautions. L'épreuve de lucidité qu'il mène sur l'état de l'Église constitue un appel au réveil sans concession. Fort et revigorant.
    Pourquoi, en France et en Europe, le christianisme souffre-t-il de désaffection ? Serait-il devenu inutile ? Mais est-ce en terme d'utilité, d'intérêt, de rentabilité et de part de marché qu'il s'agit d'accueillir l'Évangile ? Fort d'un demi-siècle d'étude et de pratique en tant que prêtre engagé sur tous les fronts, l'un des derniers grands théologiens de l'après-Vatican II répond à ces questions dans un livre d'entretiens sans préjugés et sans concessions.
    Pour Louis-Marie Chauvet, la réponse à la crise que traverse l'Église et que creusent le recul des fi dèles comme des vocations doit trouver sa réponse en Dieu. À condition de ne pas refaire de Dieu une idole, mais de le laisser être " Dieu ", ce Dieu de l'Évangile qui seul peut répondre à la quête obstinée de miséricorde de l'homme ou de la femme d'aujourd'hui.
    Se plaçant dans le sillage du pape François, témoignant de la foi, ranimant l'espérance, le témoin essentiel du catholicisme français nous donne une leçon d'intelligence, de lucidité et de courage : depuis le Golgotha, le Crucifi é ne cesse de nous appeler.
    Une lecture décapante.
    140 x 215, 328 p.

  • Sur une île américaine, des familles vivent depuis plusieurs générations en totale autarcie et dans la croyance que le monde a plongé dans le chaos. Elles suivent le culte strict érigé par leurs pères fondateurs et mènent une vie simple, rythmée par les rites de leur foi. Dans cet environnement rigoureux, un groupe de très jeunes filles s'approchent de « l'été de la fructification », la cérémonie qui fera d'elles des femmes.

    L'une d'elles va se révolter, entraînant ses amies dans sa lutte désespérée, confrontant sa communauté à ses mensonges et à ses lourds péchés.

  • Les découvertes plus que centenaires de Maria Montessori gagnent aujourd'hui peu à peu les écoles, les familles et des lieux de catéchèse appelés atriums. Les auteurs, s'appuyant sur leurs expériences d'éducatrices et catéchistes Montessori, souhaitent éclairer cette pédagogie d'une manière nouvelle, en en soulignant toute sa profondeur spirituelle. Le chemin d'éducation proposé par Maria Montessori, lorsqu'il est irrigué par sa source chrétienne, atteint une plénitude qui déborde la salle de classe, et qui touche aussi bien les enfants que les adultes qui les accompagnent. Accompagnés de nombreux exemples, cet ouvrage donne des pistes concrètes pour répondre aux lois de développement des enfants de 3 à 6 ans. L'occasion de porter un regard neuf sur la vie intérieure des enfants, et de nous renouveler dans nos missions de parents, d'éducateurs ou de catéchistes.

  • Au gré d'une lecture, lors de la visite d'un musée ou d'une église, à l'occasion d'un spectacle ou dans bien d'autres circonstances, des symboles relatifs au christianisme se présentent au regard ou à l'esprit. Ces signes, souvent hérités du judaïsme et destinés à exprimer de façon synthétique et suggestive les vérités de la Foi chrétienne, ont profondément marqué la culture méditerranéenne et occidentale.
    Cet ouvrage propose plus de 500 symboles - nombres, couleurs, animaux, végétaux ou objets - dont la compréhen-sion est indispensable pour apprécier pleinement notre patrimoine artistique, intellectuel et spirituel, ainsi que pour appréhender certaines valeurs philosophiques et morales sur lesquelles notre société laïque est fondée.

  • L'Imposture déroute puisque tout y semble pure noirceur : nuit des mensonges et imposture d'un prêtre, Cénabre, qui a perdu la foi. Mais l'a-t-il jamais possédé ? Les personnages de ce roman paraissent tous êtres emprisonnés dans une cellule dont ils ne parviendront jamais à s'échapper. Bernanos écrit sans doute ici les plus belles pages de la littérature française sur les turpitudes de l'âme.
    Georges Bernanos (1888-1948), a écrit quelques unes des oeuvres majeures de la France littéraire du XXe siècle. On lui doit Sous le soleil de Satan, Les Grands cimetières sous la lune ou encore La France contre les robots.

  • Comment préparer et célébrer le sacrement de confirmation face à la diversité des pratiques pastorales et à la multiplicité des confirmands (adultes, personnes en situation de handicap, jeunes de 14-18 ans ou de 8-13 ans) ?
    L'A.E.L.F. apporte un éclairage sur ce sacrement et propose des mises en oeuvre de célébrations pour soutenir des itinéraires de type catéchuménal.
    Une approche théologique, liturgique et pastorale pour toute personne accompagnant des candidats à la confirmation.

    LES AUTEURS : un groupe de travail international, issus des organismes nationaux (France, Belgique et Canada) et spécialistes des questions de pastorale paroissiale, catéchèse, pédagogie catéchétique spécialisée, catéchuménat, pastorale liturgique et sacramentelle, théologie sacramentaire.

  • Que signifie croire dans un monde qui n'est plus séparé en deux, d'un côté le profane et ses contingences matérielles et de l'autre le sacré et ses préoccupations spirituelles ? De quoi peut témoigner la foi chrétienne dans une société où « la Bourse est devenue un temple et le foot une grande messe » ? C'est à cette question essentielle que se confronte Albert Rouet, celle de la sécularisation.
    En se démarquant de la volonté de constituer des citadelles chrétiennes pour faire face à l'indifférence, l'ancien archevêque de Poitiers trace une voie autre : faire du dialogue avec Dieu, le lieu où l'existence se creuse, une expérience où l'insatisfaction du désir n'est pas comblée par la possession et la consommation toujours plus grandes d'objets. Car, « quand les hommes disent ne plus croire à rien, il leur reste encore à mieux devenir des humains ».
    Dans un climat où l'indifférence massive à l'égard de la religion suscite l'exaltation identitaire, Albert Rouet propose une voie singulière : vivre la foi chrétienne dans des gestes quotidiens, désirables, c'est-à-dire bons pour vivre.

empty