• Ingrid est une jeune fille triste dans un monde violent, rempli de la drogue de son frère dealer, avec qui elle partage un appartement, et de nuits de travail comme serveuse dans un sex-club. Son unique ambition : ne pas gâcher sa relation avec Jenny.
    Pour Noël, son frère la persuade d'aller voir leur mère. Mais le retour dans la maison familiale rouvre des plaies à peine refermées dans l'esprit d'Ingrid. L'été de ses 18 ans, elle a fui la maison et sa mère alcoolique pour vivre à Berlin. Ingrid y a perdu ses illusions et s'est mise en danger, jusqu'au jour où, elle rencontre Jenny, qui la recueille. Après ce flash-back, Ingrid prend conscience de la brutalité de ce quotidien, qui menace de l'engloutir. La veille du jour de l'an, elle s'envole pour New York. Là-bas, elle réalise qu'elle doit faire face à ses démons. Elle rentre alors en Allemagne avec la volonté de devenir une femme libre.
    Née en 1980, Julia Wolf vit à Berlin. Après des études de lettres, elle a fait le choix de l'indépendance en tant qu'écrivain pour la radio, le théâtre et le cinéma. Elle est l'auteure de deux romans très remarqués aux édition FVA, Alles ist jetzt (Tout est maintenant, Le Castor Astral, 2018) et Walter Novak bleibt liegen (Walter Novak reste au lit). Elle est l'un des grands espoirs de la nouvelle génération de romanciers allemands.

  • Cet ouvrage est à la fois un guide pratique pour l'entreprise et un manuel d'enseignement. Illustré de nombreux exemples chiffrés, il met l'accent sur les techniques de gestion financière à la disposition des entreprises ainsi que sur les relations entre ces techniques et les mécanismes des marchés. Aux entreprises, il apportera des solutions concrètes en indiquant clairement les opportunités, les risques et les contraintes auxquelles elles sont confrontées. À l'étudiant, il décrira le processus de décision financière des entreprises françaises, en tenant compte de leur environnement institutionnel particulier. Cette nouvelle édition incorpore les implications de la déréglementation et des innovations financières des dernières années. La précédente avait obtenu, en 1985, le grand prix « Harvard-L'Expansion » de sa catégorie.

  • Fruit de l'admiration d'Estienne pour l'excellence des artisans dont le « génie » assurait à la foire de Francfort son rayonnement international, et surtout pour son « Académie foraine des Muses », l'Eloge fut brandi après la Guerre de 1870 comme étendard d'une paix universelle garantie par le commerce international. Il est présenté ici dans trois traductions inédites (française, allemande, anglaise) et rendu à ses premiers lecteurs : outre le Conseil de Francfort, un petit groupe de poètes autour de Melissus et Posthius liés par leur croisade contre l'ivresse, Johann Fischart, le premier traducteur de Rabelais, et Marx Mangold, l'adaptateur méconnu de l'Eloge en vers allemands.
    Estiennes Lob drückt die Bewunderung für die Kunstfertigkeit der Schausteller auf der Frankfurter Messe aus, die ihr eine internationale Ausstrahlung sicherte, vor allem aber für die Musen-Akademie » der Buchhändler. Dieses Enkomion auf die Frieden stiftende Kraft des internationalen Austausches wurde nach dem Krieg von 1870 wiederentdeckt. Die Neuausgabe des lateinischen Texts mit drei bisher ungedruckten Übersetzungen (franzsisch, deutsch, englisch) erinnert auch an die ersten Leser: Neben dem Rat der Stadt Frankfurt waren das die Dichter um Melissus und Posthius, an deren literarischem Feldzug gegen die Trunksucht sich Estienne beteiligte, Johann Fischart als erster Rabelais-Übersetzer und Marx Mangold, der das Lob in einen deutschen Paarreim-Dialog brachte.
    The fruit of Estienne's admiration for the excellence of the artisans whose genius' secured for the Frankfurt Fair its international reputation, and especially for its Academy-Fair of the Muses', the Encomium was held up after the Franco-Prussian War as a banner for the lasting peace that would be brought about by world economic prosperity. Here it is presented in three new translations (French, German, English) and brought back to its first readers: the Frankfurt Council; a small group of poets close to Melissus and Posthius, united in their crusade against drunkenness; Rabelais' first translator Johann Fischart; and the little-known author of a German verse adaptation of the Encomium, Marx Mangold.


  • Description du livre

    Attention, livre numérique hautement enrichi !
    Berlin, Munich ou peut-être Vienne ? Avec plus de 2h30 de conversation audio, le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre week-end ou séjour en Allemagne ou en Autriche.
    °Plus de 2h30 d'audio
    °Initiation à la langue : 21 leçons d'allemand
    °Les phrases et les mots indispensables
    °Toute la prononciation
    °Toutes les situations du voyage

  • Félix Kreissler écrit ici une histoire de l'Autriche certes condensée, mais qui apporte, en même temps que l'essentiel des faits historiques, un éclairage particulièrement instructif sur la difficile gestation d'une identité nationale et culturelle autrichienne à travers les vicissitudes des deux derniers siècles. Cette histoire de l'Autriche est aussi une vision lucide et sans concession, qui tient compte des événements les plus récents qui, au début de l'an 2000, ont porté à nouveau les regards sur ce pays situé au coeur de l'Europe.

  • Ce peuple qui vit à côté du nôtre, ce partenaire par excellence, est aussi, à bien des égards, un inconnu. Un inconnu sur lequel nous plaquons des clichés, hérités de trois guerres et deux occupations, mais que les Allemands eux-mêmes n'ont pas toujours su dissiper. - De quel poids pèse leur héritage politique et culturel ? - Sont-ils aussi conformistes et conservateurs qu'on le croit ? - Comment organisent-ils leur travail et leurs loisirs, en ville et dans les campagnes ? - Comment, au nom de quelles raisons concrètes et de quelles analyses théoriques s'expliquent la vague écologiste et celle du pacifisme ? - Comment vit un émigré turc à Berlin ou un jeune drogué à Hambourg ? Que signifie cette « autre Allemagne » ? - Comment définir les relations existant entre les Allemands de l'Ouest et leurs « frères séparés » de RDA. ? Quelle peut être leur évolution ? - Quelle image se font-ils de l'Allemagne dans le monde, de la France par rapport à l'Allemagne ? Nous comprennent-ils mieux, nous Français, que nous ne les comprenons ? Au bout du compte ont-ils changé et par rapport à quoi ? Autant d'interrogations auxquelles ce livre tente d'apporter les réponses, grâce à une observation attentive, amicale mais non complaisante.

  • Les années 1945-1949 revêtent une importance fondamentale pour comprendre les grandes orientations politiques et socio-économiques de l'Allemagne, mais aussi de l'Europe, au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Il faut se rappeler que la rupture entre les quatre Grands a rendu impossible une politique commune d'occupation et précipité la division de l'Allemagne, les anciens vaincus devenant peu à peu des partenaires. Il est passionnant d'observer de quelle façon ces contradictions donnent naissance à deux États allemands opposés, chacun étant intégré dans le camp qui l'a fait naître. Cette division va durer jusqu'en 1990. Parmi les thèmes abordés, il faut noter la rupture sud-ouest et ses conséquences pour l'Allemagne, les lendemains d'Hitler, le syndicalisme dans les zones d'occupation, la presse après 1945, l'unité de l'Église évangélique et la division de l'Allemagne, les expulsés d'Europe centrale, la migration vers l'Allemagne de l'Ouest, l'occupation française en Allemagne, etc.

  • On le sait aujourd'hui, les fleuves ont une histoire. Pour la première fois, historiens, anthropologues, géographes, économistes, ingénieurs, conteurs et riverains reconstituent le Fleuve. Analysée du dedans et dans son rapport avec le monde, cette histoire du Rhin donne vie à ce qui fut seulement considéré par les historiens d'hier comme un obstacle, une frontière. Ainsi le Rhin, depuis qu'il émerge des brumes du mythe et de la légende, manifeste sa propension à sécréter les religions, à animer le développement de l'économie industrielle, à rapprocher ou diviser nations et civilisations, à revaloriser coutumes et traditions populaires, à incarner la marche du progrès.

  • Bien que plusieurs traductions et ouvrages critiques aient été publiés ces dernières années, l'oeuvre de Siegfried Kracauer reste insuffisamment connue en France, pays où il vécut entre 1933 et 1941 durant ses premières années d'exil. Son oeuvre inclassable surprend par son ampleur et son interdisciplinarité. Architecte de formation, Kracauer met la philosophie, la sociologie et la littérature au service du métier de critique qu'il exerce quotidiennement à la Frankfurter Zeitung (entre 1920 et 1933). Dès cette époque, il s'affirme comme un romancier de talent et comme un brillant essayiste. Élève de Simmel, proche de Walter Benjamin, Ernst Bloch, Leo Lwenthal, Theodor W. Adorno et d'autres intellectuels qui formeront la future École de Francfort, il est reconnu à l'époque de Weimar comme un des plus importants intellectuels judéo-allemands de sa génération. La France représente pour Kracauer, depuis longtemps, le pays de la Grande Révolution émancipatrice fille des Lumières. L'interrogation sur la modernité se nourrit de la différence entre la France et l'Allemagne face à la tradition des Lumières et de la position d'un Juif d'Allemagne devenu étranger à son propre pays et qui métamorphose cette distance imposée en critique créatrice. Ces préoccupations sont analysées à la lumière de trois oeuvres : le roman autobiographique Ginster, roman marque par la Première Guerre mondiale, description de la rationalité guerrière ; les portraits de métropole, de Paris mais aussi de Berlin qui apparaît comme un poste avance de l'Amérique en Europe ; et enfin l'ouvrage sur Jacques Offenbach, lui aussi Juif émigré qui se réalise paradoxalement en présentant un miroir bouffon d'une époque charnière de la modernité française. Chez Kracauer, la critique de la rationalité moderne ne verse jamais dans l'antirationalisme. Pour lui, ce n'est pas l'irrationnel qu'il faudrait émanciper de la raison, mais c'est la raison qui n'est pas assez rationnelle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une année, dans une période d'intense agitation mondiale (Etats-Unis, Allemagne, Tchécoslovaquie, Mexique...). Pour la France, des acteurs, des témoins, des universitaires, analysent les causes des mouvements, le rôle des médias... Illustré de 500 documents (tracts, photos, dessins, affiches...).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Bien au-delà d'un simple répertoire d'auteurs et d'oeuvres, c'est toute l'histoire d'une époque qui nous est ici restituée. De la philosophie à la littérature en passant par la science, la religion, l'art, les romantiques allemands ont tenté de soumettre le monde à la combustion vive de la seule poésie. A travers les femmes qui les éblouissent, à travers les lieux qu'ils ont fréquentés, les revues qui se sont faites et défaites, nous revivons ici ce qui allait devenir la plus grande aventure intellectuelle de toute l'histoire littéraire allemande. Le monde du romantisme allemand propose sans doute pour la première fois en langue française une vue d'ensemble sur cette "nébuleuse en infinie dispersion" qui n'aura cessé jusqu'à nous d'alimenter l'imaginaire européen.

  • Après l'adoption, en 1972, du « Décret contre les extrémistes », la chasse aux sorcières made in R.F.A., Fritz Dupont a monté un véritable dossier pour faire le point, faits et textes à l'appui, sur ce nouveau modèle d'ordre afin de montrer comment les libertés démocratiques sont progressivement rongées par la sécurité.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Reprenant une pensée, vieille de trois quarts de siècle, d'Edgar Quinet à propos de l'Allemagne : "Il n'y a pas de pays sur lequel nous nous soyons aussi continuellement égarés", Jean Botrot écrit que notre opinion publique et même nos bons auteurs, à l'exception de quelques spécialistes, se sont toujours acharnés à juger les Allemands tels que nous craignons qu'ils soient ou tels que nous voudrions qu'ils fussent, jamais tels qu'ils sont dans le moment. Et c'est peut-être le souci d'asseoir son opinion qui l'a poussé vers l'Allemagne et à écrire ce livre. Ce n'est pas là, comme beaucoup d'ouvrages publiés depuis douze ans, une série de vues fragmentaires et rapides. Journaliste accompli, ayant appartenu, entre les deux guerres, à la grande équipe des reporters internationaux dont les chefs de file étaient Albert Londres, Henri Béraud, Edouard Helsey ; ayant obtenu en 1936 le prix Albert Londres, Jean Botrot a été, après la Libération, directeur des Services français d'Information à l'étranger, puis est revenu au grand reportage. A cet observateur sans oeillères, de nombreux séjours outre-Rhin, avant et après la guerre (le dernier datant de janvier 1957), ont permis des confrontations ayant valeur d'enseignement. Il a connu l'Allemagne de Weymar, et l'hitlérisme, puis l'a vue écrasée par un inimaginable désastre. Il l'a vue se remettre au travail, se dégager des ruines, se reconstruire, se reprendre à vivre reprendre voix, et son rang économique et politique. Parallèlement à cette résurrection, il a observé ce qui est peut-être plus important - l'évolution et le mouvement des idées, des mentalités, de l'opinion : de celle des milieux dirigeants, du chancelier Adenauer et de son entourage, de chefs de partis et d'industries, à celles de "l'homme de la rue" et des campagnes. Et tout cela conversations, choses vues, comparaisons et documents - constitue le "portrait" impartial et vivant, d'une Allemagne toute neuve qui surprendra sans doute beaucoup d'entre nous. Ce livre n'a pas la prétention de percer l'avenir. Mais il expose clairement, lucidement, l'état présent du "voisin allemand". Cette connaissance permettra à chacun de nous de prendre position à l'égard de l'Allemagne, à l'égard des grandes questions qui nous séparent ou nous rapprochent, et de se tracer une ligne de conduite pour que l'Europe soit un peu plus qu'une expression géographique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le 1er janvier 1999, l'Europe vivra, avec la création de l'euro, un événement unique. Pour la première fois dans l'histoire économique contemporaine, onze pays sur les quinze que compte l'Union européenne auront renoncé volontairement à leur monnaie nationale pour adopter une monnaie unique et unir leur destin monétaire. Une formidable aventure dans laquelle se sont engagés près de 300 millions d'Européens. Avec le double espoir de faire de l'euro l'instrument d'une meilleure intégration européenne et un facteur de rééquilibrage du système monétaire international susceptible, à terme, d'atténuer l'actuelle suprématie du dollar américain. La parole est maintenant aux acteurs de la vie économique : financiers, industriels, consommateurs, épargnants, investisseurs. Désormais, c'est au monde des affaires que revient le devoir de se réapproprier l'euro, d'expliquer les avantages - ou les inconvénients - qu'il pense retirer d'une Europe monétairement unie et de l'accroissement de la concurrence qui va nécessairement en résulter. C'est à cet exercice que se sont livrés, dans le présent ouvrage, les présidents-directeurs généraux de quelques-uns des principaux groupes français, représentatifs de l'industrie, de la finance et des services. Chefs d'entreprise, ils s'expriment sur le nouveau paysage résultant de la création d'Euroland. Citoyens du monde, ils évoquent l'avenir politique de l'Europe, bientôt élargie aux pays de l'Est, et le rôle dévolu désormais à la Nation comme à la région.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty