Le Cherche-Midi


  • La Russie comme vous ne l'avez jamais vue.

    En Russie, la réalité politique est bien différente des clichés habituels. Si le pouvoir de Poutine est indéniable, il est très largement assujetti à quelques grandes figures du pays, entre lesquelles les intrigues sont dignes de la cour des Médicis. Des centaines d'heures d'entretiens exclusifs, souvent clandestins, ont permis à Mikhail Zygar de nous dresser un portrait du pays, qui n'est pas sans rappeler la série House of Cards.
    Entre les conseillers qui, dans l'ombre, se livrent une véritable guerre d'influence, les seigneurs inamovibles qui, en région, tiennent leurs fiefs, les hommes nouveaux qui se pressent aux marches du pouvoir, Poutine est astreint à un véritable jeu d'échecs. Les rivalités personnelles y sont nombreuses, les alliances, souvent surprenantes, les conspirations, multiples.
    Si le Poutine que l'on imagine volontiers est, par bien des aspects, une vue de l'esprit, celui qui se dessine ici est certainement plus fascinant et peut-être plus terrifiant encore.
    " L'unique journaliste capable de nous ouvrir ainsi les yeux sur une réalité que l'on croyait pourtant connaître. "The Washington Post

    " L'un des meilleurs journalistes du pays et, on le constate ici, le mieux renseigné de tous. "The New York Times


  • Deux mères, chacune orpheline d'un fils tué.
    L'une est israélienne, l'autre est palestinienne...

    Elles connaissent toutes deux la douleur fulgurante de la perte d'un enfant. Robi Damelin est israélienne. En 2002, son fils David, 28 ans, est abattu par un sniper alors qu'il effectue sa période de réserve (affectation suivant le service militaire, obligatoire pour tout Israélien actif) dans les territoires palestiniens. Mahmoud, Palestinien de 17 ans, fils de Bushra Awad, est, quant à lui, tué en 2008 par des soldats israéliens dans son village de Cisjordanie.
    Ces deux femmes devraient se haïr. Pourtant, elles militent ensemble au sein du Cercle des parents-Forum des familles, une association qui rassemble des familles israéliennes et palestiniennes endeuillées par le conflit.
    /> Si ceux qui ont payé le prix fort - la mort d'un être aimé - sont capables d'empathie et de dialogue avec les éplorés du camp adverse, sans chercher vengeance, alors tout semble encore possible...
    Journaliste à l'hebdomadaire La Vie depuis une quinzaine d'années, Anne Guion travaille comme reporter à l'international. Elle y suit notamment l'actualité en Afrique et en Israël-Palestine où elle se rend régulièrement. C'est lors de l'un de ses reportages qu'elle a découvert l'association du Cercle des parents-Forum des familles.
    Cet ouvrage fait partie de la collection "Pour un monde meilleur", dirigée par Frédéric Koskas, qui vise à mettre en lumière des femmes et des hommes engagés dans la construction d'un monde plus égalitaire, plus solidaire, plus ouvert, plus écologique, et plus juste. 5% des bénéfices de la vente des ouvrages de cette collection seront reversés à des actions sociales et solidaires.

  • Le monde d'aujourd'hui.En mars 2012, Vladimir Poutine, réélu président de la Fédération de Russie, annonce dans la presse moscovite les fondements de sa politique de défense. Elle tourne le dos à toutes les tentatives de détente et de désarmement initiées sous Gorbatchev. La guerre civile en Syrie apporte la tragique démonstration des dangers qui menacent l'équilibre international alors que nous n'avions pas prêté attention ni considération à la nouvelle politique d'un pays, la Russie, qui démontre, en septembre 2013, qu'elle joue un rôle déterminant sur la scène internationale.
    Roland Dumas et Charles Crettien analysent le drame syrien, la situation au Moyen-Orient, au Sahel, au Maghreb, en Afrique et partout dans le monde où ces nouveaux enjeux internationaux doivent être appréhendés en gardant en tête les leçons du conflit syrien comme celles des interventions militaires en Afghanistan, en Irak, en Libye, au Mali. Ils soulignent les dangers que représente l'irruption des religions dans le contexte international. Ils condamnent les improvisations d'une diplomatie française discréditée, le manque d'analyse et les attitudes bellicistes, stériles et dangereuses de son chef. Ils appellent au retour d'une politique internationale fondée sur le dialogue, y compris avec la Russie.
    Ils refusent de croire que la guerre puisse être une solution.

empty