Entreprise, économie & droit

  • Le projet d'harmonisation du droit des affaires dans la caraïbe est né de la déclaration issue de la conférence de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) du 15 Mai 2007 et de l'adoption d'une liste de domaines juridiques prioritaires à la deuxième conférence tenue à Port-au-Prince (Haïti) les 17 et 18 juin 2008 constatant que les États de la caraïbe appartiennent à différentes familles juridiques de Common law et romano-germanique, un des obstacles aux échanges économiques intra-caribéens. D'où la nécessité d'élaborer des règles juridiques uniformes dont la finalité est de favoriser des échanges économiques et d'attirer des investissements dans la région caribéenne. S'inspirant de l'harmonisation du droit des affaires en Afrique, l'harmonisation caribéenne se heurte à des obstacles plus importants : traditions juridiques et judiciaires différentes, défaut de sources documentaires, ignorance des différents systèmes juridiques... .Mais ces obstacles ne sont point insurmontables comme le montre la publication récente de quelques projets de textes uniformes en droits de l'arbitrage, des contrats commerciaux, des sociétés commerciaux internationaux, des sociétés commerciales, et en droit international privé.

  • Suivant la méthode inductive, et par la construction d'un indicateur synthétique de développement, cet ouvrage tente d'apprécier la rapidité des transformations économiques et sociales de l'Amérique latine au cours des deux dernières décennies.

  • L'auteur s'est efforcé de dégager les grandes tendances des activités les plus novatrices et les plus originales en matière de postalphabétisation, en se référant aux réalisations sur lesquelles il existe une documentation suffisante.

  • Dans le domaine des relations économiques internationales, deux voies cumulatives s'offrent aux pays de la Caraïbe face au défi de la mondialisation. La première est celle d'un resserrement des liens inter-caraïbes. La seconde est celle de la rénovation des partenariats extérieurs.

  • Trois parties : apports de la pensée économique caribéenne à l'économie politique et mesures de politique économique adoptée par les gouvernements, impact de la crise économique sur les pays de la zone caraïbe, enfin, internationalisation de l'économie caribéenne.

  • En Haïti, l'ère du tourisme débute vers les années 1940. Mais celle qu'on surnommait « la perle des Antilles » est devenue une destination relativement méprisée. Combien de temps faudra-t-il pour redonner à ce secteur économique son droit de cité ? Cet ouvrage est avant tout un rapport sur la connaissance infrastructurelle du pays, sa richesse patrimoniale et ses dotations économiques. C'est aussi une approche prospectiviste la plus réaliste qui conduit à entrevoir des stratégies internes de marché et des stratégies externes régionalisées dans la Grande Caraïbe. Chacun s'apercevra qu'Haïti a la capacité de produire de l'offre touristique compétitive, concurrentielle et différenciée. Nous laissant imaginer la préparation de l'arrivée d'Haïti dans le marché du tourisme avec ses avantages historiques, géographiques, culturels et économiques qui sont distinctifs, réels et défendables, Hugues Séraphin retrace les grandes lignes du secteur, met en exergue certaines des difficultés auxquelles fait face la destination pour retrouver une place dans l'échiquier des destinations mondiales du tourisme, livre l'analyse de la stratégie marketing qui consiste à redorer l'image du pays, et enfin, offre des recommandations stratégiques. Une étude riche, lucide mais porteuse d'espoirs pour un pays qui ne demande qu'à renaître.

  • La chute du Mur de Berlin le 9 novembre 1989 et de l'Empire soviétique en décembre 1991 a fait basculer le monde dans le XXIe siècle avec une décennie d'avance sur le calendrier. La fin du système des blocs et la disparition de l'ordre bipolaire issu de Yalta et de Potsdam annonçaient l'avènement d'un Nouvel Ordre international. Six ans après, l'après-Guerre froide se caractérise plutôt par un Grand Désordre international. Ce n'est pas la « fin de l'Histoire » (F. Fukuyama), mais celle d'une période de l'histoire des Relations entre les États. La bipolarité a cédé la place à un monde multipolaire en pleine mutation. Cet ouvrage clarifie et explique sous l'angle sociologique et juridique les problématiques de l'après-Guerre froide. Quels sont les caractères spécifiques de cette nouvelle ère ? Les crises et les conflits sont-ils de même nature que ceux qui opposaient les deux Supergrands pendant le conflit Est-Ouest ? L'ONU, réactivée par la disparition du veto soviétique, a-t-elle la capacité de prévenir, gérer et réguler les conflits ? Comment peut-on analyser la recomposition de l'espace européen, la réorganisation du système de sécurité occidental, les nouveaux rapports Est-Ouest et Nord-Sud ? Autant de questions posées par le nouvel environnement géopolitique et géostratégique sur lesquelles les étudiants des Facultés de Droit, de Lettres et des Instituts d'Études politiques trouveront des informations synthétiques et une grille de lecture qui leur permettra de comprendre le « grand village planétaire » privé de repères et de systèmes régulateurs, à la recherche d'un autre équilibre et d'une architecture globale pour relever les défis du XXIe siècle.

empty