• J'ailleurs

    Brigitte Guilhot

    Lupa, dans un texte intime et bouleversant, raconte ses dernières visites à Murdos.
    « Tu me donnes tant, Lupa. Je ne sais pas ce que je pourrais t´offrir pour équilibrer la terre afin qu´elle ne bascule pas ; un cadeau qui pèse autant que l´enfant dans les bras de la Vierge Marie ou de sainte Brighid. Je ne sais pas ce que tu auras dans ta pochette surprise. Peut-être un cadavre qu´il te sera donné à faire revivre. Je serai peut-être posthume pour toi. » L´écrivain Hafed Benotman a fait son ultime envolée le 20 février 2015 à l´hôpital Georges Pompidou, à l´âge de 54 ans. Pendant les journées qui ont suivi sa mort, l´écrivain Brigitte Guilhot a adressé une dernière lettre à l'homme qui l'appelait Lupa et qu'elle appelait Murdos. Lupa et Murdos, alors que ce dernier était emprisonné à Fresnes, avaient échangé durant de longs mois une correspondance lumineuse malgré les murs. Cette correspondance fait l´objet d´une publication sous le titre La peau sur les Mots.

empty