Sciences humaines & sociales

  • François Morel s'attaque à la philosophie et c'est un vrai délice ! Avec la complicité de Victorine de Oliveira pour les éclairages philosophiques et celle de Pascal Rabaté pour les dessins.

    Deux approches sont proposées : l'une, humoristique et brillante, de François Morel, et l'autre, réflexive et pédagogique, de Victorine de Oliveira.

    François Morel choisit des citations parmi les plus connues et les plus grandes. Il les décrypte avec son humour. Victorine de Oliveira éclaire chacun de ces textes par deux ou trois idées qui permettent d'apprendre quelque chose sur l'auteur, ou un concept de philosophie.
    Le dessinateur Pascal Rabaté illustre superbement les citations corrigées par François Morel, avec humour et décalage.

  • Le Rire

    Henri Bergson

    Pourquoi rions-nous de voir quelqu'un trébucher ? Pour quelles raisons Molière continue-t-il de nous amuser ? Comment expliquer qu'un jeu de mots ou un trait d'esprit prêtent à sourire ? Dans Le Rire, qu'il publie en 1900, Bergson apporte à ces questions des réponses décisives. S'appuyant sur des exemples quotidiens et de nombreuses références littéraires, il décrypte les formes du comique pour y déceler un ressort commun : l'« interférence de deux séries », c'est-à-dire la présence simultanée de deux éléments distincts ou incompatibles. Au passage, il ne manque pas d'analyser le rôle social ambivalent d'un réflexe qui tout à la fois manifeste l'élan vital et brime les comportements hors normes. Si cette oeuvre, qui doit beaucoup à une tradition classique, méconnaît les manifestations transgressives, sombres, ludiques ou absurdes, du rire, elle n'en demeure pas moins capitale pour qui veut comprendre le « propre de l'homme ».

  • Comment s'est structuré le contrôle de l'homme assis. Un voyage du copiste au co-working.
    Un texte savant, bien écrit et amusant.
    Après L'Ethnologie de la chambre à coucher et celle de la porte, l'auteur nous invite à nouveau à nous regarder nous-mêmes dans une de nos occupations les plus répandues lorsque l'on parle du travail aujourd'hui, à savoir : être au bureau. Du moine bénédictin au jeune cadre contemporain, de la société du bureau de Napoléon au bureaucrate kafkaïen, du pupitre du copiste au nomadisme numérique du co-working, ce livre est un voyage dans ce qui fait du bureau et du travail sédentaire le centre du développement de nos sociétés modernes.
    Toujours avec humour, sensibilité et une connaissance encyclopédique, Pascal Dibie, en ethnologue, nous fait remonter dans notre histoire et réussit, sans que l'on se rende vraiment compte, à nous faire prendre conscience de la complexité réelle et déterminante de nos vies assises : une aventure de plus de trois siècles partagée au quotidien par cinq milliards de personnes dans le monde (oui, dont vous) !
    À propos d'Ethnologie de la chambre à coucher (ouvrage traduit en 15 langues) :
    « La chambre à coucher devient cosmique, le pieu s'oriente, se charge de mythes et de rituels. En fait le monde est un dortoir et la tâche de Pascal Dibie infinie. » - Libération
    À propos d'Ethnologie de la porte :
    « Pascal Dibie a franchi le pas pour s'arrêter à nos portes. Une petite merveille, hors des sentiers battus et pleine de surprises. » - Le Figaro littéraire


  • Qui n'a jamais ri de sa vie ?

    Même sans le vouloir cette turbulence passagère qui affecte tous les hommes et les femmes est avec les larmes la preuve intangible que nous sommes bien reliés affectivement entre nous sur des modes très particuliers.
    David Le Breton, continuant son anthropologie du corps, s'attaque ici aux "corps de rire' qui se déploient souvent à nos dépens, mais il montre qu'ils sont parfaitement inscrits dans des moments de l'histoire et de nos histoires personnelles et qu'ils forment des parenthèses nécessaires dans nos quotidiens devenus lourds et difficiles.
    C'est "par le rire que le monde redevient un endroit voué au jeu, une enceinte sacrée, et non pas un lieu de travail', nous assure le poète Octavio Paz, et c'est bien ce que David Le Breton nous montre dans sa magistrale démonstration où rien de ce qui touche au rire n'est ignoré.

    De nos sociabilités multiples et rieuses en passant par la police du rire, l'ironie, la dérision, les rires d'Orient, l'humour, les folklores obscènes et même les sms, tout nous amuse ou tout peut être tourné en dérision.

  • Le godemiché est-il un révolutionnaire qui a retourné sa veste ? Quels sont les bons conseils avant de copuler avec un extraterrestre ? L'auto-fellation peut-elle sauver l'Humanité ?
    Qu'a donc à nous confier un anus d'actrice X ? Les poupées sexuelles vont-elles nous réduire en esclavage ?
    Toutes ces questions et bien d'autres encore trouveront en ces pages des réponses cohérentes.
    Après avoir eu un problème d'évier et enquêté sur le rôle fondamental du plombier dans le porno, l'auteur s'est en effet lancé dans une suite d'investigations sexuelles à haute teneur journalistique.
    Si certains passages de ce livre sont d'un humour absolument navrant, d'autres vous permettront d'acquérir une solide porn culture pour briller en société.
    Michael Petkov-Kleiner est diplômé d'un master 2 en philosophie. Il a été rédacteur en chef de Playboy France et collabore régulièrement en tant que reporter pour Technikart, Brain Magazine, Trax, Néon...
    Sa passion pour le gonzo (ou journalisme ultra-subjectif) l'a entre autres mené à ingérer du micro-LSD pendant un mois, à parler avec des fantômes ou à agrandir son sexe.

  • À propos d'Albert Lebrun, Président de la République en 1940 : « Comme chef de l'État, deux choses lui avaient manqué : qu'il fût un chef et qu'il eût un État. »
    À propos des démocrates-chrétiens, qui, en 1947, ne le soutiennent plus : « Je ne peux pas dire que je les déteste. On peut détester Hitler, Staline. On ne peut pas détester le néant. »
    À la suite de son opération de la prostate : « Avant, les Français me regardaient comme si j'étais la France ; maintenant, ils savent que je suis incontinent. »
    Le général de Gaulle (1890-1970) est resté dans les mémoires à la fois comme le résistant ayant lancé l'appel du 18 juin depuis Londres et aidé à la libération de la France, et comme le président des crises que sont la guerre d'Algérie et mai 1968. Retrouvez 300 citations cultes de Charles de Gaulle !
    Journaliste, homme de radio et cinéaste, François Jouffa aime aussi raconter des blagues. Avec Frédéric Pouhier, il est l'auteur chaque année de Fous rires dans lequel il rassemble les meilleures blagues de l'année !
    Frédéric Pouhier est auteur de one-man show, homme de radio et a déjà écrit de nombreux livres d'humour.

  • Les questions cons t.2

    Le Tatou

    • First
    • 30 Août 2018

    Le retour des questions pas très existentielles
    Les Questions cons font leur grand retour ! Avec des questions
    toujours plus délirantes, parce qu'on en a jamais assez, et
    surtout, parce qu'on meurt d'envie d'avoir la réponse...
    Combien d'insectes avalons-nous chaque année ?
    Qui a inventé le papier toilette ?
    Pourquoi les chats ronronnent-ils ?
    Est-il grave d'avaler un chewing-gum ?
    Avouez, c'est pas la première fois que ce genre de questions
    vous passent par la tête ! Le mieux, c'est qu'on a creusé, fouillé
    et expérimenté pour vous.
    Et devinez quoi ? Nos réponses ne sont pas si cons que ça...
    Le Tatou

  • Bienvenue dans les joyeux banquets et dans les aimables cercles littéraires des Grecs et des Romains !
    Les Anciens, de joyeux drilles ? Eux, les dignes, les sérieux, les vénérables fondateurs de notre philosophie, de notre politique, de notre littérature, ont pourtant un aspect très moderne : leur aptitude à faire rire le lecteur en créant avec lui une connivence amusée, tout particulièrement en usant de cette forme de comique subtil que nous appelons l'humour.
    L'humour est présent partout : bien sûr dans les comédies qui s'élèvent souvent au-dessus de la farce, mais aussi dans des genres moins attendus comme l'épopée ou l'histoire. Mais c'est surtout à l'occasion de dialogues, d'échanges épistolaires, de récits, que chacun laisse libre cours à sa fantaisie, en cherchant à faire rire ou sourire un interlocuteur qui sait apprécier les jeux de mots, l'impertinence du point de vue, les imaginations plaisantes.
    Alors, à votre tour de sourire avec la centaine de textes courts et piquants rassemblés ici.

  • Black lives matter, Diplomatie du masque, Ehpadisation, Fatigue à distance, Javel, Silo, Peste noire ... Autant de mots qui sont apparus ou ont pris une nouvelle signification avec la crise du Covid-19.
    Comme beaucoup, Alain Zenner a voulu comprendre et a consacré son confinement à l'étude de virus, récoltant des données, recueillant des opinions, rassemblant des réflexions susceptibles de l'éclairer.Il en a couché les principales sur papier. Puis il a classé ses fragments, donnant forme à ce dictionnaire érudit.
    Mais son périple s'accompagnait aussi de légèreté et d'humour. Tous les jours il s'amusait d'expressions nouvelles, découvrait des vidéos virales, divertissantes, musicales, artistiques. De cela aussi il a rendu compte, en ajoutant adages, aphorismes et autres axiomes en lien avec la crise. D'où ce dictionnaire aussi ludique.

  • Pourquoi cette nouvelle édition du Dictionnaire de la bêtise et du Livre des bizarres ? Parce que la bêtise ne s'arrête jamais et que des idiots se révèlent chaque jour, comme les génies - mais pas dans les mêmes proportions. Il faut en outre un certain temps pour les détecter, les regarder agir, les classer. Dans les précédentes éditions, il n'y avait ainsi aucun article concernant Sartre, Beauvoir, Aragon ou Claudel : rien sur les étrangetés ou absurdités réjouissantes qu'ils ont eux-mêmes proférées ni sur celles énoncées à leur propos. Le Dictionnaire de la bêtise complété est un véritable sottisier, mais son ambition est bien plus grande. On y trouvera des textes simplement amusants, mais aussi et surtout des affi rmations péremptoires, parfois odieuses, trahissant haine du modernisme, racisme, antisémitisme, xénophobie... Cette bêtise-là, dimension éternelle de l'esprit humain, a ce mérite de révéler, peut-être mieux que les textes dits " intelligents ", ce que sont les mentalités d'une époque. Corollaire du Dictionnaire de la bêtise, Le Livre des bizarres rappelle que nombre de grands esprits ont d'abord souvent passé pour des farfelus : Socrate et son démon, Rousseau vêtu en Arménien, Einstein lui-même, qui essayait parfois de vivre sans chaussettes... Là aussi, il fallait nourrir, mettre à jour, étendre aux maîtres du monde les plus récents : le président Jimmy Carter qui remplaçait nuitamment dans les couloirs de la Maison-Blanche les portraits de ses prédécesseurs par le sien, tel dictateur du Turkménistan qui interdisait à son peuple d'être malade et qui avait supprimé la tuberculose par décret... Sans parler des dirigeants iraniens qui obligent les championnes de ping-pong à porter le tchador dans les compétitions internationales, et de beaucoup de bizarreries fondamentalistes dans nos propres religions occidentales. Le sujet n'est pas clos !

  • Les femmes ont acquis le droit de travailler, de voter, de faire ou non des enfants, de disposer de leur corps et de leurs ressources matérielles.
    Bref, la libération féminine a eu lieu.
    Sauf que, dans un monde qui traque les différences sexuelles empêchant les femmes d'atteindre, en proportions équivalentes aux hommes, les positions sociales les plus élevées, il est un élément qu'à peu près personne n'a la présence d'esprit d'interroger. Ce grand absent du débat, c'est le boulet amoureux. Cet essai jette un éclairage drôle et décapant sur la dépendance affective dont souffrent encore trop souvent les femmes.

    La question n'est pas d'opposer émancipation et amour, mais de comprendre ce que les sciences ont à nous dire sur la toxicité du surinvestissement amoureux.

  • Les 300 citations les plus vaches, drôles ou émouvantes du héros de la Première Guerre.
    Il y a un peu plus de cent ans, Georges Clemenceau était nommé président du conseil et ministre de la Guerre. Grand défenseur de la patrie, journaliste à l'esprit brillant et percutant, celui que l'on surnommait « Le Tigre » fut un homme complexe et surprenant.
    Retrouvez en 300 citations les multiples facettes de Clemenceau, ses reparties cinglantes à propos de ses amis et ennemis, ses idéaux comme ses coups de gueule.
    « La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts. »
    « Qu'est-ce que l'Angleterre ? Une colonie française qui a mal tourné ! »
    « Je connais un tas de types à qui je ne pardonnerai jamais les injures que je leur ai faites. »
    « La guerre ! C'est une chose trop grave pour la confier à des militaires. »
    Journaliste, homme de radio et cinéaste, François Jouffa aime aussi raconter des blagues. Avec Frédéric Pouhier, il est l'auteur chaque année de "Fous rires", dans lequel il rassemble les meilleures blagues de l'année !
    Frédéric Pouhier est auteur de one-man show, homme de radio et a déjà écrit de nombreux livres d'humour.

  • Bailler, bâiller, bayer. Brocard, brocart. Crac, crack, craque, krach, krak. Pourquoi arôme a-t-il un accent circonflexe quand aromatique n'en a pas ? Plus d'un et moins de deux sont-ils suivis d'un pluriel ou d'un singulier ? Quelles règles président à la féminisation du vocabulaire ?
    Univers impitoyable où l'exception confirme souvent la règle et où les dictionnaires se contredisent, l'orthographe devient pittoresque quand on s'y aventure avec un maître en la matière. Il est vrai que la langue joue avec nos nerfs, voire nous fait écrire n'importe quoi : ainsi, les subornations de témoins changées en subordinations, les fils prodigues devenus prodiges, les incendies circoncis ou les aborigènes appelés arborigènes, comme si leur statut plus ou moins assumé de primitifs les prédisposait à vivre dans les arbres.
    Jonglant avec l'étymologie, la mnémotechnie, les cultures académique et footballistique, Bruno Dewaele propose à chacun de devenir un as de l'orthographe... en attendant la prochaine réforme !

  • Paul Denis propose une analyse inédite du complexe d'OEdipe comme un champ permettant à un sujet, enfant ou adulte, de se reconstruire au mieux lorsqu'il est confronté à un événement traumatique tel que la perte, le deuil ou la dépression.
    À partir de l'évocation de ces deux expériences psychiques essentielles que sont la dépression et la séparation, l'auteur envisage différents processus psychiques qui permettent de trouver une ligne créative ou, à l'inverse, contribuent à limiter les mouvements de l'esprit comme « l'isolation » ou ce qui constitue des « fixations ». Il reconsidère la question de la passivité psychique, trop facilement assimilée à une position « féminine » - alors que « le féminin » est une conquête activement gagnée et exercée par les sujets de sexe féminin. La nature et la place des sensations, qu'elles soient le premier temps de la perception ou qu'elles soient cultivées pour elles-mêmes, sont resituées en vue de comprendre leur destin possible vers la douleur dans ses deux versants physique et psychique. Acte, sublimation, création, humour sont alors envisagés dans leur rapport au fonctionnement pulsionnel et à sa régulation par le jeu de forces organisé par le complexe d'OEdipe. Ce serait par cet héritage pulsionnel, nous dit l'auteur, que nous parviendrions à guérir. En un mot : OEdipe deviendrait médecin.

  • 71 leçons ludiques pour vous remettre à niveau !
    2'33'' : c'est le temps moyen d'un passage sur le trône (et pas celui de la Reine !), parfait pour booster vos neurones !
    Overbooké(e), vous n'avez pas un moment pour réviser votre anglais ? Don't worry ! Il suffit de vos 2'33'' quotidiennes passées aux toilettes, dans le métro ou devant votre tasse de thé, pour vous améliorer ! Has been les vieilles méthodes comme « Where is Brian ? » ! Ici, place à des leçons sur-mesure, aux références musicales et cinématographiques anglophones incontournables !
    Du vocabulaire tiré des grands films américains comme Ghost aux 6 façons d'envoyer balader un Anglais, en passant par les expressions typiques de la langue, devenez incollable !

  • Dans la tête de l'homme au divan

    Moi, sur-moi, libido, complexe d'Oedipe, pulsions, refoulement, inconscient. mais qu'en dit Freud exactement ?

    Jean-Jacques Ritz et Damien Aupetit vous donnent la réponse et vous entraînent même un peu plus loin ! Les deux auteurs psys connaissent le psychanalyste le plus célèbre de l'Histoire et en profitent même pour l'égratigner ! Toujours avec bienveillance et intelligence.

  • - 75%

    "Ça fait bizarre de revoir ses anciens collègues, lorsque l'entreprise, dix fois fusionnée depuis qu'on l'a quittée, convoque ses alumni. Il y a ceux qui sont partis et qui reviennent. Et ceux qui sont restés et qui restent. L'alumni rigole de quelques époques que les jeunes situent dans un autre siècle. Mais l'alumni repart souvent du cocktail amer et méprisant, se disant que ceux qui sont restés dans l'entreprise ne doivent leur carrière qu'au départ des alumni et que, finalement, ils ont usurpé leur avenir sans rien oser. Il se dit que dans les entreprises, il y a les alumni et... les éteints." Une vie qui est balayée comme les économies après une crise financière, c'est l'épouvante. 50 nuances crise, ce sont cinquante scènes d'entreprises croquées au vol depuis le krach de 2008. Des textes incisifs rédigés par Bruno Colmant et illustrés en noir et blanc par Pierre Kroll.

  • L'histoire, ça n'a jamais été votre point fort ?
    Pourtant, plein d'anecdotes méritent d'être connues. Et d'après une étude sérieuse, vous passez trois ans de votre vie aux toilettes. Pourquoi ne pas exploiter ce temps précieux pour vous remettre à niveau?
    Petites histoires vraies, récits faciles à retenir pour briller dans les dîners en ville, Top 3, cartes, frises chronologiques, citations...
    L'Histoire de France n'aura bientôt plus de secret pour vous !
    Paul Saegaert est professeur de lettres et d'histoire dans une université prestigieuse. Pour des raisons qui lui appartiennent, il a préféré garder l'anonymat et signer sous pseudonyme. Il est également l'auteur de Je révise ma culture générale aux toilettes (+ de 20 000 ex. vendus) et Je découvre la philosophie aux toilettes (4 000 ex. vendus) !

  • Qu'est-ce que l'humour ? Ce n'est pas le comique, ou la dérision, ni même l'ironie ou le mot d'esprit.
    Son histoire, sinueuse, varie en fonction des cultures et des époques, prenant des voies d'expression différentes : humour noir, humour anglais ou humour juif...
    Pour la psychanalyse, c'est un processus psychique singulier. Freud en a décrit les mécanismes : l'humour n'est pas présent chez chacun, c'est une disposition d'esprit, une façon de voir le monde, un art de vivre. Il prend sa source dans le jeu spontané de l'enfant, lorsque celui-ci crée un monde imaginaire à partir des objets de la réalité.
    Plaisir dans la vie quotidienne, il étincelle comme un clin d'oeil complice. Soulagement, il évite les affects pénibles et détourne les tensions agressives. Dernier recours dans les situations extrêmes, il préserve le sentiment de dignité.
    C'est un défi à soi-même, à la pensée, ou à la mort qui vient questionner les certitudes, les convictions et les idéaux.


  • Wittgenstein dit un jour à Keynes : "J'aurais aimé écrire une oeuvre philosophique exclusivement composée de blagues."


    Pourquoi ne l'as-tu pas fait ? demande Keynes.

    Malheureusementje n'ai pas le sens de l'humour, rétorque

  • Cette édition comprend des annexes très curieuses et très utiles pour comprendre le phénomène des précieuses et la critique qu'en fait Molière. L'originalité du chef-d'oeuvre comique se profile d'autant mieux sur la toile de fond d'une abondante documentation.

  • : bigarré, irisé, mosaïqué et surtout à l'image de l'esprit d'Ulysse, tel a été conçu cet ouvrage collectif consacré, avec les méthodes et les points de vue les plus contemporains, aux épithètes homériques où la Renaissance sut projeter sa création et sa réflexion. Dans la multitude des genres ici étudiés (lexiques, commentaires, traductions, réécritures), chaque épithète, avec sa spécificité morphologique, grammaticale, étymologique, sémantique et symbolique, constitue un fil lumineux qui, réapparaissant à la surface de la trame de la poésie et de la poétique du XVIe siècle, en révèle le fonctionnement en profondeur. Dans l'inlassable voyage de retour vers le modèle que constitue toute forme d'exégèse de Ravisius Textor à Scaliger, des traductions latines aux traductions dans les langues vernaculaires, des poètes mineurs au grand Ronsard la complexité des interprétations tissées en toile de Pénélope représente la forme la plus sûre d'intelligence fidèle au texte homérique.

  • 67 leçons décalées pour apprendre la philo !
    Vous passez trois ans de votre vie aux toilettes, à raison de 2 min 33 en moyenne à chaque « séjour ». Et si vous en profitiez pour vous initier à la philosophie ? Avec cette méthode hilarante, vous allez exploser les compteurs au bac philo, faire une sérieuse concurrence à BHL lors de vos prochains dîners en ville, ou tout simplement trouver le sens de la vie !
    - Comprendre les grands concepts de la philo en 1 minute chrono.
    - Des extraits des grands textes qu'il faut avoir lus (aux toilettes).
    - Spécial gossip : la vie décousue des grands philosophes.
    - Des citations de grands philosophes à méditer : Platon, Nietzsche et... Homer Simpson !
    - Les sujets du bac de philo corrigés par un professeur.

    De Socrate à La Cité de la peur, la méthode indispensable pour philosopher aux toilettes !


  • Intelligence du monde, humour et exigence artistique : voici réunis les meilleurs dessins de la presse internationale
    Jean-Christophe Victor propose un passionnant décryptage des principaux événements internationaux de 1989 à aujourd'hui, vus à travers 230 dessins de presse. Choisis parmi plus d'un millier, avec l'aide et l'oeil acéré de Courrier international, ces dessins sont les meilleurs en terme d'originalité, d'humour et de qualité artistique.
    La chute du mur de Berlin vue par des dessinateurs est-allemand, soviétique ou israélien ; la guerre en Yougoslavie du point de vue serbe, français ou suédois ; le 11-Septembre illustré par un Algérien et un Américain ; la mort de Lady Di par un Italien... Rarement livre d'histoire fut aussi efficace et féroce.
    En confrontant les points de vue des dessinateurs sur un même événement, Jean-Christophe Victor met en lumière les grands enjeux (géo) politiques et historiques, les nouvelles lignes de partage. Il souligne une fois de plus la subjectivité de notre vision du monde et rend hommage au courage et à la détermination des dessinateurs de presse dans certains pays où la censure est encore vive.
    " Pour raconter la période historique où nous sommes, ces caricaturistes m'ont semblé détenir une grande capacité à aborder les questions internationales et à traduire celles-ci de façon à la fois concise et approfondie. C'est le moment du croisement entre le neuvième art et le quatrième pouvoir. Le moment où derrière l'actualité apparaît notre humanité. "
    Jean-Christophe Victor

empty