• Lorsqu'un catholique prophétique s'en prend aux catholiques de bénitier sur les scandales de l'Église, cela donne le livre le plus dérangeant, le plus implacable et le plus vital de la saison. D'une plume sans pitié mais pleine de piété, Quantin s'affirme ici comme un grand écrivain et un polémiste inégalé. Un essai flamboyant qui fera horreur ou régal. En 1958, à l'occasion du procès du curé d'Uruffe qui avait tué sa maîtresse, Claude Lanzmann rêvait de faire comparaître l'Église tout entière, évêques et pape compris. Soixante ans plus tard, l'affaire Preynat, vite devenue l'affaire Barbarin, semble avoir réalisé son voeu. Une grande opération vérité a eu lieu, mêlant analyses judicieuses et déductions hâtives. Le procès médiatique a abouti à tant d'imprécisions qu'il est nécessaire de tout reprendre à zéro.
    Dénonçant à son tour le crime révoltant des violences sexuelles sur enfants, mais s'appuyant sur des faits rigoureusement établis, l'auteur renvoie dos à dos les accusations anticléricales simplistes et les défenses cléricales commodes. Soucieux de dépasser l'écume de l'actualité pour plonger dans les profondeurs oubliées du mal qui ronge l'homme, il fait défiler à la barre victimes et pédophiles, évêques et historiens, romanciers et thérapeutes, cinéastes et théologiens.
    Un livre-choc dicté par une seule certitude : " La Vérité rend libre ".

  • Tout ce que le candidat doit savoir en lien avec le droit public pour réussir son concours :

    13 fiches sur le droit constitutionnel ;
    12 fiches sur le droit administratif ;
    12 fiches sur les finances publiques ;
    12 fiches sur les institutions européennes.
    L'ouvrage propose une préparation complète à travers :

    Un QCM d'auto-évaluation pour cibler ses révisions ;
    Un planning de révisions pour organiser sa préparation ;
    Une méthode avec les bons réflexes à adopter ;
    Toutes les connaissances indispensables à maîtriser ;
    + de 250 QCM et QRC corrigés pour s'entraîner.

  • XXX

    Xxx

    Ludovic est rejeté par son grand-père adoptif qui refuse de donner son amour à ce petit-fils noir, tandis que les années passent...
    ?Ludovic a été adopté. Sa mère est médecin et son père, chercheur. Il s'est très vite intégré et s'est fait des amis à l'image d'Aurélie, qui, à dix ans, n'a d'yeux que pour son petit copain noir. Des sentiments irréversibles. Si les enfants n'attachent aucune importance à la couleur de la peau, il en va autrement pour certains adultes. À commencer par le grand-père de Ludo. Cardiologue de renom, fondateur du laboratoire familial, à la tête d'un empire immobilier, il renie son petit-fils jusqu'à l'humiliation. Et jamais, au grand jamais, sa fortune ne lui reviendra.
    Les années s'écoulent et Ludovic devient docteur à son tour. Il travaille maintenant au laboratoire permettant ainsi à ses parents de se consacrer à leur passion, la voile en mer. Au cours d'un voyage, le drame couve : le couple ne donne plus signe de vie. L'inquiétude est à son comble. Chez le grand-père aussi, car si son fils unique venait à disparaître, son héritier direct et incontestable serait Ludovic. Impossible d'y déroger?! Mais Louis-Étienne, lui, l'entend d'une tout autre oreille. La haine, comme l'amour, n'a pas de limites.
    Les préjugés sont tenaces, parfois même obsessionnels, et étrangers à toute notion de génération ou d'époque. Roger Vannier n'a de cesse de croire qu'un jour l'homme finira par les éradiquer pour construire un monde meilleur.
    Il est l'auteur de précédents romans parus aux éditions Lucien Souny, dont Les Âmes voyageuses, Une Histoire en suspens, La Ferme des lilas.
    Un roman profondément humain.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Roger Vannier est né dans le Cher, à Reigny. Instituteur, il a d'abord enseigné en Algérie, puis il est rentré sur ses terres natales pour terminer sa carrière. Aujourd'hui à la retraite, il mène une activité artistique à laquelle il associe l'écriture. Il vit à Chateaumeillant. Son univers s'enracine dans sa région natale. Il en restitue toute la finesse, l'âme et la beauté.

  • En un demi-siècle, Marseille a connu des bouleversements sociaux, économiques culturels et urbains majeurs. Dans ces tourmentes, et en contraste avec sa réputation de ville rebelle, renommée pour la violence de ses affrontements électoraux, Marseille n'a

  • Tout ce que le candidat doit savoir en lien avec le droit public pour réussir son concours :

    13 fiches sur le droit constitutionnel ;
    12 fiches sur le droit administratif ;
    12 fiches sur les finances publiques ;
    12 fiches sur les institutions européennes.
    L'ouvrage propose une préparation complète à travers :

    Un QCM d'auto-évaluation pour cibler ses révisions ;
    Un planning de révisions pour organiser sa préparation ;
    Une méthode avec les bons réflexes à adopter ;
    Toutes les connaissances indispensables à maîtriser ;
    + de 250 QCM et QRC corrigés pour s'entraîner.

  • Veiller
    C'est la nuit. Un patient m'explique qu'un serpent l'a pénétré par le sommet du crâne. Il ne peut plus se rendormir. Spontanément, je lui réponds que, dans la pharmacie, je n'ai aucun remède contre les serpents. Je me rends compte de l'ineptie de ma réponse. Mais à ma grande surprise cet homme me sourit et repart se coucher. Le mot « veiller » a fait surgir ce récit dans l'écriture du Manuel. Ce mot fait partie du lexique composant l'ouvrage. Manuel pratique, car il vient du soin et y retourne. Il le décrit avec précision, il s'y adresse pour le soutenir. Manuel poétique d'un genre nouveau, car il part des mots relationnels qui éclairent les actes, les gestes, les vies. Ils composent un paysage pour le soin.

  • Cet ouvrage appréhende l'histoire constitutionnelle de la France, de la période post-révolutionnaire à l'avènement de la 5e République. Il présente ce dernier régime, instauré en 1958, et offre un panorama des régimes étrangers permettant de situer les institutions françaises contemporaines.
    Enrichie de nombreux exemples tirés de l'actualité, cette nouvelle édition présente les enjeux prégnants et les spécificités de cette matière à la fois fondamentale et évolutive.
    Cet ouvrage s'adresse :
    o aux étudiants en licence et master ; o aux candidats aux concours administratifs (ENM, ENSP, IRA, etc.) ; o aux praticiens.

  • 60 fiches pour découvrir les débats parlementaires contradictoires qui agitent notre société.
    Un ouvrage indispensable, et sans équivalent sur le marché, pour préparer les épreuves d´entretien, de culture générale des IEP, écoles de commerce, journalisme, IRA et concours de niveaux A et A+.
    Un recueil de 60 fiches portant sur les domaines suivants :
    Institutions ;
    Droit et Justice ;
    Economie et Finances publiques ;
    Social ;
    Culture ;
    Environnement ;
    Europe ;
    International.Chaque fiche, d´une dizaine de pages, rédigée par un administrateur spécialiste traite d´un secteur et présente, d´une façon objective, les principaux sujets et options.
    Des renvois à des textes de lois et à des références bibliographiques complètent le texte.

  • Si le projet européen traverse aujourd'hui une crise, c'est avant tout celle du sens. Après l´épuisement du discours sur la paix et de celui sur la prospérité, la raison de l´Europe, c´est celle qui pourra lui être donnée par les millions d´Européens.

  • Alors que des bouleversements majeurs affectent les universités françaises, il est aujourd'hui plus que nécessaire de connaître leur fonctionnement pour en décrypter tous les enjeux.

    Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui ont des responsabilités au sein des universités ou sont appelés à en prendre, aussi bien qu´aux étudiants et aux chercheurs, français ou étrangers, qui s´intéressent à l´enseignement supérieur. On y trouvera un état des lieux, des problématiques et une présentation du champ universitaire, abordés de manière à la fois synthétique, mais exhaustive, et rigoureuse, mais accessible.

    Des spécialistes et des acteurs de l´enseignement supérieur et de la recherche y présentent l´histoire de l´université, son environnement institutionnel, son organisation et sa gouvernance, la recherche, les politiques de formation, les relations internationales, la politique documentaire, la vie étudiante et les étudiants, les finances, les ressources humaines, l´immobilier, les systèmes d´information et le management.

    Sommaire Préface par Éric ESPÉRET Introduction : Les universités françaises au sein de l'enseignement supérieur par Frédéric FOREST 1re partie Chapitre 1 : Brève histoire des universités par Christine MUSSELIN Chapitre 2 : L´environnement institutionnel par Éric PIOZIN Chapitre 3 : La gouvernance et l´organisation par Jean-Pierre FINANCE 2e partie Chapitre 4 : Les politiques de formation supérieure universitaire par Daniel FILÂTRE Chapitre 5 : La recherche universitaire par Jean-Richard CYTERMANN Chapitre 6 : Les étudiants et la vie étudiante par Guillaume HOUZEL Chapitre 7 : Relations et politiques internationales par Éric FROMENT Chapitre 8 : La politique documentaire par Pierre CARBONE 3e partie Chapitre 9 : Pilotage, management et systèmes d´information par Claude RONCERAY Chapitre 10 : Les finances par Jean-Sébastien VALET et Gwenaëlle VERSCHEURE Chapitre 11 : Les ressources humaines par Frédéric FOREST Chapitre 12 : Le patrimoine immobilier par Nicolas GAILLARD et Franck JOYEUX

  • La cité, puis la commune, sont depuis des siècles l´élément qui rassemble les Français.

    Le fonctionnement de la plus petite division administrative, dirigée par le Maire, ses adjoints et le conseil municipal, est expliqué dans cet ouvrage de façon claire et didactique.

    La vie dans une commune regroupe de nombreux aspects : sport, culture, loisirs, éducation, information, action sociale, hygiène... Ils sont présentés avec pédagogie au fil des pages du livre.

    Cet ouvrage aussi utile qu´agréable est illustré de photos, émaillé d´anecdotes et de rappels historiques, pour une compréhension facile d´un sujet d´actualité.

  • Si les normes juridiques ont apparemmment l'ambition de régir la vie collective des membres d'une communauté sociale déterminée, l'on peut s'interroger sur la légitimité de cette ambition et, par là-même, sur les raisons susceptibles de justifier l'autorité que revendiquent les règles de droit. L'enjeu des réflexions proposées dans ce livre est de dégager des raisons d'ordre éthique et politique permettant de justifier l'autorité du droit dans la société démocratique. Dans la mesure où les normes juridiques ont pour vocation de s'appliquer à l'ensemble de leurs destinaires et où elles impliquent dès lors une dimension d'universalisation, il importe de mesurer la validité des analyses par lesquelles les théories de l'éthique tentent de justifier le caractère universalisable des normes pratiques. Menée dans la première partie de l'ouvrage, la critique de ces analyses révèle un ensemble de difficultés qui apparaissent comme les indices du contexte d'incertitude qui caractérise les prétentions de légitimité dans la société moderne. L'institution de la démocratie peut être interprétée comme une réponse à cette situation. La recherche des justifications de la légitimité du droit doit dès lors s'orienter vers les convictions éthiques qui sont à la base de la démocratie et qui s'expriment dans les impératifs conjoints d'égalité et d'autonomie collective. Cette recherche forme l'objet de la seconde partie du livre. Après avoir évoqué les principes fondateurs de la démocratie et les interprétations divergentes qu'ils ont suscitées, l'auteur envisage les problèmes que posent la formation de la volonté collective dans la société démocratique, l'intégration de la communauté politique et, enfin, les justifications du caractère obligatoire des règles de droit. À la faveur d'une réflexion théorique sur les conditions de légitimité du droit, l'ouvrage aborde un ensemble de questions actuelles qui constituent autant de défis pour la philosophie politique et qui concernent, entre autres, les finalités de la démocratie, les relations que celle-ci entretient avec le libéralisme, la portée des droits fondamentaux, la rationalité des procédures de décision collective, la protection des minorités et le sens de la citoyenneté dans les sociétés pluriculturelles.

  • Les théories de l'institution présentent aujourd'hui une assez grande confusion, oscillant entre la thèse de la désinstitutionalisation et celle du renforcement du contrôle social. Quelle théorie est-elle pertinente pour notre civilisation actuelle ? Telle est la question que traite cet ouvrage en proposant une revue de littérature sur le concept et en développant une thèse, les institutions sont plurielles et lieux de tensions : pluralité des finalités, des missions, des logiques d'action, discordances entre discours et pratiques, pressions et régulations externes multiples et contradictoires. Quel est le statut de cette pluralité ? Est-ce notre regard sur les institutions qui a changé, car il y aurait un affaiblissement du paradigme de l'unité ? Ou bien est-ce un mouvement historique réel, lié à la modernité, voire à l'hypermodernité ? Les deux sans doute, comme les chercheurs le constatent en examinant chacun des champs empiriques dont ils sont spécialistes : la psychiatrie, depuis longtemps déchirée par des contradictions et des conflits, la prison, institution totale confrontée à la thématique du respect, le soutien à la parentalité, entre confiance et soupçon, l'agir enseignant et sa constitutive pluralité normative, les nouvelles institutions du développement durable et leurs formes hybrides d'intervention publique. Les auteurs proposent ainsi un ouvrage de référence sur un des concepts centraux de la sociologie, des sciences et de la philosophie politiques.

  • Ce tout-en-un permet de préparer les épreuves écrites et orales :

    admissibilité : composition, connaissances professionnelles, QCM d'aptitude professionnelle, langue étrangère ;
    admission : entretien avec le jury, compréhension de texte, épreuve physique.
    Un ouvrage complet :

    des plannings de révision ;
    une méthode pas à pas ;
    toutes les connaissances indispensables ;
    de nombreux entraînements corrigés ;
    des sujets d'annales corrigés.

  • Un voyage dans la prétendue " réforme de l'État " et ses effets, dans le paysage dévasté des services publics, nos services publics, que l'on voit silencieusement se dissoudre dans la logique néolibérale. Dans le débat public, les diagnostics alarmistes sur la " crise de l'État-providence ", et les procès contre l'État-redistributeur, ont laissé place à toujours plus d'injonctions à " réformer l'État ". Cet impératif est devenu le point de ralliement d'élites politiques (de droite comme de gauche), de hauts fonctionnaires nationaux et internationaux, mais aussi des intellectuels les plus en vue, de journalistes, voire de certains syndicalistes. Que recouvre cette " réforme de l'État " ? Comment a-t-elle été mise en oeuvre depuis vingt ans ? Quelles conséquences pour le service public et les usagers ? Ce livre s'efforce de répondre à ces questions en faisant dialoguer des chercheurs, des fonctionnaires et des syndicalistes. L'échange d'analyses et d'expériences permet de dessiner les lignes de force de ce mouvement, tout en restant attentif aux singularités observables. Ce travail intellectuel et collectif est nécessaire pour comprendre une révolution silencieuse. Car, si les réformes néolibérales de l'État s'effectuent parfois à grand renfort de publicité (privatisation de La Poste, restrictions des budgets de l'hôpital public ou de l'Éducation nationale), elles sont le plus souvent invisibles, et ne rencontrent que des protestations sectorielles, peu coordonnées, encore moins médiatisées. Elles passent par tel décret, telle directive, telle circulaire, voués à demeurer obscurs et confidentiels, dans certains cas élaborés par des cabinets d'audit privés... La plupart, et parmi les plus structurelles, passent inaperçues, sauf pour ceux qui en affrontent directement les conséquences... Au terme de ce voyage dans la " réforme de l'État " et ses effets, c'est l'avenir des services publics, de nos services publics, qui est en jeu. C'est-à-dire celui d'un modèle de société.

  • Le courant « droit et littérature » très développé aux États-Unis, est encore embryonnaire dans les pays de langue française. Fruit de la collaboration de juristes, de philosophes et de littéraires, cet ouvrage cherche à réduire cette lacune. Deux questions constituent le fil rouge de la recherche : que peut apporter la littérature au droit, que gagne la littérature à comprendre la présence du droit dans ses oeuvres ? L'entreprise n'est cependant pas sans risques. Entre la plume et le glaive, les liaisons ne sont-elles pas nécessairement dangereuses ? Aussi, entre le droit qui codifie la réalité, et la littérature qui libère les possibles, il convient, dans un premier temps, de mesurer les écarts. Alors que le droit hiérarchise et tranche, attribue des rôles convenus, et postule la généralité et l'abstraction, la littérature, en revanche, opère comme laboratoire expérimental de l'humain, ne reculant pas devant les passages à la limite les plus vertigineux : cultivant l'ambiguïté de ses mots et de ses personnages, elle creuse la singularité de l'individuel. Mais s'il est vrai que le droit est du côté des formes instituées, et la littérature du côté des forces instituantes, c'est à une dialectique des deux pôles que ce livre conduit. Entre le « tout est possible » de la création littéraire, et le « tu ne dois pas » de l'impératif juridique, il y a, en effet, au moins autant interaction que confrontation. Alors se découvre un droit pénétré d'imaginaire et traversé de failles multiples, tandis que, au travers du particulier et de la fiction dont elle se réclame, la littérature pourrait bien reconduire aux sources de l'universel et du normatif. Entre fiction et réalité, particulier et universel, les positions sont donc moins fixées qu'on le croit. Des tragiques grecs à Kafka, de Shakespeare à Musil, de la poésie au roman populaire, ce livre trace quelques pistes, sans prétention d'exhaustivité. Mais quel que soit l'auteur ou l'oeuvre choisi, les propos convergent : il s'agit, entre droit et littérature, de multiplier les jeux de miroir en vue de dégager, au plus profond de leurs discours, quelque chose de leurs puissances respectives.

  • La police garantit, par ses pouvoirs, l´application égale des lois, des libertés individuelles et publiques et la sécurité des citoyens et de leurs biens.

    Ce livre invite à découvrir cette institution, la Police nationale : son fonctionnement, son histoire, son organisation, mais aussi ses multiples facettes, spécialités et métiers...

    Les nouveaux services, comme la Force d´intervention de la Police Nationale (FIPN) qui regroupe le RAID et le GIPN, ou le Service de la protection (SDLP), créés fin 2013, sont ici présentés pour la première fois.

    Cet ouvrage a été réalisé en partenariat avec le Service d´Information et Communication de la Police (SICoP). Cette collaboration directe permet de décrire et d´expliquer le plus précisément possible le fonctionnement de cette institution.

  • Si hier l'école était une institution sociale par excellence, il ne doit plus en être le cas aujourd'hui. L'école doit désormais fonctionner comme une entreprise. Cette étude se trouve à la croisée de chemin entre la science de l'éducation et celle de gestion, dans sa branche de réflexion stratégique. S'inscrivant dans le cadre de la recherche-action, elle fournit aux gestionnaires des écoles à la base la manière dont ils peuvent analyser la position stratégique de leurs établissements afin de définir de nouvelles orientations stratégiques, susceptibles de leur procurer un avantage concurrentiel. L'efficacité scolaire est présentée ici comme un élément capital de différenciation entre les écoles, en dépit du fait que d'autres éléments secondaires restent également importants. Même si cette étude de cas a porté sur une école secondaire, la réflexion est, quant à elle, possible dans tout établissement d'enseignement de quelque niveau que ce soit.

  • Parce qu'il a des boutons d'acné et ne porte pas de vêtements griffés, Vincent, 12 ans, est victime d'intimidation à l'école secondaire. Alors que tout ce qu'il désire est d'être accepté des autres, c'est exactement le contraire qui se produit. Ses pires

  • The Council of Europe is the oldest of European institutions. Under the banner of human rights and democracy, it brings together 47 member states, ranging from Finland to Turkey and from Switzerland to Russia. Its Parliamentary Assembly represents over 800 million Europeans and its conventions for the protection of social and fundamental rights are among the most successful in the world. However, this organisation receives little recognition and is still frequently confused with the European Union. Building upon the momentum created during the celebrations of the Council of Europe's 60th anniversary, this publication offers an opportunity to rediscover its history, activities and achievements.

  • Provided for under the Treaty of Lisbon, the accession of the European Union to the European Convention on Human Rights is destined to be a landmark in European legal history because it will finally make it possible for individuals and undertakings to apply to the European Court of Human Rights for review of the acts of European Union institutions, which unquestionably play an increasingly important role in our daily lives. After nearly three years of negotiations, a draft agreement on European Union accession was adopted on 5 April 2013. In the light of the draft agreement, this publication offers a concise analysis of the reasons for European Union accession to the Convention, the means by which this is to be achieved and the effects it will have.

  • Le Conseil constitutionel est une institution souvent méconnue des Français... Pourquoi a-t-il été créé et comment est-il né ? Quelle est sa place au coeur de nos institutions ? Comment les membres sont-ils choisis et comment exercent-ils leur mission ? Comment se passe la vie derrière les fenêtres du Palais Royal ? Un parours au coeur de la République.

  • Au rebours d'une tradition séculaire d'hostilité et de méfiance, la régence de Philippe d'Orléans ouvre une nouvelle période, renforcée par le renversement des alliances diplomatiques traditionnelles. Entre 1715 et 1748, par une surprenante accélération de l'histoire, l'Angleterre change radicalement de statut. De l'île des révolutions, elle devient « l'île philosophique », du calvaire des rois, le sanctuaire de la liberté. Non sans résistances, l'entreprise intellectuelle d'une génération aura suffi à renverser les traditionnelles représentations de la nation rivale et ennemie. Au long de ces quelques trente années, l'histoire, l'ordre social et les institutions font l'objet d'une relecture qui élève progressivement l'Angleterre au rang de modèle. Point d'orgue de cette période, l'oeuvre de Montesquieu vient couronner cette entreprise de reconstruction. Il est de tradition dans l'histoire des idées politiques de rechercher autour de quelques auteurs des césures, des cassures, qui marquent une ligne de fracture, un « avant » et un « après ». Les pages de Montesquieu sur l'Angleterre en font assurément partie. Elles en sont même l'exemple-type. Une fois ses fondations posées, ses contours dessinés, le modèle anglais gagne en précision entre 1748 et 1789. Désormais cadre privilégié de la réflexion politique et institutionnelle, il suscite tantôt l'enthousiasme, tantôt le rejet, tout en étant un instrument efficace de la contestation des assises traditionnelles de la monarchie d'Ancien Régime.

  • Ist Afrika ein Kontinent der Extreme? Es grenzte an Realitätsverweigerung, die zahlreichen Probleme zu negieren, mit denen die Menschen in diesem Kontinent konfrontiert sind. Gleichzeitig wäre es fahrlässig, mit kolonialem Blick darin zu verharren, Afrika ausschließlich über diese Probleme und Extreme zu definieren. Vielmehr ist der Kontinent in jeder Hinsicht vielfältig. Um seine Geschichte(n), Gegenwart(en) und Identität(en) angemessen in den Blick zu nehmen, bedarf es daher aber einer ebenso vielfältigen Herangehensweise. Diesem Ziel ist dieser Band verpflichtet, in dem sich in einem interdisziplinären Prozess verschiedene historische, politikwissenschaftliche, politökonomische, literaturwissenschaftliche und geografische Zugänge mit Fallstudien aus allen Regionen des Kontinents aufeinander zu bewegt haben. Ist also Afrika ein Kontinent der Extreme? Lesen Sie das Buch und urteilen Sie selbst.

empty