• Après avoir proposé des ouvertures théoriques dans son premier volume, la collection Fabrica Mundi cherche maintenant à poursuivre son enquête sur les voies de l´américanisation.

    Renversant dès l´introduction l´approche sinocentrique actuellement dominante, il s´agit d´approfondir l´idée centrale selon laquelle la construction de l´espace est un passage obligé pour penser et projeter l´Amérique au sein de l´espace mondial.

    Les mécanismes d´américanisation sont étudiés comme des dynamiques de constructions géographiques, politiques, religieuses et juridiques, qui se confrontent en permanence à des résonances mondialisées. Ainsi, les espaces géographiques posent la question des portes, des passages, des voies qui permettent des projections cartographiques. Les porteurs d´américanisation, comme l´Inca Garcilaso, en définissent les espaces culturels. L´écriture du droit s´organise à travers le rejeu des catégories juridiques entre Ancien et Nouveau Monde. L´histoire de ce continent peut ainsi être désenclavée, et montrer qu´une américanisation se préparait dès le Moyen Âge.

    Dans chacun des cas, l´Amérique est conçue comme un laboratoire pour l´Occident : les processus d´américanisation en oeuvre sont autant de raccordements, de filiations, de symétries des temps et des espaces.

  • Comprendre l'histoire du Béarn, à travers la vie et l'oeuvre des Vicomtes qui, durant 800 ans, ont créé, façonné et maintenu ce petit pays que rien, a priori, ne destinait à une telle renommée.
    Des premiers vicomtes, les Centulle, jusqu'au dernier d'entre eux, le roi Louis XIII qui rattache le Béarn à la France, voilà toute l'histoire de la Vicomté qui défile en 100 pages.
    Pour ceux que l'histoire trop complexe rebute et pour ceux qui ne veulent retenir que l'essentiel, voilà l'ouvrage indispensable.

  • LES PETITS SOULIERS ROSES Tous les matins, une petite indigène, prénommée Tomassa, quitte ses montagnes pour vendre des poupées au marché de la ville. Du matin jusqu´au soir, la fillette insiste auprès des touristes qui l´ignorent tant ils ont peur d´être volés. Tomassa refuse également qu´on la prenne en photo, ce qui équivaudrait à prendre son âme. La fillette ne récolte que l´insuccès, lorsqu´une grand-mère québécoise lui achète ses poupées. Par le biais de ses petits personnages, Tomassa aura une amie au pays du grand froid.
    Quelques mots simples en espagnol sont utilisés dans ce conte mexicain.


    LA CHATTE DE JEANNE Grand-mère Jeanne possède une magnifique chatte siamoise qui ne sort jamais. Assise sur le bord de la fenêtre, elle se contente de regarder jouer les autres chats durant qu´elle fait sa toilette. Puis un jour, après que ses compagnons lui eurent chanté la sérénade, elle décide de se joindre à eux. Les quatre chats marchent jusqu´à la glissade du voisin. Mais la petite chatte a froid, grelotte et gèle sur place. Un de ses camarades l´aide à glisser en la poussant. Malheur, la chatte aussi raide qu´une barre s´assomme et git inerte sur la glace. Vite, les amis vont avertir grand-mère qui ramène sa chatte au bercail et la dorlote. Les autres chats auront-ils droit à une récompense ?

  • LA MARE AU DIABLE

    George Sand

    Le père Maurice conseille à son beau-fils, Germain, veuf de 28 ans, de se remarier avec une veuve d'un village voisin. Lors du trajet pour aller la rencontrer, Germain se perd dans une forêt et trouve un endroit où se poser pour la nuit, la « Mare au diable », avec son fils, le petit Pierre, et Marie, une jeune fille de 16 ans douce et belle qui part travailler comme bergère. Il tombe amoureux de la jeune bergère, qui le repousse à cause de son âge. Au matin levé, il confie son fils à la bergère et part rencontrer la veuve au village de la Fourche,mais n'apprécie pas qu'elle ait déjà trois autres prétendants dont elle entretient vainement les espoirs. Retournant chercher son fils, il apprend que la bergère est partie précipitamment. Il la retrouve et la protège du fermier dont elle avait dû fuir les avances. De retour sains et saufs au village, ils n'osent se parler pendant plusieurs mois jusqu'à ce que Germain, pressé par sa belle-mère, confronte Marie qui lui avoue son amour.

  • INDIANA

    George Sand

    • Bookelis
    • 29 Octobre 2016

    Indiana se morfond au Lagny en compagnie de son vieux mari, rude et autoritaire , elle attend un messie qui la délivrera. Raymon de Ramière, qui a séduit Noun, la femme de chambre, rencontre Indiana lorsqu'elle fait son apparition dans le monde, à un bal. Il en tombe amoureux et décide de la séduire...

  • Jeanne

    Jacques Vandroux

    Et si vous aviez l'avenir entre vos mains, qu'en feriez-vous ?

    Daniel Koenig, médecin militaire, Juliette Milowski, sergent dans les forces spéciales de l'armée française.
    Au cours d'une mission de secours dans les montagnes afghanes, un phénomène inconnu les projette dans une paisible forêt. Paisible ? Pas tant que ça, si l'on considère les deux pendus qui se balancent au-dessus d'eux à leur réveil !
    Déroutés par leur nouvel environnement, un objectif s'impose à eux : comprendre où ils ont atterri.
    Où, et peut-être même... quand ?

    Ce livre est un roman court d'environ 100 pages au format poche.

    Déjà plusieurs best-sellers numériques et des centaines de milliers de lecteurs. Plongez dans l'univers de Jacques Vandroux.

  • Recherches critiques sur le vécu des femmes, analyses sociales et politiques percutantes, les huit articles réunis dans Penser la santé des femmes dans la diversité font écho aux débats de société sur la transformation actuelle des systèmes de santé. Les articles abordent diverses pratiques des femmes dans le domaine de la santé, discutent de l´impact de nouvelles politiques sociales et médicales sur les femmes, et questionnent notamment la santé des femmes francophones en milieu minoritaire. L´ouvrage est issu du colloque Santé d´Elles. Dimensions, pratiques, impact des politiques, tenu à l´Université Laurentienne de Sudbury en 2004.

    Parmi les problématiques soulevées, soulignons :
    - la responsabilité grandissante qu´assument les femmes qui prennent en charge, à la maison, un proche malade ou dépendant, et la perversion de ce « don de soi » par l´État;
    - la difficulté du vécu post-diagnostic du cancer du sein chez des francophones en Ontario et le manque de ressources pour répondre à leurs besoins;
    - les conséquences désastreuses de l´adoption, par l´État, d´un modèle de gestion d´entreprise en matière de santé, instauré de pair avec la « colonisation » du corps féminin par les entreprises pharmaceutiques et les biotechnologies.

empty