• Le chemin à parcourir semble encore long avant que l'éducation à la sexualité trouve toute sa place à l'école. Et ce malgré les textes officiels réaffirmant l'obligation de cette éducation adaptée à chaque âge.
    Pourquoi est-ce si important de mettre en place l'éducation à la sexualité en milieu scolaire ? Personne ne peut plus ignorer aujourd'hui les violences sexistes, sexuelles et conjugales. Les enfants et les adolescent-es d'aujourd'hui sont les adultes de demain. Que souhaitons-nous leur laisser en héritage ? Comment les accompagner sur le chemin des valeurs humanistes et de respect ? Ils-elles ont également des droits et donc, nous, le devoir de les respecter.
    Place de la pornographie dans l'éducation des jeunes, prévention des violences sexistes et sexuelles, respect de soi et de l'autre, notions de consentement, de plaisir... sont tour à tour abordées dans cet ouvrage.
    Psycho-sexologues et sexothérapeutes, les deux auteurs ont conçu un livre accessible au plus grand nombre. Leurs expériences de terrain respectives révèlent un manque prégnant d'éducation à la sexualité. Sans tabou, ils proposent ce cheminement vers une vision positive et égalitaire de la sexualité.

  • Deux amis poètes, l'un professeur de littérature, Michel Chaillou, et l'autre de mathématiques, Jacques Roubaud, conversent sur la transmission des connaissances. La matière qu'ils enseignent comme leurs lectures sont très éloignées mais leur stratégie et leurs interrogations sont les mêmes : « Peut-on transmettre un savoir ? Enseigner quoi et à qui ? Si on note, qui note celui qui note ? ... »
    Empruntant pour leurs conversations l'identité de deux illustres devanciers, figures néanmoins oubliées, Balthazar Baro, secrétaire d'Honoré d'Urfé, poète de Valence, mort en 1650 pour Michel Chaillou et Arthur Cayley, algébriste célèbre, mort en 1895 à Cambridge, pour Jacques Roubaud, ils échangent leurs points de vue sur la plage d'Etretat. Au cours de ces entretiens qui se déroulèrent de 1992 à 1993 et furent publiés dans « Le Monde de l'Education » à l'initiative de Frédéric Gaussen, le lecteur reçoit les plus drôles et les plus jouissives réparties que les deux poètes érudits qui marchent et rêvent ensemble s'envoient, en se jouant de leur savoir et de leur langue.
    Une merveille !

  • - 13%

    Découvrir de nouvelles voies d'accès à l'inconscient pour évoluer vers le plaisir d'être.PrésentationPsychanalyste transpersonnelle formée à des approches thérapeutiques holistiques aux États-Unis, Martine Gercault repousse les limites de la psychanalyse académique et la position traditionnelle de l'analyste. Prenant en compte d'autres modes d'accès à l'inconscient, elle ouvre la profession à de nouvelles pratiques.Cette professionnelle chevronnée nous invite à la suivre dans sa quête, qui est celle de toute une vie, et nous entraîne avec élégance dans un voyage initiatique aux quatre coins du monde. La respiration holotropique, les états d'expansion de conscience, le chamanisme ancestral, la peinture, la danse et la musique accompagnent les douleurs extirpées.Une psy parle aux esprits se lit comme un roman et fait apparaître des possibilités nouvelles d'exploration existentielle et spirituelle.L'autriceMartine Gercault est psychologue clinicienne, psychanalyste-psychothérapeute et exerce en cabinet libéral à Paris. Spécialisée dans les états modifiés de conscience et leur potentiel de guérison, elle a une approche intégrative. Martine Gercault organise régulièrement des séminaires de respiration holotropique et de chamanisme.

  • L'enseignement de la gestion en France : identité, défis et enjeux Nouv.

    Cet ouvrage est une réflexion et une invitation à la réflexion. Le conseil scientifique, composé de huit professeurs, et trente-cinq auteurs, jouant ou ayant tous joué un rôle actif dans le développement de l'enseignement supérieur et de la recherche en gestion, témoignent de la naissance d'une discipline académique et s'interrogent sur ses futurs possibles et leurs conséquences pour les étudiants, les enseignants et chercheurs, les chefs d'établissements et les employeurs.
    Ils portent un regard lucide et sans complaisance sur les grands problèmes du moment : la concurrence nationale et internationale entre établissements, les modes de régulation du « marché » de l'enseignement supérieur par un État stratège mais aussi par les classements et accréditations, le rôle de nos enseignements dans la diplomatie d'influence de la France, la pertinence de la recherche en termes d'impact sur les pratiques pédagogiques et professionnelles, les effets de la révolution numérique, les opportunités et risques de l'autonomie croissante des établissements, ainsi que les contraintes économiques qui en découlent et, enfin, le coût des études et l'endettement des étudiants. Ces interrogations sont essentielles pour connaître, débattre et agir.
    Il ne s'agit pas d'une somme d'anecdotes ou d'opinions disparates, mais d'une démarche collective, documentée et construite, selon les méthodes et avec les concepts que les auteurs enseignent et pratiquent, pour mieux comprendre ce qu'a été, ce qu'est et ce que pourrait devenir l'enseignement de la gestion sous toutes ses facettes et dimensions.
    À quels publics s'adresse cet ouvrage ? Bien sûr, à nos futurs collègues, aux étudiants en master, aux doctorants, alumni, employeurs estimant nécessaire de comprendre et dialoguer avec le monde universitaire, y compris les grandes écoles, à tous ceux qui exercent des responsabilités dans la mise en oeuvre d'une politique publique d'enseignement et de recherche en gestion et bien sûr aussi à tous nos collègues.

  • Fascinée par l'autre et son droit à la différence, Elisabeth Godon a participé à la mise en oeuvre du secteur de psychiatrie en Guyane, avant de partir enseigner au Cameroun, en Guinée, au Vietnam, et à Paris, et de devenir, par la suite, psychologue scolaire.

    Tout au long de son parcours, elle a élaboré et expérimenté des méthodes visant à libérer les élèves des différents facteurs susceptibles de bloquer leur accès au savoir en restaurant les relations enfants-parents-enseignants.

    Mots pour maux à l'école primaire : enseigner, c'est possible ! est le récit, vivant, de son quotidien dans les écoles de la Goutte d'Or à Paris, où enseignants et élèves se trouvent en permanence confrontés à des violences de toutes sortes.

    Ayant analysé plus d'une centaine de ces situations, Élisabeth Godon tente, dans un ouvrage sans concession, de témoigner de cette réalité tout en proposant des méthodes d'enseignement basées sur la transformation de la violence en énergie positive.

    Il s'agit donc aussi d'un essai proposant des méthodes et un ensemble d'outils pour qu'à l'école primaire, les enseignants enseignent et que les enfants apprennent.

  • Bernard Collot a poursuivi la logique des pédagogies alternatives comme celle de Freinet (dont il a été longtemps un militant) ou Montessori. En une quarantaine d'années de pratiques dans l'école publique, il est ainsi arrivé à ce qu'il a appelé "une école du 3e type" ou "l'école de la simplexité (en référence aux travaux d'Alain Berthoz). Par son expérience et ses réflexions dans ses livres et son blog (http://education3.canalblog.com), Bernard Collot est le théoricien français du sens et de l'efficacité des apprentissages informels et autonomes dans une école démocratique de fait.
    Dans ce 2e livre, il poursuit, toujours au travers de vécus concrets auquel il donne sens, l'exploration de la construction de l'enfant en adulte autonome dans un environnement social où les adultes (enseignants ou parents) n'ont plus les mêmes regards ni les mêmes comportements vis-à-vis des enfants. Les notions de liberté et d'apprentissage informel sont simples, mais leur mise en oeuvre demande une remise en question difficile.
    Son livre donnera des clés aux enseignants qui souhaitent s'engager dans cette aventure enthousiasmante et apportera aux parents et à ceux qui se préoccupent de l'avenir de l'école (ou de la refondation du système éducatif), la preuve de l'efficacité des apprentissages libérés des programmes et des emplois du temps. Depuis quelques années, Bernard Collot est cité en référence dans de nombreux projets d'écoles alternatives.

  • Ce livre propose le texte complet du film et des bonus, la retranscription d'échanges avec divers spécialistes de l'enfance et des apprentissages, ainsi que d'entretiens avec Clara Bellar menés par les médias, et des réactions de spectateurs. Il permet de retrouver par écrit les richesses du film et des ciné-échanges, et de répondre aux multiples questions qui surgissent à la suite du film.

    Voici une recherche qui ouvre les portes sur un véritable changement de paradigme, le seul qui soit, de mon point de vue : redonner à l'enfant, en lui faisant pleinement confiance, les clés de sa propre humanité.

    Sophie Rabhi La Ferme des Enfants.

    Avant le film, on était deux, et on élevait notre fils. Depuis qu'on a vu le DVD, on est trois.

    Un spectateur au cinéma Saint-André des Arts.

    Pourquoi la pédagogie devrait-elle changer à 5 ou 6 ans et passer de complètement autonome pour tous les enfants à une manière totalement différente d'apprendre ?
    On ne change pas une équipe qui gagne ! Pourquoi changer la philosophie, la pédagogie, sans aucune raison de le faire ?

    Alan Thomas, Chercheur, Institute of Education, Université de Londres.

    Clara Bellar est actrice et réalisatrice à Los Angeles lorsqu'elle met au monde son premier enfant. En s'interrogeant sur son avenir, elle rencontre des enfants en apprentissage autonome, naturel et auto-motivé (unschooling en américain) et se pose mille questions. Curieuse et volontaire, elle part à la recherche de familles qui ont cette expérience et de spécialistes ayant étudié le sujet, aux États-Unis, en France, au Royaume-Uni. Naît Être et devenir, un film sur la confiance en l'enfant, auto-produit et auto-distribué de façon collaborative.
    À partir de mai 2014, Clara Bellar accompagne la sortie de son film en France et ailleurs, devenant le chantre des apprentissages autonomes dans les médias et dans les ciné-échanges régulièrement organisés dans plus de trente pays.

  • o Un ouvrage de référence pour les enseignants en poste et en formationo Les clés pour un enseignement et un apprentissage apaisé et réussi en mathématiqueso Les connaissances didactiques et des analyses et situations concrètes, adaptées à toutes les difficultés (langagières, numériques, en calcul, en géométrie, etc.)

  • Psychologue clinicienne, Élisabeth Godon a participé à la mise en place du secteur de psychiatrie en Guyane. Professeur des écoles, elle a enseigné au Cameroun, en Guinée, au Vietnam, puis à Paris.

    Tout au long de son parcours de psychologue scolaire, elle a exploré de nombreux moyens pour sortir les élèves de ses classes de ZEP d'une logique de violence en élaborant des méthodes visant à libérer leur accès au savoir et à restaurer les relations enfants-parents-enseignants.

    « Que sont mes élèves devenus ? » est le fruit de la synthèse de ses années de recherche et d'accompagnement, illustrée par une cinquantaine de cas vécus et de témoignages d'anciens élèves.
    Convaincue que l'école maternelle est l'endroit (et le moment) où intervenir afin d'anticiper et d'éviter le développement de troubles susceptibles de devenir invalidants au fil des années, elle s'adresse aux enseignants comme aux parents, souvent démunis, et liste les méthodes qu'elle a pu expérimenter.

    À travers des conseils pratiques simples et des stratégies éprouvées, elle transmet les clés qui vont permettre à l'enfant de construire ou de restaurer son estime de soi. Pour oser apprendre. Et ainsi vérifier que ce qu'il apprend à l'école sert à la maison, et que ce qu'il vit à la maison l'aide à apprendre à l'école.

  • Au coeur d'une oeuvre est la nouvelle gamme littéraire défendue par les Éditions Rhéartis et une équipe de professeurs de lettres modernes. Cette collection a pour vocation d'accompagner le lecteur et plus particulièrement l'étudiant et ses parents dans la découverte ou la redécouverte d'une oeuvre, afin de lui donner une dimension scolaire dans le champ de la compréhension et de ce qui est attendu par ses professeurs.

    Dans l'oeuvre de Maupassant, Pierre et Jean (ouvrage écrit en 1887), l'auteur, illustre le Réalisme du XIXe siècle à la perfection d'une relation fraternelle et familiale difficile et compliquée ayant des ramifications faites de mensonges et de secrets remontant bien avant leur naissance. Ce texte, commenté par Mr Mattio professeur de lettres modernes, nous donne un regard enrichi de l'oeuvre et de son contexte social et artistique. Accompagné d'une série d'informations et analyses permettant de saisir le texte, vous trouverez au fil des pages une méthode de lecture et de travail personnel, vous permettant d'aller plus loin, ainsi que des travaux d'étudiants.

    Ce texte, étudier en classe de 4eme et de seconde, permet à l'étudiant, mais aussi à ses parents de préparer efficacement les thématiques attendues pour son apprentissage scolaire.

  • Face à la nécessité croissante d'adapter l'enseignement aux besoins particuliers des élèves, les enseignants trouveront dans cette nouvelle édition des outils faciles à mettre en oeuvre.L'expérience riche et diversifiée de Thierry Dias lui a permis de cerner au plus près ce qui peut faire obstacle dans l'apprentissage des mathématiques. Une des clés réside dans la manipulation et l'expérimentation.« Faire des mathématiques, c'est aussi représenter, dire, écrire et raisonner. »Pour chacun de ces types d'activités, l'auteur propose des conseils didactiques et des réalisations concrètes visant à accompagner les élèves vers un apprentissage réussi.
    Manipuler et expérimenter en mathématiques fait partie de la bibliographie du rapport de la mission mathématique menée par Cédric Villani et Charles Torossian.


  • L'efficacité durable et ludique de l'apprentissage en famille. Le site : www.j-apprends-a-lire.fr

    Le livre. Voici un petit livre en deux temps : 5 pages à lire par le parent pour comprendre rapidement quoi faire avec son enfant, qui correspondent à 10 notions validées par la pratique et les recherches en neurosciences :
    . l'approche syllabique (mais pas des syllabes qui ne font pas sens)
    . l'envie d'écrire de l'enfant qui devient acteur de son apprentissage
    . la motivation liée au contexte de l'enfant (lire des lettres et des mots dans son entourage, lire avec le parent).
    100 autres pages permettent de découvrir comment cet apprentissage se met en place, aident à devenir patient en comprenant ce qui se passe concrètement, donnent des clés pour aider l'enfant à saisir les lettres pertinentes avec les « fiches de son », expliquent comment utiliser les difficultés de la lecture de l'enfant pour lui permettre de progresser en orthographe.
    L'auteure. Après des études de psychologie et de sciences de l'éducation, Marlène Martin a suivi un cursus d'orthophonie qui l'a rendue attentive à la question de l'apprentissage de la lecture. Elle se passionne pour la pédagogie, et surtout pour la façon dont les enfants enseignent aux adultes comment ils aiment apprendre...

  • Dans un contexte où les programmes officiels de l'école maternelle et élémentaire ont peu à peu fait de plus en plus de place à l'écriture précoce des élèves, l'ambition de cet ouvrage est de mettre à disposition des professionnels (chercheurs, formateurs, enseignants) des résultats de recherches récents sur ces premiers pas en écriture et dans l'univers de l'écrit en contexte scolaire.


    Par des perspectives empruntant à différents champs disciplinaires et des démarches variées (historique, collaborative, expérimentale, longitudinale...), les contributions composant cet ouvrage proposent des éclairages complémentaires largement centrés sur l'écriture en maternelle et au début de l'élémentaire. En ressortent des apports, d'une part sur les pratiques enseignantes : les représentations des enseignants, leurs choix et gestes professionnels susceptibles d'aider à la mise en oeuvre de pratiques d'écriture ajustées ; d'autre part sur les apprenants : leurs compétences en construction, leurs difficultés, leurs progrès en ce qui concerne une dimension scripturale précise ou la réalisation de tâches d'écriture plus complexes impliquant le déploiement de compétences multiples.

  • À partir de plusieurs approches disciplinaires (sciences de l'éducation, histoire, philosophie, sociologie), ce livre entend faire le point de l'état actuel des différentes pratiques d'enseignement de la philosophie en France. Ces pratiques confrontées à des expériences européennes (Belgique, Grande-Bretagne, Italie), à celles des différents acteurs en France, sont mises en perspectives et interrogées. Leur diversité fait sens et permet de comprendre les enjeux actuels d'un enseignement renouvelé de la philosophie dans le secondaire et à l'Université.
    L'originalité scientifique de l'ouvrage est d'essayer d'articuler ces différentes perspectives afin de montrer comment l'enseignement de la philosophie dans les classes ou dans les amphithéâtres peut s'enrichir et se renouveler par des pratiques éprouvées depuis une vingtaine d'années : enseignement dans le primaire, en lycée professionnel, dans les UFR de médecine, par exemple. La confrontation à la pratique réelle des élèves et des étudiants, à la formation des enseignants, aux techniques d'enseignement et aux programmes permet d'envisager de façon sereine des évolutions et l'ouverture vers de nouveaux territoires où il serait possible de philosopher de façon solide et argumentée. La demande de la société civile en la matière est importante : les apports de la tradition éprouvée et les renouvellements en cours ont été l'objet d'un examen attentif dont cet ouvrage est l'expression.

  • Les diasporas indiennes anciennes, issues de l'immigration des ouvriers agricoles sous contrat (indentured labourers) pendant la colonisation européenne, font l'objet de nombreuses études d'ordre historique, économique, anthropologique, social, et politique. Alors que le rôle et la place des langues d'origine au sein de ces diasporas indiennes ont suscité un intérêt moindre. Or, des études récentes montrent que la transmission et le maintien de la langue d'origine, parmi tous les éléments identitaires, sont des processus très complexes. Cette Conférence avait donc pour objectif de faire un état des lieux et d'offrir un espace d'échanges et de réflexion autour de ces langues.
    The Indian old diasporic communities, who migrated during the european colonial period as indentured workers, have been the subject of many discussions and studies with emphasis on the historical, economical, anthropological, social and political dimensions of migration. However, the presence of Indian languages and their role within these diaspora populations have so far received limited attention. recent studies have made clear that among all the elements of identity (re)construction, retention and transmission of the language of origin is the most problematic. this Conference was organized in order to provide a forum for discussion and interaction in connection with these languages.
    Colloque International : Langues de l'Inde en diasporas | Maintiens et transmissions
    International Conference : Indian Languages in Diaspora | Retention and Transmission
    Actes du colloque | Proceedings of the conference
    29-31 octobre 2015 | 29-31 October 2015, Mémorial ACTe, Pointe-à-Pitre, Guadeloupe

  • 45 elixirs de vie

    François-Rose

    Bien que le chemin soit Un, il réclame le parfum et la couleur de chac'UnQue vous connaissiez ou non « l'OEuvre au noir » de Marguerite Yourcenar, voici « l'OEuvre au blanc », un Élixir au sein de votre chemin qui vous permettra, suivant votre volonté, de vous préparer à « l'OEuvre au rouge ».
    Sa lecture et la compréhension en seront facilitées si, comme François-Rose, vous êtes cartésien ; vous n'aurez besoin que de votre date de naissance pour connaître votre chemin de résonnance. Mais, comme Tout est UN, la lecture des autres chemins vous sera indispensable. Et si, pendant celle-ci, la douleur persiste, sans doute ne concernera-t-elle que votre « personne-alitée », car vous risquez de faire du bien à votre âme... pour l'Éthernité. Surtout, si elle est tournée vers ce que nous sommes vraiment : l'Esprit.
    Ce livre, qui est avant tout un recueil de nouvelles, se veut être également un partage qui vous laisse libre de contempler la perfection de la Vie... multidimensionnelle.

  • Dominique Nguyen Duc Long possède deux casquettes : il est proviseur, mais aussi professeur de karaté 6e dan diplômé d'Etat. Dans son lycée, il dispense des cours d'initiation aux élèves qui le souhaitent. Que ce soit pour maîtriser leur stress à l'approche d'un examen, se défouler ou apprendre à réagir en cas d'agression, la volonté du proviseur est avant tout de former les citoyens de demain.
    Pour ce faire, il utilise l'autorité bienveillante au sein de son établissement, afin de donner les meilleures conditions de ­travail aux élèves, aux enseignants et au personnel.
    Le plaisir de Dominique Nguyen Duc Long, ce n'est pas de suivre que les meilleurs élèves, mais tous les élèves qui ont besoin d'être encouragés. Et de les aider à remonter la pente avec son équipe éducative. Problèmes familiaux, mauvaise orientation dans une filière, phobie scolaire, harcèlement de la part d'autres élèves sont les principales causes du décrochage.
    Mais un proviseur doit également gérer d'autres situations, comme le décès d'élèves, la menace de blocus du lycée lors de manifestations, le racket aux abords de l'établissement, les doléances des parents, les vacances à la carte en dehors des dates officielles.
    Bienvenue dans la saison 2 du Proviseur K2.0.

  • Les outils : Un cahier de lecture comprenant : - Un récit : le conte écrit sous forme de jeux de rôles. - Des jeux de lecture : mots croisés, mots cachés, mots coupés, le bon choix, l'ordre chronologique, les personnages, les erreurs, j'écris, les mots à retenir. - Des badges : autant de badges qu'il y a de personnages. Le public : Les élèves bons lecteurs Les élèves maîtrisant la combinatoireayant des difficultés à lire une phrase ou un petit texte Les élèves en échec de lecture. Les raisons et les bénéfices de l'utilisation du conte réécrit sous la forme de jeux de rôles : Plonger l'enfant dans l'univers du conte amazonien lui ouvre une porte vers l'évasion. L'enfant y retrouve ou y découvre la forêt amazonienne, sa faune et sa flore. Le conte permet d'aborder la lecture, l'écriture, la grammaire, le vocabulaire, la syntaxe, de développer les compétences du socle commun.

  • Si nos idiomes méridionaux ne sont plus en butte aux persécutions officielles, ils n'ont encore triomphé ni de tous les dédains, ni de toutes les préventions injustes. Et combien de gens surtout continuent à les traiter comme une quantité négligeable, ou font autour d'eux le silence, espérant bien sous cape les voir mourir de leur belle mort à brève échéance ! A tous ceux qui, encore imbus des préjugés d'autrefois, se demandent si, dans nos écoles primaires, l'idiome local n'est pas un obstacle aux progrès du français, il a la hardiesse et la franchise de déclarer que non. Ce prétendu rival ne serait-il pas, au contraire, en dépit des vieilles préventions, un auxiliaire tout trouvé, et des plus précieux ? Si, répond M. Lacoste. Pour bien parler la sienne, il n'est jamais inutile de savoir au moins une seconde langue : lorsqu'on s'est exercé pendant quelque temps à traduire, à transvaser sa pensée d'un idiome dans l'autre, cette pensée en acquiert un tour plus flexible, des rapprochements féconds se font dans l'esprit, on prend l'habitude de n'employer les mots qu'avec propriété. M. Lacoste n'y a admis que des auteurs tout à fait contemporains : c'est du gascon « actuel » qu'il s'agit de tirer un profit pédagogique. Quant au choix, il est ample, puisqu'il comprend plus de cent morceaux. Les curieux, les linguistes de France ou d'ailleurs, trouveront dans ce livre une anthologie au vrai sens du mot, des morceaux de dimension suffisante pour leur donner quelque idée d'une matière éparse de ce qu'a produit la littérature gasconne en ce début de XXe siècle. Voilà qui suffirait pour lui assurer un succès légitime auprès d'une certaine partie du public. Sachez-le bien, elle n'est pas décidément un patois vulgaire ou méprisable, cette langue qui depuis plus de mille ans voltige ici sur les lèvres des hommes, déjà si vieille et toujours si jeune, elle qui chante encore et s'épanouit dans des oeuvres comme celles d'Isidore Salles ou de Miquèu Camélat ! » (extrait de la Préface d'Edouard Bourciez, édition de 1902).
    Sylvain Lacoste (1862-1930) instituteur et écrivain landais d'expression gasconne. On lui doit ce précieux Recueil de versions gasconnes, un livre de contes (Condes e Devisets) et un essai Du Patois à l'école primaire.
    En voici une nouvelle édition, entièrement recomposée et actualisée, pour chaque texte, d'une version en graphie classique du gascon.

  • Contrôleur d'aérodrome dans une base d'école militaire, l'auteur a participé à l'initiation de nombreux élèves au pilotage d'un avion. Le décès de plusieurs moniteurs et amis l'a orienté vers un enseignement moins risqué. Dans le cadre de l'Éducation nationale, il a mis à profit son expérience passée pour rendre vivantes et attractives les mathématiques. À la rigidité du système scolaire qui ne s'adapte pas à la mouvance de la jeunesse, il oppose l'échange, l'écoute et l'interdisciplinarité.
    Si un enfant est mauvais en mathématiques, ce n'est qu'un problème de pédagogie. Bernard Lahorgue-Poulot a fondé son enseignement sur ce présupposé, cherchant l'origine des difficultés pour mieux y remédier. Plus qu'une volonté, un manifeste.

  • Des ouvrages sur la note de synthèse, il y en a d'autres. Mais celui-ci est UNIQUE.

    En effet, vous découvrirez une méthode inédite pour bâtir le plan la méthode des couleurs. Et vous trouverez, à la fin de chaque étape, de nombreuses astuces pour mener à bien cette épreuve qui fait tant peur.

  • Partons dans la petite école de campagne dans la joie, l'entraide et la solidarité, où il fait bon vivre !
    Regardons les enfants évoluer vers l'autonomie et le partage. Soyons attentifs à leur apprentissage de la citoyenneté et accompagnons-les sur la route fleurie dans une pédagogie qui donne à chacun une chance de trouver sa voie pour fonder une société plus humaine.

  • Ferramentas: - Um caderno de leitura, que contém: - Uma narrativa : o conto, escrito na forma de dramatização. - Jogos de leitura : palavras cruzadas, caça-palavras, palavras truncadas, escolha certa, ordem cronológica, personagens, jogo dos nove erros, escrevendo, memorizando palavras, conjugando. - Crachás : mesmo número de crachás e personagens. Público: Alunos que gostem de ler. Alunos que dominem a combinatória, mas que tenham dificuldades para ler uma frase ou um pequeno texto. Alunos fracos em leitura.

  • Nous voulons dans cet ouvrage rendre hommage aux mathématiques en les mettant en valeur lors de circonstances festives de notre vie quotidienne , par exemple la célébration d'anniversaires, de changements d'année, de nouveaux millésimes...
    Et nous voulons faire des tours de magie basés sur des assemblages numériques excitant notre curiosité et touchant au merveilleux... Et quand on s'aperçoit qu'il y a quelque chose à comprendre, et qu'en plus on comprend, alors, cela devient vraiment jubilatoire !
    Nous vous souhaitons autant de plaisir dans la lecture de ce livre que nous en avons eu en l'élaborant.
    Tout est expliqué et reproductible à partir de 13 ans. Vous allez vous régaler !

empty