• Faire l'amour

    Jean-Philippe Toussaint

    C'est l'histoire d'une rupture amoureuse, une nuit, à Tokyo. C'est la nuit où nous avons fait l'amour ensemble pour la dernière fois. Mais combien de fois avons-nous fait l'amour ensemble pour la dernière fois ? Je ne sais pas, souvent.

    « Livre de la pleine maturité, Faire l'amour dessine une scrupuleuse géométrie du vertige d'aimer. Et l'instant d'après de ne plus aimer. Géométrie infiniment précaire dans un monde menacé, physiquement, de tremblement. Loin de toute psychologie convenue et aussi, cela va sans dire, de tout sentimentalisme désuet. Un critique parla jadis d'un pont jeté entre Mondrian et Pascal. Quelque part entre la blancheur impassible et la fureur, et les misères humaines. Avec une impressionnante et magnifique maîtrise, Toussaint a fondu ensemble tous ses dons. Du grand art qui devrait assurer sa consécration. » (Patrick Kéchichian, Le Monde) « Faire lamour est un modèle de partition sismique et sensuelle : à la violence extrême d'une scène de couple succède un moment d'absolue sérénité métaphysique, baignade déjà anthologique dans une piscine, au sommet d'un hôtel comme égaré dans le ciel de Tokyo. La profondeur de la pensée en équilibre avec les frivolités de la mode : c'est comme l'onde d'un petit miracle. » (Fabrice Gabriel, Les Inrockuptibles) Faire l'amour est le premier volet de l'ensemble romanesque Marie Madeleine Marguerite de Montalte, qui retrace quatre saisons de la vie de Marie, créatrice de haute couture et compagne du narrateur : Faire l'amour, hiver (2002) ; Fuir, été (2005, prix Médicis) ; La Vérité sur Marie, printemps-été (2009, prix Décembre) ; Nue, automne-hiver (2013).

  • Nue

    Jean-Philippe Toussaint

    • Minuit
    • 14 Septembre 2017

    La robe en miel était le point d'orgue de la collection automne-hiver de Marie. À la fin du défilé, l'ultime mannequin surgissait des coulisses vêtue de cette robe d'ambre et de lumière, comme si son corps avait été plongé intégralement dans un pot de miel démesuré avant d'entrer en scène. Nue et en miel, ruisselante, elle s'avançait ainsi sur le podium en se déhanchant au rythme d'une musique cadencée, les talons hauts, souriante, suivie d'un essaim d'abeilles qui lui faisait cortège en bourdonnant en suspension dans l'air, aimanté par le miel, tel un nuage allongé et abstrait d'insectes vrombissants qui accompagnaient sa parade.

    « À la fois lumineux et crépusculaire, trépidant et assagi, ironique et poignant, horizontal et vertigineux, superposant plus que jamais le passé, le présent et le futur, et coulé dans une langue d'une éclatante sobriété, Nue est vraiment le point d'orgue de la collection printemps-été-automne-hiver de Jean-Philippe Toussaint. » (Jérôme Garcin, Le Nouvel Observateur)

    Nue est le quatrième volet de l'ensemble romanesque Marie Madeleine Marguerite de Montalte, qui retrace quatre saisons de la vie de Marie, créatrice de haute couture et compagne du narrateur : Faire l'amour, hiver (2002) ; Fuir, été (2005, prix Médicis) ; La Vérité sur Marie, printemps-été (2009, prix Décembre) ; Nue, automne-hiver (2013).

  • « Célébrer le dimanche en se rassemblant, en répondant à l'appel qui nous est fait n'est pas, pour l'Église, pour chacun des membres qui la composent, une activité parmi d'autres. C'est un choix qui est un marqueur fort de l'identité chrétienne. Le dimanche est le jour du Seigneur par excellence, le jour où les chrétiens se réunissent pour célébrer la résurrection du Christ. » [Mgr Bernard-Nicolas Aubertin, préfacier.] L'année liturgique 2016-2017 en un volume : liturgie de la messe, prières liturgiques, lectures bibliques tirées du nouveau Lectionnaire, introductions, indications pour les animateurs, « Chanter, prier, célébrer », calendrier liturgique, fêtes à souhaiter, textes pour la méditation, prières du chrétien...

  • à Marie ; lettres

    Anne Lécu

    Une femme parle à une femme. Mais pas seulement. Une soeur s'adresse à la Vierge. Tout y passe : le corps, les sentiments, l'intelligence mais aussi la foi, l'enthousiasme, l'épreuve, la détresse, la souffrance. Et l'homme, bien sûr. Pas n'importe lequel : Jésus. Bouleversant.
    Mystiques et concrètes, contemplatives et fulgurantes, adorantes et familières, paisibles et frondeuses, édifiantes et savoureuses : il faudrait réunir tous les opposés pour décrire les lettres qu'Anne Lécu adresse sur papier libre à Marie de Nazareth. En les ouvrant à tous, ce livre fait de chacune et de chacun d'entre nous un correspondant entre la Terre et le Ciel.
    Ainsi, jour après jour, une femme s'entretient avec la " femme entre toutes les femmes ".
    Portant par écrit ses pensées, ses méditations, ses attentes, ses demandes, sa prière, Anne Lécu les inscrit dans la propre histoire de Jésus, de l'Annonciation à la Résurrection. Les nouvelles du monde font écho aux plus grandes grâces et aux plus sourdes peines qu'a connues celle qui a donné chair au Verbe. L'énigme de l'iniquité s'évanouit devant le mystère de l'incarnation. Et l'infidélité, devant la merveille. C'est toute l'humanité blessée que la Vierge embrasse et étreint.
    Un plaisir de spiritualité et de littérature.

  • Immaculée, la Vierge ? Sans péché originel ? Différente et séparée de nous ? C'est en philosophe que Martin Steffens déchiffre le plus choquant des dogmes catholiques : ni une extraterrestre, ni une super-héroïne, Marie incarne dès maintenant notre désir qu'au futur amour et toujours se conjuguent. Une redécouverte éblouissante !
    Rien ne nous est devenu plus étranger que le dogme de l'Immaculée Conception. Même si l'on a cessé de le confondre avec la conception virginale de Jésus, on n'en comprend plus l'enjeu. Marie, la mère de Jésus, aurait elle-même été conçue " sans tache ", exempte du péché originel... Si ce n'est insensé, sans doute est-ce, pour beaucoup, totalement insignifiant.
    La clarté d'un dogme est peut-être dans sa manière d'éclairer nos existences. Marie, " l'Immaculée Conception ", arrive avant le péché, avant cette histoire, terrible et ennuyeuse, d'un mal dont on croit se débarrasser en le faisant mieux circuler... Qu'est-ce à dire ? Ceci : il y a dans ce monde plus que notre propre enfer. Il existe une clef pour sortir de nos enfermements. Cette clef, un franciscain du xiiie siècle nous aide à la chercher. Avec une audace théologique doublée d'un regard émerveillé sur la Création, Jean Duns Scot (1266-1308) nous confie le sens profond de l'Immaculée Conception : la vie humaine est, ultimement, un don à recevoir et une offrande à faire. Toute vie vraiment vécue commence par un " merci " et s'accomplit dans un " me voici ".
    À partir d'un dogme apparemment lointain, Martin Steffens nous rend plus proches de notre vie, et plus à même de l'aimer.
    Auteur couronné des Prix Humanisme chrétien (2013) et Prix Littérature religieuse (2016)

  • Notre-Dame de Lourdes, Notre-Dame de Fatima, Notre-Dame de Guadalupe, Notre-Dame de Manaoag, Notre-Dame de Walsingham, pour ne citer que les plus célèbres : autant de lieux d'apparition de la Vierge qui, reconnus par l'Église catholique, sont devenus autant de sanctuaires de spiritualité et de centres de pèlerinage aux quatre coins du monde qui, chaque année, drainent des foules immenses. Mais le culte marial s'incarne aussi en des centaines d'autres endroits visités par celle que les hymnes célèbrent comme la Mère de Dieu et qui inspirent une dévotion locale. Encore faut-il que Rome ne les ait point considérées non avenues ou ne les ait pas condamnées.
    C'est cette géographie planétaire que décrit le spécialiste mondial qu'est Joachim Bouflet, triant parmi les milliers d'apparitions déclarées depuis le Moyen Âge. Et non sans porter une attention particulière à la France, la terre par excellence de Marie.
    Un dictionnaire éblouissant pour le croyant comme pour le curieux. Une plongée dans le contre-monde invisible du divin lorsqu'il se manifeste sous forme humaine et, surtout, au féminin.

  • M.m.m.m.

    Jean-Philippe Toussaint

    • Minuit
    • 12 Octobre 2017

    Marie s'appelait de Montalte, Marie de Montalte, Marie Madeleine Marguerite de Montalte.

    Marie, c'était son prénom, Marguerite, celui de sa grand-mère, de Montalte, le nom de son père (et Madeleine, je ne sais pas, elle ne l'avait pas volé, personne n'avait comme elle un tel talent lacrymal, ce don inné des larmes). Lorsque je l'ai connue, elle se faisait appeler Marie de Montalte, parfois seulement Montalte, sans la particule, ses amis et collaborateurs la surnommaient Mamo, que j'avais transformé en MoMA au moment de ses premières expositions d'art contemporain. Puis, j'avais laissé tomber MoMA, pour Marie, tout simplement Marie (tout ça pour ça).

    MARIE MADELEINE MARGUERITE DE MONTALTE retrace quatre saisons de la vie de Marie : Faire l'amour, hiver ; Fuir, été ; La Vérité sur Marie, printemps-été ; Nue, automne-hiver.


    « Toussaint construit une grande chambre d'écho où résonnent des pleurs, des cris, des rires, des halètements, des chuchotements, le craquement du feu dans les arbres et la caresse du vent sur la mer. Il a le génie de faire entendre ce qu'il choisit de taire. Pour du roman, c'est du roman : tout le bonheur du genre. » (Marie Desplechin, à propos de La Vérité sur Marie, Le Monde.)

    « Jean-Philippe Toussaint offre la réponse la plus forte que la littérature pouvait apporter à ce que le cinéma produit de plus contemporain, les films d'Hou Hsiao-hsien, de Wong Kar-wai, d'Edward Yang. Voilà la littérature qui bouge, se frotte aux arts plastiques, au cinéma pour s'inventer d'aujourd'hui. » (Sylvain Bourmeau, Les Inrockuptibles.)

    « Toussaint est le meilleur, le plus inventif et le plus fin observateur des écrivains francophones du présent, ses livres sont profondément ancrés dans le contemporain. » (Niklas Maak, Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung.)

    « C'est très beau. D'une beauté stupéfiante par instants, à laquelle prennent part tout à la fois la clarté et la vigueur de l'écriture de Toussaint, sa puissance d'évocation qui rappelle celle d'un plasticien, la rigueur de son architecture romanesque millimétrée. » (Nathalie Crom, à propos de La Vérité sur Marie, Télérama.)

    « Bénie soit Marie, qui aura inspiré à Jean-Philippe Toussaint une tétralogie romanesque aussi passionnelle que passionnante. On y aura vu, saison après saison, un couple s'aimer, se séparer, se regretter, se retrouver - le narrateur toujours dans l'ombre, et Marie, la créatrice de mode, l'artiste performeuse, la femme d'affaires, souvent dans la lumière. L'un néo-proustien, l'autre nouvelle tendance. Avec eux, on aura beaucoup voyagé, de la Chine au Japon et de l'île d'Elbe à Paris. » (Jérôme Garcin, Le Nouvel Observateur.)

    « L'écriture de Toussaint, d'une précision chirurgicale, d'une transparence de cristal, évite tous les écueils. Les gestes de l'amour qu'il décrit simplement dans leur crudité, leur violence, leur tendresse ont la vérité, la pureté des gravures érotiques orientales. » (Michèle Gazier, à propos de Faire l'amour, Télérama.)

    « Des détails incongrus ou obscènes surgissent, participant à la parfaite économie du récit. Le fortuit prend la valeur d'une nécessité. On ne sait rien, le trouble n'est pas levé, et pourtant la réalité est comme étendue, enrichie, libérée. Que demander de mieux, de plus, à la littérature ? » (Patrick Kéchichian, à propos de Fuir, Le Monde.)

    « On se dit que tous les grands romans possèdent leur lumière, et celui-ci chatoie, intelligent et fraternel, désabusé et aristocratique. Forme, style, rigueur, ponctuation, psychologie : c'est parfait. » (Jacques-Pierre Amette, à propos de Fuir, Le Point.)

  • Marie dans l'Islam

    Ameer Jaje

    Marie tient une place considérable dans l'islam. Mentionnée sous le nom de Maryam dans le Coran, elle y est figure exemplaire de piété et de dévotion. Elue de Dieu, elle est dans la tradition musulmane une juste, une sainte parmi les saintes. Objet de grande piété populaire, on lui attribue le pouvoir de faire des miracles. Elle alimente également depuis les premiers siècles de l'Hégire les travaux des exégètes.
    Alors que le Coran réduit Jésus au rôle d'un prophète parmi d'autres et inférieur à Muhammad, il reconnaît à Marie la plupart des privilèges que lui accorde la foi chrétienne. Pourquoi ? Les chercheurs et les islamologues se questionnent encore aujourd'hui.
    Marie, sainte musulmane, ne pourrait-elle pas constituer un point de départ du dialogue inter-religieux ?

  • Quelque part sur les rives françaises de la Méditerranée, un petit village porte le nom des Saintes-Marie-de-la-Mer. La Tradition dit que Marie-Salomé, Marie-Jacobée et peut-être même Marie-Madeleine, les trois plus proches disciples féminines de Jésus, y accostèrent après avoir quitté la Galilée afin de propager les premiers enseignements du Christ. Qu'en est-il exactement ? S'immergeant une nouvelle fois dans les profondeurs des Annales akashiques, Daniel Meurois nous rapporte ici la mémoire partagée que les trois disciples de la première heure, bien présentes, ont laissée en ce lieu. Au gré d'un captivant récit mené par l'âme de Marie-Salomé, il nous entraîne à la découverte de ce qui, en leurs vies et en leurs initiations, leur a donné tant de force. Il dévoile pour nous les secrets de leur foi, une foi si intense qu'elle est capable de répondre, aujourd'hui plus que jamais, à notre interrogation fondamentale : Comment trouver la Paix et le Sacré en soi ? C'est dans l'intimité du Maître Jésus, présent à chaque page, que nous pénétrons alors... un Jésus humain, divin, insaisissable et bouleversant de Lumière. Un Jésus dont le discours étonnant d'actualité nous emmène loin d'une spiritualité dogmatique ou de surface mais nous fournit des clés ascensionnelles à la mesure de notre époque troublée. Ceux qui ont été enthousiasmés par "De mémoire d'Essénien" ou "La Demeure du Rayonnant" seront sans nul doute extrêmement touchés par "Le Testament des Trois Marie", un témoignage initiatique majeur dans l'oeuvre de Daniel Meurois.

  • Qu'est-ce que le Nouveau Testament ? Comment comprendre les quatre siècles de silence qui ont séparé l'Ancien et le Nouveau Testaments et comment est-il parvenu jusqu'à nous ? Comment Jésus y est-il raconté et qui sont les autres grands hommes et femmes remarquables du Nouveau Testament ? Que faut-il comprendre des Évangiles ?Grâce à ce livre en format poche, pénétrez au coeur du Nouveau Testament et découvrez la vie de Jésus, de sa naissance à sa mort en passant par les grands moments de sa vie et de son oeuvre. Vous appréhendrez également les enjeux de cette seconde partie du récit biblique, avec les lettres des apôtres et des missionnaires, ainsi que les prophéties sur la fin des temps. Vous découvrivrez aussi la chronologie de l'écriture des textes, ainsi que l'histoire de leur transmission jusqu'à notre époque. Enfin, vous en saurez plus sur les enseignements de Jésus, les grandes étapes et les personnages majeurs de ces textes sacrés.Si vous souhaitez revenir aux débuts de l'expansion du Christianisme ou si vous avez besoin d'un outil pour pouvoir lire la Bible et la comprendre, alors ce livre vous indiquera la voie à suivre.

  • 7 jours pour comprendre ce texte fondateur : la Torah, les prophètes, les figures et les évènements marquants de l'Ancien et du Nouveau Testament...
    Voyagez à travers le texte fondateur de notre histoire et redécouvrez, en 7 jours seulement, les richesses qui le composent :
    Jour 1, la Torah : qu'est-ce que la Genèse, l'Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome ?
    Jour 2, des hommes incroyables : les figures masculines dans l'Ancien Testament (Adam, Noé...) et dans le Nouveau Testament (Jésus, Jean-Baptiste...).
    Jour 3, des femmes surprenantes : les figures féminines dans l'Ancien Testament (Ève, Sarah...) et dans le Nouveau Testament (Marie, Marie-Madeleine...).
    Jour 4, quelques épisodes fameux : la création du monde, le fruit défendu, l'arche de Noé, l'Annonciation, le songe de Joseph, la Visitation...
    Jour 5, quelques grands rois de l'Ancien Testament : Saül, le roi dépassé par la fonction, et aussi David et Salomon.
    Jour 6, quelques célèbres prophètes : Moïse le libérateur, mais aussi Samuel, Élie...
    Jour 7, repos ! La Bible dans l'art, pour découvrir l'oeuvre qu'elle a inspirée, les repas dans la Bible, le Cantique des cantiques, l'Apocalypse...
    UN CONDENSÉ DE CULTURE BIBLIQUE SIMPLE ET PERCUTANT !

  • Un magnifique petit livre pour découvrir la grâce si actuelle de L'Ile-Bouchard où, il y a 70 ans, la Vierge Marie a adressé un message brûlant sur la France, la famille et la prière.

  • «La nuit de Noël, le Christ naît dans le monde sous forme de lumière, de chaleur et de vie. Car avant d'être un événement historique, la naissance du Christ est un événement cosmique: c'est la première manifestation de la vie dans la nature, le commencement de tous les jaillissements. Ensuite, cette naissance est un événement mystique, c'est-à-dire que le Christ doit naître dans chaque âme humaine comme principe de lumière et d'amour divin. Voilà pourquoi il est tellement important de se préparer longtemps à l'avance pour cette fête de Noël afin d'en comprendre et d'en vivre toute la signification.» Omraam Mikhaël Aïvanhov

  • Un ouvrage inédit
    capable de remettre
    en question nos croyances
    les plus profondes
    Qui ne s'est jamais demandé s'il n'était pas possible
    de reproduire - ou du moins d'expliquer - les miracles
    racontés dans les Écritures saintes ? Changer l'eau en vin,
    multiplier les pains, marcher sur l'eau...
    Ces épisodes aussi impressionnants qu'extraordinaires
    semblent en effet aujourd'hui réalisables grâce à nos moyens
    technologiques. Mais qu'en était-il à l'époque de la Bible,
    il y a plus de 2000 ans ? Comment faire apparaître
    l'invraisemblable aux yeux des mortels ?
    C'est ce défi que relève le plus populaire des magiciens,
    Gérard Majax. Grâce à son expertise et sa maîtrise parfaite
    des techniques de l'illusion, il rejoint ainsi les historiens et les
    scientifiques pour expliquer les grands miracles de la Bible.
    Et si certains mystères résistent encore, du moins propose-t-il
    de surprenantes pistes de réflexion.
    On y apprendra ainsi que de simples effets d'illusion
    ou de puissants phénomènes naturels - à l'époque inconnus
    ou inexpliqués par la science - ont pu faciliter l'adhésion
    des fidèles à ces événements aussi vrais que nature !

  • Étrange destin que celui de Marie Bonaparte, princesse de Grèce et de Danemark, cofondatrice et bienfaitrice de la Société psychanalytique de Paris en 1926, porte-parole de Freud en France, soucieuse de la diffusion de ses idées à travers un enseignement qu'elle contribua largement à créer et développer. Ses écrits et les documents qu'elle a conservés, permettent de comprendre les premiers pas de la psychanalyse.

  • L'une et l'autre

    Collectif

    Ces romancières ont une oeuvre, un lectorat fidèle et sont estimées des libraires. Elles sont habitées par la passion des mots et ont chacune une voix puissante et singulière. Elles ont choisi des auteures qui leur sont proches, et racontent ces vies de femmes habitées par la création.
    En creux, on devine à travers ces héroïnes un peu d'elles-mêmes et beaucoup des femmes en général, leur rapport à liberté, le choix d'avoir des enfants, l'amour. Collectif littéraire, L'une et l'autre est aussi un livre sur les femmes d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

  • Oser croire

    Frère Alois

    La foi en Dieu est de plus en plus souvent mise en question. Si Dieu existe, pourquoi le mal est-il tellement puissant ? Comment imaginer une omniprésence de Dieu, qui s´occuperait tout à la fois de l´univers et de chaque être humain en particulier ?
    Dans ce livre, le prieur de Taizé aborde ces questions. Et comme c´est surtout en célébrant les mystères de la foi que nous accédons à eux, il partage l´esprit dans lequel la communauté de Taizé célèbre les grandes fêtes chrétiennes. Un vitrail ou une image illustre chacune de ces fêtes.
    Ici et là, frère Alois ajoute un éclairage donné par ce qu´il a vu auprès de ses frères qui vivent sur les différents continents ou par certaines rencontres avec des jeunes à travers le monde.

  • De la Martinique à la Nouvelle Calédonie, Jim refait le périple et les escales de son maître à penser, Alain Gerbault.


    Mais il a croisé le sillage d'une goélette maudite : Marie la Boudeuse. Echappera-t-il au mauvais sort ?
    Enrobé de mystère, ce récit est avant tout un formidable carnet de voyage d'un navigateur solitaire, dans une Polynésie bien réelle.

  • « Tu sais l'amour de Dieu se trouve au fond du coeur Deux coeurs iront ensemble au ciel vers leur amour Comme Dieu c'est l'Amour aimer c'est voir ton coeur Et te donner mon coeur dans un geste d'amour L'amour est éternel Ô car Dieu c'est l'amour Grâce à l'amour de Dieu tu as vu dans mon coeur Tu m'as pris dans tes bras et j'ai vu ton amour Qui brillait par tes yeux en sortant de ton coeur... » Guillaume Coliac nous livre un recueil inspirant reprenant les épisodes les plus célèbres de l'Ancien et du Nouveau Testament. Sa prose mélodieuse réinvente la révolte de Lucifer, en passant par le Déluge, pour finir par le Jour du jugement dernier. Une oeuvre qui nous offre un puzzle d'émotions qui nous rapproche au plus près de l'être divin.

  • Cet ebook bénéficie d'une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique.




    Paul Lafargue est un homme politique français socialiste également essayiste et écrivain. Parmi ses nombreuses productions littéraires, citons les plus connues : Le Droit à la Paresse et La Religion du Capital. Proche des idées féministes, il produira plusieurs études de mythologie comparée, dont celle qui suit sur Le mythe de l'Immaculée Conception, pour expliquer les moyens employés par la société patriarcale pour renforcer son autorité suprême en minimisant le rôle des femmes.


    L'édition comporte une courte présentation de Paul Lafargue.

  • Marie

    Christ Kibeloh

    Victor est un jeune homme de 18 ans, résidant à Saint Charles avec sa famille.
    Afin de poursuivre ses études universitaires, il est contraint de quitter sa ville d'origine pour Belleville, où il s'est exilé pour construire sa vie.
    A peine arrivé sur Belleville-sur-Mer, Victor s'éprend d'une jeune lycéenne qu'il va essayer de conquérir.
    Réussira-t-il à gagner son amour ?
    A découvrir

  • Athletic Centre, Toronto. Sous Son regard, une nageuse lutte contre l'élément liquide pour améliorer son chrono et mériter une place aux compétitions nationales. L'entraînement se poursuit parfois hors les murs du centre sportif, dans son appartement à Lui où elle doit se soumettre à des rituels destinés à la libérer de ses résistances. Le roman de Marie-Hélène Larochelle raconte cette relation de pouvoir et de vouloir. Il dit ce qu'il faut parfois embrasser pour accéder aux plus hauts niveaux de performance sportive. Le lecteur suit l'athlète dans ses entraînements et ses compétitions. On nage avec elle dans toutes sortes d'eaux et on se noie un peu à Arcachon. En sortant de ce roman, et malgré tout le chlore et le sel qu'on respire et avale en cours de lecture, on se sent un peu sale et amoché.

empty