• Entre les jambes

    Huriya

    Marrakech, années 70.

    Un petit garçon androgyne est abandonné par sa mère et confié à ses grands parents. Sa grand mère, musulmane, et son grand père, officier français à la retraite, se détestent et s'opposent sur tous les plans : principes, éducation, religion, sexualité... C'est la lutte du Coran contre Les Fleurs du mal.

    Entre les jambes est le récit de cette enfance écartelée entre fausses pudeurs et non-dits, mosquée et hammam, ivresses et amants, enfants des rues et prostitution forcée.

  • Description du livre Marrakech ? Fès ou Tanger ? Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre séjour au Maroc.

    °Initiation à la langue : 21 leçons d´arabe marocain °Les phrases et les

  • Villa Taylor Nouv.

    Diane, jeune " executive woman " au caractère bien trempé, dirige avec succès une banque d'affaires parisienne. Son ascension professionnelle fulgurante est aux antipodes de sa vie personnelle, qui se résume à un mot : désert.
    Un désert dont l'aridité résulte des zones d'ombre de son enfance.
    Survient la mort de sa grand-mère, qui lui laisse en héritage la mythique Villa Taylor de Marrakech. Ce lieu a accueilli quelques-unes des plus grandes figures du xxe siècle : Theodore Roosevelt, Winston Churchill, Charlie Chaplin. Churchill y a fait plusieurs séjours et y a peint durant la Seconde Guerre mondiale l'unique tableau de sa main. Cette demeure renferme aussi toutes les clés du passé de Diane, clés que lui a scrupuleusement dissimulées sa famille.
    La première idée de Diane est de vendre la maison, mais ce lieu mystérieux, protégé du monde par la luxuriance de son parc, va entrer en résistance. Revient alors l'envie chez Diane de retrouver la trace de sa mère, qu'elle n'a pas connue.
    Les derniers habitants de la Villa Taylor : Halima, la gouvernante, Ahmed, le jardinier aveugle, Agathe, l'amie de sa grand-mère, vont l'aider à lever le voile sur ces énigmes.

    Tout est prêt, il ne manque qu'un amour violent et étrange, aussi ténébreux que les sous-bois du parc. Il attend, chargé d'un enivrant parfum de menthe, et va bientôt emporter Diane, enfin prête à vivre.

  • « Maintenant il faut que ça rapporte ! »Isabelle Balkany, le 6 mars 1983 ... Ce soir-là les époux Balkany, en remportant les élections municipales, mettent la main sur la ville de Levallois. Pendant plus de trente ans ils vont mettre en coupe réglée (selon leurs détracteurs) cette commune de l'Ouest parisien.  En 2019, les Balkany sont enfin convoqués par la Justice avec Jean-Pierre Aubry -  leur fidèle exécuteur des basses oeuvres financières  - et l'associé de Nicolas Sarkozy, maître Arnaud Claude. Un prince saoudien les accompagne dans le box des accusés, soupçonné d'avoir versé 5  millions d'euros de pots-de-vin pour une opération immobilière à Levallois.Quelle que soit l'issue du procès, Patrick Balkany s'apprête sereinement à se représenter à la mairie de Levallois en 2020. Même s'il est condamné, rappelons qu'il est présumé innocent jusqu'à un éventuel jugement en appel puis un pourvoi en cassation.Cette enquête nourrie de témoignages du premier cercle des Balkany nous ouvre les portes de leur vie de milliardaires de Marrakech à Saint-Tropez en passant par les Antilles, où rien n'était jamais trop beau pour s'attirer les faveurs des ténors de la droite. Elle apporte des témoignages inédits sur les activités du maire de Levallois au coeur de la «  Françafrique  ».Elle explique enfin comment ce couple d'élus politiques accusés de corruption a pu échapper pendant plus de trente-cinq ans à la Justice. Qui les a protégés  : Chirac  ? Balladur  ? Pasqua  ? Sarkozy  ? Quels secrets détiennent-ils pour s'être rendus intouchables  ?  Jean-Charles Deniau est journaliste et réalisateur. Il a réalisé plus de 80 documentaires dont en 2015 «  Il était une fois dans l'Ouest  : le roman noir des Hauts-de-Seine  », et il a notamment publié La vérité sur la mort de Maurice Audin (éditions des Équateurs, 2014). 

  • Louisa est une amoureuse de la vie, des gens, des voyages. Quand elle rencontre Jacques, officier instructeur dans l´aviation, elle se laisse aller à ses désirs, à ses envies de romance. Doucement, pour commencer, puis avec la passion qui caractérise les âmes sauvages, elle emporte son amant dans les délices de l´amour. Ensemble, ils consumeront leur histoire, aussi douce et plaisante que les soirs de printemps à Marrakech.

  • Un séisme résulte de la libération brusque d´énergie accumulée par les contraintes exercées... L´adolescence est toujours un séisme, souvent de grande magnitude. Incertitude du lendemain, peur d´être soi, crainte de ne pas aimer et, pire encore, de ne pas être aimé, sont des bouleversements dont l´intensité dépend de nombreux facteurs inhérents au terrain sur lesquels ils portent leurs effets parfois dévastateurs... Marc n´a que dix-huit ans lorsqu´il se retrouve dans les ruines d´Agadir le lendemain du tremblement de terre qui fait 15 000 morts et 25 000 blessés, le 29 février 1960. Mais ce n´est pas le seul séisme de sa jeune vie. En toile de fond il y a l´après-guerre, la flambée révolutionnaire des pays colonisés, l´indépendance du Maroc, le retour vers la France vécu comme un exil, l´engagement dans un mouvement clandestin puis, pour couronner le tout, Mai 68... Dès les premières lignes, on colle aux pas de Marc. Les nourritures affectives sont vitales pour lui, et il s´attache aux personnes lorsque celles-ci lui apportent l´attention et la reconnaissance dont il semble avoir tant manqué. À notre tour de nous attacher très vite à lui pour ses fragilités comme pour la force qui lui permet d´avancer.

  • Loubna

    Arnault Pfersdorff

    Avril 2003, gare de Marrakech. Un homme - un français - et sa fille montent dans un train. L´homme est ému. Il y a 40 ans, il quittait le Maroc, pays tant aimé où il venait de passer les onze premières années de sa vie. Depuis il n´avait jamais osé revenir sur le lieu mythiques de son enfance. Mais les retrouvailles avec cet univers sont ambiguës, l´auteur se sent à la fois chez lui et comme un étranger. Pourtant, dans le train qui l´entraîne vers le passé, le présent va le rappeler à lui sous les traits d´une femme envoûtante, Loubna...

  • Condicha ? Une jolie femme au charme dévastateur. Ensorcelante et impitoyable. Qui est le personnage caché derrière le mythe ? Contrebande, guerre sainte, empoisonnement, attentat à la bombe... D´un siècle à l´autre, d´un complot à l´autre, l´histoire et la légende s´entremêlent. Hamid, témoin d´un accident pas comme les autres, mène une enquête qui bouleversera sa vie...

  • ¿Vas a viajar a Marrakech? ¿O quizás a Fes o Tánger? El creador del famoso método Assimil ha diseñado para ti esta indispensable compañera para tu escapada por Marruecos.



    °Iniciación al idioma: 21 lecciones de árabe marroquí °Palabras y frases indispensables °Toda la pronunciación °Todas las situaciones de viaje

  • Née dans les années ambiguës des débuts de la modernité, la dynastie sharîfienne évolua dans un monde en transition. Pour se faire une place dans un espace marocain fragmenté et en proie aux convoitises ibériques et ottomanes, les souverains de la dynastie durent adopter un système de légitimation sans faille, créer des institutions efficaces et mener une activité diplomatique énergique dans le but d'asseoir leur pouvoir au Maroc, préserver l'indépendance du sultanat et mener une politique impériale.
    Pour réaliser ce projet triptyque, le sultan-sharîf Ahmad al-Mansûr (1578-1603) adapta, pour mieux l'adopter, l'idéologie califale, la monarchie universelle islamique, unique « récipient » idéologique et institutionnel dans lequel il pouvait puiser pour faire le plein de force sacrée. Il utilisa à cet effet un dispositif symbolique implacable qui requit l'adoption d'un système de croyances et de concepts producteurs de légitimité, d'un cérémonial syncrétique et d'insignes du pouvoir « scripturaires ».
    Sur le terrain, al-Mansûr dut tantôt dynamiser les institutions administratives, financières et militaires existantes, tantôt réformer le système en créant de nouvelles institutions inspirées des modèles ibérique et ottoman.
    En matière de diplomatie, le sultan n'eut rien à envier à ses contemporains. Jouant sur la rivalité hispano-ottomane, il garantit tout d'abord la sécurité de son trône vis-à-vis de la Porte, puis il s'éloigna de l'Espagne pour se rapprocher des pays protestants, dans le but de neutraliser le royaume ibérique et pouvoir entamer ses conquêtes sahariennes. Il voulut alors réaliser son projet de califat occidental en s'emparant de l'Empire songhay, et se prit à rêver d'une conquête andalouse... et même de la conquête du Nouveau Monde.

  • Durant l´époque coloniale, en Algérie, en Libye, au Maroc et en Tunisie, se côtoient différents types d´architectures dites « orientalistes », « arabisantes », « néo-mauresques », « méditerranéennes ». De la même façon, des créations postcoloniales intègrent les éléments du répertoire de l´architecture traditionnelle et du patrimoine vernaculaire maghrébin. Ce livre explore ces créations inventées à partir de modèles patrimoniaux et traditionnels locaux. Il offre une meilleure compréhension de la physionomie des villes maghrébines actuelles. Les auteurs, des chercheurs issus des différentes disciplines des sciences humaines et sociales, reviennent sur le sens que donnent à ces architectures les différents acteurs des sociétés du Maghreb, aux xixe et xxe siècles. Ces architectures sont représentatives des politiques idéologiques, identitaires, économiques, sociales et touristiques de leur époque. Cet ouvrage offre ainsi un large panorama des différentes inventions architecturales nées de l´observation du patrimoine et des traditions constructives du Maghreb, aux xixe et xxe siècles.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • ¡Atención! ¡Libro digital ampliamente enriquecido!



    ¿Vas a viajar a Marrakech? ¿O quizás a Fes o Tánger? El creador del famoso método Assimil ha diseñado para ti esta indispensable compañera para tu escapada por Marruecos.

    °Más de 2 horas de audio °Iniciación al idioma: 21 lecciones de árabe marroquí °Palabras y frases indispensables °Toda la pronunciación °Todas las situaciones de viaje

  • Dans notre présent livre nous envisageons le personnage en tant que corps, dans la mesure où le corps comme structure ontologique est d'abord et avant tout la référence première de notre « être au monde ». C'est parce qu'il nous définit d'emblée comme humain, et qu'il ne saurait être étranger à toute forme de (re)production intellectuelle que nous faisons valoir sa représentation dans "Les voix de Marrakech" de Canetti, "Makbara" de Juan Goytisolo et "Marrakch medine" de Claude Olllier en accord avec la théorie merleau-pontyenne qui suppose une représentation diversifiée et foisonnante du corps et de l'espace. Le corps et l'espace justement, peuvent apparaître deux concepts distincts, voire deux problématiques différentes, mais ils constituent deux entités indissociables. Nous restreignons toutefois notre champ de recherche à l'étude de ces entités indissociables dans la ville de Marrakech telles qu'elles sont perçues et développées par Canetti, Goytisolo et Ollier. Notre souci premier est de développer des idées à partir de l'approche d'espace bien délimité, avec des références locatives précises et des associations à des objets qui en rendent l'aspect scénique, matériel, social et culturel.

empty