• La mer et les océans évoquent les loisirs, les courses autour du monde, la pêche et de nombreuses autres activités. Une partie de la bioressource marine nourrit quotidiennement des millions de personnes. Mais si la mer nourrit, elle peut aussi soigner, guérir et participer à notre bien-être : nouveaux anti-douleurs, anti-cancéreux et antibiotiques, nouveaux actifs en cosmétologie, préservation de notre environnement,...
    Il existe pourtant, dans cette biodiversité, une composante invisible que l´on a vraiment peu considérée jusque ces dernières années : la composante microbienne. Les microorganismes ont pour une majorité d´entre eux, développé des stratégies de défense, de survie et d´adaptation à des modifications de leur environnement. Cela est encore plus vrai au niveau des écosystèmes que l´on peut qualifier d´extrêmes ou d´atypiques du fait de conditions physico-chimiques particulières.
    C´est dans cette capacité de défense que se trouvent peut-être de nouveaux médicaments et approches thérapeutiques, de nouveaux biopolymères et autres molécules pouvant répondre à des problèmes actuels de société.
    Cet ouvrage aborde quelques unes des opportunités que nous proposent ces microorganismes et les espoirs mis dans ce que l´on appelle les biotechnologies bleues.
    Des zooms sur l´actualité de la recherche, passée et présente, intéresseront le lecteur curieux des progrès offerts par Dame Nature.




  • Pour garantir et maîtriser la sécurité microbiologique des aliments et prévenir les crises sanitaires alimentaires, la connaissance et la surveillance des microorganismes pathogènes depuis la production primaire jusqu'à la distribution des denrées alimentaires en passant par la transformation, sont indispensables.

    Cet ouvrage de référence traite des dangers microbiologiques alimentaires majeurs (microorganismes infectieux ou toxines d'origine microbienne) et des risques associés pour l'Homme.

    Illustré de nombreux schémas et tableaux de synthèse, il fait un point complet sur les notions fondamentales de microbiologie générale, de physiologie microbienne et de modélisation, en les appliquant aux microorganismes pathogènes des aliments et en y intégrant les dernières avancées. Il présente ensuite les outils de gestion du risque microbiologique mis en place au niveau européen et français. Enfin, les microorganismes avérés ou émergents d'intérêt font l'objet de monographies claires et détaillées permettant de bien les connaître pour mieux les maîtriser.

    Cet ouvrage s'adresse aux managers, ingénieurs et techniciens des industries agroalimentaires (des secteurs qualité-hygiène, production, achats, recherche et développement...), aux professionnels du contrôle sanitaire et de la gestion du risque (laboratoires d'analyses et instances officielles) ainsi qu'aux enseignants-chercheurs et aux étudiants dans le domaine de la microbiologie appliquée à l'agroalimentaire et des risques sanitaires.


  • Cet ouvrage est pluridisciplinaire dans les domaines : biologie des micro-organismes, biocontamination des circuits carburéacteurs, chimie des biodégradations, structures aéronautiques et maritimes, traitements préventifs et curatifs des réservoirs ainsi que physico-chimie des méthodes de détection de la contamination par micro-organismes des carburéacteurs.

  • Risques biologiques

    Simons

    • Inra
    • 1 Janvier 1991

    Lorsqu'on évoque de nos jours la notion de « risques biologiques » on pense d'abord, médias aidant, aux « manipulations génétiques » et à leurs effets délétères éventuels sur l'homme e t son environnement.
    En tant qu'organismes de recherche, nous ne pouvons ignorer cet aspect des choses : il importe à l'évidence que toutes précautions soient prises pour éviter qu'on ne joue, dans nos laboratoires, les apprentis-sociers vis-à-vis du devenir de la société. Mais notre responsabilité porte aussi sur ce qui se passe au sein même de nos laboratoires, ces lieux où les personnels de la recherche sont directement au contact de phénomènes par essence inconnus et donc assortis de risques pour partie imprévisibles.


    L'un des objets majeurs de cet ouvrage est, précisément, de faire le point sur la nature et l'intensité concevable de ces risques potentiels, et, dans l'état d'incertitude où nous demeurons à leur égard, d'énoncer des règles, de prôner des pratiques susceptibles d'en limiter ou même d'en annuler les effets imaginables. L'ensemble des risques liés aux techniques les plus récentes de la biologie est ainsi passé au crible dans cet esprit. Cette approche ne dispense pas, toutefois, d'une accentuation de la surveillance des facteurs de risque plus dassiques, comme par exemple, les risques infectieux, ni d'une réflexion sur l'éveil et le maintien de l a vigilance des personnels des laboratoires vis-à-vis d'eux.


    Au moment où se négocient des normes européennes en matière d'hygiène et de sécurité, il était important de confronter nos expériences et de mettre en commun nos compétences pour traiter de ces problèmes.

empty