• Un angle parfaitement original : le récit classique de navigation au grand large, avec ses épisodes haletants, sert d'arrière-plan à des escales mouvementées, des confrontations musclées avec des voleurs de voilier, de déboires tordus - et amusants - avec les mauvais payeurs de la voile en charter.
    Cahier de photographies « vintage ». Elles rappellent l'époque où le yachting devenait la plaisance.
    Après quelques souvenirs très vifs de l'occupation de 1940 à 1944 et de la Résistance, nous abordons le vif du sujet, en commençant par « l'appel du large », à douze ans.
    Le chapitre Raid sur Skidad évoque la récupération manu militari de Babeth, le voilier d'un ami pied-noir que les récentes autorités algériennes de Philippeville escomptaient récupérer frauduleusement.
    Piratages. Après la descente de Camaret à Lisbonne, émaillée de force incidents, du Sea Bird Mariara, le voilier est volé à Cadix où il avait été laissé en garde. Repéré quelque temps après dans un port du Maroc, il est « piraté » par notre équipe musclée.
    Grandes vacances. C'est mon « adieu aux armes »; après onze ans de service dans les unités parachutistes et l'aviation de l'Armée de Terre, je choisis la voile au Club Méditerranée. Expériences intéressantes sur de grands catamarans et Dogres des Glénans. Et aussi, le chemin que j'avais choisi pour reprendre contact avec la vie civile sous ses dehors les plus aimables.
    Comment ne pas monter un entreprise de location de voilier, conte mon expérience et mes déconvenues dans cette activité en Corse, lorsque je fais confiance à quelqu'un, qui n'était pas corse, et ne la méritait pas. Une récupération musclée adaptée aux circonstances mettra fin à ces déboires.
    Boutres d'Arabie. Durant une mission de deux ans des plus intéressantes en Arabie Saoudite, je profite de mes loisirs pour naviguer sur les boutres, chasser le requin en apnée, et construire un trimaran de ma conception.
    Officier parachutiste, ancien pilote militaire, délégué en mission spéciale par le ministère des Armées Gérard Contard a connu la Résistance, navigué sur des boutres en Arabie Saoudite, chassé le requin en apnée, enseigné la voile au Club Méditerranée. Aujourd'hui, homme d'affaires, il partage son temps entre la France et le Vénézuela mais n'a pas oublié l'appel du large.

  • Le plancton vivant en milieu marin et les pesticides utilisés en milieu terrestre peuvent se rencontrer en eaux côtières. Même à dilutions élevées, les produits de traitement et leurs résidus, entraînés par les eaux de ruissellement, parviennent à plus ou moins long terme jusqu´aux eaux estuariennes, puis littorales. Sont apparues ainsi perturbations métaboliques, sélections d´espèces tolérantes, modification des équilibres naturels, allant jusqu´à l´altération des écosystèmes.

  • La surveillance de la qualité du milieu marin a commencé il y a juste un siècle, pour contrôler la salubrité bactérienne des coquillages consommés vivants. À partir des années 1970, la qualité chimique s´y ajoute. Dix ans plus tard, un réseau d´observation du phytoplancton toxique et des toxines associées est mis en place. Ce dispositif permet de mesurer l´état et l´évolution de la qualité environnementale et sanitaire des eaux littorales en ce début de XXIe siècle.

  • Une grande partie des déchets se retrouve dans les océans, dans les plus grandes profondeurs pour ceux qui coulent, sur le rivage pour ceux qui flottent. Certains portent même le nom de « larmes de sirènes » ! Cet ouvrage éclairera le public sur les apports solides à la mer, leur nature, leur dégradation en micro-particules, leurs impacts sur la faune et sur les activités littorales. Il l´informera entre autres de leurs conséquences sur l'environnement, la santé, la pêche, la navigation.

  • La pêche à pied fait, depuis toujours, partie de la culture maritime mais l'histoire de ses pratiques et l'évolution de ses diverses techniques ont été peu vulgarisées. Ce livre vient combler cette lacune. L'auteur nous livre ici comment les hommes ont, à travers les siècles, exercé cette activité de subsistance autrefois, de loisir aujourd'hui. Ce voyage à travers le temps montre le génie créatif de l'homme pour inventer toujours plus de moyens d'exploiter la ressource à sa portée.

  • Encore un pilier de nos bibliothèques, et depuis longtemps. Un des plus grands livres de notre patrimoine littéraire.
    Des récits et des livres avec mer, il y en a des collections, bien avant Michelet : même le récit de la tempête de Rabelais, dans le Quart-Livre, s´amuse à jouer les anthologies...
    Et offrir à l´écriture de s´emparer du voyage et des paysages, ce n´est pas nouveau non plus. Ou bien, savoir ce que l´écriture peut gagner à se saisir des formes naturelles, en particulier vivantes (voir Buffon...), pas neuf non plus.
    Mais Michelet est historien : même quand il regarde ce qui n´a pas d´histoire, il fait l´histoire de notre regard. Et il nous force à considérer comme histoire ce qui, en apparence seulement, est éternel. Si ce livre ne tenait pas son bouleversement de ce qu´il décrit, il se serait évanoui avec mille autres.
    Et Michelet est écrivain : c´est son poste d´observation, qu´il décrit. Où il est, et pourquoi. Ce qu´il fait. Avec qui il parle.
    Et on est confronté à l´abstrait, à l´immatériel de la mer. C´est la période où Gustave Le Gray va photographier les vagues, c´est une révision globale des notions de territoire, de voyage, mais aussi de la logique du vivant.
    Pour tout cela, nous lisons et relisons La mer comme un poème. Et les chapitres sur la tempête (ci-dessous) ou l´oursin, ou sa réflexion sur les bains de mer sont devenus des classiques...
    La version électronique que ce texte a une histoire. Dans les tout débuts du Net littéraire, la tâche nous revenait d´insérer dans le patrimoine collectif les textes qui nous tenaient le plus à coeur : on l´a fait. Depuis bientôt dix ans, La mer est sous forme numérique dans mon ordinateur, résultat du travail d´un précurseur : L´Antre littéraire d´Almasty. C´est à partir de celle-ci qu',au cours des années, j'ai corrigé et révisé ma propre mise en page - pour la première fois en epub.

    FB

  • La biodiversité de la Méditerranée occidentale vit aujourd'hui ses dernières heures dans un silence de cathédrale. Cette « apocalypse » annoncée à l'horizon 2030 par le rapport de l'office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques enregistré à l'Assemblée nationale et au Sénat le 21 juin 2011 est d'ores et déjà un fait acquis pour certaines zones de cette mer antique, Mare Nostrum, berceau de notre civilisation. Seuls un effort titanesque et une forte prise de conscience de la part de la société civile pourraient encore sauver ce qui peut l'être. La raison imposerait de mettre en oeuvre un plan d'urgence pour susciter cet élan salvateur, car nos dirigeants s'illusionnent autour de la Directive cadre « Stratégie pour le milieu marin » (DCSMM) et de son Plan d'action pour le milieu marin (PAMM) basés sur une évaluation initiale des eaux marines et un programme de surveillance qui éludent les principales observations attestant des plus importantes dégradations subies par cette mer. Ce qui signifie très clairement que les objectifs visés par cette directive ne seront jamais atteints à l'horizon 2020 comme initialement prévu par ce texte... ni même en 2050, tant le déni qui imprègne cette évaluation est patent pour les acteurs de la filière pêche méditerranéenne. Est-ce pour cette raison qu'ils ont été écartés des travaux ouvrant la voie aux futures décisions qui seront prises à leurs dépens ? Préface inédite d'Ariane Bilheran.

  • La vie existe-t-elle sous la glace ? La réponse est oui ! C´est ce qu´illustre magnifiquement cet ouvrage de scientifiques spécialistes des environnements polaires. Sur la trace de Dumont d´Urville et de Paul-Émile Victor, plongeant sous la banquise, ils

  • Découvrez la vie des pêcheurs d'antan, bien différente de celle d'aujourd'hui. Une existence difficile où tout commençait souvent avant l'âge de 14 ans. Une vie de dur labeur où l'océan se montrait parfois cruel. La France ayant eu son lot conséquent de disparus ou de morts en mer, ces courageux pêcheurs qui partaient parfois des mois entiers dans les glaces de Terre Neuve, au détriment de leur famille...
    C'est l'histoire de cette vie que vont vous raconter une vingtaine de pêcheurs d'autrefois, issus des départements suivants :
    Ille et Vilaine (35),
    Côtes d'Armor (22),
    Finistère (29),
    Morbihan (56),
    Loire-Atlantique (44),
    Vendée (85),
    Charente-Maritime (17),
    Gironde (33),
    Landes (40).

empty