• Ontario

    Collectif

    • Ulysse
    • 6 Février 2020

    L'Ontario dans un guide de voyage culturel et pratique, contenant adresses de restaurants et hôtels, attraits incontournables, commentaires et idées de visites pour cette province canadienne.
    La province canadienne de l'Ontario offre aux voyageurs des paysages aux horizons illimités, des métropoles passionnantes, un patrimoine culturel unique et un accueil authentique et chaleureux. Après une visite initiatrice d'Ottawa, la capitale fédérale, Ulysse vous emmène aux abords des Grands Lacs où l'entreprenante et la multiculturelle Toronto vous dévoile tous ses secrets, puis vous conduit jusqu'aux puissantes chutes du Niagara. Grâce au Guide Ulysse Ontario, découvrez aussi les splendides régions des Mille-Îles et de la baie Georgienne, parcourez en connaisseur la péninsile du Niagara et sa route des vins, et explorez la grande nature protégée par le vaste parc Algonquin.

  • Rien ne saurait rendre l'impression profonde et particulièrement délicate qui s'empare de l'homme en présence de l'immense étendue des forêts vierges du nouveau monde. Les sentiments les plus élevés, les émotions les plus vives, un charme d'une incomparable douceur élèvent son âme et ravissent son esprit. Les grands bois, comme l'Océan, ont des aspects variés, nouveaux, un ensemble plein de grandeur et de majesté souvent relevé par des détails aussi imprévus que gracieux ; leur solennité un peu monotone se double d'accidents dus à mille causes inconnues : un souffle d'air qui traverse l'espace, quelque commotion ressentie par les vieux troncs et qui fait tressaillir la futaie entière, la teinte, uniforme des masses de verdure prenant tout à coup les tons multiples de l'arc-en-ciel, une note gaie jetée dans ce grave et mélancolique concert, le chant d'un oiseau éclatant soudain au milieu du frémissement continu et monotone mêlé aux mille bruits mystérieux qui s'échappent des profondeurs ignorées.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Parcourez la Ville Reine, en Ontario, et découvrez ses grands attraits comme la CN Tower, la Casa Loma ou le Waterfront. Excursion aux chutes du Niagara. Les meilleures adresses, hôtels et restos.
    Le guide Ulysse Toronto et les chutes du Niagara vous révélera tous les secrets de la métropole de l'Ontario et du Canada, cette ville moderne au rythme trépidant qui a tant à offrir. Muni de ce guide agrémenté de nombreuses photographies en couleurs, arpentez les rues sans fin de Toronto, grimpez au sommet de ses gratte-ciel, découvrez ses musées et participez à ses innombrables manifestations culturelles. Afin de mieux vous orienter, le guide Ulysse Toronto et les chutes du Niagara propose une quinzaine de circuits accompagnés de cartes et de plans précis. Restaurants et établissements d'hébergement dans toutes les catégories de prix, bars et discothèques, description détaillée de tous les attraits (cotés selon un système d'étoiles), activités culturelles, fêtes et festivals, portrait historique... vous aurez en main tous les renseignements nécessaires pour bien profiter de cette ville éclectique, que ce soit pour vos déplacements d'affaires ou pour un séjour de découvertes.

  • Le Canada est un acteur central dans le processus d'offshorisation du monde. Dans cet essai choc, Alain Deneault démontre avec brio comment le pays a largement contribué à créer les paradis fiscaux des Caraïbes à partir des années 1950 et favorise aujourd'hui de mille manières les détenteurs de fortune et les entreprises cherchant à contourner son système fiscal et ses lois. Sous l'impulsion de personnalités politiques, de banquiers et de juristes canadiens, ces États se sont convertis en «législations de complaisance» qui comptent aujourd'hui parmi les plus redoutables du monde.

    Un ancien ministre des Finances du Canada a développé le modèle offshore des Bahamas. Un avocat de Calgary, ancien bonze du Parti conservateur, a structuré aux Îles Caïmans les lois consacrant le secret bancaire. Le gouvernement fédéral a fait de la Barbade le havre fiscal de prédilection des entreprises canadiennes et a signé un accord de libre-échange avec le Panama, repaire mondial des narcotrafiquants. Aujourd'hui, le Canada partage même son siège dans les instances de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international avec un collectif de paradis fiscaux de la Caraïbe britannique.

    Mais le Canada, prisonnier de la logique qu'il a contribué à mettre en place, en est venu à adapter sa propre législation au jeu de la concurrence offshore, du Québec à Toronto en passant par la Nouvelle-Écosse, le tout au détriment du bien public... Ce livre porte sur ces dérives qui, de la fin du XIXe siècle à aujourd'hui, font structurellement du Canada un paradis fiscal.

    **
    Cet ouvrage aborde une question importante et très actuelle, celle de la concurrence que se livrent les États sur le plan de la fiscalité pour séduire le capital et privilégier certaines industries. Ce faisant, ils imposent au reste de la société des coûts dont on ne mesure pas l'ampleur.

    - Allison Christians, professeur de droit fiscal, Faculté de droit, Université McGill

  • En 1610, Étienne Brûlé, alors âgé de 17 ans, se retrouve chez les Hurons. Pour survivre, il n'aura d'autre choix que de devenir un des leurs. Très tôt, il adoptera leur façon de vivre et maîtrisera leur langue, au point de mériter le titre de «fils des Hurons». La métamorphose sera telle que Champlain le reconnaîtra à peine, en 1611, à son retour dans la jeune colonie. Chargé de guider son capitaine en Huronie, Étienne organisera une grande expédition de guerre contre les «Yroquois». Sa mission : rassembler les guerriers du peuple andaste vivant au sud du lac Ontario et rejoindre Champlain, accompagné des Hurons. Ce rendez-vous réservera bien des surprises.

    En ce 400e anniversaire de la présence française en Ontario, Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé présentent ici le deuxième d'une série de trois récits captivants sur les péripéties et les exploits d'Étienne Brûlé, ce véritable héros canadien-français, surnommé à juste titre le «Champlain de l'Ontario».

  • Pour évoquer sa terre ontarienne et parfois le bout du monde, Évelyne Voldeng a choisi le haïku, cette forme poétique minimaliste d'origine japonaise.

    Au coeur de sa forêt, elle a saisi dans le printemps, l'été, l'automne, l'hiver et la saison imaginaire, des moments privilégiés de l'impermanence du monde et de la fugacité des choses.



    Dans l'automne roux

    le raisin blanc des étoiles

    enivre la terre



    Le grillon des temps

    chante au coeur du vieil arbre

    l'été retrouvé

  • Après s'être établi au pays des Hurons et avoir préparé avec eux l'expédition de Champlain contre les Yroquois, Étienne Brûlé poursuit son aventure en faisant de nouvelles explorations. Malheureusement, la présence des missionnaires auprès des Hurons vient brouiller les cartes. Ce troisième tome nous entraîne à travers les conflits que l'aventurier connaîtra non seulement avec les autorités de la Nouvelle-France et les Anglais, mais également avec ses meilleurs amis, les Hurons. Il nous révèle, aussi, la fin tragique que le destin lui a réservée.

  • En 1608, Étienne Brûlé, âgé d'à peine 15 ans, embarque à Honfleur, en France, sur un navire, le Don de Dieu, avec à son bord nul autre que Samuel de Champlain. Destination : la Nouvelle-France. Très tôt, il deviendra le « fils spirituel » du célèbre explorateur. Étienne livrera bataille à ses côtés et l'impressionnera au point où Champlain lui confiera la délicate mission de rester tout un hiver auprès des Montagnais. Le jeune aventurier se liera d'amitié avec eux, apprendra leur langue, rencontrera la belle Shaîna, sera témoin de tortures et combattra les « Yroquois ».

  • « Contes du Détroit » présente une collection unique de contes traditionnels recueillis par Joseph-Médard Carrière, en 1938, dans la région de Windsor, Ontario. Traces d'une tradition orale éteinte aujourd'hui, ces contes sont parvenus aux chercheurs, Marcel Bénéteau et Donald Deschênes, sous la forme d'un manuscrit dactylographié en orthographe phonétique, qui reproduit la prononciation du français régional. Les chercheurs ont régularisé l'orthographe, tout en gardant le vocabulaire et la syntaxe de l'original.

    Le recueil comprend vingt-cinq contes, dont des contes merveilleux bien connus ainsi que d'autres contes originaux.

    Joseph-Médard Carrière (1902-1970) est l'un des grands chroniqueurs de la culture française en Amérique du Nord.

    Chercheur engagé, ce Franco-Ontarien d'origine a passé sa vie professionnelle aux États-Unis et a consacré une grande partie de ses travaux à documenter les vestiges de la langue et de la culture de petites communautés françaises en Amérique, plus particulièrement du Centre-Ouest (dont le Missouri, l'Illinois et l'Indiana).

  • Parfois, un vieux costume traditionnel peut raviver des origines depuis longtemps oubliées. Parfois, c'est la lecture d'un poème qui déclenche un trouble inattendu. Parfois encore, c'est une rencontre. D'un récit à l'autre, des voix se croisent, des luttes se font écho, des émotions se répondent.

    Entre drames personnels et déracinements, entre identité féminine et défense de la francophonie, les quarante-et-un textes de ce recueil racontent des parcours identitaires propres à chacun, qui nous font voyager d'une culture à l'autre.

    À travers ces histoires aussi colorées que touchantes, c'est l'occasion de se pencher sur sa propre identité et, peut-être, d'y faire des découvertes sur soi-même.

  • L'amour ponctue nos vies, bouleverse nos âmes, transforme nos coeurs. Mais quand vient le moment de déterminer lequel est réellement ineffaçable, la question se complique. Car bien qu'universel, l'amour est surtout multiple. Qu'il soit intellectuel, passionnel, amical, culturel ou platonique, il peut se manifester pour une personne, un animal, un loisir, un lieu, un pays ou encore un objet.
    De l'amour parental à la passion artistique, de l'attirance impossible à l'ardeur des émotions naissantes, les quarante auteurs de ce recueil ont relevé le défi de raconter leur amour inoubliable. En exprimant ce sentiment impérissable, ils se dévoilent dans des textes touchants, nostalgiques, rayonnants ou, parfois même, dramatiques.
    Par le récit de ces amours diverses et variées, nous sommes à notre tour amenés à réfléchir aux passions qui ont marqué nos vies, à faire le bilan de nos sentiments les plus riches et les plus puissants.

    «Pour se raconter III» est le résultat d'un concours de création littéraire initié par les Éditions David à l'automne 2013 dans le but d'inciter la population francophone de l'Ontario à prendre plaisir à lire et à écrire en français. Il s'agit là du troisième recueil de la série, qui fait suite aux «Souvenirs d'enfance» (2014) et aux «Parcours identitaires» (2015).

  • «Elle regarda autour et remarqua qu'ils étaient au fond de la ruelle. Dehors, dans la rue, la lueur des réverbères peignait la neige fraîche d'un orange de cantaloup. C'était à une certaine distance et elle ne se rappelait pas être venue si loin. Elle tourna son regard vers Mark et vit seulement la faible lueur orange sur le côté gauche de son visage. Soudain, elle sentit sa bouche ouverte, mouillée autour de la sienne, tandis que Mark lui écrasait le dos contre le mur. Sa force lui coupa le souffle et elle ne pouvait pas respirer. Elle ne pouvait pas crier, et elle se débattait pour mettre ses bras entre eux quand elle le sentit fourrer sa main entre ses jambes. Son coeur battait à tout rompre et la panique la reprit. Mais c'était une panique beaucoup plus intense et épouvantable.
    Son instinct la fit lui donner un coup de genou dans les couilles. C'était le coup le
    plus fort qu'elle ait jamais donné. [...]
    - Fucking indienne! cria-t-il en lui cognant d'un poing puissant la joue gauche.»

  • Anciennement Eastview, fusionnée depuis 2001 avec Ottawa, Vanier demeure de nos jours le carrefour de la francophonie au sein de la capitale nationale. Lieu de naissance de l'écrivaine et artiste Andrée Christensen, de l'homme politique Bernard Grandmaître, de la porte-étendard du mouvement de résistance S.O.S. Montfort, Gisèle Lalonde, cette pépinière de grands talents a vu les auteurs de ce recueil y vivre leur enfance, y passer des tranches importantes de leur vie, y développer des sentiments d'appartenance ou y faire des rencontres qui ont marqué leur existence.

    Raconter Vanier est le résultat d'un concours d'écriture initié par les Éditions David au printemps 2017 dans le but d'inciter les auteurs amateurs ou professionnels à raconter une rencontre mémorable, une histoire personnelle ou un moment unique dans une communauté franco-ontarienne emblématique. Il s'agit là du premier recueil d'une série qui devrait en compter plusieurs.

  • Les premières fois jalonnent notre vie... du début à la fin. Et c'est ainsi que ce recueil vous emmènera, des joies de la naissance ou des tristesses d'espoirs déçues aux deuils qui forgent et aux chagrins qui guérissent. Vous passerez au fil des chapitres par les souvenirs d'écoliers, les histoires familiales, les découvertes qui font grandir, les voyages marquants, les amours ou les absences.
    Les auteurs se racontent dans des récits parfois comiques parfois dramatiques, mais toujours intimes. Vous pourrez, en lisant leurs histoires, faire un tour à moto, rencontrer l'amour de votre vie, fumer un joint, mentir à la maîtresse, émigrer au Canada, perdre un proche ou encore assister à une naissance. Vivre d'autres vies en somme...
    Une première fois n'a de sens que dans le regard de celui qui la vit et c'est cette expérience que ce recueil propose, porter son regard plus loin grâce aux autres, grâce à ceux et celles qui ont accepté de partager ici, avec un certain courage, les moments qui les ont marqués.

  • Depuis qu'elle a rencontré un bel inconnu, Magalie passe ses journées à rêvasser au nouvel élu de son coeur. Son bonheur laisse pourtant place à la frayeur lorsqu'elle commence à recevoir des lettres anonymes. Quelqu'un semble épier ses faits et gestes. Mais qui ? Magalie en vient à soupçonner les membres de son entourage... jusqu'à son meilleur ami, William !

  • Prolongeant géographiquement le Québec à l'ouest, l'Est ontarien ressemble sur une carte à un grand rectangle, bordé au nord par la rivière des Outaouais et à l'est par le fleuve Saint-Laurent.

    Ce vaste territoire regroupe cinq comtés : Prescott et Russell, Stormont, Dundas et Glengarry. Il est pratiquement aussi grand que l'Île-du-Prince-Édouard et est constellé d'un grand nombre de villages et de petites villes, dont le caractère rural s'efface peu à peu pour faire place à une urbanité grandissante.

    Le concours d'écriture que les Éditions David lançaient au printemps 2019, « Racontez-nous l'Est ontarien », visait à rassembler des textes qui évoquent ce milieu, mais aussi les gens qui l'habitent, les histoires qui y circulent, la culture ou les lieux qui l'animent, bref ce qui en fait son caractère unique.

    Les quarante textes qui composent ce recueil ne prétendent pas bien sûr tout vous dire à propos de l'Est ontarien, mais ils vous offriront assurément un très beau voyage à travers cette région si particulière, qui demeure un important bastion de l'Ontario français.

  • Corsé, généreux, vif... Dans ce recueil enivrant de vingt nouvelles, Laurent Fadanni, poète et vigneron, laisse Bacchus lui inspirer des personnages savoureux et hauts en couleur. Ainsi, un vin frais et léger tel qu'un muscadet donnera naissance à Pierrot, petit garçon espiègle et timide ramassant des coquillages sur la plage en compagnie de son grand-père ; un barbaresco d'Italie, parfumé et tannique, se transformera en Maria, « vieille jeune fille » balayant l'église du village en attendant le retour de son fiancé disparu soixante ans plus tôt.

    Vingt crus délicats et raffinés, en bouche comme sur papier, à lire sans modération !

  • À Vanier, un quartier pauvre d'Ottawa, un adolescent de 13 ans, abandonné par sa mère et vivant avec un père qui dépend du bien-être social, rêve de « traverser la rue », c'est-à-dire de passer de Vanier à Parc Rockcliffe, le quartier riche d'Ottawa. Il lui faudra faire bien des kilomètres et des rencontres avant de pouvoir franchir cette frontière symbolique.

  • Un photographe russe envoyé en Syrie, un ingénieur civil piégé dans son bureau de New York, une jeune autochtone de Thunder Bay victime d'intimidation, une adolescente emprisonnée dans un hôpital psychiatrique, une femme forte et fragile telle une bouteille d'alcool, un père absent, l'autre, aveuglé par son travail... Voici quelques-uns des personnages issus de l'imagination d'auteurs en herbe, dispersés un peu partout à travers l'Ontario.

    Les nouvelles littéraires regroupées dans ce recueil nous engagent dans une aventure, tout en donnant libre cours à la fantaisie et au merveilleux. Certaines racontent l'horreur alors que d'autres tissent une intrigue policière riche en rebondissements.

  • Affectée par le départ de sa mère, Tiffany, une jeune Anishinaabe, cherche à prendre en main son existence, entre son père et sa Mamie Ruth, sur la réserve de Lac-aux-Loutres, dans le centre de l'Ontario.
    Alors qu'elle compose déjà difficilement avec l'autorité de son père, les exigences de l'école et le début d'une relation amoureuse avec un garçon non autochtone, Tiffany voit sa vie bousculée par un mystérieux personnage, Pierre L'Errant, que son père a décidé de prendre comme chambreur.
    Celui-ci, qui dit débarquer d'Europe, fait une drôle d'apparition dans ce village où jamais un touriste ne met les pieds. Mamie Ruth, qui en a vu d'autres, n'est cependant pas dupe de ses histoires et devine qu'il camoufle d'épouvantables démons intérieurs.
    Auteur de nombreux romans et de pièces de théâtre, Drew Hayden Taylor, lui-même Anishinaabe, a voulu écrire un « roman gothique autochtone » où il aborde les défis de l'adolescence, la transmission de la culture et, surtout, la nécessité de ne jamais abandonner.

  • Depuis la fermeture de la mine, les gens de Rivière-la-Loutre, une communauté du nord de l'Ontario, ont la vie dure. Alain Laflamme, âgé de 17 ans, et sa famille ont leur lot de problèmes : chômage, maladie, solitude. Lorsque l'entreprise Solutions 3000 propose la reconversion de la mine en site d'enfouissement de déchets, les habitants se remettent à espérer. Mais le choix est déchirant : appuyer la compagnie et les emplois qu'elle fait miroiter, ou conserver un environnement sain. Les tensions sont vives, la situation explosive. Alain aussi est plongé dans un dilemme. Doit-il combattre le projet pour gagner l'estime de Catherine, une militante environnementale qu'il aime, ou se ranger du côté de son père devenu employé de Solutions 3000 ? En plus, sa vie familiale, assombrie par la maladie de sa mère, est au bord de l'éclatement. Ce n'est pas pour rien qu'Alain a « mauvaise mine » !

  • Le Franco-Ontarien, pour des raisons historiques, politiques et linguistiques, est un hybride tiraillé et ballotté dans un entre-deux incertain qui repose sur un socle mouvant. D'où le malaise persistant du Franco-Ontarien en quête de libération, qui cherche à vivre pleinement sa différence, à régler ses conflits intérieurs. Comment fait-il pour évoluer dans un tel contexte? Tout est question de métissage culturel et d'identité traquée et tronquée.

    Un Franco-Ontarien parmi tant d'autres expose une vision lucide et propose une issue sereine à la complexité et à l'ambiguïté de cette problématique identitaire en une sorte de testament, véritable visage du Franco-Ontarien, que nous lègue l'auteur octogénaire.

  • Toni has always had nightmares about fire, and she also has burn scars but no idea how she got them. So when fire destroys the orphanage she has grown up in, she is ready to make her way to Toronto, where she hopes to discover the truth about the mother she believes hurt and then abandoned her. Toronto proves to be both daunting and exciting for Toni, whose charm and innocence attract attention-not always positive-wherever she goes. Buoyed by the music she hears at the folk club where she finds a job, and encouraged by her glamorous landlady, Toni unearths shocking information that contradicts everything she believes and makes her re-evaluate what she feels for all the new people in her life.
    Part of the SECRETS-a series of seven linked novels that can be read in any order.

  • Small Bones

    Vicki Grant

    Dot, whose name reflects her stature, has always had big dreams-but her dreams have to be put on hold while she searches for the truth about her parents. She gets a job as a seamstress at a lakeside resort in rural Ontario and falls hard for Eddie, a charming local boy who is equal parts helpful and distracting as Dot investigates her past. Searching for answers to questions about her birth, Dot learns more than she ever wanted to about the terrible effects of war, the legacy of deceit-and the enduring nature of love.
    Part of the SECRETS-a series of seven linked novels that can be read in any order.

empty