• La violence policière n'a rien d'accidentel, elle est rationnellement produite et régulée par le dispositif étatique. La théorie et les pratiques de la police française sont profondément enracinées dans le système colonial : on verra dans ce livre qu'entre les brigades nord-africaines dans les bidonvilles de l'entre-deux-guerres et les brigades anti-criminalité (les BAC) dans les "cités" actuelles, une même mécanique se reproduit en se restructurant. Il s'agit toujours de maintenir l'ordre chez les colonisés de l'intérieur, de contenir les territoires du socio-apartheid. Le développement des armes "non-létales" - Flash Ball, Taser... - propulse aussi une véritable industrie privée de la coercition. Rigouste montre comment l'expansion du marché international de la violence encadre la diffusion des doctrines de la contre-insurrection et permet de les appliquer à l'intérieur des métropoles impériales.
    Cette enquête, fondée sur l'observation des techniques et des pratiques d'encadrement et de ségrégation depuis ceux qui les subissent et les combattent, montre comment est assurée la domination policière des indésirables, des misérables et des insoumis en France.
    Mathieu Rigouste est docteur en sciences sociales. Il a passé près de trente ans en banlieue parisienne, engagé depuis longtemps dans différents mouvements de lutte confrontés à la violence policière. Il est l'auteur de L'ennemi intérieur (2009),Les marchandes de la peur (2011) et Le Théroème de la hoggra (2011).

  • Et si nous nous trompions ? Et si les attentats-suicides n'avaient rien à voir avec la guerre ? Et s'ils n'avaient rien à voir avec la religion ? Et si, même, ils n'avaient rien à voir avec quelqu'idéologie que ce fût ? Que se passerait-il si, en réalité, ce dont les kamikazes se voulaient les terrifiants acteurs était une simple surenchère appartenant au domaine des images ? En posant cette question, retraçant l'arc courant des premières explosions-suicides à la fin du XIXe siècle, jusqu'aux attentats meurtriers de Paris, en passant par les kamikazes japonais ou les auteurs de la destruction du World Trade Center, à New York, le 11 septembre 2001, c'est toute une histoire du flash visuel provoqué par la détonation des bombes portées, ou conduites, par les terroristes de l'absolu qui se trouve rejouée avec brio par Laurent de Sutter. Une histoire qui rejoindrait celle des spectateurs des médias de la postmodernité, ne quittant leur apathie organisée qu'au moment où un show plus violent que les autres finit par leur rappeler que, quelque part, le réel les attend.


  • Des petits aux grands écrans, des histoires destinées à accompagner le sommeil des enfants à celles qui occupent les adultes, des journaux quotidiens aux livres d'Histoire, des fictions littéraires aux paraboles religieuses, des fables politiques aux histoires drôles ou à la publicité, les figures les plus diverses du récit ponctuent nos existences. Le récit accompagne la vie et la mort des plus humbles comme des plus grands hommes, il trace les limites de ce que chacun doit et peut faire à travers ragots, potins ou éloges. Sur les ondes et au cinéma, le retour, ces dernières années, des plus traditionnelles formes de narration doit nous inciter à examiner les modes de fonctionnement et les fonctions de ce type de mise en texte.

  • La formule est provocante. Pourtant, toute la tradition spirituelle témoigne du bonheur fécond et de la liberté accrue qu'il y a à « chercher et faire la volonté de Dieu ». Expression de l'amour créateur pour nous, cette volonté ne se déchiffre qu'au prix d'une démarche de foi. La volonté de Dieu est d'abord un appel, peu perceptible mais aussi doux et encourageant que le « murmure d'une brise légère ». Et elle se donne à entendre dans l'Alliance : « Ma nourriture, dit Jésus, c'est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé. »
    « Vouloir ce que Dieu veut » est donc moins un programme de recherche et d'action qu'une humble réponse de reconnaissance : qu'est-ce qui dans ma vie relève de l'Esprit de Dieu et construit ce règne d'amour? qu'est-ce qui s'y oppose?
    À travers une rigoureuse sélection des articles tirés du fonds de Christus, ce hors-série précise et décrit chaque étape de cette aventure spirituelle qui nous permet de dire au terme : « Que ta volonté soit faite. »

  • Les célèbres "Management Tips of the Day" de la Harvard Business Review enfin compilés !
    Enrayer la négativité, inspirer votre équipe, stimuler l'innovation, réduire les coûts intelligemment... : les managers doivent surmonter des challenges toujours plus nombreux mais n'ont pas toujours le temps de se demander comment y parvenir.
    Pour les aider dans leur tâche, la
    Harvard Business Review publie ses
    Conseils de Management, adaptés d'articles de grands noms de la discipline, tels Stew Friedman, Robert I. Sutton et Amy Gallo. En suivant trois axes clés (votre
    carrière, votre
    équipe et votre
    entreprise), ce livre audio se propose de vous guider pour développer vos qualités de manager. Grâce à cette compilation, vous apprendrez ainsi à vous mettre en valeur, à soutenir votre équipe ou encore à bâtir des alliances solides. En 150 astuces rapides, simples et pratiques,
    Conseils de management vous offre toutes les
    clés indispensables à un business efficace.
    Ce livre audio fait partie de la collection
    Les Carnets de la HBR. Facile d'accès et très opérationnelle, elle offre à tous les acteurs de l'entreprise une vision d'ensemble claire et directe sur les
    thématiques essentielles du business.
    Harvard Business Review, marque d'exception dans le domaine du management, est une véritable référence pour les cadres et les dirigeants dans la gestion de leurs principales problématiques.
    Les plus grands spécialistes mondiaux du leadership, de la stratégie, du marketing et de l'innovation se sont donné rendez-vous dans cette collection exceptionnelle de
    livres audio, clairs et vivants. Grâce à eux, vous aurez bientôt toutes les cartes en main pour rencontrer le succès professionnel, travailler avec sérénité, et toujours agir avec un temps d'avance.

  • Désordres

    Rémy Lapierre

    "Je ne veux pas te tuer ! Je ne vais pas te tuer ! Je ne peux pas te tuer. Et puis ce n'est peut-être pas toi qu'ils vont venir prendre la prochaine fois. Ce sera peut-être moi. Ou Charles. Ou Sophie. Peut-être qu'ils ne vont plus jamais venir te prendre. On ne sait pas. On ne sait jamais ce qui va se passer."
    Rémy Lapierre

empty