Les éditions de L'instant même

  • Au chevet d'Ángel, dramaturge et peintre interné pour soigner un profond mal de vivre, son ami Rafael, dit le Colorado, lui fait la lecture de son dernier roman, Azul, un étonnant jeu de piste labyrinthique entre Lima, New York, Miami, Montréal et La Havane. Azul, évoquant le bleu, le froid, la distance, est le surnom d'un sicaire chargé d'éliminer un autre tueur à gages. Dans l'attente du duel final, et de la rémission d'Ángel, Almeyda nous livre par fragments le parcours mouvementé de ses personnages péruviens, assoiffés de justice et de liberté, tiraillés entre la haine du sale pays et l'amour de la terre natale. Si dans « Le barrio », premier volet de la trilogie romanesque de Miguel Almeyda Morales, le théâtre était une joute oratoire de résistance, la création littéraire devient, ici, une lutte sans merci pour tuer les cauchemars et sauver sa peau.

  • Ángel Morales, armé de sa seule petite valise, se présente à la guérite d'accueil d'une maison de soins. Il espère faire enfin la paix avec son passé, avec la violence et les douleurs de la guerre. Dans ce lieu clos, ce microcosme de la société péruvienne, Angel fait la rencontre de ceux et celles qui, comme lui, manifestent par un désordre psychique la descente aux enfers d'un pays entier.
    Le barrio n'est pas un roman « sur » la guerre et la politique ; c'est un récit universel et intemporel sur l'aliénation et la douleur.

empty