• Martha Argerich raconte Nouv.

    Pianiste de légende, qui règne sur la scène mondiale depuis des décennies, Martha Argerich fascine par la puissance de son jeu et le mystère de sa personnalité. Son tempérament indomptable, son caractère farouche et indépendant en font un personnage unique dans le monde de la musique classique.
    À l'occasion de ses 80 ans, Olivier Bellamy a eu l'idée de réunir les différents entretiens qu'elle lui a accordés, en les remettant en perspective de façon légère et amusante.
    « Je ne suis pas sûr que le cadeau trouve grâce à ses yeux, avoue-t-il, car la lionne du clavier n'aime ni les questions ni les retours en arrière. » Mais peut-être saura-t-elle en apprécier l'intention.
    Quant à ses admirateurs, ils devraient prendre plaisir à retrouver sa libre parole derrière ses notes d'air et de feu.
    Né à Marseille en 1961, Olivier Bellamy anime chaque jour 'Passion classique' sur Radio classique. Il est aussi l'auteur de plusieurs documentaires à la télévision dont la série 'A Contretemps' sur France 3 et possède un blog sur le Huffington Post.

  • Un peu moins de dix ans après sa disparition, le souvenir de Brigitte Engerer est toujours bien vivant dans la mémoire de ses admirateurs. Native de Tunis, elle commence sa carrière en s'enfermant dans la salle de bains de l'appartement familial pour jouer sur un piano jouet. Très vite repérée pour son talent précoce, elle intègre la classe de Lucette Descaves au conservatoire de Paris avant d'être distinguée par le concours Long-Thibaud. Son esprit iconoclaste et aventureux l'enverra en Urss pour étudier aux côtés de Stanislas Neuhaus en 1970. Là, elle devient la plus russe des pianistes françaises, faisant la synthèse entre ces deux écoles que tout opposait. À son retour, Brigitte Engerer prend naturellement sa place parmi les grands interprètes de sa génération. Son infaillibilité, y compris dans les concertos romantiques les plus redoutables, et sa présence rayonnante n'occultent pas un tempérament plus torturé, raffiné et sensible. « Marraine » du piano français, elle a lancé nombre de carrières dont celle de Boris Berezovsky. Nathalie Depadt-Renvoisé livre ici une première biographie à l'image de l'artiste populaire qu'était Brigitte Engerer : émouvante et passionnelle.
    Psychologue et musicienne, Nathalie Depadt-Renvoisé travaille sur la place de la musique et des activités artistiques à l'hôpital. C'est dans ce cadre qu'elle a rencontré Brigitte Engerer auquel elle consacre ce premier livre. Elle a par ailleurs collaboré à plusieurs revues musicales.

  • Lorsque la Révolution de 1917 contraignit Rachmaninov à quitter la Russie, le compositeur se lança dans une carrière de concertiste à plein temps. Universellement admiré par ses confrères, exceptionnel dans Chopin, Liszt, Beethoven Schumann et dans sa propre musique, son jeu a marqué tous ceux qui l'ont entendu.
    André Lischke revient dans cet ouvrage sur le parcours et l'art d'un musicien qui aura été à parts égales compositeur, pianiste interprète de ses oeuvres autant que du grand répertoire, ainsi que chef d'orchestre charismatique.
    Il replace sa formation dans le cadre de la vie musicale et culturelle en Russie, montrant la place du piano dans son oeuvre et dans sa vie, et en mettant l'accent sur sa carrière d'interprète et ses choix de répertoire avant et après son émigration. Est également étudié le legs discographique considérable de Rachmaninov pianiste.
    L'ensemble constitue un essai biographique passionnant sur ce phénomène unique dans l'histoire du piano, dont l'écriture pianistique et l'interprétation se répondent, comme les cloches des églises russes dans la mémoire sonore de l'émigré.

    Né à Paris dans une famille de musiciens russes émigrés, André Lischke est maître de conférences à l'Université d'Évry. Il est l'auteur d'ouvrages sur Tchaïkovski, Borodine et Rimski-Korsakov, ainsi que de l'Histoire de la musique russe des origines à la Révolution (Fayard). Son Guide de l'Opéra russe (2017) a reçu plusieurs prix littéraires.

  • Ciblée par de nombreuses menaces, dues à son statut d'écrivaine féministe et militante, la narratrice s'isole dans un chalet en pleine forêt pour disparaître. Face à la neige qui recouvre tout au-dehors, elle peut s'abandonner à son monde intérieur et retrace pour nous le fil des événements. Elle se souvient de l'arrivée du beau-frère dans la famille, toute la violence des hommes qu'il cristallise à lui seul. À son contact les personnalités s'effilochent et l'inacceptable devient pardonnable; la famille détourne les yeux, on lui demande à elle, l'écrivaine, de maintenir la paix par le silence, de céder à ceux qui tentent depuis toujours de tuer le langage. Or, face à cette violence, elle ne peut qu'ouvrir une porte à la vérité par l'écriture et tenter de construire un témoignage universel.

    Née au Québec en 1957, Élise Turcotte est poète, nouvelliste et romancière. Ses romans, parmi lesquels : Le Bruit des choses vivantes, La Maison étrangère et Guyana, ont été salués par la critique et ont remporté de nombreux prix littéraires au Québec. L'Apparition du chevreuil, paru à l'automne 2019, est finaliste du Prix des Libraires du Québec 2020.

  • Un livre qui se veut pédagogique avec humour, mais qui est au bout du compte l'histoire d'une passion qui ne demande qu'à être partagée.
    C'est le livre d'une vie entière consacrée aux mystères du plus paradoxal, du plus essentiel, et du plus solitaire des instruments de musique.
    Des premiers sons grêles et chantants entendus dans le ventre de ma mère à mes premières gammes sur le Pleyel familial. Des milliers d'heures à écouter des disques pour tenter de comprendre comment de grands fous prophétiques parviennent à recréer un monde à travers les Impromptus de Schubert ou les Préludes de Debussy. Jusqu'à toutes ces rencontres à travers le monde avec ces drôles d'animaux appelés pianistes qui vivent mille vies à travers un fabuleux répertoire, une prodigieuse littérature, sans réussir à en conduire véritablement une.
    De A comme " Accord " à Z comme " Zut ". Nous entrons dans l'intimité de Chopin, Liszt, Cortot, Rubinstein, Horowitz, Gould. Sans se priver de réflexions sur la critique, les professeurs, la technique, la sonorité et des entrées sur le " cinéma ", la " main gauche " ou les pianistes " aveugles ".

  • Cet ouvrage rassemble une vingtaine de textes de Sergueï Rachmaninov constitués de souvenirs et de réflexions qui ont, pour beaucoup, fait l'objet d'une publication dans des journaux du vivant du compositeur.
    Rachmaninov y évoque notamment sa carrière, ses débuts avec le fameux Prélude en do dièse mineur, le soutien si précieux de Tchaïkovski ou la douleur d'avoir dû quitter la Russie.
    Ses réflexions sur la musique abordent des questions aussi diverses que passionnantes telles que le modernisme ; la musique russe et la musique européenne ; le « beau jeu » de piano et la façon d'y parvenir ; l'importance de la technique ; l'arrivée du disque et l'expérience particulière d'être l'interprète de sa propre musique.
    Sergueï Rachmaninov (Semionovo, 1873 - Beverly Hills, 1943) est un compositeur russe, mais aussi un immense pianiste et un chef d'orchestre. Son oeuvre, qui reste sous l'influence de Tchaïkovski, a été écrite majoritairement pour piano. Elle est attachée à la tradition romantique.

  • 1844 : le sorcier Aleister Crowley, revenu dans le temps, offre à Edgar Poe son plus fameux poème. 1927 : Blaise Cendrars et Corto Maltese passent les fêtes à Rio sur la piste d'un serial killer. 1936 : George Orwell et Indiana Jones s'allient contre le fascisme espagnol. En des temps plus incertains, on exhume des textes inédits du cerveau d'écrivains comateux, on se rend à Prague pour surmonter ses phobies littéraires ou on échange, avec le Diable, son talent contre une âme (et non l'inverse). On trouvera aussi, dans ce recueil de nouvelles fantastiques, fantasques, borderlines ou pleinement réalistes (souvent les plus étranges) : une machine à piéger les paroles, un pionnier de l'aviation, des pirates surinamiens, des dieux égyptiens et hindous, des filles peu vêtues (dont une est un robot), des explorateurs de terres lointaines, des fous de toutes sortes et quelques vrais fantômes.

    Nouvelles réunies par Richard Comballot, préface de Mélanie Fazi.

  • Sur la plage, ce matin-là, Pierre joue nonchalamment avec un ballon rouge. Il s'ennuie un peu. Mais bientôt, une vilaine odeur de poisson attire son attention. Qu'est-ce que c'est ? On dirait une baleine échouée ! Une drôle de baleine, avec des dents, noires et blanches, qui font des sons quand il les touche. Le pialeino.
    Cet album-CD est le premier d'une série de quatre contes dédiés à l'éveil musical : Pierre et le pialeino, Pierre et Clara, Pierre et les voyous et Pierre traqué par le trac. Imaginée par Denise Trudel, cette série explore l'univers des oeuvres pour enfants des grands compositeurs en leur associant des contes originaux. L'auteur, Mathieu Boutin, s'est ici laissé inspirer par les Musiques pour enfants op.65 de Serge Prokofiev.

  • Partition musicale "Fleur de printemps", pour xylophone et piano Difficulté : facile - moyen

  • Partition musicale.

    "Pistacos" : petits diables.

    "Spices" : les épices.

    "Les épices des diablotins" ...en épis et jubilations, Pistacotiques.

    Difficile. 5 - 8 mn

  • Cinq pièces pour violoncelle et piano

  • Concerto pour percussion et piano en trois mouvements pour le cycle 1.

    1. T'emballes ? 4 timbales et piano 2. Xy'Va ? Xylophone/Glokenspiel et piano 3. Blues à Tergnier. Percussion (batterie, triangle, tambourin, castagnettes, temple blocks) et piano.

  • Persébiphilame est une oeuvre de musique de chambre pour percussion et piano en quatre mouvements, de niveau fin de premier cycle ou début de deuxième cycle. Les deux instumentistes se doivent d´être complice pour donner ensemble tout le sens de cette pièce.


    Chaque mouvement peut-être joué indépendamment des autres. Si les quatre mouvements sont joués, il est souhaité de les interpréter dans l´ordre, pour des raisons évidentes d´évolution des thèmes au travers de l´oeuvre.


    Les tempi sont donnés à titre indicatif et bien évidemment, s´en rapprocher correspond à la volonté du compositeur. Toutefois le plus important reste la réalisation musicale : créer un univers, une atmosphère, créer l´émotion. Alors, selon les possibilités et les envies des musiciens, les tempi peuvent varier légèrement.

  • Ombe on line

    Christian Hamouy

    Ombe on line est une pièce pour deux guitares et piano destinée aux plus jeunes, débutants dans les deux instruments, qui leur permettra de s´amuser avec un langage un peu différent de celui habituellement pratiqué.


    Avant de penser au tempo (qu´il faudra néanmoins essayer de respecter), il faut penser à la musique et à se faire plaisir. Ce morceau exige beaucoup d´écoute pour qu´il y ait un résultat et le peu d´exigences techniques permettra cette écoute.


    Pour les guitaristes, les doigtés proposés sont ceux qui sonnent le mieux; ce n´est qu´une proposition. Le niveau de l´élève (ou simplement l´envie, à voir avec le professeur) définira le type de doigté.


    Il existe une version pour quatuor de guitares de cette pièce, transcrite par Luc Vander Borght.



     

  • Music is not only a pleasure for the ear, it is the echo of the heartbeat, breath and desire.
    Professor Dpp revisits music as the catalyst for dance, love and sex. From the music sheet to dance and through instruments, music is the expression of our profound desires and most violent passions. The text revisits the history of music and art from the dances of the first men to pop and electronic music and through belly dance. Music and Eros take us on a time-travelling journey to discover the interaction of music and sex.

  • Wenn die Musik der Liebe Nahrung ist, spielt weiter.
    (Shakespeare, Was Ihr Wollt).
    Die Musik ist nicht nur eine Freude für die Ohren; sie
    ist auch das Echo des Herzschlags, des Atems und des
    Verlangens. Professor Dpp deutet die Musik als
    Katalysator für Tanz, Liebe und Sex. Vom Notenblatt,
    über den Tanz bis hin zu den Instrumenten ist die Musik
    der Ausdruck unserer tiefen Sehnsüchte und stärksten
    Leidenschaften. Dieser Text befasst sich mit der Musik
    und der Kunst von den Tänzen der ersten Menschen
    über den Bauchtanz bis hin zur Popmusik und
    elektronischen Musik.
    Das Buch Musik & Eros nimmt uns mit auf eine Zeitreise,
    um die Beziehungen zwischen Musik und Sexualität zu
    erforschen.

  • Arrangement de John Hearth pour marimba et piano.

    Extrait de Prière et Boléro op. 22.

  • Cinq pièces pour violon et piano.

    Collection "Carnets du 21e siècle", dirigée par Bruno Giner.

    Difficulté : facile-moyen  

  • Oeuvre pour piano. Commande de l'association des amis d'Alain Marinaro pour le concours international de piano de Collioure.

    Collection Carnets du 21e siècle.

    5 - 8 mn. Difficile-très difficile

  • Partition musicale.

    Vibraphone et piano Difficulté : facile. 1 - 3 mn

  • Pablito

    Patrick Gallet

    Partition musicale.

    Duo vibraphone/marimba et piano.


    "C'est un plaisir de trouver une pièce qui aborde autant de domaines différents (valeurs de  notes très variées, changement de mesures, de tempi, de nuances, etc.) à destination des fins de premier cycle. De plus, le percussionniste doit faire une recherche sur le son et la couleur musicale avec le contraste des 2 parties de ce morceau.

    Une oeuvre à jouer avec beaucoup de plaisir car elle a été composée avec beaucoup d'amour pour son fils, par Patrick Gallet.
    Christian HAMOUY Difficulté : facile - moyen

  • 7 pièces pour alto et piano.

    Difficulté : Facile-moyen.

    Collection "Carnets du 21e Siècle", dirigée par Bruno Giner.

     

  • Partition musicale.

    Duo marimba et piano.

    Morceaux commandés par le Festival Musicatlantique des Açores et créé en juillet 2002 par Jean-François Lézé au marimba et Artur Pizarro au piano.

    Difficile

empty