Religion & Esotérisme

  • « La laïcité est contre les musulmans. » « Les signes religieux n'ont rien à faire dans l'espace public. » « À l'école, on n'a pas le droit de parler des religions. »
    Régulièrement brandie comme argument massue dans les médias et les débats politiques, la laïcité fait l'objet de fantasmes. Dans un contexte de peurs multiples, nombre de discours visent à imposer un « durcissement » de la laïcité dans le but, parfois inavoué, de réduire les libertés qu'elle garantit et de multiplier les interdits qu'elle prévoit. Au risque de la dénaturer et de briser l'équilibre fragile posé par la loi de 1905.
    Les exemples de polémiques à ce sujet se sont multipliés ces dernières années, se focalisant essentiellement sur l'islam.
    Pour sortir des préjugés et garantir un débat serein, il paraît indispensable de se réapproprier point par point la laïcité telle que définie par le droit et telle qu'elle découle de notre histoire : éclaircir les confusions, déconstruire les idées reçues et les représentations fausses.
    Face aux replis identitaires (de tous ordres), aux contestations et aux pressions contre la République, mais aussi face à l'instrumentalisation dangereuse et de plus en plus courante de la laïcité, ce livre s'attache à définir ce qu'elle rend possible et ce qu'elle interdit, et sous quelles conditions.

  • Dis, c'est quoi la laïcité ? Nouv.

    Avant d'être un texte de loi en France, ou un idéal en Belgique, la laïcité est un outil qui, en séparant le religieux du politique, assure l'égalité et la liberté de conscience de chacun. C'est cette fonction d'outil qu'il importe de garder à l'esprit pour lui conserver sa force de pacification de nos sociétés démocratiques modernes, mais aussi sa visée émancipatrice. Car les défis sont nombreux, de l'abattage rituel aux caricatures du prophète Mahomet, en passant par le financement des cultes et le rôle de l'école.
    À travers un dialogue ouvert et pédagogique, Nadia Geerts revient sur les origines d'un concept de nos jours bien malmené, et pourtant incontournable.

  • Mémoires d'un rouge

    Fast A/Chaix E

    • Agone
    • 21 Juin 2018



    « Je ne pourrais en aucun cas raconter la curieuse existence qu'il m'a été donné de vivre sans aborder cette longue période pendant laquelle j'ai été ce que cette vieille brute de sénateur McCarthy se délectait à appeler "un porteur de la carte du Parti communiste". Lors de mon unique confrontation avec lui, je tentai vainement de lui enseigner quelques-unes des vérités les plus évidentes de l'histoire américaine. Il se mit dans une colère noire et rugit que je n'avais qu'à en faire un livre. »
    Né dans une famille pauvre d'origine ukrainienne, Howard Fast (1914-2003) devient écrivain à l'âge de dix-huit ans. Il adhère au parti communiste à la fin de la Seconde Guerre mondiale - et le quitte en 1956, après la dénonciation des crimes de Staline, sans renier aucune de ses convictions. En 1950, alors qu'il compte parmi les auteurs américains les plus estimés, il est victime du maccarthysme et interdit de publication. Il dit à ce sujet : « Je suppose que c'est en soi une sorte de distinction. » Il passe trois mois en prison, où il commence l'écriture de Spartacus, son oeuvre la plus célèbre. Mémoires d'un rouge est le récit intime d'une période tourmentée de l'histoire américaine et de la trajectoire d'un écrivain prolifique, toujours soucieux de raconter le destin des humbles et des opprimés.

  • La modernité juive s'est déployée entre les Lumières et la Seconde Guerre mondiale, entre les débats qui ont préparé l'émancipation des juifs et le génocide nazi. Pendant ces deux siècles, l'Europe en a été le coeur ; sa richesse intellectuelle, littéraire, scientifique et artistique s'est révélée exceptionnelle. Mais la modernité juive a épuisé sa trajectoire. Après avoir été un foyer de la pensée critique du monde occidental, les juifs se sont retrouvés, par une sorte de renversement paradoxal, du côté de la domination. Les intellectuels ont été rappelés à l'ordre et les subversifs se sont assagis, devenant souvent des conservateurs. L'antisémitisme a cessé de modeler les cultures occidentales, en laissant la place à l'islamophobie, la forme dominante du racisme en ce début du XXIe siècle. Transformée en " religion civile " de nos démocraties libérales, la mémoire de l'Holocauste a fait de l'ancien " peuple paria " une minorité respectable, distinguée, héritière d'une histoire à l'aune de laquelle l'Occident démocratique mesure ses vertus morales.
    Dans cet essai novateur, Enzo Traverso analyse cette métamorphose historique. Son bilan ne vise pas à condamner ou à absoudre mais à réfléchir sur une expérience achevée, afin d'en sauver le legs, menacé tant par sa canonisation stérile que par sa confiscation conservatrice.

  • Et quel est donc ce « grand revirement » que le journaliste britannique David Icke
    nous exhorte à accomplir pour nous arracher au noir destin qui se dessine pour toute l'humanité ?
    Toutes les réponses sont désormais à la portée de chacun, là, nichées dans cet énorme ouvrage conçu comme un guide : 28 « points » qui, une fois reliés, nous livrent un grand dessein infernal entamé depuis des milliers d'années. Destination finale : la dictature mondiale qui nous attend...

    Des révélations étayées par des preuves incontestables que les médias continuent d'ignorer

    Les accusations ? Accablantes :

    Les présidents américains ont trempé dans les pires crimes, soutenus par les vrais maîtres de la planète : Icke livre des preuves au nom desquelles il n'a jamais pu se retrouver attaqué en diffamation, et grâce auxquelles il protège sa propre vie. Objectif : la 3e Guerre mondiale.
    Les nations européennes, dont la France, sont en train d'abdiquer leur indépendance au profit d'instances fédérales non élues. Finalité : la dictature.
    Les évènements du 11 Septembre ont bien été montés de toutes pièces par le gouvernement et l'armée des États-Unis. Pourquoi ? Les guerres pour le pétrole.
    Les industries de l'alimentation, du médicament et de la santé réussissent à rendre malades les populations nanties et à décimer le reste de l'humanité. But : la maîtrise des cerveaux.
    Les technologies de pointe dans le secteur des télécommunications engendrent des cancers et tuent la créativité. Enjeu : affaiblir les populations.
    Le réchauffement climatique relève d'un phénomène solaire naturel, mais l'homme doit croire qu'il est le seul responsable.


  • Depuis 1954, une fois par an, ce groupe restreint se retrouve pour décider en secret de l'avenir politique et économique de l'humanité.

    Aucun journaliste n'a jamais eu accès à ses réunions, dont la première eut lieu à l'hôtel Bilderberg, dans une petite ville néerlandaise.
    Fruit de plus de quinze années de recherches rigoureuses et dangereuses, l'impressionnante enquête de Daniel Estulin dévoile pour la première fois ce qui n'avait jamais été dit auparavant, éclairant les jeux de pouvoir qui se déroulent à notre insu. Sous la protection féroce de la police, la classe dirigeante mondiale dicte ses lois sur la politique, l'économie et les questions militaires.
    L'ouvrage fouillé d'Estulin démontre comment le Groupe Bilderberg a été impliqué dans tous les plus grands mystères de l'histoire récente et comment de cette élite émergent les figures clés du grand échiquier international - d'importants hommes politiques et hommes d'affaires européens, des présidents des États-Unis, des directeurs d'agences telles que la CIA ou le FBI, des grands noms du journalisme - et comment de ces rencontres naissent les lignes directrices de la mondialisation.
    Ce livre, traduit dans 50 langues et diffusé dans plus de 70 pays, est devenu en peu de temps un best-seller mondial, dont une adaptation cinématographique est également prévue.
    Explorant un monde d'intrigues secrètes, cet ouvrage dévoile aujourd'hui des faits inconnus jusque-là. Vous y découvrirez comment les élites mondiales décident de notre avenir dans la plus grande confidentialité et serez surpris d'apprendre comment des personnages que vous voyez chaque jour dans les médias tirent en secret les ficelles des plus grands événements planétaires.
    Suivez Daniel Estulin dans une enquête passionnante qui semble surgie des plus grands films d'espionnage mais ne relate pourtant que des faits bien réels. Vous y croiserez tout autant les hommes politiques qui gouvernent les pays les plus développés que les grands magnats de la presse ou de l'industrie et vous changerez à jamais de regard sur des événements dont vous pensiez peut-être tout connaître (êtes-vous bien certain qu'on vous a dit toute la vérité sur Pearl Harbor ? Ou sur le Watergate ? Et qu'en est-il des récentes crises financières ?).
    sommaire:
    PREMIÈRE PARTIE LE
    « BILDERBERG GROUP » : LES MAÎTRES DE L'UNIVERS
    CHAPITRE 1 - Plongeon mortel
    CHAPITRE 2 - L'immortel, 1992 (L'Highlander)
    CHAPITRE 3 - La fondation du Bilderberg
    CHAPITRE 4 - Les concubins du Bilderberg
    CHAPITRE 5 - Les objectifs du Bilderberg
    CHAPITRE 6 - Les pantins du Bilderberg
    CHAPITRE 7 - L'affaire du Watergate
    CHAPITRE 8 - Le Bilderberg démasqué
    DEUXIÈME PARTIE
    LE COUNCIL ON FOREIGN RELATIONS (CFR)
    CHAPITRE 9 - Un épisode datant de 1999
    CHAPITRE 10 - Échange de partenaires
    CHAPITRE 11 - Des journalistes courtisans ?
    CHAPITRE 12 - Désarmement forcé
    CHAPITRE 13 - Le bureau de contrôle du CFR
    CHAPITRE 14 - Le CFR et les opérations psycho-politiques
    CHAPITRE 15 - Le CFR et le plan Marshall
    CHAPITRE 16 - Un exemple concret
    TROISIÈME PARTIE
    LA CONSPIRATION DE ROCKEFELLER ET LA COMMISSION TRILATÉRALE
    CHAPITRE 17 - La confrontation (2003)
    CHAPITRE 18 - Retour vers le futur
    CHAPITRE 19 - Une subversion sophistiquée
    CHAPITRE 20 - Choisir un président
    CHAPITRE 21 - Le système de monopole
    CHAPITRE 22 - Les bienfaiteurs des bolcheviks
    CHAPITRE 23 - Trahir pour le profit
    CHAPITRE 24 - Sacrifier une nation
    CHAPITRE 25 - La rétention (2004)
    Conclusion de l'auteur
    Derrière les portes closes : documents et images

  • En France, la politique n'a pas forcément bonne presse. C'est que sa vraie finalité est souvent méconnue : elle est un moyen de servir la personne et le bien commun. Les dérives qui apparaissent dans l'exercice du pouvoir ternissent son image et éloignent les citoyens d'un engagement au service de la vie collective. Pour l'Église spécifiquement, la politique est une façon de pratiquer la charité, coeur de notre foi chrétienne. Tout en restant vigilante sur le respect des valeurs démocratiques, l'Église invite les croyants à oser entrer en politique. Elle leur donne des repères aussi bien évangéliques que sociaux.
    Le chrétien qui s'interroge sur un tel engagement doit d'abord prendre conscience des images qu'il a de la politique : sans un effort de réhabilitation de l'action politique, ses motivations ne seront pas bien ajustées. Son discernement doit aussi prendre en considération les différentes attitudes possibles (la passivité, la colère, l'indignation...), cerner les pièges qui menacent l'engagement (l'idéologie, le goût du pouvoir...) et s'appuyer sur des critères objectifs solides (par exemple la priorité aux pauvres et à la sauvegarde de la planète ou le sens de la loi).
    Au coeur de l'actualité, avec pédagogie et grande clarté, Pierre de Charentenay conduit pas à pas le lecteur de la vision d'un monde politique abîmé et vain à la perspective d'une participation active à la conduite des affaires publiques, dans un esprit d'amour du prochain. Il lui propose des temps de réflexion au long des chapitres de cet ouvrage afin de mûrir son discernement.

  • Dans cet epub dans le domaine des sciences sociales et de l'histoire de l'art, Hugues Romano nous éclaire sur le rôle que Luther a joué dans l'histoire de l'art, l'éclosion de la langue allemande écrite, nous dévoile sa relation avec Lucas Cranach dans cette époque qui voit, en même temps, l'imprimerie se développer.
    La vente des images sacrées appelées indulgences et sensées faire gagner du temps de paradis est à l'origine de la révolte de Luther et de la naissance de la Réforme. Il n'était pas pour autant l'iconoclaste que l'on a voulu nous nous faire croire, au contraire : il a prôné très vite une utilisation pédagogique de l'image et a pour cela fait appel à Lucas Cranach.
    Toute sa vie il a oeuvré pour que chacun est un accès direct au textes (en la traduisant pour ceux qui savaient lire et en ajoutant des images pour les autres) facilitant l'accès au savoir pour tous.
    L'auteur : Hugues Romano est l'auteur de plusieurs essais et d'un roman, sur l'histoire de l'art et le regard. Grand amateur d'art, conférencier, il est aussi ophtalmologue ce qui explique la richesse des textes et des analyses qu'il nous propose.

  • Recueil antique de livres divers, texte sacré dépositaire de la parole divine pour le judaïsme et le christianisme, ou livre des livres pour les artistes et les écrivains, la Bible est tout cela en même temps.
    Elle est ici présentée de manière historique et vivante, sans cesse rapportée au contexte de notre culture contemporaine. Sa constitution progressive, sa transmission, l'extrême diversité des textes qui la composent, qu'il s'agisse des genres littéraires ou des thèmes, ainsi que sa place dans les grandes religions monothéistes, sont analysées et éclairées. Les questions passées et présentes de son interprétation sont prises en compte, à la lumière que projettent les sciences historiques sur elle. Enfin, la Bible est étudiée comme objet littéraire, source majeure d'inspiration pour les écrivains ou les cinéastes, dans une réflexion tout autant documentée que personnelle.

  • Il est un peu plus de 23 heures, ce lundi 10 avril 2017. Olivier Caremelle, directeur de cabinet de Damien Carême, maire de Grande-Synthe, reçoit un coup de téléphone de celui-ci : « Le camp est en feu ! »
    C'est par cet événement tragique que commence le récit de l'expérience inédite menée à Grande-Synthe de mars 2016 à avril 2017, celle d'un accueil sans précédent face à l'afflux de migrants souhaitant rejoindre l'Angleterre via Calais : un accueil décidé et assumé par un maire et son équipe, contre l'avis du préfet.
    Chose impensable jusqu'alors, c'est bien un camp humanitaire qui a été ouvert en France en mars 2016, bâti conjointement par la mairie de Grande-Synthe et l'ONG Médecins sans frontières, avec l'appui de très nombreuses associations, pour accueillir en urgence 2 800 personnes et pallier l'inertie de l'État.
    Cette expérience unique en France est racontée pour la première fois par l'un de ses principaux acteurs. Olivier Caremelle revient sur l'ensemble des événements qui ont entouré l'existence du camp humanitaire, de son ouverture jusqu'à sa destruction, et met ainsi en lumière ce qui n'est pas, comme on a coutume de le dire, une crise migratoire, mais bien plutôt une crise de l'accueil.

  • ÉDITORIAL
    Pour une Église « hors les murs » - François Euvé
    INTERNATIONAL
    L'Espagne face à une crise systémique - Benoît Pellistrandi
    Une relecture de l'histoire ottomane en Arabie saoudite - Moustapha Bassiouni
    SOCIÉTÉ
    Les urgences hospitalières sur la sellette - Bertrand Galichon
    L'exigence de justice à l'épreuve de la pandémie - Pierre Le Coz
    Covid-19, numérique et libertés - Yves Poullet, Marie-des-Neiges Ruffo de Calabre et Jessica Lombard
    RELIGION
    Le rite pour prendre soin - Entretien avec Gabriel Ringlet
    La laïcité au risque de la fraternité - Valentine Zuber
    CULTURE
    Le goût des grands espaces. John Muir, écrivain de nature - Entretien avec Alexis Jenni
    Michel Souchon, un jésuite au service des médias - Entretien avec Alain Le Diberder, par Emmanuel Tourpe

    Sans oublier les chroniques, expos, films, livres...

  • ÉDITORIAL
    Vers un renouveau démocratique - François Euvé
    INTERNATIONAL
    Journal de déconfinement - Guillaume le Blanc
    Violence sans fin au Sahel - Alain Antil
    SOCIÉTÉ
    L'État à l'âge de la crise sanitaire - Nicolas Roussellier
    Les territoires face à l'adaptation au changement climatique - Fabrice Boissier
    Malaise dans l'économie sociale et solidaire - Pascale Dominique Russo
    RELIGION
    Ressources spirituelles du soin - Bruno Saintôt
    Mary Ward, une femme jésuite - Marion Dapsance
    CULTURE
    L'Enfer de Dante - Emmanuel Godo

    Sans oublier les chroniques, expos, films, livres...

  • Israël est l'un des pays les plus multiculturalistes du monde : de nombreuses origines, langues, religions, etc., s'y trouvent réunies. Cet ouvrage offre un panorama de cette marqueterie d'identités.
    La démocratie israélienne est sans doute un des pays les plus multiculturalistes du monde. De nombreuses religions et origines, toutes les langues du monde s'y trouvent réunies avec tous les enjeux que cette assemblée rencontre dans le cadre d'un État national, de surcroît menacé d'annihilation par la puissance iranienne.
    Laïcs, religieux, Arabes israéliens, Chrétiens, Bédouins, Russes, Éthiopiens... le principe de ce numéro de Pardès est de rendre compte de chacun de ces groupes, sur le plan statistique, identitaire et des problèmes rencontrés sur le plan politique afin de présenter le paysage de cette marqueterie d'identités... Israël comme on ne l'a jamais vu.


  • Éditorial

    Vers une autre mondialisation ? - François Euvé
    INTERNATIONAL
    Hong Kong, une voix démocratique en Chine - Philippe Le Corre
    Géopolitique de l'agriculture européenne - Sébastien Abis et Matthieu Brun
    SOCIÉTÉ
    Les alternatives aux abattoirs industriels - Jocelyne Porcher
    Les métiers du soin dans la tourmente - Jean-Philippe Pierron
    La démocratie sans les libertés - Denis Salas
    RELIGION
    Vivre la foi sous l'horizon de la fin - Marc Rastoin
    Les icônes contemporaines de Julia Stankova - François Boespflug
    CULTURE
    Le cinéma comme épiphanie - Jean-Pierre Sonnet
    Sans oublier les chroniques, expos, films, livres...

  • « 25 - Dieu sait mieux que quiconque ce qui est dans vos coeurs, et si vous êtes bienfaisants. Il pardonne aux repentants.
    26 - Donne au proche son dû, et à l'indigent et à l'étranger. Mais ne sois pas prodigue.
    30 - Dieu ouvre les voies de la fortune selon ce qui lui plaît. De ses créatures, Il voit tout. Il sait.
    33 - Vous ne tuerez point, la vie est sacrée ; sauf pour la cause du droit. (...)
    35 - Si vous mesurez, mesurez justement et pesez avec une balance droite. Ceci est juste et meilleure compréhension.
    37 - Ne marche pas sur terre avec suffisance, tu ne pourras jamais fendre la terre et tu n'atteindras pas la hauteur des montagnes. »
    « Ces versets 23 à 37 de la sourate Al-'isrâ (sourate des Fils d'Israël) ont la force de ceux de la première sourate du Coran intitulée Fâtiha, ouverture obligatoire de toutes les prières musulmanes. En raison de leur importance, je me permets de les regrouper sous le nom de « Deuxième Fâtiha » : par la majesté de son inspiration, cette section du Livre sacré a en effet le privilège de guider croyants et non-croyants vers une éthique universellement acceptable, potentiellement inspiratrice d'un droit moderne.
    Nos fatwas pakistanaises, saoudiennes, égyptiennes ou européennes ne font que susciter la moquerie du monde et le mépris des nations non musulmanes. Leur inspiration est trahison, parce qu'elles condamnent l'islam à n'être plus qu'une religion de parade et d'accoutrements, dans laquelle le signe tient lieu de foi. On ne peut aimer l'islam et accepter un tel abrutissement. Il faut relire les quatorze commandements de cette sourate entrante du Coran pour diriger la pensée musulmane vers un renouveau radical : vers la démocratie, la liberté et l'État de droit. »
    (Y. B. A.)
    Un essai essentiel pour comprendre l'esprit des révolutions démocratiques arabes, par l'un des tout premiers juristes du Maghreb, acteur de la reconstruction politique tunisienne.

  • Comment établir une paix durable.

    Dans l'histoire des hommes, il est très difficile de trouver des périodes où il n'y a pas eu de guerre et malgré le fait que l'on ne peut pas nier qu'ils souhaitent la paix. Pourtant il n'a pas d'autres solutions que de commencer d'établir la paix en nous : surveiller et d'apaiser nos actes, pensées et sentiments. La propagation de cette paix en chacun dans l'atmosphère contribuera alors à bâtir un égrégore collectif.
    «Combien de gens travaillent actuellement pour la paix dans le monde! Mais en réalité ils ne font rien pour que cette paix s'installe vraiment. Ils n'ont jamais pensé que c'est d'abord toutes les cellules de leur corps, toutes les particules de leur être physique et psychique qui doivent vivre d'après les lois de la paix et de l'harmonie afin d'émaner cette paix pour laquelle ils prétendent travailler. Pendant qu'ils écrivent sur la paix, qu'ils se réunissent pour parler de la paix, ils continuent à alimenter la guerre en eux, car ils sont sans cesse en train de lutter contre une chose ou une autre. Alors, quelle paix peuvent-ils apporter? La paix, l'homme doit d'abord l'installer en lui-même, dans ses actes, ses sentiments, ses pensées. C'est à ce moment-là seulement qu'il travaille véritablement pour la paix.»
    Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Table des matières

    I - Pour une meilleure compréhension de la paix
    II - Les avantages de l'union des peuples
    III - Aristocratie et démocratie, la tête et l'estomac
    IV - Sur l'argent
    V - Sur la répartition des richesses
    VI - Communisme et capitalisme, deux manifestations complémentaires
    VII - Pour une nouvelle conception de l'économie
    VIII - Ce que tout homme politique devrait savoir
    IX - Le Royaume de Dieu


  • Éditorial

    Le clos et l'ouvert - N. Sarthou-Lajus


    International

    L'Algérie de Bouteflika, et après - Entretien avec B. Stora
    Une nouvelle configuration pour l'Europe ? - Entretien avec F. Haegel


    Société

    Climat : de l'enfant roi aux enfants juges - D. Frioux
    L'autoconservation des ovocytes - C. Lafontaine
    Puissances du renoncement - Jean-Michel Hirt

    Religion

    Cafés catholiques : la nouvelle tendance - M. Samzun
    L'antispiritualité d'Alexandra David-Neel - M. Dapsance

    Culture

    Jean Montaurier, prêtre et écrivain - V. Rossignol
    Sans oublier les chroniques, expos, films, livres...


  • Éditorial

    Italie : quand la démocratie fait de la résistance - J.-L. Pouthier


    International

    Le Brésil sous Bolsorana - R. Gutmann
    Jeunes et politique au Japon - X. Mellet


    Société

    L'économie comme idéologie - T. Piketty
    "Grand débat" ou "vrai débat" ? - M. Legris
    Ce qui fait communauté - T. Garcia

    Religion

    Le témoignage des jésuites assassinés au Salvador - M. Maier
    L'humanisme intégral selon le pape François - P. Valadier

    Culture

    Michel Houellebecq et nous - E. Godo
    Sans oublier les chroniques, expos, films, livres...

  • ÉDITORIAL
    Joseph Moingt (1915-2020). Penser l'avenir du christianisme - François Euvé
    INTERNATIONAL
    L'hégémonie hindouiste - Charlotte Thomas
    L'ONU, un acteur encore indispensable - Alain Dejammet
    SOCIÉTÉ
    Retour sur les élections municipales - François Ernenwein
    Le bilan de la Convention citoyenne - Entretien avec Thierry Pech
    Réflexions sur la crise de la police - Hélène L'Heuillet
    RELIGION
    Comprendre les évangéliques - Étienne Lhermenault
    Leçons du confinement pour l'Église - Arnaud Join-Lambert

    Sans oublier les chroniques, expos, films, livres...

  • La civilisation moderne est à bout de souffle. Fondée sur l'exploitation de la nature, la compétition, le matérialisme, elle est désormais marquée par la démesure et nous conduit à une impasse destructrice. Chercher à régler les immenses problèmes actuels en conservant les modes de pensée qui les ont créés est voué à l'échec.


    Si une autre vision du monde (paradigme) émerge, une nouvelle civilisation peut advenir.


    Aujourd'hui, nous disposons d'un savoir à la fois nouveau et ancien : le monde vivant est UN. Ce savoir peut transformer notre vision du monde.


    Dans ce livre, Geneviève Lebouteux présente de nombreuses voies d'accès à la perception de cette unité du vivant : découvertes scientifiques, notamment en biologie et en physique, témoignages d'Expériences de Mort Imminente, d'États Modifiés de Conscience, expériences corporelles, vie des peuples premiers, spiritualités, philosophie... Porté par une écriture claire et concise, cet ouvrage aide au nécessaire changement de paradigme qui accompagne la transition en cours. Plus nous verrons le monde différemment et plus nous agirons autrement... La connaissance de l'unité du vivant n'est pas uniquement intellectuelle : elle nous transforme en profondeur. Elle façonnera le monde dans lequel nous vivrons.


  • Éditorial

    L'intime à l'épreuve du numérique - N. Sarthou-Lajus


    International

    Comment refonder le Parti démocrate ? - L. Nardon
    La Bolivie d'Evo Morales : vers la dictature ? - P. Boulanger


    Société

    Philanthropies contemporaines en France - N. Truffinet
    Nos vies parmi les machines - F. Damour
    Sciences et politique - C. Villani

    Religion

    Vers une Eglise hospitalière - C. Theobald
    Pourquoi on ne va plus à la messe - J.-L. Schlegel

    Culture

    Hector Belioz, du symphoniste au dramaturge - V. Anger
    Sans oublier les chroniques, expos, films, livres...

  • Le judaïsme, c'est-à-dire l'ensemble de la Tradition et de la pensée juives, a pour vocation de lire les évènements avec acuité, à l'aune des valeurs spirituelles et morales qu'il prône, et qui sont transmises de génération en génération depuis des millénaires.
    C'est ce regard aiguisé sur le monde et nos sociétés qui est ici proposé sous forme de dialogue. Sans concession et dans un style ferme et clair, l'auteur aborde les grands thèmes de l'époque moderne, dans ce que le XXe siècle a vécu, ainsi que les bouleversements récents nés avec le XXIe siècle.
    Né à Casablanca, le Grand Rabbin Mordekhaï Bensoussan choisit de s'inscrire dans la lignée de Rabbins et de Juges rabbiniques dont il est issu. Son parcours le mène de France, à Grenoble puis à Nice-Côte d'Azur où il dirigea la Communauté juive, à Jérusalem, où il se consacre à la formation rabbinique pour les francophones.
    Mordekhaï Bensoussan est actuellement Grand Rabbin de Perpignan et des Pyrénées-Orientales.
    Il est déjà l'auteur de trois autres ouvrages.

  • Les modifications profondes de notre système socio-culturel font émerger des questions éthiques nouvelles, à l'intérieur de toutes les disciplines qui ont l'homme pour objet, telles l'esthétique, la philosophie, la politique, le droit, la médecine. Pour comprendre ces questions, par-delà leur « actualité ponctuelle », dans le flux vivant de leur constitution, leur approche doit être patiente, complexe, parfois aussi éprouvante qu'une initiation au parcours du labyrinthe. C'est cette tâche difficile que les auteurs de ce livre ont tenté d'amorcer. Leurs contributions sont issues du cycle de leçons publiques qui ont été organisées durant l'année académique 1984-1985, par l'École des sciences philosophiques et religieuses des Facultés universitaires Saint-Louis à Bruxelles.

  • Les rapports entre religion et politique sont, à nouveau et de manière insistante, à l'avant-plan des interrogations et des débats : crise du l'État national classique et de la forme-Nation ; interrogation, dans l'espace européen, sur la plausibilité d'une identité postnationale et la construction d'une nouvelle culture politique reconnaissant, à certaines conditions, la légitimité publique des traditions religieuses dans leur teneur éthique : revendications culturelles et identitaires des minorités... Autant de phénomènes qui désignent l'émergence d'un nouveau champ politique : celui de la socialisation des individus en régime de modernité avancée. C'est à ce champ nouveau que sont confrontés mouvements religieux et grandes traditions religieuses. Le propos de la session théologique 1992 de l'École des sciences philosophiques et religieuses des F.U.S.L., dont les contributions sont reprises dans le présent volume, est d'alimenter le dossier du nouveau rapport théologico-politique qui se cherche en ordonnant des points de vue divers - et parfois divergents - autour de la triade : individu-citoyen-croyant, sans oublier, d'un point de vue catholique, le pôle collectif et communautaire qu'est l'Église, avec ses héritages et ses interrogations.

empty