Éditions Lajouanie

  • Le Sicilien

    Carl Pineau

    Prix du Polar découverte Les Petits mots des libraires

    Nantes, 1995. Une jeune albanaise est assassinée dans des conditions particulièrement sauvages. Dario, gérant de discothèque, fait figure de principal suspect, comment ne pas l'être, on a retrouvé le cadavre dans son coffre !
    Greg Brandt, policier expérimenté, est chargé de l'enquête, et dresse une liste bien plus étoffée de coupables potentiels, au premier rang de laquelle on trouve quelques mafieux, fraîchement débarqués d'Europe de l'Est, des notables, des truands locaux...
    Un cadavre, un coupable idéal, des mafieux aux méthodes plutôt violentes, un avocat aux curieuses fréquentations, des jeunes femmes exploitées, des truands russes... Rien ne va plus dans le pays nantais.
    Le Sicilien est le deuxième opus des Nuits nantaises. Cette trilogie est constituée d'intrigues policières autonomes qui proposent une photo de notre société et de la délinquance sur les décennies 80, 90 et 2000.

    Un personnage récurrent : l'inspecteur Greg Brandt.

  • L'Arménien

    Carl Pineau

    Nantes, 22 décembre 1989. Le cadavre de Luc Kazian, dit l'Arménien, est retrouvé à demi calciné. Qui a commis cet assassinat ? Et qui était vraiment l'Arménien ? Un trafiquant de cocaïne, comme le pense l'inspecteur Brandt, un pote parfait pour écumer les bars et draguer les filles, comme le voit Bertrand son premier et peut-être unique ami, ou bien encore un orphelin perturbé, comme le décrit la psychiatre qui le suivait depuis 20 ans ?
    L'Arménien est le premier opus de la trilogie Nuits nantaises. Dans les deux épisodes suivants, Le Sicilien, paru en juin 2019, et Le Nantais, à paraître en 2020, l'auteur nous balade dans les années 90 puis dans les années 2000. Carl Pineau réveille avec brio l'esprit et l'ambiance de ces trois si curieuses décennies. La nostalgie est toujours ce qu'elle était, et tant mieux !
    Le Sicilien est le deuxième opus des Nuits nantaises, trilogie constituée d'intrigues policières, indépendantes les unes des autres, racontant les décennies 80, 90 et 2000. On y retrouve un personnage récurrent, Greg Brandt, un policier sacrément attachant. Découvrez sa deuxième enquête en lisant Le Sicilien.

  • Crystal meth

    Malik Agagna

    Strasbourg. Un arrivage de Crystal Meth, méthamphétamine ravageuse, est annoncé. Des dealers se font assassiner.
    La police découvre qu'un sordide et monstrueux trafic se cache derrière cette arrivée de drogue.
    Un gros arrivage de Crystal Meth, drogue particulièrement puissante, va inonder Strasbourg. Plusieurs petits dealers sont assassinés.
    Le commandant Marie Sevran est chargée de l'enquête, deux flics des stups, le commandant Costner et son adjoint Moreau, la rejoignent.
    Les policiers découvrent rapidement que ce trafic de drogue, pour inquiétant qu'il soit, en cache un autre bien plus terrible encore.
    Le troisième livre de Malik Agagna, auteur apprécié et extrêmement prometteur.
    Le retour de Marie Sevran (Héroïne de Du passé faisons table rase, premier roman de Malik Agagna), promue commandant, dans une enquête particulièrement originale et dans l'air du temps.
    Un style net, sans fioritures. Très journalistique, au sens le plus noble du terme.
    Malik Agagna excelle dans la description du milieu policier comme dans celui des truands et des trafiquants. Aussi instructif qu'inquiétant. Tout cela sonne terriblement vrai.
    Crystal Meth est le deuxième opus des aventures du commandant Marie Sevran découverte dans Du passé faisons table rase aux Éditions Lajouanie.
    On peut évidemment lire l'un sans avoir lu l'autre.

  • No problemo répète sans cesse José. C'est un plan simple, un coup facile ! promet-il à son comparse, un délinquant sans envergure. Ce que la tête pensante de ce duo tait, c'est que la demeure de l'écrivain qu'ils s'apprêtent à rançonner est celle dans laquelle il a passé son enfance. Les souvenirs de ces années d'enfer, vont troubler le bon déroulement d'un saucissonnage qui démarrait si bien ! La cavale qui en découle s'annonce pour le moins chaotique et catastrophique.
    De jeunes truands, des victimes pas toujours innocentes, des forces de l'ordre sur le fil du rasoir, des lieux pas si sûrs qu'on le souhaiterait... voilà les principaux ingrédients de cette aventure saisissante. C'est criant de vérité. Rien d'étonnant, l'auteur a passé plus de trente ans dans la police !

  • Jérémie et Clémentine sont sur le point de se marier. Peu désireux de passer les quelques jours précédant la noce en compagnie de ses futurs beaux-parents, le jeune homme offre à sa fiancée un week-end dans les calanques de Cassis, à bord d'un voilier. Au cours de la nuit, un agresseur s'en prend au couple. Le jeune homme est blessé, sa fiancée laissée pour morte, une balle en pleine tête.
    Un an plus tard, la jeune femme est toujours dans le coma. Jérémie entame une thérapie comportementale et propose aux membres du groupe d'enlever la belle endormie pour l'emmener sur les lieux de leur rencontre, dans l'espoir qu'elle ouvre enfin les yeux.
    Policiers, confidents et amoureux éconduits sont entraînés dans cette cavale démentielle.
    Des retournements de situation saisissants, de l'humour, de l'action, du suspense, ce drôle de rapt s'annonce aussi mouvementé que surprenant.

  • En enquêtant sur la disparition d'un rocker sur le retour, Serge Petersen un ancien flic, viré du SRPJ de Strasbourg pour une bavure monumentale, découvre que de nombreux marginaux disparaissent sans laisser de traces, puis refont surface littéralement métamorphosés.
    Au long de cette enquête notre héros va croiser une cohorte de personnages pour le moins saisissante : Musiciens de seconde zone, vrais flics, fonctionnaires véreux, animateurs dépassés, migrants apeurés, cadavres calcinés, adolescents déboussolés, criminels en mal de rédemption, bassiste embourgeoisé... Son ancien chef de groupe et son ex-acolyte ne seront pas de trop pour l'aider à faire le tri dans cette galerie de portraits peu reluisante...


  • Un chemin dans la campagne normande, trois heures du matin.


    Un homme passablement éméché, rentrant de chez sa maîtresse, regagne son domicile en essayant d'éviter les contrôles de police. Fenêtre ouverte pour tenter de se dégriser, il entend un coup de feu. S'arrête, descend, tend l'oreille. Fait le tour de sa voiture. Une silhouette apparaît, se précipite au volant et tente de démarrer... Courte échauffourée, il éjecte l'intruse de son véhicule, la tête de la malheureuse heurte une pierre. Le fêtard, dont nous ne connaîtrons jamais le nom, se retrouve avec le cadavre à demi-dénudé d'une jeune fille.
    Pourquoi dépose-t-il le corps dans son coffre, pourquoi le garde-t-il tentant tant bien que mal de masquer les odeurs putrides qui s'en dégagent ? Pourquoi cette fille était-elle seule dans ce champ de blé ? Et pourquoi agit-il de manière aussi incohérente ?
    Notre héros serait-il le dernier homme à pouvoir répondre à ses interrogations ?

empty