• « L'auteur a imposé son style, direct, musclé. » - Femme Actuelle
    « Un style vigoureux et une intrigue bien ficelée, jusqu'à un final éblouissant. » - Lire
    L'hiver est froid et dur en Laponie.
    À Kautokeino, un grand village sami au milieu de la toundra, au centre culturel, on se prépare à montrer un tambour de chaman que vient de donner un scientifique français, compagnon de Paul-Emile Victor. C'est un événement dans le village. Dans la nuit le tambour est volé. On soupçonne les fondamentalistes protestants laestadiens : ils ont dans le passé détruit de nombreux tambours pour combattre le paganisme. Puis on pense que ce sont les indépendantistes sami qui ont fait le coup pour faire parler d'eux.
    La mort d'un éleveur de rennes n'arrange rien à l'affaire. Deux enquêteurs de la police des rennes, Klemet Nango le Lapon et son équipière Nina Nansen, fraîche émoulue de l'école de police, sont persuadés que les deux affaires sont liées. Mais à Kautokeino on n'aime pas remuer les vieilles histoires et ils sont renvoyés à leurs courses sur leurs scooters des neiges à travers l'immensité glacée de la Laponie, et à la pacification des éternelles querelles entre éleveurs de rennes dont les troupeaux se mélangent. Au cours de l'enquête sur le meurtre Nina est fascinée par la beauté sauvage d'Aslak, qui vit comme ses ancêtres et connaît parfaitement ce monde sauvage et blanc.
    Que s'est-il passé en 1939 au cours de l'expédition de P-E. Victor, pourquoi, avant de disparaître, l'un des guides leur a-t-il donné ce tambour, de quel message était-il porteur ? Que racontent les joïks, ces chants traditionnels que chante le sympathique vieil oncle de Klemet pour sa jeune fiancée chinoise ? Que dissimule la tendre Berit malmenée depuis cinquante ans par le pasteur et ses employeurs ? Que vient faire en ville ce Français qui aime trop les très jeunes filles et a l'air de bien connaître la géologie du coin ?
    Dans une atmosphère à la Fargo, au milieu d'un paysage incroyable, des personnages attachants et forts nous plongent aux limites de l'hypermodernité et de la tradition d'un peuple luttant pour sa survie culturelle.
    Un thriller magnifique et prenant, écrit par un auteur au style direct et vigoureux, qui connaît bien la région dont il parle.
    « Palpitant voyage sur des terres sauvages et verglacées à la rencontre d'un peuple luttant pour préserver son identité » - Le Figaro Magazine

    Prix des Lecteurs de Quais du Polar -20 Minutes-

    Prix Mystère de la critique

    Prix polar Michel Lebrun


  • Une pluie continue épuise les hommes et les bêtes.

    Alors que les éleveurs du clan Balva procèdent à l'abattage annuel des rennes, des ossements humains sont retrouvés dans l'enclos, au pied de la Montagne rouge.
    Or, le clan est opposé à un groupement de forestiers et de fermiers dans un procès exceptionnel à la Cour suprême de Stockholm. L'enjeu - le droit à la terre - est déterminant pour tous les éleveurs de rennes du pays : qui était là le premier ?
    La patrouille P9 de la police des rennes est chargée de l'affaire, mais l'identification du squelette, en l'absence de crâne, est difficile. Klemet et Nina commencent une enquête auprès des musées et des institutions, et découvrent un XIXe siècle collectionneur de types humains et un XXe siècle porté sur les idéologies purificatrices, perdus dans les tréfonds nauséabonds de l'histoire suédoise. Ils se heurtent à l'inertie, à la défiance voire à l'hostilité de l'administration. Ils découvrent aussi une mystérieuse vague de disparition d'ossements et de vestiges sami, autant de preuves potentielles de la présence originelle des Sami.
    Klemet, plus que jamais empêtré dans sa double identité lapone, et Nina, qui le supporte de moins en moins, croisent des personnages souvent ambigus. Des archéologues aux agendas obscurs qui s'affrontent. Petrus, le chef sami, écartelé entre son devoir, son fils et la poursuite des rêves de son père dans les paysages grandioses et désolés des forêts primaires du fin fond de la Laponie. Bertil l'antiquaire au passé politique douteux, et Justina l'octogénaire aux étranges talents de conductrice d'engins et son groupe d'adeptes de la marche nordique et du bilbingo. Sans oublier une masseuse thaïlandaise...
    Ce troisième tome des aventures de la police des rennes est passionnant et troublant, ses héros sont complexes et attachants, le talent de conteur d'histoires d'Olivier Truc se déploie entre suspense, émotion et humour, et prouve une fois de plus que les 22 jurys de lecteurs qui lui ont à ce jour décerné leurs prix ne se sont pas trompés.
    Olivier Truc est né à Dax. Journaliste, il vit à Stockholm depuis 1994 où il est le correspondant du Monde et du Point. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste.
    Il est l'auteur de L'Imposteur, du Dernier Lapon, pour lequel il a reçu entre autres le prix des lecteurs Quais du Polar et le prix Mystère de la critique, et du Détroit du Loup.

  • Le printemps dans le Grand Nord, une lumière qui obsède, une ombre qui ne vous lâche plus.
    À Hammerfest, petite ville de l'extrême nord de la Laponie, au bord de la mer de Barents, le futur Dubai de l'Arctique, tout serait parfait s'il n'y avait pas quelques éleveurs de rennes et la transhumance... Là, autour du détroit du Loup, des drames se nouent. Alors que des rennes traversent le détroit à la nage, un incident coûte la vie à un jeune éleveur. Peu après, le maire de Hammerfest est retrouvé mort près d'un rocher sacré. Et les morts étranges se succèdent.
    En ville les héros sont les plongeurs de l'industrie pétrolière, trompe-la-mort et flambeurs, en particulier le jeune Nils Sormi, d'origine sami.
    Klemet et Nina mènent l'enquête pour la police des rennes. Mais pour Nina une autre quête se joue, plus intime, plus dramatique. Elle l'entraîne à la recherche de ce père disparu dans son enfance. Une histoire sombre va émerger, dévoilant les contours d'une vengeance tissée au nom d'un code d'honneur implacable.
    Après Le dernier Lapon qui mettait pour la première fois en scène la police des rennes, Le détroit du Loup, deuxième roman d'Olivier Truc, confirme ses talents de raconteur d'histoires et sa capacité à nous emmener sur des terrains insoupçonnés.
    Olivier Truc est journaliste, il vit à Stockholm depuis 1994 où il est le correspondant du Monde et du Point. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste.
    Auteur de la biographie L'Imposteur (Calmann-Lévy), il est l'auteur également du Dernier Lapon (Métailié, 2012).

  • Lorsque Tillu décide de fuir sa tribu avec son fils, elle sait qu'elle devra affronter la toundra et la solitude avec cet enfant si différent dont elle ne sait que faire. Et si le hasard la jette à la rencontre d'un peuple d'éleveurs de rennes du grand nord, c'est sans certitudes : parviendra-t-elle s'intégrer, en tant que guérisseuse, femme, et mère ? Sera-t-elle capable de naviguer sur la toile des relations humaines de ce clan déjà formé ? Saura-t-elle suivre les hardes ?

    Rassemblés dans une intégrale, Le peuple des rennes et Le frère du loup forment un roman à trois voix, véritable épopée de fantasy où règnent le froid, une faune dangereuse et la puissante magie des esprits.
    Un chef-d'oeuvre de Megan Lindholm (Robin Hobb) !



  • Description du livre



    Vous allez chaque année en Bretagne et vous ne parlez pas un mot de breton ? Pas de panique, le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre voyage ou séjour en Bretagne.
    °Initiation à la langue : 21 leçons de breton
    °Les phrases et les mots indispensables
    °Toute la prononciation
    °Toutes les situations du voyage



  • Pour son premier jour à Rennes, le capitaine Barbara Martin hérite d'une mission simple : retrouver un clochard soupçonné d'avoir tué une jeune fille en pleine rue. La policière au physique impressionnant va bénéficier de l'aide de Max, un SDF impliqué malgré lui. Tous deux sont bien placés pour savoir que les apparences peuvent être trompeuses. Ils ne vont pas être déçus.

  • Les auteurs, chercheurs au CNRS, établis en Bretagne, qui ont partagé les responsabilités du renouveau de la préhistoire armoricaine ces dernières décennies, se sont efforcés de présenter un bilan précis et équilibré des connaissances actuelles concernant la Bretagne armoricaine pendant les âges de la pierre.

  • Pourquoi les affaires politico-financières ont-elles attendu le début des années quatre-vingt-dix pour connaître enfin des lendemains judiciaires ? Dans les années quatre-vingt, des enquêtes journalistiques avaient permis de faire éclater les affaires Luchaire et de la Tour BP, mais leur simple révélation n'avait pu, à elle seule, entraîner les développements que connaîtront celles d'Alcatel, de l'Office des HLM de Paris ou Schuller-Maréchal. Il a fallu, pour cela, qu'elles trouvent un véritable écho dans le monde judiciaire. L'histoire du bras de fer qui s'est alors produit entre juges et politiques, sous le regard courroucé des citoyens, restait à faire. C'est l'analyse de cet affrontement, vu de l'intérieur de l'institution judiciaire et dont l'issue est aujourd'hui encore incertaine, que propose ce livre. À la méthode franche et brutale du gouvernement socialiste pour se débarrasser de l'affaire Urba, a succédé depuis 1993 un maillage plus subtil, moins visible mais tout aussi coercitif, pour « tenir » la justice : cette évolution vers une discrétion obligée, malgré les entorses observées dans les affaires Tibéri, révèle bien la gêne progressive d'un pouvoir politique confronté à sa perte de crédit. Dans le même temps, la fracture qui s'est produite chez les juges s'est accentuée : d'un côté, certains continuent à accepter l'organisation napoléonienne et militaire d'une institution fondée sur la hiérarchie et la carrière ; de l'autre, des magistrats, souvent bien éloignés de l'image de « justiciers » qu'on leur accole, cherchent simplement à appliquer la loi, pour tous et sans entrave. Pour les auteurs, cette situation peut aboutir à un rééquilibrage de nos institutions, permettant de restaurer l'égalité entre les citoyens et faisant enfin de la corruption une délinquance ordinaire.

  • Un guide de la Bretagne qui privilégie une approche historique et littéraire.

  • Minorité, ethnie, région, nation, peuple... autant de mots pour traduire des options idéologiques opposées. La Bretagne possède une langue originale dont l'avenir dépend étroitement de son utilisation médiatique. Moyen de communication sociale, la langue bretonne peut-elle survivre, quand le peuple qui la parle subit chaque jour une assimilation progressive. L'exemple breton est abordé sans détours : aspect conceptuel, explication historique, approche sociologique angle politique... Ce livre souligne le rôle fondamental des médias dans le processus de changement culturel : de l'agression au renouveau. Marginalisée dans les systèmes médiatiques et scolaires, la langue bretonne a-t-elle un avenir ? Ce livre propose la seule voie qui paraisse acceptable pour l'existence du breton : la reconnaissance d'un statut d'égalité avec le français.

  • « J'ai refusé l'indifférence. Courageusement, j'ai dit : - Autrefois on partageait tout, même un cornet vanille. Mais il m'a écartée de son regard, comme si j'étais une intruse. - Je manque de sommeil, a-t-il répondu, sèchement. J'étais anéantie par son accueil. Il m'effrayait. Je m'effrayais moi-même de tant d'amour. Je me serais damnée pour lui, je me serais vendue aux enchères, aux barbares, à ceux de la grande ville. Je me serais traînée à ses pieds, j'aurais dormi devant sa porte, partagé ses restes... j'aurais tout subi. » La vie de Swann Génési, enfant mal aimée, bascule le jour où elle rencontre Vincent, adolescent frondeur, dont la mère est incarcérée à la prison de Rennes...

  • Mémoires de 68 constitue le premier guide recensant l'ensemble des fonds disponibles déposés dans les lieux publics ou privés, relatifs à cette décennie intense, allant de 1965 à 1975, c'est-à-dire depuis la fin de la lutte contre la guerre d'Algérie jusqu'au moment de la retombée des mouvements « gauchistes ». Cet ouvrage est le fruit d'une collaboration entre la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) et de l'association « Mémoires de 68 ». On y trouve les sources documentaires existantes, en France et dans quelques pays étrangers, sur cette histoire plurielle : mouvements de contestation et de libération à visée révolutionnaire ou encore expériences communautaires rassemblant ouvriers, étudiants et paysans, hommes et femmes, Français et immigrés, maoïstes, trotskistes, anarchistes et situationnistes... Loin de toute commémoration nostalgique, ce livre se veut support pour la mémoire et pour la recherche. D'utilisation aisée grâce à deux index, cet ouvrage comprend trois parties : description des sources écrites (classées par régions, départements, pays, lieux d'archivage), inventaire des sources iconographiques et audiovisuelles, recensement des travaux inédits.


  • Des meurtres d'une violence insoutenable, une enquête qui patine, une hiérarchie trouble et des relations pour le moins ambiguës... Avec ce premier roman, Yohann Belan est bien décidé à jouer avec nos nerfs ! Efficace et bien rodé, il s'agit là d'un polar qui devrait assurément affoler la Bretagne...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Vingt candidats postulent pour incarner le Père Noël d'un centre commercial pendant les quinze jours qui précèdent le jour-j. Le recrutement est aussi rigoureux qu'improbable, le poste correspond à des critères bien précis et un seul d'entre eux sera choisi.

  • Une valise volée contenant des membres humains, des corps sans lien apparent retrouvés dans des endroits abandonnés, une formule étrange et incompréhensible. Une jeune policière tente d'élucider ces mystères.

  • Expose depuis la naissance des Motards de la police, l'organisation et l'évolution des différentes unités de police motorisée en France : précurseurs parisiens des années 1920, première unité motorisée de Seine-et-Oise de 1935, section motocycliste d'escorte de la CRS N°1, pelotons motocyclistes etc. Ouvre une large perspective sur la vie professionnelle des policiers motocyclistes.

  • Une lettre déchirée, « le bordereau », ramassée en 1894 à l'ambassade d'Allemagne à Paris, a fait condamner pour trahison, sans autre preuve qu'une ressemblance d'écritures, le capitaine Dreyfus de l'état-major de l'armée, déclenchant des torrents de passions antijuives, politicardes et antireligieuses. Plus tard, une autre lettre de même origine a fait soupçonner plutôt le commandant Esterhazy. Ce dernier a été acquitté ; mais le doute avait été jeté sur cette affaire et, après 5 ans de détention en Guyane, Dreyfus était libéré. En 1906, la Cour de Cassation l'a disculpé, attribuant « le bordereau » à Esterhazy, et les historiens sont longtemps restés accrochés à cette thèse malgré les énigmes qu'elle comportait ; finalement, cette thèse elle-même s'est révélée inacceptable. Une explication toute nouvelle, sans traître et sans énigme, a provoqué, depuis dix ans, d'étonnantes révélations qui, toutes, la confortent. Le moment paraît venu de faire le point.

  • Les Celtes ont sûrement été une des grandes civilisations de l'Antiquité à parité avec les cultures classiques. Il a fallu à Rome une longue lutte de plusieurs siècles pour briser les coalitions des Celtes, des Puniques et des Grecs et imposer l'État et l'Église modernes. Mais la civilisation celtique a survécu à travers l'amour courtois, le Moyen-Age et la démocratie moderne face à tous les despotismes et à toutes les tentatives de nivellement. C'est toute la genèse de cette résistance qu'Alain Guillerm nous présente ici.

  • Crapitoulic, barde errant. Voici un roman truculent, gaillard et parfois paillard. Un roman qui a des accents picaresques et rabelaisiens. Un roman qui évoque aussi la joie de vivre des kermesses flamandes. En bref, un roman sain et tonique. Vous y suivrez la vie agitée, échevelée et pas toujours très sage d'un loustic dont la destinée - et le métier - est d'être barde. Vous l'accompagnerez à travers la campagne bretonne du Léon et du Trégor au milieu de nombreuses aventures succulentes. Vous le verrez dans les pardons, contant et chantant. Vous découvrirez les amitiés qu'il noue au cours de ses pérégrinations : et elles ne sont pas banales. Vous suivrez Crapitoulic tout au long de sa vie, à travers ses joies et ses malheurs.

  • Né à Donges, en Loire-Atlantique, le 24 février 1936, Jean Hervoche, après avoir vécu à Quimper, habite Rennes. Fait de la photographie depuis l'adolescence, avec une approche constante de la Bretagne et du littoral Expositions personnelles : - Lannion : 2e Salon d'auteurs, décembre 1978. - Rennes : Hôtel de Ville, juin/juillet 1980 dans le cadre du Festival « Les Tombées de la Nuit ». - Le Mans : 2e Festival de l'image, octobre 1980. - Rennes : Musée de Bretagne, février, mars, avril 1981. - Rennes : novembre 1982, 5es rencontres photographiques. - Quimper : Musée des Beaux-Arts, mai 1983 : exposition des oeuvres acquises par la direction régionale des Affaires Culturelles, pour le Fonds d'art contemporain. Expositions collectives : À Rennes de 1977 à 1980.

  • Trompe-l'oeil (n. m. invar. : peinture où les objets sont représentés de façon à paraître réels. Fig. Trompeuse apparence). Comment une jeune fille observatrice et rêveuse peut-elle se laisser envoûter si facilement par la photo d'un inconnu sur la cheminée d'une famille anglaise ? Pourquoi revenue en France et croyant voir de même sur une autre photo, cette fois dans un journal, passe-t-elle de l'obsession à l'enquête ? Pourquoi un photographe désinvolte a-t-il si peu de peine de peine à voir les choses et les gens d'un oeil objectif ? Comment faire se rejoindre deux regards qui ne peuvent croiser ? Toutes ces questions se posent quand l'autre n'est qu'image.



  • Description du livre



    Attention, livre numérique hautement enrichi !
    Vous allez chaque année en Bretagne et vous ne parlez pas un mot de breton ? Avec plus de 2h de conversation audio, le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre voyage ou séjour en Bretagne.
    °Plus de 2h d'audio
    °Initiation à la langue : 21 leçons de breton
    °Les phrases et les mots indispensables
    °Toute la prononciation
    °Toutes les situations du voyage



  • Mises en place en 1981, les zones d'éducation prioritaires (ZEP) font désormais partie du paysage éducatif français. Pourtant, on connaît encore mal les évolutions et les effets d'une politique fondée sur la prise en charge collective et décentralisée des problèmes éducatifs. L'analyse sociologique telle qu'elle est menée ici conduit à mettre l'accent sur les conditions locales qui favorisent ou qui freinent l'investissement scolaire des parents, des enseignants et de nouveaux acteurs du champ éducatif : élus, animateurs, bénévoles... À travers une approche ethnographique comparative - une zone rurale et une zone urbaine sont étudiées parallèlement - qui se nourrit des apports des travaux anglo-saxons, l'auteur présente une réflexion nouvelle sur le rôle des dynamiques locales dans la reproduction et dans la transformation du système éducatif.

empty