Culture commune


  • La Divine comédie


    Dante Alighieri


    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.

    La Divine Comédie est l'un des plus importants témoignages de la civilisation médiévale. Connue et étudiée dans le monde entier, elle est tenue pour l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature mondiale. Pour écrire son oeuvre, Dante a été très largement inspiré par le sanglant conflit qu'il a lui-même vécu en Italie, opposant les Guelfes et les Gibelins. Le poème est divisé en trois parties : l'Enfer, le Purgatoire et le Paradis, chacune composée de trente-trois chants (excepté l'Enfer qui contient un chant préliminaire). Le poète narre un voyage à travers les trois règnes supraterrestres qui le conduira jusqu'à la vision de la Trinité. Sa représentation imaginaire et allégorique de l'au-delà chrétien est un sommet de la vision médiévale du monde développée par l'Église catholique romaine. Source : Wikipédia

    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/


  • Antigone

    Sophocle

    Antigone
    Sophocle
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Antigone est une tragédie grecque de Sophocle dont la date de création se situe probablement en 442 av. J.-C. Elle appartient au cycle des pièces thébaines, avec OEdipe roi et OEdipe à Colone, décrivant le sort tragique d'OEdipe (roi de Thèbes) et de ses descendants. Dans l'économie du cycle, Antigone est la dernière pièce, mais elle a été écrite avant les autres.
    Antigone fait part à sa soeur Ismène de son intention de braver l'interdiction d'accomplir les rites funéraires pour leur frère Polynice - tué par son autre frère Étéocle lors d'une bataille où chaque frère veut tuer l'autre pour devenir roi de Thèbes, mais les deux meurent -, et cela sous peine d'être lapidée par le peuple thébain, car l'interdiction a été émise par le roi Créon. Tout en reconnaissant la justesse du geste, Ismène refuse de la suivre dans cette entreprise (« je cède à la force, je n'ai rien à gagner à me rebeller ».
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/



  • La guerre des Gaules



    Jules César
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Le terme de guerre des Gaules ou conquête de la Gaule se réfère à la campagne d'assujettissement des peuples de la région qui forme aujourd'hui la France (à l'exception du sud, la Gaule transalpine, déjà sous domination romaine depuis 121 av. J.-C.), la Belgique, le Luxembourg et une partie de la Suisse, des Pays-Bas et de l'Allemagne. Cette guerre est menée par Jules César de 58 à 51/50 av. J.-C., et il la narre dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules (De bello gallico), qui reste la principale source de ces événements. http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Gaules
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • Satyricon

    Pétrone

    Satyricon
    Pétrone
    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.
    Le Satyricon est un roman satirique écrit en latin attribué, avec polémique, à Pétrone. Il mêle vers et prose, latin classique et vulgaire. Il est constitué par un récit-cadre (titré généralement les « Aventures d'Encolpe ») et trois récits enchâssés : L'Éphèbe de Pergame, La Matrone d'Éphèse et le Festin chez Trimalcion, autant d'intrigues à la vaste postérité littéraire.
    Le récit conte les aventures, dans une Rome décadente (très certainement avant la fin du Ier siècle) de deux jeunes homosexuels, Encolpe et Ascylte, ainsi que du jeune amant du premier, l'adolescent Giton. Encolpe a été frappé d'impuissance par le dieu Priape alors que son ami et rival, Ascylte, convoite l'amour de Giton. Au cours de leurs pérégrinations, ils sont invités à un splendide festin organisé par un riche affranchi, Trimalcion, de chez qui ils parviennent à s'enfuir. Rejoints par le poète Eumolpe, ils embarquent et font naufrage, suite à une tempête, près de Crotone. Encolpe fait ensuite la rencontre de Circé, une habitante de Crotone, mais, frappé de nouveau d'impuissance, il décide d'aller se faire soigner chez Oenothéa, prêtresse de Priape. Le récit est suivi de plusieurs fragments, de tailles inégales.
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/


  • Quo Vadis ?


    Henryk Sienkiewicz


    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.

    Quo vadis ? est un roman historique de l'écrivain publié en feuilleton dans la Gazeta Polska à partir de mars 1895. Quo vadis ? (qui signifie en latin « Où vas-tu ? ») dépeint les persécutions que les chrétiens ont subies sous Néron au Ier siècle en racontant l'histoire des amours d'un patricien, Marcus Vinicius, et d'une jeune femme chrétienne, Callina, surnommée Lygie. Le titre évoque la question qu'aurait posée saint Pierre fuyant Rome et rencontrant Jésus-Christ portant sa croix : « Quo vadis, Domine ? » (« Où vas-tu, Seigneur ? »). Sienkiewicz transpose en fait l'oppression russe sur la Pologne alors divisée, le tsar représenté par Néron. Sienkiewicz, lors de ses séjours en Italie, se réunissait en effet avec des résistants polonais à Rome dans une chapelle sur la via Appia, lieu où aurait été prononcé le « Quo vadis... ? » .
    Quo vadis ? vaudra à Sienkiewicz de recevoir en 1905 le prix Nobel de littérature. Source : Wikipédia

    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/


  • Ben-Hur


    Lewis Wallace


    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.

    An 15. Judah Ben-Hur, jeune héritier d'une des plus grandes familles de l'aristocratie juive, est accusé par le procurateur de Judée, Valerius Gratus. Cette accusation découle d'un accident. Il n'y eut pas d'enquête avant la condamnation et pas de témoin pouvant corroborer les faits.
    Sa mère et sa soeur sont jetées en prison, ses biens sont confisqués et il est envoyé aux galères sur les ordres de Messala, son ami d'enfance romain et commandant de la garnison de Judée. Là, il rencontre un Romain nommé Arrius à qui il sauve la vie pendant une bataille navale. Arrius l'adopte et fait de lui son héritier. Il retrouve l'esclave de son père, maintenant immensément riche, et peut profiter de cette fortune pour son sombre dessein : la vengeance. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ben-Hur_(roman)

    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

empty