• 632 après Ford : désormais on compte les années à partir de l´invention de la voiture à moteur. La technologie et la science ont remplacé la liberté et Dieu. La vie humaine, anesthésiée, est une suite de satisfactions, les êtres naissent in vitro, les désirs s´assouvissent sans risque de reproduction, les émotions et les sentiments ont été remplacés par des sensations et des instincts programmés. La société de ce Meilleur des mondes est organisée, hiérarchisée et uniformisée, chaque être, rangé par catégorie, a sa vocation, ses capacités et ses envies, maîtrisées, disciplinées, accomplies. Chacun concourt à l´ordre général, c´est-à-dire travaille, consomme et meurt, sans jamais revendiquer, apprendre ou exulter. Mais un homme pourtant est né dans cette société, avec, chose affreuse, un père et une mère et, pire encore, des sentiments et des rêves. Ce « Sauvage », qui a lu tout Shakespeare et le cite comme une Bible, peut-il être un danger pour le « monde civilisé » ?



    Aldous Huxley est né en 1894 dans une famille appartenant à l´élite intellectuelle britannique. Diplômé d´Oxford où il s´est lié d´amitié avec D. H. Lawrence, il surmonte une maladie qui le rend presque aveugle, se marie, voyage en Inde et aux États-Unis. En 1931, il écritLe Meilleur des mondesen seulement quatre mois. C´est un succès international. En 1937, il s´installe à Hollywood où il devient scénariste. Il continuera de publier jusqu´à sa mort en 1963.

  • Ils sont là.
    Les envahisseurs. Les engloutisseurs de mondes.
    Fumée noire, herbe rouge, rayons ardents : ils ne reculeront devant rien pour coloniser la planète. Voraces. Tentaculaires. Impitoyables. Du haut de leurs tripodes, ils foulent au pied toute civilisation, toute vie humaine. Face au ravage, l'homme ne peut rien. Sinon devenir fou. Fuir. Et attendre. Que la nature, comme toujours, reprenne ses droits.

  • Paul Atréides a triomphé de ses ennemis. En douze ans de guerre sainte, ses Fremen ont conquis l'univers. Il est devenu l'empereur Muad' Dib. Presque un dieu, puisqu'il voit l'avenir. Ses ennemis, il les connaît. Il sait quand et comment ils frapperont. Ils vont essayer de lui reprendre l'épice qui donne la prescience et peut-être de percer le secret de son pouvoir. Il peut déjouer leurs plans, mais voit plus loin encore. Il sait que tous les futurs possibles mènent au désastre et est hanté par la vision de sa propre mort. Peut-être n'y a-t-il pas d'autre liberté pour le prescient que celle du sacrifice...

  • Les élus t.1

    Veronica Roth

    Par l'auteur du best-seller DivergenteAppelés par une prophétie pour vaincre l'Obscur, les Élus ont sacrifié leur jeunesse pour sauver le monde.
    Dix ans plus tard, les cinq adolescents ont désormais trente ans et célèbrent une décennie de paix. Tous ont oublié cette sombre période et profitent de la célébrité que leur a accordée cette victoire. Tous sauf Sloane, encombrée par sa notoriété et hantée par le souvenir de son ennemi.
    Lorsque d'étranges phénomènes se produisent, les Élus sont une nouvelle fois sollicités par l'État. Si tous pensent qu'il ne s'agit que de coïncidences, Sloane, elle, est persuadée que l'Obscur est de retour. Acceptera-t-elle de reprendre le rôle de l'héroïne potiche que le public aime tant, ou prendra-t-elle enfin le contrôle de son destin, quitte à briser la prophétie ?
    Être un héros n'est pas une destinée... c'est un choix.

  • La saga culte de Frank Herbert enfin en audio !
    Sur Dune, la planète des sables, les prophéties s'accomplissent : le désert devient jardin. Mais les vers géants se font rares et l'Épice de prescience vient à manquer. Tout ce qui reste de l'épopée de Muad'Did, c'est un empire conquis, des guerriers déchus, des prêtres tentés par la théocratie. Et les jumeaux Leto et Ghanima, qui portent en eux les souvenirs d'innombrables générations dont, peut-être, ceux de l'antique Abomination, redoutée par les soeurs du Bene Gesserit et prête à revenir du passé génétique pour faire basculer l'univers dans le cauchemar. Les morts dominent les vivants. Leto devra affronter les uns et les autres en un combat sans merci dont l'enjeu est plus que la prescience, plus que la longévité : au moins la toute-puissance, et peut-être l'immortalité.

  • En l´an 2108, la Troisième Guerre mondiale a pris fin depuis déjà plus d´un siècle mais les stigmates de ses destructions atomiques n´ont pas disparu et l´humanité, décimée par les massacres chimiques et bactériologiques, a subi une irréversible mutation. C´est à la découverte de cette nouvelle espèce animale dont l´instinct sexuel est devenu saisonnier que va se lancer le professeur Poole, spécialiste néo-zélandais de botanique, dont l´île-continent a été miraculeusement épargnée.


    À travers la fiction littéraire d´un scénario de film providentiellement sauvé du désastre, Aldous Huxley évoque avec un brio insurpassable l´un des « avenirs de cauchemars » qui peuplent peut-être le troisième millénaire.



    Aldous Huxley est né en 1894 dans une famille appartenant à l´élite intellectuelle britannique. Diplômé d´Oxford où il s´est lié d´amitié avec D. H. Lawrence, il surmonte une maladie qui le rend presque aveugle, se marie, voyage en Inde et aux États-Unis. En 1931, il écritLe Meilleur des mondesen seulement quatre mois. C´est un succès international. En 1937, il s´installe à Hollywood où il devient scénariste. Il continuera de publier jusqu´à sa mort en 1963.

  • Un chef-d'oeuvre d'anticipation, au même titre qu'Orange mécanique et Le Meillèur des mondes. Renouant avec la tradition des Huxley, Orwell, Bradbury et de sa Servante écarlate, Margaret Atwood nous plonge dans un univers à la fois familier et terrifiant. Un monde dévasté à la suite d'une catastrophe écologique sans précédent, où se combinent des conditions climatiques aberrantes, des manipulations génétiques délirantes et un virus foudroyant prompt à détruire l'ensemble de l'humanité. D'ailleurs, c'est presque fait : d'êtres humains, au début du Dernier Homme, il ne reste que Snowman, lequel est confronté à d'étranges créatures génétiquement modifiées - les Crakers, une nouvelle race d' " humains " programmés pour n'être sujets ni à la violence, ni au désir sexuel, ni au fanatisme religieux-, et à des animaux hybrides qui s'appellent désormais porcons, louchiens ou rasconses... Ce monde visionnaire, c'est presque le nôtre...Pamphlet politique, conte prophétique : avec son humour noir et son intelligence acérée, un souffle romanesque inouï et une générosité contagieuse, le " meilleur des mondes " glorieusement inventif de Margaret Atwood nous tend un miroir saisissant de vérité.

  • Leto II Atréides, l'Empereur-Dieu de Dune, est désormais un ver de sable à face humaine. À peu près invulnérable et immortel, il a entrevu dans l'avenir l'extinction de l'espèce humaine. Pour la conjurer, il fait respecter son ordre, le Sentier d'Or. L'empire a connu trente-cinq siècles de paix. La Guilde et le Bene Gesserit ont les mains liées : c'est Leto qui contrôle sur Dune les dernières réserves de l'indispensable épice. Les Ixiens lui envoient une femme parfaite, issue d'une éprouvette et chargée à son insu de le séduire et de le détruire. Leto sait désormais qu'il devra peut être se sacrifier et sacrifier la femme qu'il aime et qui réveille d'anciens souvenirs.

  • Leto II, le Tyran, l'Empereur-Dieu, est mort depuis des milliers d'années, mais son souvenir est dans toutes les mémoires. Sa disparition a entraîné la Grande Famine et la Dispersion de l'humanité à travers les univers. Pourtant ces désordres ont assuré la survie de l'humanité conformément aux plans du Tyran ; et ses Prêtres en tirent argument pour justifer leurs ambitions.
    Mais la Révérende Mère Taraza sait bien que le pouvoir vient de l'Épice, source de la prescience. La planète Dune, devenue Rakis, restera-t-elle le centre de toutes les intrigues alors que le Bene Tleilax a appris à produire l'Épice sans le secours des vers géants ? Les forces qui se mesurent dans l'ombre sont à l'affût du moindre signe.

  • Dune est détruite, vitrifiée, atomisée. Sur tout l'Empire déferlent les hordes furieuses des Honorées Matriarches, massacrant tout sur leur passage. Le Bene Gesserit reste la seule force organisée. Mais la solution n'est peut-être pas dans le pouvoir des armes. Darwi Odrade, la Mère Supérieure, propose de négocier. La Très Honorée Matriarche accepte : elle s'attend à une capitulation sans conditions. Mais Darwi a un plan. Elle sait bien que l'entreprise est des plus risquées. Si elle parvenait à ramener la paix, elle provoquerait des tensions insupportables et peut-être une nouvelle Dispersion. Rien de moins.

  • Hypérion a été l'événement de l'année 1991 dans le domaine de la science-fiction, unaniment salué par la presse, du Monde à l'Express, et plébiscité par les lecteurs. Après avoir obtenu les prix Hugo et Locus, ce splendide roman a rejoint Dune dans la légende de la science-fiction.

    Voici enfin La chute d'Hypérion, tant attendu, qui prolonge Hypérion.

    Tous les secrets d'Hypérion seront dévoilés, toutes les énigmes résolues, dans un style à nouveau différent qui démontre une fois encore l'exceptionnel talent de Dan Simmons.

    Vous saurez pourquoi les sept pèlerins se sont retrouvés sur la planète mystérieuse qui abrite les Tombeaux du Temps. Vous découvrirez les véritables ressorts de la guerre qui fait rage autour d'elle et qui menace d'embraser toute la galaxie humaine, tout le Retz.

    Vous comprendrez le rôle unique du cybride de John Keats, le poète ressuscité, et celui du gritche.

    Ici s'affrontent des dieux, créés par les humains ou descendant d'eux.

  • Au XXVIIIe siècle, sur la planète Hypérion, les dangers s'amoncellent. Celui de la guerre avec l'approche de la flotte des Extros en perpétuel conflit avec l'Hégémonie. Celui du gritche, figure mythologique et meurtrière que révère l'Eglise des Templiers. Celui de l'ouverture des Tombeaux du Temps qui dérivent de l'avenir vers le passéà la rencontre d'une imprévisible catastrophe.
    Dans l'espoir de sauver Hypérion et d'accomplir leurs destins suspendus, sept pèlerins se dirigent ensemble vers le sanctuaire du gritche. Il y a le père Lenar Hoyt, prêtre catholique, qui a vu l'enfer ; le colonel Kassad, dit le Boucher de Bressia, à la recherche d'un rêve ; Martin Silenus, le poète, qui a connu la Vieille Terre et perdu les mots ; Brawne Lamia, la belle détective, qui a aimé un John Keats synthétique : le Consul qui a régné sur Hypérion ; Sol Weintraub, l'érudit, dont la fille perd des années ; et le Templier Het Masteen, qui garde ses secrets.
    Autant d'énigmes, autant d'histoires, qu'ils choisissent de conter avant d'affronter les labyrinthes d'Hypérion. Autant de styles différents.
    Hypérion a été récompensé par le prix Hugo en 1991.

  • En 2381, l'humanité a trouvé une solution à la surpopulation : c'est en se développant verticalement dans des monades urbaines, des tours de mille étages, qu'elle continue de croître. L'altitude détermine le niveau social des habitants, qui quittent rarement leur étage. Au sein de cette société, pandémonium sexuel sans tabou, les hommes semblent nager en plein bonheur. Toutefois, la création, l'imagination et l'individualité y sont considérées comme des notions dangereusement subversives. C'est dans ce monde étrange que vont se croiser les destins de Micael, un électronicien qui rêve d'un monde antérieur, Jason, un historien qui découvre les affres de la jalousie, et Siegmund, un citoyen modèle. Tout se précipite quand Siegmund connaît une " défaillance " suite à une descente dans les bas étages. Bientôt, la situation vire au tragique. " Ce roman a une originalité, une densité et une espèce de véracité dans l'imaginaire qui lui permettent de traverser impunément les années. " Gérard Klein

  • "Le Dit d'Aka" se situe dans le vaste cycle de Hain. La civilisation Hainish, techniquement évoluée et bienveillante, qui a maîtrisé le voyage interstellaire, est entrée en contact avec la Terre. Forte de ses propres erreurs, elle est porteuse d'une promesse prudente de paix, de progrès et intervient le moins possible sur les mondes qu'elle essaie d'intégrer à l'Ekumen, vaste confédération de peuples humanoïdes.La Terre est alors dévastée par la pollution et, avant les événements relatés dans le livre, a été l'objet de graves convulsions sociales qui ont conduit un temps à la dictature d'un théisme antiscientifique : l'Unisme. L'intervention d'Ekumène a limité les dégâts.Sutty, une Terrienne originaire de l'Inde, formée par l'Ekumen, est envoyée sur un monde récemment contacté : Aka. Un régime progressiste et musclé, la Corporation, y a pris le pouvoir, et a entrepris d'interdire et d'éradiquer systématiquement les traditions, jusqu'aux bibliothèques des anciennes cultures d'Aka. Cela lui semble le prix à payer pour se moderniser et atteindre les étoiles, selon l'exemple de l'Ekumen.Membre de la petite mission de l'Ekumen sur Aka, Sutty est envoyée en mission dans l'arrière-pays. L'Ekumen en effet ignore presque tout du passé culturel des peuples d'Aka, et le supérieur de Sutty espère qu'elle saura en ramener les éléments. Elle comprend alors comment une société, longtemps statique et dominée par la Tradition transmise à travers des contes, a été bouleversée par l'arrivée des visiteurs venus des étoiles et a entrepris, à marche forcée et au prix du reniement de son passé, de les rattraper.Le parallèle est esquissé entre la situation de la Terre, où l'Unisme a essayé de détruire le savoir scientifique, et Aka, où la Corporation a entrepris de détruire le savoir traditionnel. Ni Sutty ni l'auteur ne prennent position pour ou contre le progrès ou la tradition, mais suggèrent contre tout fanatisme, en particulier religieux, qu'écarter l'un ou l'autre revient pour une société à s'amputer de son passé ou de son avenir.Ce court roman est complété de "Le Nom du monde est forêt", et d'une postface consacrée à l'oeuvre de Le Guin et à la science-fiction écologiste.

  • " Une véritable réflexion sur l'Histoire, un modèle d'uchronie dont la cohérence suscite l'admiration. " belial.fr
    Robert Silverberg illustre en tableaux successifs l'histoire fictive d'un Empire romain qui a connu bien des vicissitudes, des guerres et des crises politiques mais qui, depuis deux mille ans, n'a jamais cessé d'exister et de faire régner, avec quelques interludes sanglants, la Pax Romana. Le christianisme y est inconnu, car les Juifs n'ont pu quitter l'Égypte des pharaons. Quelques siècles plus tard, un envoyé spécial de l'empereur particulièrement perspicace liquide proprement un prophète d'Arabie avant qu'il ait eu le temps de fonder l'islam. Ainsi, l'Empire perdure, avec ses dieux auxquels personne ne croit plus. Une uchronie saisissante par celui qui a reçu le titre de Grand Maître de la science-fiction pour l'ensemble de son oeuvre.

  • Armada

    Ernest Cline

    Sa mission : sauver la planète Terre. Et ce n'est plus un jeu.
    Beaverton, Oregon, USA. Zack Lightman rêve d'un autre monde. Son père a disparu tragiquement, sa mère rentre tard chaque soir, et au collège, il passe le plus clair de son temps à défendre le souff re-douleur de sa classe. Il ne se sent chez lui qu'au Starbase Ace, la salle de jeux vidéo où ses réfl exes, son intuition, son sens de la stratégie lui valent déjà une belle réputation. De là à ce qu'un ATS-31 sorti tout droit de l'univers virtuel d'Armada se pose sous ses yeux dans un rugissement de tuyères...

  • De sa tour d'Oulan-Bator, Gengis II Mao IV Khan règne, en ce XXIe siècle, sur le monde entier. Ce qu'il en reste. En 1991, une éruption cataclysmique du Cotopaxi a assombri le ciel durant des semaines. À la faveur de la terreur et de la nuit, des émeutes ont éclaté. Puis des révolutions. Des guerres, enfin. Et sur les ruines du vieil ordre, les survivants meurent lentement du pourrissement organique, virus surgi d'une usine d'armes bactériologiques. Sauf à Oulan-Bator, où grâce à l'antidote de Roncevic, développé sur ordre du Khan, le pourrissement s'est arrêté. Garant de la reconstruction, le Khan manifeste une vitalité prodigieuse. Il a quatre-vingt-treize ans et ne veut pas mourir, comptant sur l'aide de Shadrak, un Noir américain devenu son médecin, pour y parvenir. Trois projets " immortalité " sont en cours, dont le plus sinistre, Avatar, consiste à transférer dans un corps jeune la personnalité du Khan. Pour assurer une dynastie éternelle ? Des personnages hors du commun, une action haletante et une réflexion profonde sur le pouvoir, pour ce qui est peut-être le chef-d'oeuvre de Robert Silverberg, grand maître de la science-fiction.

  • Troie, c´est la Guerre chantée par Homère dans l´«Iliade». Ici, les dieux de l´Olympe sont des posthumains qui bénéficient, grâce à la technologie, de pouvoirs extravagants, une quasi-immortalité, la possibilité de se déplacer dans le temps et dans l´espace, des armes prodigieuses. Ils habitent, sur Mars, le mont Olympos, le plus haut volcan connu du système solaire. Leur spectacle favori, voire obsessionnel, demeure cette Guerre qui se déroule sur terre et dont aucun d´eux ne connaît l´issue. Aucun, sauf Zeus...
    Pour vérifier la conformité de la guerre réelle avec ce qu´en a conté Homère, les scholiastes, des spécialistes de l´Antiquité, sont chargés d´observer les dessous de cette Guerre. C´est ainsi que Thomas Hockenberry, un universitaire du xxe siècle, se retrouve malgré lui enrôlé par Aphrodite pour faire triompher les Troyens, et rien moins qu´assassiner Athénée.
    Mais, à jouer ainsi avec l´espace et le temps, les dieux posthumains mettent en péril le système solaire et l´univers tout entier... Une aventure trépidante, une réflexion sur l´avenir d´une humanité dépassée par ses créations et sur le sens de la culture. Certainement l´un des premiers chefs-d´oeuvre de science-fiction de ce XXIe siècle débutant...

  • Void star

    Zachary Mason

    L'enjeu ? L'immortalité.
    Dans un futur proche, en Californie...
    Tandis que les réfugiés climatiques s'entassent dans les favelas surveillées par des drones armés, les cliniques privées proposent aux plus riches des vies à rallonge. Un luxe qu'Irina peut s'offrir depuis qu'elle joue les intermédiaires entre ses clients fortunés et des interlligences artificielles devenues incontrôlables.
    Kern, lui, a fait de la rue son terrain de chasse préféré. Petit voleur passionné d'arts martiaux, il s'est spécialisé dans le recouvrement musclé. Quant à Thales, blessé dans l'attentat qui a coûté la vie à son père, il a fui son Brésil natal, mais sait que ses jours sont comptés car son implant cérébral se détériore inexorablement.
    Trois destins appelés à se croiser quand Irina surprend dans un reflet d'écran ce qu'elle n'aurait jamais dû voir, quand Kern se trompe de cible, quand une mystérieuse voix exige de Thales qu'il livre ses souvenirs. Trois personnages poursuivis par des forces insoupçonnées, et désormais en danger de mort...

  • " Une grande fresque apocalyptique où le héros voit l'avenir du monde et imagine toutes les formes possibles de sa propre mort : un souffle inoubliable, et quelques-unes des plus belles pages de la SF contemporaine. " Bernard Blanc, Fiction.
    Prévoir l'avenir. Un vieux rêve de l'humanité. Irréalisable scientifiquement ? À voir... En cette fin du XXe siècle, la science, précisément, a fait de si étonnants progrès que la stochastique - l'art de conjecturer - a atteint un extraordinaire degré de sûreté. Et Lew Nichols s'est révélé d'une telle maîtrise en matière de prévisions qu'il est devenu le très influent conseiller de Paul Quinn, qui sera sans doute président des États-Unis en 2004. Mais voici que surgit de l'ombre Carjaval, l'homme qui sait tout de l'avenir, même l'heure - proche - de sa mort. Il propose à Nichols de lui transmettre son savoir. Pour Nichols, ce serait la toute-puissance, et pourtant il hésite. Face à un futur sans alternative, sans libre arbitre, il est saisi de vertige et de terreur. Robert Silverberg, qui a reçu en 2004 le titre de Grand Maître de la science-fiction pour l'ensemble de son oeuvre, a écrit ici un étrange roman, paru en 1975, où la liberté, la nécessité et les probabilités se livrent à un ballet redoutable avec l'amour, le pouvoir et la mort.

  • Après le succès critique et public d´Ilium, en voici la suite et la fin... Rappelons que les dieux de l´Olympe sont des « posthumains » qui bénéficient grâce à la technologie de pouvoirs extravagants, d´une quasi-immortalité, et de la possibilité de se déplacer dans le temps et dans l´espace ; qu´ils habitent, sur Mars, le mont Olympos, le plus haut volcan connu du système solaire ; qu´ils ont comme principale distraction l´observation de la guerre de Troie ; qu´ils tentent, comme il se doit, de faire triompher leur camp à grand renfort de tromperies et de tricheries ; et que, lassés de s´entretuer sous leurs yeux, Achéens et Troyens ont décidé, à la fin d´Ilium, de s´unir pour se lancer à l´assaut d´Olympos. Parviendront-ils à leur fin ?
    Comme Hypérion naguère, ce roman appelle plusieurs niveaux de lecture : c´est une aventure trépidante mais aussi une réflexion sur l´avenir d´une humanité dépassée par ses créations et par ses descendants. On peut aussi voir Olympos comme une interrogation sur le sens de la culture. Dan Simmons multiplie les citations et les allusions littéraires (il évoque non seulement Homère, mais aussi Shakespeare, Proust, Nabokov et bien d´autres), suggérant par là que les véritables créateurs d´univers sont les écrivains.

  • Les États-Unis vers 2035. L´Amérique est en faillite financière, politique et morale. L´équilibre du monde que nous connaissons a été entièrement bouleversé. Israël a été rayé de la carte, terrassé par des bombes nucléaires. Nick Bottom, un ancien policier de Denver, est engagé par le multimilliardaire japonais Hiroshi Nakamura pour reprendre l´enquête sur l´assassinat de son fils Keigo et de la compagne de celui-ci, survenu six ans plus tôt. Nick a déjà enquêtéà l´époque sur cette affaire mais depuis la mort de sa femme, il a quitté la police et est devenu accro au flashback. Toute l´Amérique, désintégrée, sans repères, s´adonne à cette drogue révolutionnaire qui permet de revivre ses souvenirs. Dans ce contexte apocalyptique, Nakamura tire son pouvoir presque illimité de son immense fortune et de son rôle de conseiller plénipotentiaire pour la reconstruction de l´Amérique. Mais pourquoi tient-il tant à ce que Nick reprenne une enquête qui n´a rien donné six ans plus tôt ?

  • Dans la Galaxie, l'étoile Marche-Arrêt représente une énigme : elle observe un cycle de deux cent cinquante ans, s'éteint pendant deux cent quinze puis se rallume pour trente-cinq ans. Son unique planète est habitée par des araignées intelligentes qui viennent d'inventer la radio.
    Le système de Marche-Arrêt n'a jamais été exploré. Et voilà que deux expéditions, attirées par les signaux radio, s'y installent. L'une a été montée par les Qeng Ho, un peuple marchand qui parcourt l'espace en achetant et vendant des informations technologiques. L'autre par une civilisation violente et sadique, dite des Emergents, qui a fait de la lutte pour le pouvoir son mode de vie. Son chef, Tomas Nau, cherche à se rendre maître de la planète des Araignées pour exploiter ses ressources. Il lui faut d'abord détruire la flotte Qeng Ho ou s'en emparer.
    Mais parmi les Qeng Ho se cache une figure mythique, Pham Nuwen, né mille ans plus tôt, qui connaît tous les tours...
    Au tréfonds du ciel a reçu, en l'an 2000, le prix Hugo, tout comme le roman précédent de cet auteur, Un feu sur l'abîme, publié dans la même collection, l'avait obtenu en 1993. Vernor Vinge décrit avec sa verve habituelle trois civilisations entièrement différentes sur fond galactique.

  • Le roman inédit de l'auteur de Dune.


    Après des décennies de désordres, un gouvernement mondial s'est imposé sur notre planète. Il tire - du moins officiellement - sa légitimité de l'opinion publique et fonde ses décisions sur des sondages quotidiens. Le Coordinateur assume l'autorité suprême sur les bureaux : Bur-Opp, le Bureau des Opinions, Bur-Cont, Bur-Psy, Bur-Trans et autres administrations , dont les dirigeants se livrent à d'incessantes luttes d'influence.
    Chargé d'assurer l'entente entre les bureaux, Daniel Movius est le Liaitor. Mais, victime d'un conflit avec un rival, le voilà débarqué, perdant ses privilèges de High-Opp et renvoyé dans les rangs des Low-Opps, qui occupent les emplois subalternes et survivent misérablement dans les Terriers. Ici, le mécontentement gronde, et une crise pourrait bien survenir qui risquerait de mettre en péril la civilisation sur toute la planète.
    Instruit par sa chute et sa découverte du monde clandestin des Seps, les Séparatistes, qui défendent la valeur de l'individu contre la machine bureaucratique, Movius reprendra-t-il le chemin des sommets ?
    Demeuré inédit jusqu'à ce jour, refusé à l'époque et sans doute retrouvé dans les archives d'un agent littéraire, High-Opp est le roman des débuts de Frank Herbert. Il annonce les chefs-d'oeuvre ultérieurs, dont Dune et Dosadi, par sa richesse d'idées et sa défense des valeurs humaines contre toute forme de tyrannie.
    Une postface de Gérard Klein replace ce roman dans son époque et tente d'expliquer pourquoi il a si longtemps été ignoré.

empty