• Ho´oponopono est un « Art » ancestral Hawaïen grâce auquel nous comprenons que tout ce qui advient dans notre vie, tout ce qui nous affecte et nous dérange, provient de mémoires et programmes inconscients qui nous emprisonnent dans un monde teinté de souffrances.
    En nettoyant ces vieux schémas toxiques, Ho´oponopono nous invite à transformer nos problèmes et difficultés en leviers favorables à notre évolution et à la restauration de notre Identité authentique. Une identité paisible, libre et sereine.
    D´autre part, Ho´oponopono nourrit en nous la conscience que l´humanité est reliée par un lien d´amour universel auquel il faut tendre pour accéder à une nouvelle manière d´être, fondée sur la Paix intérieure. Seule cette paix (cette sérénité et cette liberté) retrouvée en nous-mêmes peut apporter les changements que nous souhaitons dans le monde.
    Grâce à ce livre, expérimentez Ho´oponopono dans votre quotidien et découvrez les clés d´une existence heureuse et partagée !
      Dr Luc Bodin est docteur en médecine, diplômé en cancérologie clinique et spécialisé en techniques de santé naturelles. Il est l´auteur de nombreux livres à succès dont : Mieux lire et comprendre les analyses biologiques (Éd. du Dauphin) et Le guide de la médecine globale et intégrative (Éd. Albin Michel).
    Maria-Elisa Hurtado-Graciet est praticienne en PNL, en EFT et autres techniques psycho-énergétiques ; elle anime des conférences et des ateliers en France et en Espagne sur les thèmes de ces techniques efficaces et peu connues. Son site Internet : www.eveiletsante.fr

  • L'Enjomineur T.2 ; 1793

    Pierre Bordage

    « L'esprit du mal s'est levé sur la terre. Je suis venue te confier la dague façonnée par les hommes des temps oubliés. Elle seule a le pouvoir de le tuer. » Ainsi lui disait la fée Mélusine, surgie des eaux dans un étier des marais de Vendée. Mais Émile a failli, il erre, misérable, dans le bocage. Et l'histoire avance à grands pas... Janvier 1793. La Convention s'apprête à condamner Louis Capet, ci-devant roi de France. À Paris, les passions se déchaînent; montagnards et girondins s'affrontent ; L'ennemi est aux frontières. En Vendée, dans l'Ouest, la révolte gronde. Toujours possédé par la sorcière africaine, Cornuaud, lui, croupit dans la prison de la Conciergerie. Jusqu'au jour où la libération lui est offerte en échange d'un emploi d'espion. Ainsi se mêlent, dans l'ècheveau des forces qui pétrissent la Révolution, l'histoire et la fantasy la plus noire. Car la terreur qui point n'est-elle pas le fruit d'une conspiration tramée dans le ventre ténébreux de la capitale par le Père des Pères, le mystérieux grand prêtre de Mithra... s'il est cet esprit du mal que le monde invisible a chargé Émile de combattre ?

  • Lettres a lucilius

    Sénèque

    "Une grande partie de la vie s'écoule à mal faire, la plus grande à ne rien faire, la vie tout entière à faire autre chose. Quel homme me citeras-tu qui mette un prix au temps, qui estime la valeur du jour, qui comprenne qu'il meurt chaque jour? Mon cher Lucilius, embrasse toutes les heures." (Lettre 1) Vivre en accord avec le destin, se défaire du superflu, adopter une attitude digne face à la mort et garder, en toutes circonstances, la tranquillité de l'âme : telles sont les leçons que Sénèque enseigne à son disciple Lucilius au fil de cette correspondance pédagogique. Manuel pratique à l'usage de l'apprenti stoïcien, les Lettres à Lucilius (Ier siècle apr. J.-C.) nous exhortent de changer nos habitudes afin de nous changer nous-mêmes, et d'apprendre à mourir - pour essayer de vivre.

    3 Autres éditions :

  • L'Enjomineur T.3 ; 1794

    Pierre Bordage

    Prisonnier dans la cage d´or de Mithra, égaré dans le labyrinthe de l´haoma, l´élixir de la mémoire et de l´immortalité, fasciné par les yeux jaunes du Père des Pères sous la cagoule, Émile ne sait plus : est-il bien l´enfant d´une fée ? Est-il l´Atar de la fin des temps, le roi des rois dont l´avènement approche, puisque Terreur et Révolution ne sont qu´une étape d´un projet séculaire ? Que reste-t-il alors des filles des eaux et de la mission à lui confiée par Mélusine ? « L´esprit du mal change en haine la souffrance des hommes, il les dresse les uns contre les autres. » Dans l´Ouest la guerre civile fait rage. Tantôt Bleu, tantôt combattant de l´armée catholique et royale, Cornuaud, lui, traverse à grands pas fougueux la Vendée en flammes, toujours possédé par la sorcière africaine, et regagne Nantes où Carrier fait de la Loire la « baignoire nationale » de la répression. Pierre Bordage clôt ici magistralement sa fantasy des années noires de la Révolution, dans le feu et le sang. Mais aussi « dans les chemins creux étroits veillés par les genêts touffus », dans « ce pays obscur et grave de son enfance ». En fin de compte, l´enjomineur est ce pays.

  • L'Enjomineur T.1 ; 1792

    Pierre Bordage

    « Ta qu'as appris à lire, Milo, te pourrais trouver bérède meu qu'un failli travail de commis. » Emile ne l'entend pas ainsi ; lui qu'on dit l'enfant d'une fée, élevé par un prêtre ouvert aux idées nouvelles, s'engage comme saisonnier dans une ferme de la plaine de Luçon. Nous sommes en 1792. Dans le bocage vendéen ulcéré par la Constitution civile du clergé, agité par une aristocratie crispée sur ses privilèges, la révolte couve... Cornuaud, lui, rentre au pays. Deux ans qu'il s'est embarqué sur un négrier. La Guinée, le Bénin, puis Saint-Domingue. Retour à « la Fosse » auprès d'une pègre nantaise qui s'investit désormais dans le club révolutionnaire Saint-Vincent. Les temps ont changé. Lui aussi, d'ailleurs. Une sorcière vaudoun l'a enjominé pour avoir violé une captive africaine... À Paris, la rue est en ébullition. Mais derrière les affrontements oeuvre une société secrète, la secte de Mithra, dont les maîtres demeurent dans l'ombre. La trilogie de L'enjomineur s'inscrit entre Paris, Nantes et la Vendée, de 1792 à 1794. Au roman historique se mêle la fantasy, à l'engrenage des événements la quête et le combat contre les forces du mal.

  • Publié en 1576, Le Discours de la servitude volontaire est l'oeuvre d'un jeune auteur de dix-huit ans. Ce texte (ô combien actuel !) analyse les rapports maître-esclave qui régissent le monde et reposent sur la peur, la complaisance, la flagornerie et l'humiliation de soi-même. Leçon politique mais aussi leçon éthique et morale, La Boétie nous invite à la révolte contre toute oppression, toute exploitation, toute corruption, bref contre l'armature même du pouvoir.Traduction en français moderne par Séverine Auffret

    4 Autres éditions :

  • Avec ce premier livre en français visant un large public, le prix Nobel d'économie 2014 nous fait partager sa passion pour la discipline. Il défend une certaine vision de l'économie, science qui fait le pont entre la théorie et les faits au service du bien commun, et de l'économiste chercheur et homme de terrain. Ce faisant, ...

  • Les émotions font peur et sont mal acceptées dans notre société dite civilisée. Pour la plupart des gens, "gérer ses émotions" veut dire arriver enfin à les dompter, à les contrôler, et surtout à ne plus les ressentir !
    Or, c'est lorsqu'on réprime et qu'on nie ses émotions que celles-ci prennent le pouvoir et exercent un contrôle négatif sur nos vies. La violence et l'intolérance viennent des peurs niées et d'une frustration non identifiée, la dépression d'une incapacité à exprimer ses colères, l'angoisse d'un refoulement émotionnel trop important.
    Les émotions ne surgissent pas dans nos vies sans raison. Chaque émotion a une fonction, une information utile à nous transmettre sur notre vécu. Il faut savoir les accueillir et tenir compte du message qu'elles véhiculent.
    Émotions, mode d'emploi vous propose d'apprendre comment utiliser de façon positive vos émotions et d´en faire de puissantes alliées pour piloter votre vie.

  • Lâcher prise, savoir abandonner ce qui n´a plus lieu d´être pour aller vers ce qui vient : voilà l´un des aspects essentiels de la vie. Qu´il s´agisse de la codépendance, des émotions négatives, d´un deuil, d´un divorce, de sa carrière, ou de sa spiritualité, le lâcher-prise permet de passer à une nouvelle étape. Ce merveilleux petit livre regroupe quelques approches permettant de comprendre ce qu´est le lâcher-prise, quels sont les obstacles sur son chemin, ainsi que les moyens qui aident à y parvenir. Il propose divers rituels, notamment pour le divorce, situation fréquemment mal vécue.

  • Quelle est la finalité de ma vie et de mes activités ? Vivre pour quoi ? Vivre pour qui ?Répondre à ces questions, c´est chercher à donner du sens à sa vie ; et cette quête devient une préoccupation de plus en plus importante dans notre monde qui semble justement dénué de sens !Les auteurs vous proposent ici une quête de sens basée sur l´individu et son épanouissement. Elles n´offrent pas de recettes toutes faites, mais ouvrent des pistes qu´elles vous invitent à prolonger par vous-mêmes.Ce petit livre, simple et clair, vous aidera à construire le sens que vous voulez donner à votre vie.Et il sera d´autant plus fort que vous l´aurez créé par vous-même, pour vous-même et pour ceux que vous aimez.

  • Accepter ce qui est, c´est faire preuve de lucidité, c´est se "réveiller", devenir conscient et considérer la réalité telle qu´elle est. C´est se désencombrer de ses programmations mentales, de ses croyances erronées, de ses oeillères.
    Accepter ce qui est, c´est chercher à voir comment faire face, c´est chercher (et trouver) des moyens d´améliorer la situation et surtout d´en faire quelque chose de positif toutes les fois que c´est possible. C´est cesser de demander pourquoi ? pourquoi moi ? pour tenter de trouver "pour quoi ?" pour en faire quoi ?
    Accepter ce qui est, c´est parfois n´avoir pas d´autre choix que de faire le deuil de ce qui était, de ce qui aurait pu être, de ce qui aurait dû être, pour vivre aussi pleinement que possible la réalité de l´instant présent et tenter de lui donner du sens.
    Accepter ce qui est, c´est le prélude indispensable à toute croissance personnelle, à toute recherche de solution, à toute paix intérieure.

  • La construction de l´identité repose sur des bases qui se bonifient ou se dégradent au fil du temps : l´estime de soi, l´amour de soi et la confiance en soi, chacune de ces notions étant bien distincte de l´autre. Toutes les trois restent néanmoins complémentaires et essentielles pour se constituer une bonne image de soi et contrer ainsi la timidité.
    Deux parties composent cet ouvrage : la première vous permet de faire le diagnostic de l´image que vous avez de vous, la seconde procure différents conseils et solutions en fonction de vos résultats. Ainsi, grâce à ces nombreuses pistes, vous pourrez retrouver la vraie valeur de vous-même, vous réconcilier avec votre image pour arriver à vivre dans l´amour plutôt que dans la peur !
    Sachez mesurer votre juste valeur pour vous épanouir !
    Patrice Ras exerce en libéral depuis 1995 en tant que conférencier et formateur en développement personnel, coach, thérapeute et conseil en gestion de carrière. Il est notamment l´auteur de Aujourd´hui, j´arrête de tout remettre à demain, Morphopsychologie : le visage, miroir de la personnalité et du Petit cahier d´exercices des quatre accords toltèques parus aux Éditions Jouvence.

  • La décroissance

    Serge Latouche

    Le terme « décroissance » est récent dans le débat économique actuel, même si l'idée a une histoire plus ancienne. Mais que désigne-t-il au juste ? Une inversion de la courbe de croissance du produit intérieur brut (PIB), indice statistique censé mesurer la richesse ? Ou la fin de l'idéologie de la croissance, c'est-à-dire du productivisme ? Si la croissance est une croyance en un progrès infini - pourtant chaque jour démenti par les ressources nécessairement limitées de la planète -, alors la décroissance est un gros mot, voire un blasphème. C'est pourtant cette idée qui permettrait de réenchanter le monde, non pas en substituant à la religion de la croissance une religion inverse, mais en retrouvant la dimension spirituelle, quoique laïque, de l'homme, lequel n'est pas qu'un homo oeconomicus. David Henry Thoreau, le précurseur de la décroissance, disait que « serait un poète celui qui pourrait enrôler vents et rivières à son service, afin qu'ils parlent pour lui ». La décroissance, c'est cet art de vivre, un art de vivre bien, en accord avec le monde, un art de vivre avec art.

  • Considérer le bébé et l'enfant comme une personne, être à l'écoute de ses vrais besoins, respecter ses rythmes est parfois difficile. Tout nous pousse, dans notre société et notre éducation, à le dresser et à considérer l'expression de ses désirs comme des caprices...Dans ce petit livre simple et précis, Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau aborde les divers aspects de la vie de bébé et de l'enfant : le sommeil, son "doudou", les "nouveaux pères", les pleurs et colères, le portage, l'allaitement, l'agressivité, l'apprentissage de la propreté, le besoin de lire des histoires... avec chaque fois le même éclairage : donner à l'enfant un message d'amour et de respect qui en fera un être fort, aimant et autonome.

  • Certaines personnes, frappées par le destin ou les circonstances adverses (perte de travail, séparation, mauvais traitements, etc.), sont accablées par le destin. D'autres, au contraire, rebondissent et semblent sortir plus fortes encore de l'épreuve. Cette faculté de rebondir face à l'adversité s'appelle la résilience.
    Rosette Poletti et Barbara Dobbs montrent avec clarté que ces personnes n'ont en réalité rien d'exceptionnel, mais qu'elles ont développé des qualités que nous avons tous en nous à un certain degré :
    O qualité de la communication, o sens des valeurs, o savoir exprimer de la gratitude et pardonner, o vivre dans l'instant.

  • " Le moderne dédaigne d'imaginer " disait Mallarmé. Poètes, peintres, dramaturges ou ingénieurs voulaient alors mettre l'union de la forme et de l'acte à la place de la vieille dualité de la réalité et de l'image. La vie en eût été révolutionnée. Nos contemporains ne croient plus en la révolution et chantent à nouveau, fût-ce au passé, le culte de l'image : éclair sublime sur la toile, punctum de la photographie ou plan-icône. L'image devient la présence sensible de l'Autre : verbe devenu chair ou marque du dieu irreprésentable. A l'une et l'autre vision Jacques Rancière oppose la nature composée, hétérogène, de ce que nous appelons des images. Celles-ci ne sont ni des copies ni des présences brutes, mais des opérations singulières, redistribuant les rapports du visible, du dicible et du pensable. A l'exemple de la phrase-image de Godard, étudiée ici, qui superpose un plan de film noir, une image de l'extermination des Juifs et un discours de philosophe, ce livre analyse les liens méconnus qui unissent symbolisme poétique et design industriel, fictions du XIXe siècle et témoignages sur les camps ou installations de l'art contemporain. Un même projet anime ces parcours croisés : libérer les images des ombres théologiques pour les rendre à l'invention poétique et à ses enjeux politiques.

  • Beaucoup de gens se plaignent de leur incapacité à s'affirmer, à dire "non" et de toutes les conséquences négatives que cela a dans leur vie.Oser dire non, cela s'apprend et cela consiste essentiellement à sortir du cercle infernal : doute, peur, culpabilité.Les outils proposés dans ce livre sont simples et efficaces. Ils vous permettront d'apprendre à dire "non", de plus en plus facilement, car ce sont les premiers "non" qui sont les plus difficiles à prononcer.Mais réalisez surtout, vous qui croyez ne pas savoir dire "non", que vous savez en fait très bien le dire mais que vous ne l'avez dit jusqu'à présent qu'à une seule personne : vous-même !

  • Que puis-je connaître ?
    Que dois-je faire ?
    Que m'est-il permis d'espérer ?
    À Königsberg, le sévère professeur Kant répondit à ces questions, et à quelques autres, au cours d'une journée si folle qu'il devait en manquer sa promenade...

  • L'économie peut-elle être sociale et solidaire ? Oui, si elle produit, non pas l'enrichissement individuel, mais celui des biens et des services utiles à tous. Rassemblant les structures qui cherchent à concilier performance, gouvernance démocratique et utilité collective, l'économie sociale et solidaire (ESS) représente en France un secteur important et en fort développement : 10 % du PIB, 12 % des emplois. Du commerce équitable à l'épargne solidaire, en passant par le champ de la protection de l'environnement, de la lutte contre l'exclusion, de la santé ou de l'égalité des chances, l'ESS pourrait bien nous aider à relever les grands défis de notre temps.

  • "L'ancrage", un terme un peu étrange que l'on entend souvent, dans de nombreuses thérapies complémentaire, en yoga, en taï-chi, sans trop savoir ce dont il s'agit. Néanmoins, cette technique mérite que l'on s'y attarde, tant son effet est puissant, et son utilisation quotidienne à la portée de tous.
    L'ancrage permet en effet, entre autres, d'améliorer son quotidien pour déstresser, se régénérer, se sentir en sécurité, réussir son examen, se protéger, parler en public, éviter les migraines à répétition, voir la vie du bon coté, négocier, lutter contre l'angoisse, se sentir mieux dans sa peau, manifester ce que l'on souhaite !
      Ce livre a pour volonté de vous expliquer l'intérêt de ce type d'ancrage, et surtout, donner des solutions pour mettre en pratique énergétiquement, de manière ludique et efficace. Vous y trouverez des tests, des exercices physiques simples, des visualisations et de nombreuses citations qui vous aideront à vous ancrer.
    C'est en en faisant un nouvel automatisme que vous vous donnerez la présence et la liberté d´Être.

  • Une visite guidée pour découvrir l'histoire de ce lieu incomparable, dont les tableaux ne sont pas les seules richesses...

    On connaît le prestigieux musée, qu'aujourd'hui le monde entier nous envie. On connaît moins l'histoire du lieu, reflet de l'histoire de France, tour à tour forteresse, palais et symbole républicain. Depuis la fondation du Louvre de Philippe Auguste au XIIe siècle jusqu´à l´internationalisation du musée au XXIe, le Louvre se révèle ici à travers des épisodes marquants de son histoire (une visite nuptiale de Napoléon Ier et de Marie-Louise, le rapt de la Vénus de Milo, l´incendie des Tuileries, le vol de la Joconde, etc.) ou les oeuvres les plus emblématiques (le Grand Sphinx de Tanis, les Chevaux de Marly, Le Sacre de l´Empereur de David, etc.) qui l´ont fait tel qu´il est aujourd´hui : le palais des rois et de l´art-roi. Suivez le guide pour la plus étonnante des visites !

  • Pourquoi les loyers sont-ils si élevés ? Les immigrés nous volent-ils nos emplois ? Qu'est-ce qu'un marché ? Quels sont les ressorts d'une vente aux enchères ? Pourquoi payez-vous votre café si cher ? Pourquoi les taux d'intérêt font-ils le yoyo ? Et à qui profite le crime ?Ces questions, et beaucoup d'autres, ...

  • "Tu connais ces grenouilles ? interroge le Professeur Freud.
    - C'est pareil tous les jours, soupire la carpe. Ça essaye de grimper sur son nénuphar, Surmoi lui flanque une beigne, Ça recoule et Moi est bien embêtée."

  • Mon nom est Karl Marx... Ce que je fais dissimulé sous ce drap ? C'est une longue histoire... Celle de la lutte des classes ! Une histoire triste, mais à laquelle nous allons essayer ensemble d'apporter un dénouement heureux, une fin joyeuse, car à quoi sert d'inventer des fins si elles ne sont pas joyeuses ?

empty