Omnibus


  • Les 188 entrées de ce dictionnaire original " racontent " toute notre gastronomie : petite et grande histoire des aliments et des mets, recettes et tours de main inattendus, précisions nutritionnelles, extraits d'oeuvres d'écrivains, références picturales, musicales, cinématographiques...

    " Ce Dictionnaire gourmand est la somme de passions.
    Passion de cuisiner des plats sophistiqués comme des plats simples pour faire de tout repas un moment de plaisir.
    Passion de choisir des produits de qualité : variétés pour les fruits et légumes, morceaux pour la viande, cépages pour les vins, saisons, qualités nutritionnelles...
    Passion d'élaborer, guidée par l'extraordinaire littérature culinaire française, mais aussi par les envies, les réminiscences et les découvertes.
    Ce passé de la gastronomie française, ce Dictionnaire gourmand veut aussi le faire ressurgir : Quand et comment les produits que nous consommons sont-ils entrés dans le répertoire culinaire ? Comment sont nés et ont évolué les plats les plus emblématiques ? Quels témoignages en véhiculent la littérature, la peinture, le cinéma, la chanson ? Pourquoi, finalement, le "repas gastronomique des Français' a-t-il été inscrit par l'Unesco au patrimoine culturel immatériel de l'humanité ? "
    Prix Archestrate-CFA Médéric 2014
    Marie-Hélène Baylac, historienne, a déjà réalisé plusieurs encyclopédie culinaire.

  • Un ouvrage de référence pour un des grands mythes modernes, né en mars 1818 sous la plume de Mary Shelley.En mars 1818 paraissait
    Frankenstein ou le Prométhée moderne, de Mary Shelley, épouse du poète Percy Shelley - Frankenstein, du nom du savant qui donna vie à une créature assemblée avec des éléments de cadavre. Réflexion sur les excès de la science, sur l'ambition de défier Dieu en créant la vie, le roman est surtout fondateur d'un des plus grands mythes modernes (au même titre que
    Dracula), inspirant la littérature (de S-F, dont il est un des précurseurs, et autres), le théâtre, la BD, les jeux vidéo, et bien sûr le cinéma.
    C'est cet univers qu'explore de A à Z Claude Aziza, spécialiste de culture populaire (on lui doit notamment un
    Dictionnaire du western...) et également de la littérature du XIXe siècle.


  • Plus de 120 métiers des artisans de nos campagnes, d'aiguillier à zingueur, tels que nos ancêtres les exerçaient. Les coutumes, les expressions, les légendes, les récits... l'outillage, les gestes, le savoir-faire, tout ce qui fait l'histoire et la richesse de ce patrimoine.

    Jusqu'au milieu du XXe siècle, chaque village et bourg de France abritait une cohorte d'artisans qui participaient à la vie quotidienne d'une population encore très rurale et étaient indispensables à la bonne marche de la communauté. Puisant dans la somme encyclopédique de La France en héritage, Gérard Boutet a réalisé ce petit dictionnaire dans lequel on trouvera des métiers que l'on attend (maréchal-ferrant, charpentier, chaudronnier, sabotier, tonnelier...) et d'autres aujourd'hui insolites, tels que l'épinglier (qui fabriquait des épingles), le fleuristier (fabricant de fleurs artificielles pour les modistes ou les couronnes mortuaires), voire le patenôtrier (fabricant de chapelets et colifichets de piété) ou l'oribusier (fabricant de chandelles de résine). Chacun des 120 métiers, qu'il soit de petite industrie ou de petite main, est défini en prenant en compte les caractéristiques régionales, sans oublier les aspects historique et anecdotique.

empty