• « C'était la seule à Nyala et sans doute même dans tout le Soudan à s'appeler Abderahman. » Avec son prénom d'homme et sa cicatrice à la joue, terrible signe de beauté, Abderahman est la fille de fortune de tante Kharifiyya, sans enfant et le coeur grand, qui l'a recueillie en lui demandant de ne plus jamais parler de la guerre. De la guerre, pourtant, Abderahman sait tout, absolument tout. C'est un jour de marché qu'elle rencontre Shikiri, enrôlé de force dans l'armée avec son ami Ibrahim. Ni une, ni deux, Abderahman en fait joyeusement son mari. Et lui demande de l'aider à se venger des terribles milices janjawids en en tuant au moins dix. Formidable épopée d'une amazone de circonstance dans un monde en plein chaos, le Messie du Darfour est une histoire d'aventure et de guerre, une histoire d'amitié et de vengeance qui donne la part belle à l'humour et à la magie du roman.

  • Les Jango

    Abdelaziz Baraka Sakin

    • Zulma
    • 5 Mars 2020

    Les Jango sont décidément impayables. On les reconnaît à leur élégance tape-à-l'oeil et à leur sens de la fête. Et ce sont les femmes qui mènent la danse, dans la Maison de la Mère, au coeur de toutes les rumeurs.


    Les histoires les plus folles courent d'ailleurs sur Safia, élevée au lait de hyène, Alam Gishi l'Éthiopienne experte en amour, ou l'inénarrable Wad Amouna. Lorsque soudain souffle le vent de la révolte...

    Dans les effluves de café grillé, de chicha parfumée et de gomme arabique, se joue une comédie humaine dont les Jango, « sages à la saison sèche et fous à la saison des pluies » sont les héros.

  • Loin de décliner irrémédiablement comme certains théoriciens de la sécularisation le prédisaient à la fin du siècle dernier, les religions sont redevenues des acteurs incontournables des relations internationales contemporaines. On le mesure bien sûr au réveil de la violence à justification religieuse qui constitue un des éléments saillants de guerres ethniques ou nationales (conflit israélo-palestinien, guerre civile au Sri Lanka, massacre des Rohingyas et, plus proche de nous, conflit en Irlande du Nord) ou du terrorisme (d'Al-Qaïda à Daech, en passant par les tueries initiées par des suprématistes défendant l'Occident chrétien).
    L'influence des religions dans le monde ne peut pourtant pas se résumer à cette seule violence. Leur activité à l'international répond à de multiples motivations : répandre leur message spirituel, promouvoir une morale, renforcer la cohésion de leurs adeptes. Elles jouent également un rôle important dans le développement d'une culture de paix et de dialogue et dans le règlement de certains conflits, par la pratique du dialogue interreligieux, de la médiation et du secours humanitaire.
    Les modalités de l'action politique et diplomatique des religions dans le monde sont donc complexes et parfois paradoxales. À l'origine de certains conflits, les religions peuvent tout aussi bien oeuvrer à leur résolution...

  • Dans l'archipel de Dahalak, au sud de la mer Rouge, territoire interdit aux non convertis à l'islam, arrive par mer calme une yole à la voile gracieusement tendue. Kassim est à son bord.
    Beau garçon, courageux jusqu'à en être féroce dans le combat, aussi pauvre que loyal, ce jeune pêcheur yéménite et contrebandier croise le regard d'Amina, fille du riche propriétaire des lieux. Dès lors, tout se dérègle... L'aventure s'emballe. Anko, le Soudanais, ivre de jalousie, ne rêve que de meurtre. Abdulfat, représentant de l'Émir, offre des colliers de nacre, lâche ses tueurs et supprime les témoins pendant que des pirates laissent des cadavres enterrés sous les sables. Quant à Kassim, s'il survit à ces intrigues, il devra faire ses preuves en plongeant dans le golfe Persique. Le prix de son amour se trouve là, parmi les requins, délicatement posé sur les fonds du récif maudit...

  • Souvent évoqué dans les médias par les raccourcis trompeurs de l'islamisme et du Darfour, le Soudan demeure en fait très méconnu. Ce pays est aujourd'hui en pleine mutation avec l'établissement de la paix et les dividendes de l'exploitation pétrolière. Ce guide, le seul guide francophone sur le Soudan dans le commerce, entend bénéficier de l'ouverture récente du pays pour le faire connaître d'un public plus large.
    Au fil du Nil, le Soudan surprend par sa richesse ethno-culturelle incomparable et l'hospitalité proverbiale de ses habitants. De la plongée en Mer Rouge au trek en Afrique centrale, des royaumes nubiens antiques à la culture des tribus africaines entre désert et brousse, c'est un voyage hors du temps et des expériences inoubliables que réserve le Soudan à tous ses visiteurs.

  • Depuis des décennies, le Soudan se caractérise par une évolution particulièrement tourmentée : guerres civiles, rébellions et insurrections s'y succèdent. Après le coup d'État de 1989, les femmes, les intellectuels, les artistes, les minorités et des populations de la marge ont subi une répression féroce et continue. L'accumulation des haines, les frustrations et multiples contradictions ont conduit à la révolution de décembre 2018 et à son triomphe, le 11 avril 2019. Une grave crise politique a alors éclaté entre une multitude d'acteurs civils et militaires, menaçant le pays d'une implosion violente et meurtrière.
    Une médiation africaine s'est rapidement mise en place et est parvenue, avec ingéniosité, à un accord efficace de mise en oeuvre d'une transition démocratique et inclusive au Soudan.
    Dans ce livre, Mohamed El Hacen Lebatt raconte, dans un style fluide et attractif, l'histoire de cette retentissante réussite africaine.
    Il confirme ici que lorsque l'Afrique prend elle-même en charge la solution de ses problèmes, dans un esprit d'ouverture à ses partenaires internationaux, elle fait la différence.
    Mohamed El Hacen Lebatt, universitaire mauritanien, a contribué avec succès aux principales négociations et médiations en Afrique ces vingt dernières années.
    « Soudan, chemin de paix » apporte une contribution vivante à la doctrine internationale des médiations, facilitations et dialogues nationaux des pays en graves crises politiques.
    Mohamed El Hacen Lebatt est également l'auteur de « Facilitation dans la tourmente » (éditions de L'Archipel).

  • La géopolitique

    Pascal Boniface

    • Lizzie
    • 13 Août 2020

    50 chapitres thématiques et documentés pour comprendre les enjeux géopolitiques du monde contemporain.La géopolitique, en tant qu'étude des relations internationales, rend compte du phénomène de la mondialisation tout en analysant ses mécanismes.
    Pédagogique, ce guide commence par définir la géopolitique.
    Pratique, il propose ensuite 50 chapitres thématiques et documentés pour dresser un panorama des conflits, des problématiques et des tendances du monde actuel. Il constitue une synthèse d'introduction et de référence sur le sujet.
    Table des matières :Partie 1 Qu'est-ce que la géopolitique ?

    Chapitre 1 Les définitions classiques
    Chapitre 2 Un déterminisme géographique ?
    Chapitre 3 La naissance d'une discipline
    Chapitre 4 Une discipline diabolisée puis réhabilitéePartie 2 Les 10 défis géopolitiques

    Chapitre 1 La gouvernance mondiale
    Chapitre 2 Le terrorisme
    Chapitre 3 La prolifération nucléaire
    Chapitre 4 La permanence de la guerre
    Chapitre 5 Le réchauffement climatique
    Chapitre 6 Le choc des civilisations
    Chapitre 7 Les États faillis
    Chapitre 8 Les guerres de l'espace
    Chapitre 9 Les cyberguerres
    Chapitre 10 Les migrationsPartie 3 Les principaux conflits et crises

    Chapitre 1 Chine/États-Unis : le piège de Thucydide ?
    Chapitre 2 Ukraine - Russie
    Chapitre 3 L'État islamique
    Chapitre 4 Israël - Palestine
    Chapitre 5 L'Iran
    Chapitre 6 La Syrie
    Chapitre 7 Le Yémen
    Chapitre 8 La Libye
    Chapitre 9 L'Afghanistan
    Chapitre 10 L'Inde et le Pakistan
    Chapitre 11 La Chine et Taïwan
    Chapitre 12 Tensions en mer de Chine
    Chapitre 13 Le Tibet et le Xinjiang
    Chapitre 14 La Corée
    Chapitre 15 Le Mali et le Sahel
    Chapitre 16 Le SoudanPartie 4 Les 10 tendances structurelles

    Chapitre 1 La fin de l'hyperpuissance américaine
    Chapitre 2 La fin du monopole occidental de la puissance
    Chapitre 3 Les États-Unis basculent vers le Pacifique
    Chapitre 4 La prolifération étatique
    Chapitre 5 La Chine, prochaine première puissance mondiale
    Chapitre 6 La montée en puissance de l'opinion publique
    Chapitre 7 Le soft power
    Chapitre 8 La redéfinition de la puissance
    Chapitre 9 La justice internationale
    Chapitre 10 La démocratie progressePartie 5 Les 10 questionnements

    Chapitre 1 La fin des frontières
    Chapitre 2 La mondialisation universelle
    Chapitre 3 L'impuissance de la puissance militaire
    Chapitre 4 Les NTIC : transparence démocratique ou nouveau totalitarisme ?
    Chapitre 5 L'obsolescence des États
    Chapitre 6 La privatisation de la guerre
    Chapitre 7 Les matières premières
    Chapitre 8 Les compétitions sportives mondialisées
    Chapitre 9 L'Europe est-elle en déclin ?
    Chapitre 10 La crise du multilatéralisme

  • En 1884, le Soudan est à feu et à sang. Le Madhi, ascète mystique et chef de guerre, veut rétablir l'islam dans sa pureté. Il s'oppose à la tutelle anglo-égyptienne. Pour chasser l'occupant étranger, il assiège la capitale Khartoum. La ville est défendue par le général anglais Charles Gordon. C'est un étrange militaire, sorte de saint laïc, aimé des Khartoumois pauvres, qu'il veut protéger envers et contre tout. Peu d'Européens restent dans la ville. Un ancien communard, un trafiquant pervers, un archéologue naïf, deux femmes intrépides... La menace aiguise et révèle leur caractère.
    Se fondant sur un épisode historique réel, Etienne Barilier restitue le vacarme d'une ville assiégée. Il nous emporte dans un roman à la fois ample et précis, lyrique et documenté, tragique et généreux. Un récit à l'actualité saisissante : les dirigeants actuels du Soudan sont des héritiers de l'idéologie mahdiste...

  • 267 cartes et schémas mis en scène par une analyse fouillée. Dans ce premier atlas géopolitique consacré à une région si sensible, Rafic Boustani et Philippe Fargues relèvent un défi. Ils brossent un tableau riche et expressif des bases économiques, sociales, démographiques et culturelles sur lesquelles s'inscrivent les bouleversements politiques de ce monde mal connu. De la Méditerranée à l'Océan Indien, du Maroc au Yémen, les pays arabes forment un bloc humain considérable ; un par la langue, mais multiple par l'histoire, les ressources, les formes sociales, l'organisation politique. Issus de découpages frontaliers souvent récents, mais dépositaires de vieilles cultures, ces états ne partagent pas tous la richesse pétrolière, l'insécurité alimentaire ou la puissance du nombre. Cet inventaire, allant des capacités d'irrigation à la diversité des médias, des dépenses publiques par étudiant à la pratique de la contraception, met en lumière des variations considérables d'un pays à l'autre, mais aussi une logique d'ensemble et de subtiles nuances que les occidentaux s'obstinent à gommer à coups de généralités. En révélant les facettes d'un monde passionnant, cet atlas affranchit le lecteur des stéréotypes, qu'ils soient de méfiance ou d'autosatisfaction, et lui offre des clefs pour comprendre l'avenir.

  • Objet de toutes les craintes et de toutes les convoitises, l'islam serait en train de devenir l'ennemi de l'Occident en s'imposant comme principal outil de contestation non seulement des régimes en place dans le monde musulman, mais aussi de la domination occidentale à l'échelle mondiale. L'ambition de ce livre est de défaire cette perception réductrice, figée dans la vision schématique d'une « guerre des civilisations », en montrant les enjeux nationalistes, impérialistes ou économiques de conflits politiques variés, trop souvent décrits à travers le seul prisme islamique. Avec la fin des clivages Est/Ouest, des leaderships, qui semblaient incontestables tels celui de l'Arabie saoudite, ont été concurrencés, au Pakistan ou en Indonésie, par des forces jusque-là plus discrètes. La solidarité des musulmans se porte sur des lieux comme la Palestine, la Bosnie ou l'Afghanistan, tandis que, conséquence de vagues migratoires, l'islam s'impose au coeur des sociétés occidentales. Rechercher les logiques politiques à l'oeuvre dès que l'islam intervient comme référent explicatif, dans un contexte de mondialisation et de crise des idéologies et des territoires, devient de plus en plus légitime et efficace.

  • Le XXe siècle finissant aurait-il banalisé le tragique ? Pour les années les plus récentes, quel bilan provisoire peut-on établir en termes juridiques et géopolitiques des grandes crises « militaro-humanitaires » qui, depuis 1991, sur de multiples terrains, notamment du Kurdistan au Rwanda en passant par la Somalie et l'ex-Yougoslavie, ont largement renouvelé la place et le rôle de l'aide humanitaire internationale dans la société internationale contemporaine ? Il importe d'abord d'étudier les modalités concrètes de l'assistance qui contribuent à sa définition juridique et à sa délimitation. Malgré les développements importants qu'elle a connus, l'aide humanitaire est cependant aujourd'hui en procès. Elle a suscité maintes polémiques notamment celle qui porte sur son régime juridique, celle qui concerne sa signification politique... Au total, si l'aide humanitaire internationale a pu apparaître comme un terrain de consensus, elle n'en demeure pas moins un objet de controverses. * Fruit d'un travail collectif élaboré dans un cadre original, ce livre s'inscrit dans un continuum de plus de quatre années qui a permis au Centre d'Études et de Recherches Internationales et Communautaires (CERIC) d'Aix-en-Provence de réunir dans des contextes divers, colloques, séminaires, enseignements spécialisés de troisième cycle, les différentes catégories d'acteurs et certains grands témoins de l'aide humanitaire internationale. Ces personnalités ont bien voulu, dans ces différents cadres, enrichir les analyses des universitaires en apportant leurs expériences, réflexions et conclusions. Qu'elles soient ici remerciées pour tous ces apports.

  • Après avoir passé en revue les échecs des universalismes qui sont en partie responsables de la catastrophe africaine, l'auteur, en homme de terrain et directeur de la revue L'Afrique réelle, démontre que, loin de constituer un handicap, l'ethnisme est au contraire la chance de l'Afrique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Quelle est la part du droit dans les relations internationales d'aujourd'hui, qui semblent de plus en plus privilégier les affirmations de puissance ? Le droit est à la fois un mode d'organisation, un instrument d'équilibrage des forces brutes, et un instrument de puissance. C'est tous ces visages qu'éclaire ce nouveau numéro de Politique étrangère, à travers les exemples de la Cour pénale internationale, de l'« extra-territorialité » du droit américain, de la complexe construction du droit européen, ou des besoins de régulation de l'internet. Le droit est nécessaire à l'édification progressive d'une société internationale ; mais il ne se suffit pas à lui-même.
    Sous les ententes franco-allemandes proclamées, les désaccords s'accumulent. Le traité d'Aix-la-Chapelle réaffirme les domaines de la coopération sans réelle avancée nouvelle. Plus fondamentalement, qu'est-ce qui réunit aujourd'hui les stratégies française et allemande ? L'héritage de décennies de coopération peut-il dépasser l'affirmation d'intérêts nationaux parallèles, voire divergents ? La rubrique Contrechamps de ce numéro pose la question : qu'est-ce qui fait aujourd'hui tenir le tandem franco-allemand ; et, d'ailleurs, tient-il vraiment, sous des sourires affichés mais pâlis ?

    Soudan, Afrique du Sud : comment l'Afrique construit-elle ses modèles de transition et de démocratisation ? Faut-il créer une agence de renseignement européenne ? Et connaîtra-t-on jamais la cause du crash qui a coûté la vie à Dag Hammarskjld ? Politique étrangère explore, une fois encore, de multiples facettes de la vie internationale

  • Ce livre collectif étudie les processus de nature politique qui se déroulent au sein des forces armées dans les sociétés où celles-ci jouent un rôle extra-militaire déterminant pouvant aller jusqu'à la détention parfois durable du pouvoir. Cette quête est d'autant plus justifiée aujourd'hui que se multiplient les régimes à dominante militaire dans le monde. Alors, quel est le fonctionnement effectif des armées en tant que forces politiques ? À l'aide de méthodes parfois différentes, les auteurs étudient ce problème en Afrique, à Madagascar, en Syrie ou en Turquie... C'est dire la diversité des champs d'investigation.

  • À travers les mille et une voix de femmes et d'hommes qui s'expriment dans ORDALIE, c'est la société Arabe tout entière qui se trouve décrite, de Jérusalem à l'Arabie Saoudite. Pendant presque trois années, au hasard des rencontres ou à l'occasion de visites préparées, Aïcha Lemsine a mené une enquête informelle, riche de révélations, de promesses et d'espoirs, qui nous emporte parfois comme une épopée.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Issue d'un mémoire de DEA de science politique comparative, cette étude se propose d'apporter un éclairage sur la rencontre du cadre institutionnel réformé du Soudan et du cadre doctrinaire promu par les grands bailleurs de fonds internationaux et mis en oeuvre, plus ou moins directement, par les ONG sur place. Elle cherche, dans un premier temps, à donner la mesure des réformes engagées par le régime soudanais en insistant particulièrement sur la réforme de la politique hydraulique. Dans un deuxième temps, l'analyse porte sur un projet de développement local mené en périphérie de Khartoum et démontre comment ce dernier est la résultante, tout à la fois, du cadre institutionnel soudanais, marqué par l'autoritarisme, et du cadre dogmatique, promu par les acteurs de l'aide au développement.

  • Cet ouvrage invite le lecteur à découvrir les récits des explorateurs du XIXe siècle : Burckhardt, Belzoni, Champollion, David Roberts, Lepsius, etc. qui, grâce à leur énergie et leur curiosité permirent de sortir de leur linceul de sable les joyaux de pierre édifiés au coeur de la Nubie et tombés dans l'oubli pendant près de deux millénaires. Hélas, à peine exhumés, ces temples, reflets de l'esprit religieux des anciens Égyptiens, risquaient, par une honorable volonté de modernisme, de disparaître, définitivement noyés sous les eaux du lac Nasser. En effet, le barrage d'Assouan, chef-d'oeuvre de la technologie moderne, allait inonder la Nubie égyptienne et une grande partie de la Nubie soudanaise, faisant disparaître les traces de la présence des rois d'Égypte. Heureusement, grâce à un réflexe de survie, quelques voix s'élevèrent, faisant prendre conscience au monde que la disparition de ces temples serait, pour l'humanité, la perte irrémédiable d'une partie de sa mémoire. Comment ne pas rendre hommage à l'U.N.E.S.C.O. qui, en 1960, lança pour une durée de vingt ans le plus grand projet archéologique de tous les temps : la campagne de sauvegarde de la Nubie, programme d'une ampleur et d'une ambition à la mesure des pharaons qui ont laissé leur nom à Philae, Kalabcha, Amada, Ouadi es-Seboua, et notamment des architectes de Ramsès II qui, 13 siècles avant J.-C., conçurent les temples d'Abou Simbel pour la gloire de l'Éternel.

  • Nul n'était mieux placé que le capitaine Voinot pour présenter une étude du Tidikelt. C'est en effet dans cette région qu'il fit ses premières armes et il n'eut de cesse, par la suite, de parcourir ses pistes et de visiter ses oasis depuis le centre d'In Salah considéré comme la capitale des oasis sahariennes jusqu'à Akabli. Ce long chapelet d'oasis a été jusqu'en 1900 l'obstacle le plus sérieux à l'expansion française vers le sud. Acteur de la conquête des oasis du Tidikelt, le capitaine Voinot en fut un observateur attentif. Délaissant pour un temps ses fonctions militaires, il va s'attacher à décrire la géographie d'une région favorisée par ses ressources en eau avec pour conséquence une densité de population inhabituelle au Sahara. Après avoir rendu compte de l'histoire ancienne du Tidikelt, Voinot rappelle brièvement ce que furent l'intervention française et les changements qui se sont opérés après la conquête française. Voinot fait preuve dans son travail d'une inlassable curiosité pour ces populations : qu'il s'agisse de l'organisation de la société, des croyances, de la vie quotidienne ou des simples travaux, rien n'échappe au regard de l'ethnographe saharien qui sait que la connaissance des autres, notamment de leurs moeurs et de leurs coutumes, est le gage le plus sûr d'une estime mutuelle. Son étude du Tidikelt apparaît donc comme un essai réussi des liens qui se tissent entre l'histoire d'une population et la géographie de son pays. Enfin, l'auteur a pris l'heureuse initiative de faire figurer dans son ouvrage une série de planches et de cartes des principales oasis permettant ainsi au lecteur de situer sans difficulté les lieux cités. Publié en 1909, cet essai sur Le Tidikelt de Louis Voinot est un document qui ne pouvait être consulté qu'en bibliothèque. Sa réédition permettra à tous de disposer enfin d'un ouvrage de référence écrit par un grand saharien.

  • Le livre se termine par des données essentielles sur l'urbanisation des pays du Tiers Monde, afin que le lecteur puisse replacer le développement urbain de l'Afrique Tropicale dans son contexte mondial. En définitive, il s'agit d'un ouvrage qui « désamorce » les scénarios apocalyptiques dans le dessein de contribuer à une planification régionale bien fondée.

empty