• Des années Bourguiba (1956-1987) au révolutions arabes, en passant par la présidence Ben Ali (1987-2011), retour sur l'histoire contemporaine, sociale et politique, de ce petit pays ouvert sur l'Occident et la modernité qui aborde, depuis la révolution de Jasmin, un nouveau cycle politique. Au début de 2011, en chassant du pouvoir un dictateur vieillissant, la Tunisie a été propulsée sur la scène médiatique internationale. Initiateur des " printemps arabes ", ce petit pays donnait pourtant l'image d'un régime stable, certes dirigé par un despote, mais ouvert sur l'Occident. Cependant, la question de la succession du président Ben Ali amenait certains auteurs à s'interroger sur la durabilité d'un pouvoir largement fondé sur la coercition. Ce livre apporte des clés pour comprendre la manière dont le régime autoritaire tunisien s'est construit, puis pérennisé, et a été remis en cause. Si le système politique instauré par le président Bourguiba (1956-1987) était sous-tendu par un projet de société modernisateur, celui du président Ben Ali (1987-2011) visait à transformer le pouvoir en un instrument d'accumulation de richesses économiques au profit d'un clan familial. La rupture introduite par la " révolution " de 2011 a ouvert la voie à un nouveau cycle politique.

  • Recettes à mi-chemin antre la France et la Tunisie
    À Mi-Chemin, c'est un bistrot (dans le 14e arrondissement) où Paris rencontre la Tunisie. Le chef, Nordine Labiadh, y répète les gestes de sa mère, ceux-là mêmes qu'il a inlassablement observés pendant sa jeunesse passée sur la côte sud de la Tunisie. À cette cuisine traditionnelle et familiale, il associe le meilleur de la gastronomie française. Les influences sont aussi bretonnes grâce à Virginie, son épouse et complice. Pastilla fondante de canard à l'orange, couscous au poulpe et au potimarron, joues de cochon à la sauge, taboulé à l'aneth et au haddock, tartare de thon à la menthe, jarret de porc et semoule aux fruits secs, rognons de veau et sauce à la badiane, tagine de sardines bretonnes, cassoulet aux épices orientales, abricots au caramel beurre salé, délice à la pistache... La magie opère et ces saveurs mélangées
    nous offrent plus de 60 recettes de plats ensoleillés et gourmands.

  • Rien ne prédestinait Dalila Ben Mbarek Msaddek, brillante avocate tunisienne, mariée et mère de 3 enfants, à devenir une pasionaria de la Révolution.

    Sa vie bascule le 14 janvier 2011 : le Printemps arabe réveille brutalement l´enthousiasme et l´espoir. Mais, derrière la liesse populaire, Dalila voit surgir les drapeaux noirs de l´obscurantisme. Elle sacrifie alors son confort, sa vie de famille, son métier pour incarner, avec des milliers d´autres femmes, cette société civile capable de se lever et de dire non à ceux qui voudraient s´attaquer à sa liberté et à ses droits.

    Avec une poignée d´amis, elle fonde Doustourna (« Notre Constitution »), une association qui veut faire entendre la voix du peuple face aux partis politiques et au pouvoir en place. Son minuscule réseau va réunir, en quelques mois, des milliers de gens à travers le pays. Manifestations et sit-in à Tunis ne suffisent pas. Il faut aller parler aux femmes, dialoguer dans les villages, affronter la misère et faire l´impossible pour aider les plus démunis dans les provinces meurtries. C´est aussi ce combat-là que découvre Dalila, jusqu´alors habituée aux débats feutrés d´une élite privilégiée. « C´est un sacrifice qu´il faut faire pour nos enfants. Si notre génération ne le fait pas, ce sont eux qui le paieront. J´ai décidé de tout faire pour éviter cela, je prendrai les armes s´il le faut. » Un récit percutant coécrit avec la journaliste Valérie Urman.

  • Béji Caïd Essebsi, président de la République tunisienne, se confie à la journaliste Arlette Chabot sur les défis que doit relever son pays pour préserver la démocratie en terre d'islam. Un témoignage inédit d'une grande force. " L'onde de choc née de la Révolution tunisienne a fait voler en éclats le présupposé culturaliste, voire raciste, qui condamnait les sociétés arabes au despotisme oriental du fait de la prétendue incompatibilité entre islam et démocratie. La réussite de la transition démocratique tunisienne représente le plus éloquent des démentis à cet inusable stéréotype. Tradition de réforme, de modernisation et de progrès, généralisation de l'enseignement sur une longue période, libération et responsabilisation de la femme, ouverture sur le monde extérieur et interaction avec les forces de progrès dans le monde forgent l'"exception tunisienne'. Tant que les enfants de la Tunisie sont convaincus par le projet démocratique, nous tiendrons. S'arrêter, c'est régresser. Il n'y aura pas de retour en arrière. " Béji Caïd Essebsi

  • Quel rôle a joué l'école dans la reproduction des élites au Maghreb au cours du XXe siècle ? C'est la question dont traite ce livre, de façon rigoureuse et érudite. Machine de déclassement social sous la colonisation pour les classes dirigeantes précoloniales, l'école ouvre, avec l'indépendance, ses portes aux enfants des classes moyennes. La contestation politique des années soixante qui s'ensuit incite les autorités à réformer le système scolaire en vue de le neutraliser. La politique d'arabisation débouche sur la dualisation des systèmes d'enseignement au Maghreb, opposant filières d'élite et filières de relégation que sont les " facultés-casernes ". La voie est alors ouverte à l'islamisme. L'auteur retrace cette histoire en brossant le portrait de quatre générations. Jusqu'aux indépendances en 1956, le baccalauréat est la clef de la conquête des études supérieures pour une infime minorité de musulmans. Comme la génération des pionniers, celle des indépendances s'affirme en tirant profit de son capital social. Les réformes de grande ampleur, mises en place à partir de 1945 et renforcées à l'indépendance, permettent l'émergence, du début des années soixante jusqu'au milieu des années soixante-dix, de la génération de l'ouverture. Dans le dernier quart du siècle, la génération de la crise est confrontée à la saturation de l'État national. La fermeture sociale s'est installée face au processus de consolidation de la nouvelle élite.

  • Ce soir-là, Meriem est au volant de sa voiture avec Ahmed, son fiancé. Ils viennent de dîner dans un restaurant de la banlieue tunisienne. Soudain, trois policiers surgissent des ténèbres. Sans doute pensent-ils avoir les mêmes droits que du temps de Ben Ali : ils rackettent Ahmed, violent Meriem. Le début d'un long calvaire pour la jeune femme. Dans cette Tunisie à peine débarrassée du joug d'un dictateur, les services de l'État ne peuvent admettre l'outrage. Pire : ils tentent de transformer Meriem en coupable. Dans son pays, le viol est tabou. Les familles des victimes, déshonorées. Même au sein de sa propre maison, elle taira son secret. Seules sa mère et ses soeurs sont au courant de son drame. Son père et son frère, eux, ignorent que la Tunisienne dont l'histoire commence à être médiatisée vit à leurs côtés. Lorsque Meriem est inculpée pour " atteinte à la pudeur ", délit passible de six mois de prison, une partie de la société civile tunisienne se mobilise. Son histoire bouleverse la communauté internationale autant qu'elle indigne. Meriem obtiendra un non-lieu le 28 novembre 2012.
    Ce livre est emblématique de la situation paradoxale des femmes tunisiennes,
    autrefois les plus libres du Maghreb.
    Hier héroïnes du Printemps arabe, aujourd'hui en lutte pour faire valoir leurs droits.

  • Tunis, un soir de septembre 2012. Deux amoureux s´embrassent dans une voiture, loin des regards indiscrets... Soudain, trois policiers surgissent, crient au scandale, et sévissent. Pour Ahmed, ce sera le racket ; Meriem, elle, subit plusieurs viols.

    Quand la jeune femme veut porter plainte, tout le monde se défile. Et quand enfin elle y parvient, c´est elle qui se retrouve accusée d´atteinte aux bonnes moeurs. Une fille en jupe et tête nue, en compagnie d´un homme, la nuit ! Elle est passible de six mois de prison. De plus, si elle a été violée, elle n´arrivera pas vierge au mariage : le déshonneur touche toute sa famille. En somme, là aussi, elle est coupable. Meriem redoute les réactions de son père et de son frère s´ils découvrent ce qui lui est arrivé...

    Grâce au soutien de son fiancé, à la mobilisation de ses avocats et de tous ceux qui, en Tunisie et à l´étranger, prennent sa défense, elle sera acquittée en novembre 2012. Mais le mal est fait. La honte est sur elle, les amis s´éloignent, les voisins ne la saluent plus...



    Si cette douloureuse histoire est devenue une affaire d´État et a ému la communauté internationale, c´est qu´elle est emblématique de la situation paradoxale des femmes tunisiennes : autrefois les plus libres du Maghreb, aujourd´hui menacées dans leurs droits les plus élémentaires.

  • Dans l'« Intifada des mots » qui a lieu en Algérie et que décrit le célèbre journaliste et écrivain tunisien Taoufik Ben Brik, celui-ci a joué un rôle de premier plan, dont témoigne ce petit livre, modèle de journalisme littéraire. Tout au long de l´année 2000 et des premiers mois de 2001, Ben Brik a publié régulièrement sur de nombreux sites Internet et dans la presse internationale sa « chronique du mouchard ». Il en propose ici une sélection, enrichie de textes inédits. Ben Brik a écrit un livre double : oeuvre de combat contre une dictature perverse, mais aussi prisme de lecture singulier d´une humanité confrontée aux tourments du présent.

  • Ce magnifique guide de la Tunisie vous présente tous les attraits touristiques de ce pays du Maghreb, cotés selon un système détoiles, et vous suggère une vaste sélection dhôtels et de restaurants pour tous les budgets. Il comprend plus de 40 cartes des plus précises pour mieux préparer votre itinéraire en Tunisie. Pour un long séjour ou un voyage-découverte ou même un court séjour balnéaire à Djerba, le guide Tunisie publié par Ulysse bonifiera votre voyage. Carte routière en couleur, claire, très lisible; encadrés culturels et pratiques et intéressants; section très complète en exergue consacrée au plein air; mini-sommaires en tête de chapitre; descriptions de restaurants détaillées qui donne une meilleure idée pour faire son choix; index détaillé pour sy retrouver facilement - ce guide de voyage plus que complet couvre un large éventail dinformations permettant de bien planifier ses vacances en Tunisie.

    Il propose en outre 10 magnifiques circuits-découverte du nord au sud et de louest à lest du pays, incluant la mythique île de Djerba. Découvrez grâce à lui les côtes de Carthages et le charmant village de Sidi Bou Said; les cultures de vignes et doliviers du Cap Bon; lénergie et la diversité de Tunis, la capitale; les impressionnantes ruines de Dougga; le colisée dEl Jem, le deuxième en importance au monde après celui de Rome; les dunes du Sahara au coucher du soleil; les oasis du désert; et un peuple des plus accueillants.

empty