• Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Elles possédaient pourtant un point commun, un secret en quelque sorte : toutes les trois rêvaient de fuir...
    Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux
    Nymphéas noirs.
    Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.
    Un suspense brillant, à la résolution insoupçonnable, dans lequel chaque personnage est une énigme.
    2017, prix Segalen des lycées français de la zone Asie Pacifique
    2011, prix des lecteurs du festival Polar de Cognac
    2011, prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon)
    2011, prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans
    2011, Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands
    2011, prix des lecteurs du festival Sang d'Encre de la ville de Vienne (" gouttes de Sang d'encre ")
    2011, Finaliste du prix mystère de la critique (3e), du prix du polar francophone de Montigny-lès-Cormeilles (2ème), du prix marseillais du polar, du prix Polar de Cognac, du prix du roman populaire d'Elven, du prix Plume-Libre, du prix plume de Cristal du festival policier de Liège.

  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, en Normandie, l'histoire vraie d'un Lorrain face à un incroyable destin. Pendant la Seconde Guerre mondiale, en Normandie, l'histoire vraie d'un Lorrain face à un incroyable destin.En 1943, un régiment blindé allemand est transféré à Epaignes, en Normandie. Parmi les soldats, le jeune Nicolas Fischer, un Mosellan incorporé contre son gré dans la Wehrmacht. Au cours de la bataille de Normandie, à bord de son char, il perd tout contact avec son unité. Arrivé indemne au Sap, dans la région de Camembert, Nicolas part en quête de nourriture. Au détour d'un champ, leur route croise celle de Rose-Marie. La vie de Nicolas bascule, il vient de tomber follement amoureux...Deux jours plus tard, à Bosrobert, Nicolas, habillé en civil, déserte et rejoint Rose-Marie dans la ferme de ses parents. Là, il apprend au fil des jours le rude métier de paysan. Les saisons s'égrènent, la paix revient enfin. Les jeunes gens ont décidé de se marier mais dans le village on s'interroge sur le passé du nouveau venu. Un ouvrier agricole éconduit par Rose-Marie a juré de tuer Nicolas le jour de ses noces.

  • Pour la première fois dans Terres de France, le récit romanesque de la vie des terre- neuvas, ces marins de l'extrême, du quotidien des familles restées à terre et de leur douloureuse attente. 1939. A bord de La Valeureuse avec ses compagnons, Gildas Le Morvan, originaire de Cancale, brave le froid, les tempêtes, les glaces flottantes sur les bancs de Terre-Neuve. La pêche est fructueuse mais le vieux trois mâts-goélette doit rentrer précipitamment à Saint-Malo : la Seconde Guerre mondiale est déclarée. Trop jeune pour être mobilisé, Gildas se loue dans les fermes. Il est amoureux de la fière Angélique, mais celle-ci refuse d'épouser un marin : " Je n'ai pas envie de me retrouver veuve à vingt-cinq ans avec deux ou trois marmots à nourrir et mes yeux pour pleurer ! " Gildas, pourtant, poursuit son rêve : devenir capitaine... Dans ce roman où terre et océan, fiction et histoire vraie s'imbriquent savamment, Yves Jacob peint l'inoubliable tableau de la vie des terre-neuvas, dont le plus grand amour, souvent, était la mer.

  • " Je m'appelle Joana Leclair. Je suis la fille du maître carillonneur de Notre-Dame de Rouen. Ma vie a basculé le 15 avril 1944. Je me suis trouvée face à un inconnu. Il était blessé, et son visage reflétait la souffrance et la peur. Je l'ai caché dans la cathédrale. Les événements se sont alors succédé et nous ont emportés dans un enchaînement dramatique... "La Fille du carillonneur est un grand roman autobiographique qui évoque la passion d'un écrivain pour sa ville natale, un témoignage bouleversant sur la Résistance et le récit du quotidien des Rouennais à l'heure de l'Occupation, des bombardements, puis de la Libération.

empty