Éditions Espaces 34

  • Un journaliste mène tambour battant une interview, à la fois quizz, commentaires, flash-back, apartés. Face à lui, un couple fait revivre avec humour le quotidien des quarante glorieuses - des barres d'immeubles au pavillon en lotissement.
    " Les personnages sont très attachants et racontent à travers leur vie le passé des banlieues d'aujourd'hui dites sensibles. Regard mélancolique et tendre sur ce qu'était le vivre ensemble ; ils racontent aussi leur voisin communiste, symbole de la lutte des classes et de son échec.
    Les dialogues sont très courts et plein d'humour. " (Panta Théâtre, Caen, 2015) Philippe Malone est écrivain et photographe. Ses pièces font l'objet de création, de lectures, de diffusion sur France Culture, de traduction (allemand, italien, polonais). Aux Éditions Espaces 34, il a publié Septembres, III, L'entretien, et, avec Petrol, L'extraordinaire tranquillité des choses.

  • Pitch et Tiote sont frère et soeur. Ils partent dans la vie comme en voyage, avec un but de héros : trouver maman. Ils s´inventent à mesure les décors de leur quête, qui va les mener à devenir plus grands. C´est bruyant comme un rêve et intrépide comme un coeur gros.
    Ecrit du point de vue des enfants, ce texte se frotte naturellement à l´absurde et à la poésie.
    « Avec finesse, simplicité et jubilation, Claire Rengade offre une bulle pleine de charme et de fraîcheur. C´est un texte pour enfants très beau, poétique et sans enfantillage », Panta Théâtre Claire Rengade est auteure, metteure en scène et comédienne. Elle a écrit une douzaine de pièces, montées pour la plupart par la compagnie Théâtre Craie. Aux Éditions Espaces 34, elle a publié plusieurs pièces dont Buggation, théâtre jeunesse.

  • À la périphérie d´une grande ville, une friche où vivent deux jeunes hommes, Yarold qui veille sur Simon, inadapté au monde, ainsi que Magda, vieille femme malade. Chaque jour, Yarold se rend en ville. Il va acheter ce qu´il faut pour manger, ce qu´il faut contre la douleur de Magda. Mais il n´a qu´un seul désir, ne jamais revenir et s´enfuir avec Anita, la jeune serveuse du bar 64.
    Quels choix s´offrent aux êtres vivant aux marges entre impuissance et espoir d´un devenir ?
    « Ce qui m´intéresse, c´est la dimension symbolique et poétique du sentiment de ne pas avoir sa place », Samuel Gallet Né en 1981, Samuel Gallet écrit pour le théâtre et compose des poèmes dramatiques. Il a publié aux Éditions Espaces 34 Issues, Oswald de nuit, Communiqué n°10, pièce lauréate des Journées des Auteurs de Lyon 2010, Encore un jour sans et « Autopsie du gibier » dans le recueil collectif Le monde me tue.

  • Lilith à l'estuaire du Han est un des trois poèmes dramatiques qui composent le recueil Guérillères ordinaires où s'exprime la parole de figures féminines symboliques et emblématiques d'une condition quotidienne d'oppression.
    Corée du Sud. Lilith vit paisiblement avec son mari, Georg, et leurs deux enfants dans le quartier français. Un jour Georg entreprend de percer une fenêtre dans le mur de la buanderie pour offrir à Lilith soleil et vue sur les arbres. Mais ce que Georg ignore c'est que cette buanderie n'est pas une simple pièce fonctionnelle. C'est l'abri de Lilith. Sa petite chambre à elle dans laquelle elle garde ses secrets.
    Magali Mougel écrit pour le théâtre et collabore avec différentes structures en tant qu'auteure ou dramaturge. Aux Éditions Espaces 34, elle a publié Suzy Storck, Guérillères ordinaires et Erwin Motor, dévotion. Elle est enseignante à l'Université de Strasbourg.

  • Léda, le sourire en bannière est un des trois poèmes dramatiques qui composent le recueil Guérillères ordianaires où s'exprime la parole de figures féminines symboliques et emblématiques d'une condition quotidienne d'oppression.
    Léda Burdy est une parfaite hôtesse d'accueil dans l'entreprise Egon Framm, du nom de son patron. Un jour, elle voit ses fonctions remises en cause en raison d'un physique incompatible avec les exigences du marché.
    Léda lutte - en vain - jusqu'à ce que son corps se décharne sous le coup de la souffrance. Alors elle n'a plus d'autre choix que de hanter, de manière définitive, le sommeil d'Egon Framm.
    Magali Mougel écrit pour le théâtre et collabore avec différentes structures en tant qu´auteure ou dramaturge. Aux Éditions Espaces 34, elle a publié Suzy Storck et Erwin Motor, dévotion. Elle est enseignante à l´Université de Strasbourg.

  • Kong voyage. De l´île du Crâne à New York, du tyrannosaure à melencholia, de la femme cinématographique aux hommes qui peuplent le monde.
    Nous le voyons, entendons ce que ne peut articuler son cri, l´accompagnons, lui parlons en levant la tête vers lui et vers le ciel où passent les oiseaux et les grands avions qui parfois heurtent les hautes tours.
    Voyage initiatique de Kong dans un monde sans cesse en branle, en quête de savoir, à la fois fragile et invincible.
    « une étrange séduction, entre poème et texte choral », Panta Théâtre Depuis vingt ans, Rémi Checchetto écrit de la poésie et pour le théâtre avec des metteurs en scène, des comédiens, des musiciens, des plasticiens... et propose des lectures-performances. Aux Éditions Espaces 34, il a publié King du ring, L´homme et cetera, Que moi, Zou, explorant la question de l´identité dans une forme proche du monologue.

  • Plongeant dans la fin du monde ouvrier, Lamineurs évoque les « ravages de la marchandisation du monde et de l´esprit de rentabilité du libéralisme sur les corps et sur l´idée d´humanité.
    Le très beau mouvement narratif interne, alternant avec souplesse des moments dialogués et des récits croisés, parvient à rendre compte du mouvement de la mémoire et de l´isolement des consciences comme de la profondeur de leurs échanges. L´écriture avance avec assurance et rigueur dans de courts vers libres et droits, d´une grande force d´évocation picturale », comité de lecture Th de la Colline 2005.
    Christophe Tostain est auteur, comédien, metteur en scène. Ses pièces sont mises en voix (À Mots découverts, Corps de textes) et en scène. Aux Éditions Espaces 34, il a publié Expansion du vide sous un ciel d´ardoises, Crises de mer, Histoire de chair, et une pièce pour le jeune public Par la voix !.

  • La pièce évoque ce voyage qui a conduit six millions de personnes à perdre ce qui les composait pour devenir ce qu´on leur demandait, une fumée noire. « Pour cela, il fallut s´alléger, de poids, d´esprit, apprendre sans peau et sans frontière. Ici concrètement on peut rencontrer un tas de cendres dans la rue, lui parler ; plus loin on peut danser avec un train ou une cheminée, croiser un homme qui à la manivelle rétrécit le ciel ; il y a une famille, une petite fille qui marche, toute pleine de bonnes questions brutales, un Chevalier Estomac et pour quelques-uns le retour. » [JC] Jean Cagnard écrit dans différents champs de la littérature, théâtre, poésie, nouvelles, roman. Aux Éditions Espaces 34, il a publié Au pied du Fujiyama, La distance qui nous sépare du prochain poème, et L´avion, suivi de De mes yeux la prunelle. Il a fondé avec Catherine Vasseur la Compagnie 1057 Roses.

  • Ils distribuent des prospectus, tous les quatre. D´abord la mère à la retraite, puis la fille avec son diplôme de secrétaire, puis le père avec son dos comme du verre, puis le fils qui travaille dans un garage. À force de tout faire ensemble, ils ne voient plus personne, ils vivent en vase clos. Dans leur tête ça rêve, ça divague, ça délire, ça explose.
    Portée par un humour acide, Les Invisibles fait le récit d´une dévastation.
    « très belle partition, polyphonie cruelle qui raconte bien une réalité du monde du travail. » Laurence Cazaux, Le Matricule des Anges Claudine Galea écrit pour les adultes et la jeunesse des romans, du théâtre, des albums, et des fictions radiophoniques. Dans la même collection, sont parus récemment Que seul un chien suivi de Alliance, Au Bois, Prix Collidram 2015 de littérature dramatique des collégiens, L´été où le ciel s´est renversé, Au Bord, Grand Prix de littérature dramatique 2011.

  • Moustique

    Fabien Arca

    Entouré de ses parents, de sa grande soeur qui le prend toujours pour un petit, de son super copain, Moustique est un enfant qui se pose plein de questions : où étions-nous avant d´être sur terre ? Pourquoi faut-il bien s´habiller le jour d´un enterrement ? La langue maternelle d´accord, mais la langue paternelle c´est quoi ? Et un jour, il rencontre Crevette, une fillette de son âge.
    Fabien Arca compose une fresque du monde vue à travers les perceptions et les pensées de l´enfant (la pièce est ponctuée de monologues de Moustique) avec un regard tendre, où se mêlent humour et poésie.
    Moustique est recommandée par le ministère de l´Education nationale pour les collégiens (CM2-6è) et lauréate de plusieurs prix jeunesse.
    Né en 1974, Fabien Arca est comédien et metteur en scène (compagnie Art-K à Paris). Aux Editions Espaces 34, il a publié Jardin Secret en 2015.

  • Matthieu, un adolescent, passe de plus en plus de temps devant sa console de jeu. Depuis qu´il s´est plongé dans les aventures du Batman, il entend une voix qui s´adresse à lui de façon répétée et envahissante. Elle lui raconte des souvenirs d´enfance, lui parle de sa famille, et fait resurgir des événements qu´il croyait oubliés.
    Un soliloque sensible qui explore notamment la construction de la personnalité au moment de l´adolescence.
    « Des mots qui forent, avec acharnement et virtuosité, l´implosion des pensées, l´atomisation des consciences (...) très bon texte. » Joëlle Gayot, France Culture Né en 1976, David Léon est auteur dramatique et comédien (Conservatoire de Montpellier et Conservatoire national de Paris). Aux Éditions Espaces 34, il a publié Un jour nous serons humains, Sauver la peau, Père et Fils.

  • Une petite fille offre un cadeau à une autre, blessée. Elle invente une histoire, celle d'une Petite Poucet qui a besoin d'échapper à l'emprise trop aimante de ses parents. Petite Poucet voyage en compagnie de ses six soeurs et rencontre un merveilleux Monsieur Logre. Ses sept cailloux magiques l'emmènent loin, très « Belle écriture légère ...

  • Dans un manoir en Écosse, sept enfants se réveillent et découvrent que le docteur Mistletoe, qui les avait kidnappés, vient d'être transformé en apéricube. Désormais, ils sont libres. Mais les voici en possession d'un legs étrange : des dons qui les embarrassent.

  • Roseline est une enfant de presque dix ans. Elle vit avec un gros souci : elle est dotée d'une voix de cochon. Le moindre son issu de sa bouche pique le creux de votre oreille comme une méchante ortie, fait sonner vos tympans comme une cloche d'église. Alors un soir, elle décide d'enfermer sa voix dans un endroit secret et de ne plus jamais ...

  • Le Don J.

    Jean Reinert

    Le Don J. est un enchaînement de cinq variations sur le thème de Don Juan, projeté dans un univers futuriste - ou contemporain. Retour au mythe ou retour du mythe ? La deuxième formulation semble plus juste : les idéologies passent, mais les mythes demeurent, souterrainement, et travaillent toujours en nous. Affronté à un Commandeur cybernétique garant de l'ordre productiviste et affairiste et flanqué d'un Sganarelle consumériste, le Don J. n'est ni rebelle, ni complice, il est hors du jeu social parce qu'il n'est pas joué mais joueur. Jusqu'à ce que mort s'en suive. Mais cette mort-là est un spectacle pour les autres, car pour celui qui joue sa vie jusqu'au bout, la mort n'est qu'un dé qui n'en finit pas de rouler. Auteur d'une vingtaine de pièces, Jean Reinert écrit également de la prose et des contes.

  • Un homme et une femme sont assis dans la salle d'attente d'un médecin, spécialiste des « maladies pittoresques ». Ils se toisent, se jaugent, s'évaluent, tentent de s'approcher, se racontent, inventent leur vie, oscillent sans cesse entre mensonge et illusion jusqu'à parvenir à leur propre vérité. Grâce à une langue qui joue sur l'ambiguïté et la dérision, Benoît Fourchard entraîne ses personnages vers une situation à la lisière de l'absurde, de laquelle pourtant va naître un amour... pittoresque. Auteur de pièces pour les adultes et la jeunesse dont un grand nombre a fait l'objet de création, Benoît Fourchard écrit aussi des nouvelles et des romans. Il est par ailleurs metteur en scène et comédien.

  • Élise héberge Jeanne, une ancienne camarade de collège en difficulté. Quand Jeanne se donne la mort, une policière interroge son amie pour les besoins de l'enquête. Peu à peu, en flash-backs, une autre vérité semble surgir qui met en doute la thèse du suicide. Les relations entre les deux jeunes femmes apparaissent troubles et conflictuelles, Jeanne, la paumée sans boulot et sans logis prenant au fil du temps un ascendant sur celle qui l'héberge, jusqu'à la mort. En quelques scènes Cédric Bonfils ménage une vraie progression dramatique en évitant l'écueil d'une écriture minimaliste. Un texte pour trois comédiennes, concis et riche.Formé à l'ENSATT, Cédric Bonfils écrit du théâtre et des nouvelles, anime des ateliers d'écriture et collabore à divers projets artistiques. Il est membre du Collectif l'Organisation, situé à Lyon.

  • Sous la forme d'un cantique, Désarmés conte l'amour entre une femme et un homme, sur fond de guerre. Cela pourrait être de nulle part et de toute terre disputée. L'écriture est tout simplement sublime, d'une poésie difficilement quantifiable. C'est un texte doux, dans lequel ne perce aucune révolte, et pourtant... C'est un véritable réquisitoire contre la guerre, qui aurait pu empêcher ces deux êtres de s'aimer. Pas de violence de la part des personnages. Seulement de la tristesse, profonde et douloureuse, de voir leurs frères s'entre-déchirer, et leur bonheur presque palpable d'être ensemble. Désarmés a reçu le Prix Collidram 2009 de littérature dramatique des collégiens. Sébastien Joanniez écrit du théâtre, des romans, de la poésie, pour les adultes et les jeunes. Ses textes sont publiés, traduits et joués.

  • Morgane Poulette passe une nuit scandaleuse à Londres. Au petit matin elle rencontre un homme merveilleux, une sorte de prince charmant contemporain, la star d'une série télé britannique, Thomas Bernett. Cette histoire d'amour à peine entamée, elle se perd à nouveau dans le dédale londonien avant de tomber dans la misère sociale. Mais nous ne sommes pas les seuls à assister à sa déchéance. Ses amis suivent sa vie heure par heure comme dans une émission de télé réalité. Elle est vue par eux et fait l'objet de tous leurs commentaires. Londres, entre ses quartiers élégants et ses stades pourris, entre son passé punk et son présent chic and clean, est au coeur de ce texte - idem pour La Londonienne. Thibault Fayner écrit pour le théâtre depuis quinze ans. Ses textes sont mis en scène ou en espace. Il est maître de conférences associé à l'université de Poitiers et enseigne à l'ENSATT.

  • C'est la campagne. Un monde qui semble plus tranquille, plus sincère peut-être, préservé de la ville. Dans un grand bâtiment au milieu des arbres habite un jeune couple. Vivre à la campagne est le choix éthique de leur existence, peut-être la quête d'un idéal d'authenticité. Dans une autre partie du bâtiment, se cache une femme qui était la très jeune compagne du propriétaire, ancien penseur révolutionnaire des années 68. Il vient de mourir et elle vit seule et retranchée. Un jour, survient un jeune homme. C'est le fils du propriétaire défunt. La maison est à lui désormais. Il veut s'y installer, c'est un choix poétique d'existence. Mais sa présence va bousculer l'ordre des choses. La situation commence là, dans les rencontres et les déclarations. Frédéric Vossier est docteur en philosophie politique et écrit pour le théâtre. Ses pièces sont jouées et publiées.

  • Sous la houlette d'un énigmatique interrogateur - flic, juge, psychiatre, confesseur, dieu ou chef de choeur ? - un tueur vit et revit ses meurtres, ressasse ses visions sordides ou hallucinatoires, redit ses complexes et ses obsessions. L'enquête se déroule dans une arène cosmique, un labyrinthe où l'on ne sait plus qui est Thésée et qui est le minotaure : le toréador et la bête troquent sans cesse leurs parures et s'affrontent l'un l'autre à perpétuité au cours d'un procès chaotique, celui de la violence (et donc de la race humaine). « La pièce est savoureusement violente, forte et poétiquement brillante. » [Le Souffleur] Jean-Marc Lanteri est auteur dramatique, traducteur de l'anglais, réalisateur, maître de conférences à l'université Lille 3. Il dirige la compagnie Bela Justic.

  • Un plateau de théâtre, la veille de la première. Derniers réglages techniques, ultimes répétitions. Au détour d'une phrase qui passe, un coup de téléphone, le fil des vies vacille - perte d'équilibre. Les pensées se dévoilent, les mots se dénudent, les regrets, les remords, les colères enfouies depuis trop longtemps... La vérité nue. Sous les projecteurs. Philippe Touzet, avec une grande maîtrise du tempo, entrelace son travail d'écriture et ses propres souvenirs avec ceux des personnages dans une réflexion en miroir sur la mémoire, le temps, le métier d'écrivain, et s'interroge sur le sens du cheminement d'une vie. Philippe Touzet est auteur dramatique, metteur en scène, comédien.

  • En un seul souffle issu Rémi Checchetto donne vie à un combattant de son propre destin : Mohamed Ali, le boxeur adulé et controversé. Nous voyons et entendons cet homme dire ce qu'est la douleur, comment il reçoit des coups et en donne, comment il fréquente régulièrement la mort, comment et pourquoi il danse comme un papillon, frappe comme une guêpe. Dire aussi comment il est nécessaire de secouer le monde, de mettre l'air KO, d'être noir, d'être le King. « La langue est puissante, ramassée comme un poing fermé, sèche, rythmée et imagée. » Rémi Checchetto est poète et écrit pour le théâtre avec des metteurs en scène, des comédiens, des musiciens, des photographes, des danseurs, des plasticiens... Ses pièces sont régulièrement jouées et lui-même en propose des lectures-performances.

empty