Editions du Panthéon

  • Dans cette première pièce de théâtre audacieuse, Christophe Dupuis nous emmène sur les pas d'un spécialiste de la biologie arctique et d'une artiste contemporaine reconnue, embarquant ensemble pour une expédition d'observation des ours polaires. Tout les oppose et pourtant, ils seront confrontés l'un à l'autre dans un huis clos passionnant, où un événement tragique de leur passé les reliera contre toute attente... et au péril de leur propre vie.
    Rêver à de vastes étendues alors que l'on doit s'enfermer en raison d'une pandémie, qui ne l'a fait ? L'auteur a transformé ce désir en un texte qui nous emporte dans les paysages et les mystères du Svalbard.
    La forme dramatique s'est naturellement imposée à Christophe Dupuis qui, depuis une quinzaine d'années, participe à l'aventure d'une troupe de théâtre en amateur.

  • Voyage intérieur au rythme d'un coeur brisé, « Nuits d'Automne » est le chant lancinant de l'exil, celui de l'arrachement à la terre et à l'aimé.

  • Dans « Combat à huis clos » se délivre un monologue empreint de suspense qui dépeint la résurgence des extrémismes dans notre société ; « Le mur mitoyen » plonge le lecteur dans l'absurde quand se déroulent sous ses yeux les interactions les plus étranges entre voisins au beau milieu de la nuit ; enfin, « Jeanne Moreau est morte » rend un vibrant hommage à celle qui fut l'égérie d'une génération. Trois pièces à la puissance narrative et à la profondeur de réflexion abyssales.
    Auteure en liberté, pétrie d'humanité, Nut Monegal scrute l'humain avec une curiosité toujours renouvelée. Touchants, maladroits, effrayés ou intrigués, ses personnages nous emportent derrière le rideau. Écoutons leurs paroles, scandons avec eux ce qui fait le sel de la vie : l'humour, la beauté, la poésie.

  • Personnalité exemplaire du milieu théâtral russe, Maria Knbel (1898-1985) a été formée par Mikhaïl Tchékhov et Konstantin Stanislavski. Actrice au théâtre Artistique de Moscou, metteur en scène, mais avant tout professeur au G.I.T.I.S., l'institut national d'art dramatique, elle y enseigna jusqu'à sa mort, l'art de l'acteur et de la mise en scène. À travers cette biographie richement documentée, le lecteur se familiarise avec ce que fut la situation de l'artiste à l'époque stalinienne.
    Ancien élève de l'École normale supérieure, Gérard Abensour a été professeur de langue et littérature russe à l'Institut national de langues et civilisations orientales (INALCO). Outre une biographie de Vsévolod Meyerhold, le célèbre metteur en scène, on lui doit de nombreux articles sur les spécificités du théâtre russe. En se focalisant sur la personne de Maria Knbel qui a eu une grande influence sur la théorie et la pratique dramatique en Russie, cet ouvrage veut contribuer à une meilleure compréhension de la vie intellectuelle et artistique en Russie dans la seconde moitié du XXe siècle.

  • Entre vie de famille et perspectives professionnelles, Léna et Gabin coulent des jours sereins. À l'occasion de l'anniversaire de son épouse, Gabin décide de lui organiser une soirée qui va se révéler pleine de surprises pour tous les deux, mais également pour leurs amis et enfants.
    Amitié et oenologie, hommage à l'engagement des femmes d'aujourd'hui, cette oeuvre satirique multiplie les clins d'oeil et les rebondissements inhérents à la comédie bourgeoise.
    Passionné de théâtre, lui-même comédien amateur, Pierre Dumoulin milite pour la défense des valeurs républicaines auxquelles il fait de nombreuses allusions dans cette première oeuvre.

  • Le retour

    Paul Fitoussi

    Après avoir passé quelques années à Paris, Patrick revient à Marseille et rencontre son ami Jacques dans un bar. Ces retrouvailles se transforment vite en un échange non dénué d'émotion qui devient progressivement une discussion philosophique sur le sens de la vie.
    Paul Fitoussi est diplômé de droit et chef d'un établissement scolaire. Il a également réalisé un documentaire pour la télévision intitulé « La Marche pour la Vie ».

  • Daniella et Louis vivent à Buenos Aires. Leur tranquillité est bouleversée par l'arrivée d'un curieux visiteur dont les questions, intrusives, dévoilent un passé que l'on croyait enfoui.
    Que feriez-vous si un inconnu insinuait que votre meilleur ami est un ancien nazi ? Au nom de la sacro-sainte amitié, au nom de la fidélité qui en est la servante, au nom de la loyauté qui en est la garante, jusqu'où peut-on faire semblant d'être sourd et aveugle ? Huis clos déchirant, « Un tout dernier tango » explore les ressorts de l'amitié et de la manipulation.
    Philippe Froget est avocat. Son écriture acérée dévoile nos paradoxes et met à mal nos certitudes. Il est l'auteur de « Foutue guerre » (2015), « Ultime conviction » (2016), « Encore tant de choses à te dire » (2017) et « AiMe comme... Marquise » (2018), publiés aux Éditions du Panthéon.

  • D'Artagnan, célèbre capitaine des mousquetaires, homme de prestige et de talent au service de la couronne, est connu de tous. Pourtant, derrière ses exploits, il est difficile de connaître ses aspirations et ses passions. Cette pièce de théâtre nous en dévoile une facette. Mais pour fendre l'armure, et savoir qui se cache vraiment derrière le héros national, le lecteur va devoir percer le mystère... du double jeu de d'Artagnan.
    Philippe Froget est avocat. Il n'hésite pas, à travers cette oeuvre surprenante et originale, à remettre en cause quelques-unes de nos certitudes. Il est également l'auteur de « Foutue guerre » (2015), « Ultime conviction » (2016), « Encore tant de choses à te dire » (2017), « AiMe comme... Marquise » (2018) et «Un tout dernier tango » (2019), parus aux Éditions du Panthéon.

  • Harry est un croque-mort heureux et épanoui. Dans sa morgue il crée dans un rythme endiablé son propre univers fantastique, mélange de vie à trépas. Une harmonie heureuse avec en prime, la joie d'être désagréablement déçu par son épouse Succubine, le chien Rammstein et un musicien psychopathe.
    Le théâtre ou l'art de maîtriser sa schizophrénie. Frédéric Navarro envisage la scène comme une cour de récréation où se mêlent la comédie, la musique, la danse, le chant et le jeu de scène. Un cocktail qu'il dose savamment grâce à ses années de musicien et de metteur en scène.

  • 17: 00

    Gaëtan Mardol

    Cette histoire se décompose en huit temps. Huit agonies. Quatre personnes se retrouvent et attendent l'heure fatidique... Certains attendent ce moment depuis si longtemps qu'ils ne savent plus. À dix-sept heures, tout va changer. Pour toujours. Alors, faut-il attendre, en attendant ? Pourquoi cette heure et pas une autre ? Pour le savoir, attendez avec eux et vérifiez votre montre...
    Voici la première pièce de théâtre de Gaëtan Mardol, auteur français vivant à Paris, évoluant dans le monde de l'art contemporain depuis de nombreuses années. Pour lui, si la vie n'est pas un songe, elle est alors nécessairement absurde.

  • La difficulté à être et à se libérer de ce qui entrave est au coeur de cette pièce. Il y est question des mères et des filles qui portent le poids des conditionnements passés. Ces femmes sont ici et ailleurs, elles peinent à s'incarner, à trouver leur place. Elles ne portent pas de nom car ce qui se joue ici est universel : elles sont des archétypes. Le spectateur ignore qui elles sont. Elles ont endossé tous les rôles, au risque d'occuper toute la scène, sans possibilité de s'échapper. Elles crient pour que leurs voix portent, pour exister face au silence.
    Après deux années en section art dramatique au Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon, Maéva Chenouna intègre, à Paris, l'école Auvray-Nauroy où elle reçoit, de 2016 à 2018, une formation complète et riche de l'art de l'acteur. Elle y redécouvre un aspect essentiel de son parcours : son rapport à l'écriture.

  • L'anniversaire de Dracula Nouv.

    Dracula fête son anniversaire et souhaite en profiter pour se choisir une épouse. Son fidèle serviteur, Renfield, a tout préparé pour l'occasion et deux prétendantes vont donc l'accompagner pour célébrer l'évènement. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu...
    J.M.R. Gustave est passionné par l'univers du vampire. Il a choisi de raconter « L'anniversaire de Dracula » sous forme de pièce de théâtre, la rendant à la fois lisible et jouable, pour le plus grand plaisir du lecteur et des acteurs !

  • Sauvegarder l'instant Nouv.

    Des étudiants qui louent une chambre à une vieille dame à un tarif avantageux, des jeunes qui participent à une fête clandestine, un garçon effrayé qui fuit la ville, un voisin du dessous longtemps resté anonyme... Tout cela, et plus encore, compose le monde de Sol, pétillante septuagénaire qui philosophe sur les conséquences du coronavirus et parle seule à voix haute de sa vie passée.
    Dans cette pièce de théâtre enlevée, Nut Monegal aborde des thèmes aussi universels que l'amour, la liberté ou la solidarité, donnant à voir et à accepter différents points de vue sur la crise sanitaire. Cette ode à la tolérance est en elle-même une façon de savourer l'instant présent.
    Poète, dramaturge, comédienne, Nut Monegal conjure l'angoisse de la solitude et de l'enfermement en un objet théâtral. Sous sa plume caractéristique, l'angoisse s'apaise, un temps, pour que nous puissions relever la tête et humer la douceur de l'air. Le rire ne vieillit jamais.

  • Véritable huis clos judiciaire, Ultime conviction est une pièce de théâtre qui interroge avec intelligence l'erreur, l'enfermement et le doute. Nette, efficace et sans fioriture, elle pointe du doigt les faiblesses du système, remet en question nos a priori et interroge notre capacité de jugement, à la recherche de la vérité. Glaçant, essentiel et efficace.

  • À l'issue d'une réunion des journalistes de la chaîne de télévision franco-quatari, l'équipe apprend l'arrestation d'un de leurs collaborateurs, accusé d'apologie du terrorisme. Dans cette nouvelle théâtrale, Christophe Agogué invoque l'absurde pour caricaturer les médias et les libertés publiques. La férocité de son propos n'a d'égal que sa finesse.


  • S'annonçant comme un écho à la célèbre «En attendant Godot» de Samuel Beckett, cette pièce prolonge les interrogations qui font le charme mystérieux du texte de l'écrivain irlandais. Durant plus de soixante ans, Godot fut attendu. À présent, Tiburce Koffi nous le montre en sortant l'énigmatique personnage de son silence.

  • Cette pièce représente le florilège de quantité d'oeuvres littéraires. Abel Sánchez. Une histoire de passion, la Genèse, sont autant de références précieusement utilisées pour nous entraîner dans une étonnante réinterprétation de l'histoire de l'humanité à nos jours.

  • Émile pourrait être accroché au phare de la Veille ou à celui d'Ar Men, le nom n'a pas d'importance. Il est le gardien de ce phare qui lutte et qui veille. Dans ce huis clos forcé, au milieu des éléments déchaînés, On le croit seul, mais il est bien entouré.

empty