J'ai Lu

  • Dans la Vérone de la Renaissance, deux illustres familles - les Montagues et les Capulets - s'affrontent et couvrent la ville de sang. Un soir, lors d'un bal, les héritiers de ces clans ennemis, Roméo et Juliette, se voient et tombent instantanément amoureux l'un de l'autre.
    Mais comment s'aimer quand on est né pour se détester? Que faire afin d'échapper au poids des lois familiales ? Pour les deux amants, la fuite paraît la seule issue possible... Hélas, Roméo et Juliette apprendront à leurs dépens que leur innocente jeunesse est impuissante face à un destin qui les dépasse et que l'amour, comme la haine, peut conduire à la mort.
    Avec Roméo et Juliette, Shakespeare explore l'intensité des passions et met en scène le sacrifice d'un amour interdit.

  • Cyrano de Bergerac

    Edmond Rostand

    Provoqué par un fâcheux, Cyrano se moque audacieusement de lui-même et de son nez, objet de sa disgrâce. Séduire Roxane ? Il n'ose y songer. Mais puisqu'elle aime Christian, un cadet de Gascogne qui brille plus par son apparence que par ses reparties, pourquoi ne pas tenter une expérience ?
    « Je serai ton esprit, tu seras ma beauté », dit Cyrano à son rival. « Tu marcheras, j'irai dans l'ombre à ton côté. »
    Christian ne s'y trompe pas ; à travers lui, la belle Roxane en aime en fait un autre. Et Cyrano, s'il entrevoit le bonheur un instant, ne peut oublier son physique ingrat... Un jeu étrange, et dangereux.

  • Le misanthrope

    Molière

    « Plus on aime quelqu'un, moins il faut qu'on le flatte. »

    Rompre avec le monde, telle est la volonté d'Alceste. Affligé par l'hypocrisie et la frivolité de la société mondaine, il revendique un idéal d'honnêteté et de transparence des coeurs. Une gageure aux yeux de la noblesse, qui a appris au contraire à taire son orgueil et à se plier aux compromis de la vie de cour... Alceste s'en moque, il fustige ses semblables sans s'embarrasser des convenances. Mais pour son plus grand malheur, il est aussi jalousement amoureux de Célimène, jeune veuve coquette et reine des salons.
    De cette situation paradoxale naît une comédie piquante : de fâcheries en déconvenues, le ridicule ne tarde pas à rattraper ce misanthrope excessif.

    o Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : La satire des hypocrites chez Molière (corpus de textes).

    Classes de seconde et de première.

  • Le Tartuffe

    Molière

    Tartuffe est un habile hypocrite. Pour gagner la confiance dOrgon et de Mme Pernelle, il joue le rôle du parfait dévot et simmisce dans la vie familiale au point de devenir lhéritier et le directeur de conscience dOrgon. Mais lorsque celui-ci lui accorde

  • Hamlet

    William Shakespeare

    « Un homme peut sourire, sourire, et n'être qu'un scélérat. »

    Le roi du Danemark, père d'Hamlet, est mort. Son frère Claudius a pris le pouvoir et épousé Gertrude, femme du défunt souverain. Mais le spectre du monarque apparaît et révèle à son fils qu'il a été assassiné par Claudius. Le jeune Hamlet sait qu'il doit accomplir la vengeance de son père et faire tomber son oncle. Simulant la folie pour mener à bien son projet, il adopte un étrange comportement qui plonge toute la cour dans la perplexité.
    Tragédie intérieure rythmée par les doutes de son héros, Hamlet nous montre une humanité confrontée à ses propres démons.

  • Phèdre

    Jean Racine

    Alors qu'à la cour on s'inquiète de l'absence du roi Thésée, Phèdre, son épouse, est rongée par un mal mystérieux. Le poison qui la consume est sans remède : la reine brûle d'un amour incestueux pour son beau-fils Hippolyte. N'y tenant plus, elle confie à ce dernier l'ardeur coupable qui l'anime, précipitant l'issue fatale à laquelle les dieux l'ont destinée.
    Dans cette tragédie sublime, Racine expose les méandres d'une âme torturée et la force destructrice de la passion amoureuse.
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes ;
    o Parcours : Passion et tragédie ;
    o Prolongements : Une autre héroïne tragique : l'Antigone de Jean Anouilh - Lecture d'image : Phèdre et Hippolyte, de Pierre-Narcisse Guérin.
    /> Classe de première.

  • L'École des Femmes

    Molière

    «Une femme d'esprit est un diable en intrigue.»

    Enfermée dans la maison d'un tuteur qui la convoite, élevée à l'écart des garçons de son âge, Agnès ne peut détourner son regard de l'homme qui se promène sous son balcon pour lui parler si tendrement. Mais comment déjouer la surveillance jalouse du vieil Arnolphe quand on ignore tout du monde? En comptant sur l'amour, capable d'instruire même la plus parfaite ingénue...

    Mêlant les ressorts de la farce et l'exigence de la comédie en vers, L'École des femmes provoqua les foudres d'une querelle qui porte son nom et l'engouement du public, qui lui réserva un accueil retentissant. Révolutionnant le comique de caractère, Molière assura à sa pièce un succès jamais démenti.

    o Objet d'étude : La tragédie et la comédie au XVIIe siècle : le classicisme
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Les femmes au XVIIe siècle (étude de textes)

    Classe de seconde.

  • Macbeth

    William Shakespeare

    À la suite d'une bataille victorieuse, le valeureux Macbeth fait la rencontre de trois sorcières. Celles-ci lui prédisent un destin exceptionnel qui le mènera jusqu'au trône d'Écosse. Poussé par son épouse, Macbeth tue le roi pour prendre sa place, réalisant ainsi la prédiction des sorcières. Mais cet assassinat précipite le héros dans une spirale infernale de meurtres qui l'entraîneront dans les abîmes de la folie... Inspirée des Chroniques d'Holinshed, Macbeth est l'une des tragédies les plus populaires de Shakespeare.

  • Britannicus

    Jean Racine

    Prête à tout pour étendre son influence, Agrippine a placé son fils Néron sur le trône de Rome en écartant Britannicus, qui en est l'héritier légitime. Mais l'empereur Néron, impétueux et manipulateur, tombe sous le charme de Junie, la fiancée de Britannicus, et fomente le projet d'enlever la jeune femme et de supprimer son rival.

  • L'avare

    Molière

    «Hélas! mon pauvre argent, mon pauvre argent, mon cher ami!»

    Vieillard irascible et méprisable, Harpagon s'est laissé consumer par l'appât du gain au point que l'avarice conduit toutes ses relations : c'est un tyran, un égoïste, un paranoïaque sans
    scrupules, prêt à vendre sa fille et à désargenter son fils pour protéger sa fortune. Quant à sa prétendue attirance pour Mariane, elle ne résistera pas à sa fascination pour l'or...

    Comédie de caractère inspirée de la pièce La Marmite (Plaute, IIIe siècle av. J.-C.), L'Avare met en scène le pouvoir de l'argent, tout autant capable de dévorer un homme que de détruire les liens familiaux et sociaux.

    o Objet d'étude : Avec autrui : familles, amis, réseaux
    /> o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Molière, inspirant et inspiré

    Classe de cinquième.

  • Le Bourgeois Gentilhomme Nouv.

    Riche bourgeois, M. Jourdain souhaite devenir gentilhomme. Maître de musique, maître à danser, maître d'armes, maître de philosophie, maître tailleur : il s'entoure avec soin pour acquérir les manières de sa nouvelle condition. Mais lorsque son obsession met en péril le mariage de sa fille avec son amant Cléonte qu'il juge indigne de son rang, le jeune homme décide de lui tendre un piège...
    Dans cette comédie-ballet en cinq actes mêlant quiproquos et déguisements, Molière épingle la vanité de certains de ses contemporains et tourne en ridicule leurs ambitions dévorantes.

    Objets d'étude : Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques [6e] / Avec autrui : famille, amis, réseaux [5e]
    · Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    Prolongement : À vous de jouer !

  • « Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? »

    En l'absence de leurs pères, deux fils de bonne famille, Léandre et Octave, tombent amoureux, l'un d'une belle Égyptienne, l'autre d'une jeune fille pauvre et éplorée. Ils n'en font qu'à
    leur tête... jusqu'au jour où ils apprennent le retour de leurs pères respectifs. Un seul homme peut alors leur venir en aide : Scapin, le valet de Léandre. Son inventivité et sa malice seront des atouts : pères amadoués, amants contentés.
    Dans cette farce au rythme effréné, Molière mêle avec habileté quiproquos savoureux et répliques bien senties, sans oublier quelques coups de bâton sur le dos des maîtres !

    o Objets d'étude :
    Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques [6e]
    Avec autrui : famille, amis, réseaux [5e]
    o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : À vous de jouer !

    Classes de sixième et de cinquième.

  • Le Cid

    Pierre Corneille

    Rodrigue et Chimène s'aiment et s'apprêtent à se marier. Mais lorsque le comte de Gomès, le père de Chimène, donne un soufflet à don Diègue, celui de Rodrigue, c'est au jeune homme que revient le devoir de laver, dans le sang, l'outrage fait à son vieux père. Rodrigue a « du coeur », mais il ne sait que faire : mourir sans offenser Chimène ? Se venger et la perdre ? Cruel dilemme.
    Le Cid est un poème amoureux. Corneille raconte l'histoire d'une jeunesse que ses aînés condamnent au renoncement et que les sentiments poussent à la révolte.

  • Les femmes savantes

    Molière

    Chrysale est au désespoir. Flattées par le pédant Trissotin, les femmes de sa maison ne jurent plus que par la grammaire et la philosophie, au point de vouloir marier la cadette, Henriette, à ce savant cupide. Philaminte, la mère, délaissant le bon sens au profit des bons mots, se moque des conseils de son mari... jusqu'au coup de théâtre final.
    Dans cette pièce en alexandrins, Molière ridiculise les hypocrites et questionne l'éducation des femmes. En cette fin de XVIIe siècle, la polémique va bon train, et l'auteur choisit son camp : celui de la comédie.

    o Objets d'étude : Dénoncer les travers de la société [3e] / Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle [Lycée]
    o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : L'hypocrisie au théâtre (corpus de textes).

  • Sganarelle se trouve dans une situation périlleuse : voici que, par une ruse vengeresse, sa femme le fait passer pour un médecin. Le vieux Géronte, qui l'a fait mander pour guérir sa fille, se laisse bientôt convaincre par le charabia scientifique et les explications peu orthodoxes de l'étonnant docteur... Mais, comble de l'ironie, le faux médecin a affaire à une fausse malade !
    Dans cette pièce publiée en 1666, Molière emprunte au genre de la farce ses ressorts comiques pour nous faire rire de l'arrogance des guérisseurs et de la naïveté de ceux qui leur accordent une confiance sans bornes.

    o Objets d'étude : Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques [6e] / Avec autrui : familles, amis, réseaux [5e]
    /> o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : La Leçon d'anatomie du docteur Tulp, de Rembrandt.

  • Convaincu d'être atteint d'une grave maladie, Argan ne peut se passer des médecins. Il rêve donc de voir sa fille Angélique épouser un docteur, Thomas Diafoirus. Sauf qu'Angélique aime Cléante et refuse le choix de son père. Ce dernier, ulcéré, décide alors de la déshériter au profit de Béline, épouse hypocrite et odieuse marâtre. Mais c'est compter sans l'aide providentielle de Toinette et Béralde, qui s'ingénient à faire triompher la cause des amoureux !

  • Camille et Perdican se portent un amour fou, mais l'orgueil et la gêne les empêchent de se déclarer l'un à l'autre. Réunis dans le château du Baron, où, dix ans plus tôt, ils ont grandi et vu leur passion croître, ils refusent d'admettre leur inclination, quitte à se faire souffrir par vanité. Quand Perdican séduit Rosette pour se venger de Camille, ce cache-cache amoureux prend une tournure tragique. Écrite en prose, cette pièce brillamment composée délaisse son apparente frivolité pour se placer, dans le dernier acte, sous l'influence du drame romantique. La tirade finale de Perdican est l'un des joyaux de la littérature amoureuse et du théâtre français.

  • Ruy Blas

    Victor Hugo

    Espagne, fin du XVIIe siècle. Don Salluste, marquis disgracié pour avoir fréquenté une servante, nourrit une terrible vengeance. Lorsqu'il apprend que son valet, Ruy Blas, est amoureux de la reine, il lui propose d'endosser l'habit de son cousin, Don César, pour la séduire. Cependant, le royaume chancelle. Les ministres s'enrichissent et profitent des circonstances, sans pitié pour le pays. La reine, charmée par l'intégrité de Ruy Blas qu'elle prend pour Don César, lui déclare son amour. Mais le piège élaboré par Don Salluste se referme inéluctablement sur les deux amants...
    Ce drame en cinq actes, composé en alexandrins, est un chef-d'oeuvre du romantisme et fi gure parmi les pièces les plus représentées du dramaturge.

    Illustration de couverture : Henry Mayer, sociétaire de la Comédie-Française, dans le rôle de Don César de Bazan. Huile sur bois, 1909.
    Paris, Musée Carnavalet © Musée Carnavalet / Roger-Viollet

  • Bérénice

    Jean Racine

    • J'ai lu
    • 6 Septembre 2017

    Un empereur romain ne peut épouser une reine étrangère : cette loi implacable plonge Titus dans un profond désespoir. Fou amoureux de Bérénice, reine de Palestine, il doit choisir entre la gloire et les élans de son coeur, et se résout à quitter celle qu'il aime. Son ambition est grande, sa décision irrémédiable... mais, à l'idée de l'annoncer à Bérénice, l'empereur chancelle...
    Représentée pour la première fois en 1670, cette pièce est l'un des plus grands succès de Racine.

  • Dans Le Médecin volant et L'Amour médecin, deux pères arrangent le mariage de leurs filles, en dépit des sentiments de celles-ci. Alors, quand on ne peut désobéir, il faut ruser !
    Pour empêcher ces unions, Lucile et Lucinde font semblant de tomber malades. À leur chevet défile une galerie de personnages comiques : valets malicieux, médecins bouffons, pères crédules...
    Tous les aideront, parfois malgré eux, à faire triompher l'amour.

    Ces deux courtes comédies-ballets foisonnent de rebondissements extravagants. Mais, si elle se dissimule derrière le rire, la critique de la médecine du Grand Siècle et des abus de pouvoir n'en est pas moins cinglante.

  • Othello

    William Shakespeare

    « Oh ! prenez garde, monseigneur, à la jalousie !
    C'est le monstre aux yeux verts qui produit l'aliment dont il se nourrit ! »

    Général de Venise, Othello est un homme heureux : il a épousé la belle et vertueuse Desdémona. Mais son bonheur est fragile... Jaloux, le perfide Iago tente de séduire Desdémona qui le repousse. Pour se venger, il persuade Othello qu'elle a pour amant l'honnête Cassio,
    distillant le mensonge à la façon d'un venin.
    Tragédie captivante, magistralement construite, Othello est sans doute l'une des plus belles expressions littéraires de la jalousie.

  • Les précieuses ridicules

    Molière

    «L'air précieux n'a pas seulement infecté Paris, il s'est aussi répandu dans les provinces, et nos donzelles ridicules en ont humé leur bonne part.»

    Magdelon et Cathos, deux jeunes provinciales éprises de littérature précieuse, s'installent à Paris en quête d'amour et de finesse d'esprit. Mais quand le père de Magdelon organise une
    rencontre avec deux prétendants, les jeunes filles les ridiculisent. Échaudés par leur mépris, les deux hommes décident de se venger...

    Dès sa première comédie, publiée en 1660, le fustigateur Molière affiche son ambition : offrir à ses contemporains un miroir dans lequel refléter le ridicule précieux et le grotesque bourgeois.

    o Objet d'étude : Dénoncer les travers de la société
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : La femme en littérature (groupement de textes)

    Classe de troisième.

empty