Livres en VO

  • " Les belles histoires d'amour ont toujours enflammé l'imagination des hommes. L'Antiquité nous a légué celle d'Orphée et Eurydice, où s'exprime le rêve éternel d'un attachement capable de vaincre la mort. Le Moyen Âge nous a donné Tristan et Iseut, dont la passion fatale, interdite, trouve dans la mort sa consommation suprême. Héritier d'une tradition romanesque plus populaire, Shakespeare nous livre dans les personnes de Roméo et de Juliette un mythe différent encore, de l'amour pur mais impossible. Ici, pas d'adultère, pas de remords, pas de pacte suicidaire, pas d'au-delà. L'amour de Roméo et Juliette est tout entier de fraîcheur et de jeunesse. La vie et l'accoutumance l'auraient-elles émoussé ? Shakespeare n'en souffle mot : ce n'est pas son thème. Le poète a voulu célébrer un moment unique, un bonheur fugitif, sans égal, qui est bien, comme Roméo nous le dit, un éclair avant la mort. L'amour est cette illumination qui soudain, brièvement peut-être, donne sens à l'existence. " Victor Bourgy.Une édition bilingue de Roméo et Juliette avec une traduction de Victor Bourgy inédite en poche et saluée par Pierre Assouline.

  • " Toute la symbolique de La Tragédie d'Othello le Maure de Venise se trouve condensée dans ce titre, qui, d'emblée, dit le tragique et ses modalités : l'exil et la rupture, l'altérité, et la présence, au coeur des relations entre les protagonistes, d'une irréductible obscurité. Le titre pose aussi l'antinomie autour de laquelle s'articule la dramaturgie tragique : l'opposition entre l'ombre, dont le Maure est la représentation métonymique, et la lumière, associée aux splendeurs vénitiennes. D'abord concentrées dans le personnage de l'étranger, propagées par les machinations obscures d'Iago, les ténèbres envahissent progressivement l'univers dramatique, jusqu'à la nuit du drame. " Léone Teyssandier.Une édition bilingue d'Othello avec une introduction et une traduction de Léone Teyssandier inédites en poche et saluées par Pierre Assouline.

  • Les gens heureux n'ont pas d'histoire. Léonte, roi de Sicile, ne devrait donc pas en avoir. Hermione, sa femme bien-aimée, attend leur deuxième enfant, et son ami le plus cher, le roi de Bohême Polixène, accepte de prolonger une visite qui dure depuis déjà neuf mois : légèreté d'un trio qu'unissent l'amour et l'amitié. Et pourtant, il suffira d'un rien, d'une fêlure catastrophique, pour tout dévaster...
    Voici un conte qui commence par où les autres se terminent : première surprise d'une longue série, dans cette pièce qui est le seul de ses chefs-d'oeuvre où Shakespeare cache quelque chose à son public. Fort d'une inspiration renouvelée, le poète embarque les spectateurs dans un voyage fantastique à travers le temps et l'espace, jusqu'à une apothéose magistrale où sa fantaisie, sa puissance et son humanité font - littéralement - merveille.

  • Cette pièce traite des amours éternelles et poétiques et raconte avec humour, une histoire riche en émotions, une légende dans laquelle s'opposent les Dieux et les hommes. L'espace d'un instant, le mythe donne vie à un travail d'Hercule oublié : la naissance des Pyrénées.

  • Silvio blues

    Andréa Marcelli

    • Emue
    • 27 Juin 2011

    Imaginez une révolution en Italie. Silvio, déchu, renoue avec son passé de chanteur de charme. Cette pièce au rythme endiablé raconte la fin d'un homme qui découvre le ridicule de son existence. On revit son procès - en direct télévisé, avec votes du public ! -, on découvre ses démons, vivants ou morts, sa mère violente et possessive, sa fille, bimbo rebelle, sa femme persiffleuse, et enfin, le plus fidèle de tous, son pianiste Fedele, le bien nommé, qui dans la vraie vie l'accompagne réellement depuis le temps où il était crooner.

    À la caricature vivante qu'incarne le leader italien, Andrea Marcelli répond par une farce amère et déjantée qui traduit toute la lassitude d'un peuple désabusé.

    /> Pièce satirique bilingue, italien et français

empty