Editions du Panthéon

  • Dans « Combat à huis clos » se délivre un monologue empreint de suspense qui dépeint la résurgence des extrémismes dans notre société ; « Le mur mitoyen » plonge le lecteur dans l'absurde quand se déroulent sous ses yeux les interactions les plus étranges entre voisins au beau milieu de la nuit ; enfin, « Jeanne Moreau est morte » rend un vibrant hommage à celle qui fut l'égérie d'une génération. Trois pièces à la puissance narrative et à la profondeur de réflexion abyssales.
    Auteure en liberté, pétrie d'humanité, Nut Monegal scrute l'humain avec une curiosité toujours renouvelée. Touchants, maladroits, effrayés ou intrigués, ses personnages nous emportent derrière le rideau. Écoutons leurs paroles, scandons avec eux ce qui fait le sel de la vie : l'humour, la beauté, la poésie.

  • Personnalité exemplaire du milieu théâtral russe, Maria Knbel (1898-1985) a été formée par Mikhaïl Tchékhov et Konstantin Stanislavski. Actrice au théâtre Artistique de Moscou, metteur en scène, mais avant tout professeur au G.I.T.I.S., l'institut national d'art dramatique, elle y enseigna jusqu'à sa mort, l'art de l'acteur et de la mise en scène. À travers cette biographie richement documentée, le lecteur se familiarise avec ce que fut la situation de l'artiste à l'époque stalinienne.
    Ancien élève de l'École normale supérieure, Gérard Abensour a été professeur de langue et littérature russe à l'Institut national de langues et civilisations orientales (INALCO). Outre une biographie de Vsévolod Meyerhold, le célèbre metteur en scène, on lui doit de nombreux articles sur les spécificités du théâtre russe. En se focalisant sur la personne de Maria Knbel qui a eu une grande influence sur la théorie et la pratique dramatique en Russie, cet ouvrage veut contribuer à une meilleure compréhension de la vie intellectuelle et artistique en Russie dans la seconde moitié du XXe siècle.

  • Entre vie de famille et perspectives professionnelles, Léna et Gabin coulent des jours sereins. À l'occasion de l'anniversaire de son épouse, Gabin décide de lui organiser une soirée qui va se révéler pleine de surprises pour tous les deux, mais également pour leurs amis et enfants.
    Amitié et oenologie, hommage à l'engagement des femmes d'aujourd'hui, cette oeuvre satirique multiplie les clins d'oeil et les rebondissements inhérents à la comédie bourgeoise.
    Passionné de théâtre, lui-même comédien amateur, Pierre Dumoulin milite pour la défense des valeurs républicaines auxquelles il fait de nombreuses allusions dans cette première oeuvre.

  • Daniella et Louis vivent à Buenos Aires. Leur tranquillité est bouleversée par l'arrivée d'un curieux visiteur dont les questions, intrusives, dévoilent un passé que l'on croyait enfoui.
    Que feriez-vous si un inconnu insinuait que votre meilleur ami est un ancien nazi ? Au nom de la sacro-sainte amitié, au nom de la fidélité qui en est la servante, au nom de la loyauté qui en est la garante, jusqu'où peut-on faire semblant d'être sourd et aveugle ? Huis clos déchirant, « Un tout dernier tango » explore les ressorts de l'amitié et de la manipulation.
    Philippe Froget est avocat. Son écriture acérée dévoile nos paradoxes et met à mal nos certitudes. Il est l'auteur de « Foutue guerre » (2015), « Ultime conviction » (2016), « Encore tant de choses à te dire » (2017) et « AiMe comme... Marquise » (2018), publiés aux Éditions du Panthéon.

empty