• La maison de l'orchidée Nouv.

    Dévastée par une tragédie personnelle, Julia Forrester retourne à Wharton Park, une magnifique propriété où elle a passé, dans son enfance, des moments idylliques au milieu des fleurs exotiques.

    À l'occasion de travaux de rénovation, elle y découvre un journal intime écrit dans les années 1940 par son grand-père qui travaillait dans la serre d'orchidées.
    Face aux mystères que contiennent ces pages, Julia se tourne vers sa grand-mère, la seule personne à connaître la vérité sur l'histoire d'amour qui a presque détruit le domaine...

    Dans les méandres de l'histoire de deux familles ravagées par la guerre, un roman étourdissant entre Europe et Thaïlande, combinant personnages attachants et secrets déchirants.


    Lucinda Riley est née en 1965 en Irlande, et après une carrière d'actrice au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle a écrit son premier roman à 24 ans. Ses livres ont depuis été traduits dans 37 langues, et continuent de toucher et d'émouvoir dans le monde entier. Sa série Les Sept Soeurs est devenu un phénomène mondial, créant un genre littéraire à part entière ;elle est en cours d'adaptation pour une série télévisée en sept saisons.
    Ses romans ont été nommés pour plusieurs prix littéraires à travers le monde : Le Bancarella prize en Italie, le Lovely Books award en Allemagne, et le Livre romantique de l'année au Royaume-Uni. En 2020, elle a reçu le Prix Platinum aux Pays-Bas pour avoir vendu plus de 300 000 exemplaires d'un même roman en un an - un prix remporté avant elle par J.K. Rowling pour Harry Potter.
    En collaboration avec son fils Harry Whittaker, Lucinda a également imaginé et écrit une série de livres pour enfants intitulée The Guardian Angels (Les anges gardiens).
    Après avoir élevé ses quatre enfants principalement dans le comté de Norfolk, en Angleterre, elle a réalisé son rêve en 2015 et acheté une ferme isolée en Irlande. Elle s'est toujours sentie proche spirituellement de ce pays, et c'est là qu'elle a écrit ses cinq derniers romans.
    En 2017, on lui a diagnostiqué un cancer, et Lucinda s'est éteinte le 11 juin 2021, entourée de sa famille.
    Site web : http://fr.lucindariley.co.uk/

  • Malo, 30 ans, virtuose de la stratégie, est appelé à Bangkok pour redresser une entreprise en diffi culté. Quelques semaines après son arrivée, il surprend une conversation qui l'anéantit : il ne lui resterait que peu de temps à vivre... Au moment où il perd tout espoir, une vieille dame lui propose un pacte étrange : en échange de 30 jours de la vie du jeune homme, elle le met au défi . Sera-t-il prêt à tenter une série d'expériences susceptibles de modifi er le cours de son destin ? Malo accepte et le voilà embarqué dans un incroyable périple aux saveurs et aux parfums de la Thaïlande, au terme duquel il pourrait découvrir l'ultime vérité.

     


    « Pour la plupart des hommes, le bonheur ne devient concret que lorsqu'il est perdu. »

    FRÉDÉRIC LENOIR


     

    Après son best-seller Kilomètre Zéro, Maud Ankaoua signe un second roman empreint de sagesse, d'humanité et

    d'optimisme. Plus qu'un roman, Respire ! se lit comme un véritable livre d'accompagnement, convie à un voyage vers soi, vers le sens profond de notre existence. Il nous invite à transformer notre passé en force pour dépasser nos peurs et vivre la vie qui nous inspire. Et s'il existait un Plan ? Si tout ce que nous vivions avait été placé sur notre chemin pour nous permettre de nous accomplir ?

     

  • Un soir glacial de janvier à Reykjavik, le corps d'un petit garçon est retrouvé au pied d'un immeuble de banlieue. Il avait 12 ans, rêvait de forêts, ses parents avaient divorcé et sa mère venait de Thaïlande.
    Erlendur et son équipe n'ont aucun indice, mais le frère aîné de la victime disparaît avec la complicité de sa mère. Erlendur va explorer tous les préjugés qu'éveille la présence croissante des immigrés dans une société fermée.
    Une autre enquête mobilise Erlendur, une femme trompée, qui croyait au grand amour, a disparu, et une femme mystérieuse appelle le commissaire sur son portable pour pleurer, ce qui va permettre au commissaire de révéler ses dons de diplomate. Par ailleurs, son fils et sa fille s'obstinent à exiger des réponses qu'il n'a aucune envie de donner.

    Dans ce dernier roman impressionnant, Indridason surprend en créant un monde à la Simenon.
    Il a reçu pour ce livre et pour la troisième fois le Prix Clé de Verre du roman noir scandinave.

    Arnaldur Indridason est né à Reykjavik en 1961. Diplômé en histoire, il est journaliste et critique de cinéma. Il est l'auteur de 6 romans noirs, dont plusieurs sont des best-sellers internationaux. Il est l'auteur de La Cité des Jarres (Métailié, 2005), Prix Cour noir et Prix Mystère de la critique, de La Femme en vert (Métailié, 2006), Grand Prix des lectrices de Elle, de La Voix (Métailié, 2007), L'Homme du lac (Métailié, 2008), Prix polar européen du Point.

  • 100 recettes authentiques pour amener les saveurs de la Thailande à sa table.
    Des plats typiques et délicieux qui mettent à l'honneur la cuisine Thaie. Des entrées, des bouchées ou encore des plats complets comme le Porc aux crevettes coco, le Poulet sauté aux noix de cajou, sans oublier les currys et les plats végétariens. Les douceurs sucrées et les infusions sont également à l'honneur.
    100 recettes faciles pour découvrir une cuisine riche en couleurs et en herbes aromatiques.

  • Birmanie : par-dela l'ethnicité Nouv.

    Avec quelque cent trente-cinq groupes ethniques officiellement recensés, une approche « identitaire » de la Birmanie contemporaine semble primer. Mais si l'on veut comprendre le « pays aux mille pagodes », mieux vaut, selon l'anthropologue François Robinne, s'intéresser aux dynamiques relationnelles sous-jacentes : réseaux villageois, alliances matrimoniales et entraides religieuses. Par-delà l'ethnicité, donc, mais dans le respect des différences, ce livre est aussi un voyage singulier dans les pas d'un intime de l'Asie du Sud-Est, depuis les hautes terres de Birmanie jusqu'aux enclaves de Bangkok.

  • Montecristo

    Martin Suter

    Jonas Brand est reporter vidéo à Zurich. Spécialisé dans les émissions people, il rêve un jour de tourner Montecristo, un long métrage de fiction dont on lui a jusqu'alors refusé le financement. Lorsqu'il découvre qu'il est en possession de deux billets de cent francs suisses porteurs du même numéro de série - ce qui est a priori techniquement impossible -, il décide de mener l'enquête. Sans le savoir, il se trouve mêlé à une affaire dont il ne mesure pas l'ampleur. « Le nouveau roman de Martin Suter nous introduit dans le monde interlope de la haute finance suisse. [...] Montecristo n'est pas seulement le tableau profondément pessimiste d'un milieu. Il traite aussi de questions devenues quotidiennes de la vie politico-économique, en Suisse et ailleurs. L'importance vitale des banques pour le système, par exemple, invoquée par les conjurés pour justifier leur campagne de maquillage des comptes. » Sebastian Baltzer, Frankfurter Allgemeine Zeitung « Haletant thriller financier, [...] Montecristo marque le grand retour de Martin Suter au roman d'investigation métaphysico-policière. [...] La fiction devient entre les mains expertes de Suter une arme de destruction massive. » Olivier Mony

  • Un séjour à Bangkok, dans les îles paradisiaques de Phuket ou Koh Samui ou peut-être un trekking dans le Triangle d'or ? Le pays du sourire n'attend que vous ! Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre séjour en Thaïlande.

    °Initiation à la langue : 21 leçons de thaï
    °Les phrases et les mots indispensables
    °Toute la prononciation
    °Toutes les situations du voyage

  • De retour d'excursion dans le nord de la Thaïlande, David Petit rentre à l'ambassade de France où il travaille. Spectateur d'un meurtre, il en devient à la fois témoin et suspect. Effectivement, pourquoi la victime avait-elle une photo de lui dans son téléphone ?
    Mêlé de près à l'enquête, David va tout tenter pour le découvrir, au risque de sa vie.

  • Accusé de trafic de drogue et emprisonné à Bangkok Manuel, un étudiant en philosophie colombien, risque la peine de mort s'il ne reconnaît pas sa culpabilité, mais sa seule préoccupation est de revoir sa soeur, disparue. Touché par son histoire, le consul de Colombie, amateur de cocktails au coeur tendre, se lance à la recherche de la jeune femme pour convaincre Manuel de lutter malgré tout. Il va découvrir le désert affectif d'une famille immergée dans une société violente, d'une petite bourgeoisie prisonnière du qu'en-dira-t-on et fascinée par une richesse inaccessible.Dans une prose limpide teintée de mélancolie, ce roman nous parle d'une femme prête à tout pour défendre son idée de la justice et permettre à son frère de vivre ses rêves, et d'un étudiant qui n'hésite pas à risquer sa vie pour retrouver la seule personne qui lui a donné son amour. Formidable raconteur d'histoires Santiago Gamboa nous emmène à travers le monde sur les traces de son héroïne passionnée et cynique qui retourne sa beauté contre ceux qui veulent l'exploiter et fait d'un amour fraternel une raison de vivre.

  • Au début de Moby Dick, Ismahel, sur le point d'embarquer, observe que le capitaine du Péquod porte le nom d'un roi biblique qui était "fameusement impie", et dont le corps fut livré aux chiens. Nombreux sont les héros de la guerre de Troie qui n'échappèrent que de justesse au même sort. Ainsi les rapports entre l'homme et le chien ne se bornent-ils pas à cette gentille histoire, aux circonstances controversées, de la domestication de l'un par l'autre : autant que la littérature universelle, les chiens errants sont là pour le prouver. Et c'est sur les traces de ces derniers - à moins que ce ne soit pour les fuir - que l'auteur d'Un chien mort après lui parcourt le monde, depuis des banlieues de Moscou jusqu'aux confins des déserts australiens.

  • Où en est aujourd'hui, le Cambodge, après le 17 avril 1975, date de la victoire des révolutionnaires khmères ? Témoin oculaire de la prise de Phnom Penh, François Ponchaud nous en fait revivre les péripéties : entrée des révolutionnaires, exode forcé de toute la population. Il évoque ensuite la prise du pouvoir dans les provinces, la désertion des villes et des bourgades par un peuple livré de force au travail de production agricole. Par une analyse du discours officiel tenu par la radio, l'auteur décrypte les buts poursuivis par la révolution, l'organisation de la nouvelle société, la formation idéologique du peuple, la création d'une nouvelle culture. Par sa radicalité même, cette révolution comporte des traits spécifiques que l'auteur situe dans le contexte historico-social qui l'a vue naître, ainsi que dans l'histoire personnelle de ses leaders actuels. Révolution fascinante et terrifiante... L'expérience cambodgienne est un défi qui interpelle tout homme.

  • Kwaï

    Vincent Hein

    • Phébus
    • 5 Avril 2018

    Vous souvenez-vous du film de David Lean, Le Pont de la Rivière Kwaï, adapté d'un roman de Pierre Boulle ? Pour Vincent Hein, c'est une partie de son enfance - les soirées cinéma calé contre son père, près de la cheminée et devant la TV.
    Alors, partir en Thaïlande sur les rives de la célèbre rivière, c'est plonger dans les eaux troubles de la mémoire.
    Là-bas, le spectacle touristique ne cache pas l'exubérance de la nature et le souvenir des cruautés.

  • La revue semestrielle Jentayu (ISSN 2426-2536) est dédiée à la traduction de textes courts ou d'extraits de roman. À chaque numéro, entre douze et quinze textes provenant d'une variété de pays et de régions d'Asie sont sélectionnés sur un thème donné et traduits par des traducteurs chevronnés. Pour certains de ces textes, ils sont aussi mis en contexte sur le site internet par le biais d'un entretien avec l'auteur, le traducteur, ou d'une présentation de son traducteur. Pour le plaisir des yeux, un illustrateur asiatique est invité à imaginer des créations visuelles en lien avec chacune des nouvelles. Enfin, à chaque nouveau numéro, la revue met aussi en avant les travaux d'un photographe asiatique au travers d'un carnet dédié.

    Ce premier numéro de Jentayu, sur le thème de "Jeunesse et Identité(s)", est consacré aux rêves, aux aspirations et parfois aux déconvenues des jeunes générations d'Asie, qu'elles vivent dans leur contrée natale ou loin de chez elles. Textes en traduction française de : Alfian Sa'at (Singapour), Azhari (Indonésie), Luis Cardoso (Timor-Leste), Brian Gomez (Malaisie), Tergel Khulganai (Mongolie), Khennam Langthao (Thaïlande), G. Mend-Ooyo (Mongolie), Phan Viet (Vietnam), Gurbazar Shagdarsuren (Mongolie), Shivani Sivagurunathan (Malaisie), Sridaoruang (Thaïlande), Suong Mak (Cambodge), Syaman Rapongan (Taiwan), Wu Ming-yi (Taiwan) et Yangtsokyi (Tibet). Illustrations de Munkao (Malaisie). Photographies de Zhuang Wubin (Singapour).

  • Les pays en transition vers l'économie de marché que sont le Cambodge, le Laos et le Vietnam n'échappent pas au mouvement d'urbanisation accélérée que connaît actuellement l'ensemble de l'Asie du Sud-Est. Ils rencontrent cependant des problèmes particuliers, tant sur le plan du fonctionnement que des modes de développement urbain, du fait même de l'ambiguïté de leurs structures politico-administratives. L'ouvrage met ainsi en évidence la spécificité des processus d'urbanisation en cours, les logiques d'action qui les portent et les solutions originales proposées par les pouvoirs publics dans des villes telles que Phnom Penh, Vientiane, Hanoi et Hô Chi Minh-Ville. À travers les exemples de Bangkok et de Chiang Mai, le modèle d'urbanisation thaïlandais, emblématique du libéralisme économique, est examiné en contrepoint. Pour chaque pays, les processus et dispositifs opérationnels sont analysés selon trois entrées, qui définissent l'organisation de l'ouvrage : la gouvernance et la planification urbaine et territoriale ; les questions foncières ; les enjeux environnementaux et de conservation du patrimoine dans la mutation urbaine. En reconnaissant la transition urbaine comme un vecteur majeur de la transformation économique et sociale, l'ouvrage propose une lecture inédite de la reconfiguration des liens entre société et territoire à l'oeuvre dans les pays anciennement sous économie administrée.

  • La revue semestrielle Jentayu (ISSN 2426-2536) est dédiée à la traduction de textes courts ou d'extraits de roman. À chaque numéro, entre douze et quinze textes provenant d'une variété de pays et de régions d'Asie sont sélectionnés sur un thème donné et traduits par des traducteurs chevronnés. Pour certains de ces textes, ils sont aussi mis en contexte sur le site internet de Jentayu par le biais d'un entretien avec l'auteur, le traducteur, ou d'une présentation de son traducteur. Pour le plaisir des yeux, un illustrateur asiatique est invité à imaginer des créations visuelles en lien avec chacune des nouvelles. Enfin, à chaque nouveau numéro, la revue met aussi en avant les travaux d'un photographe asiatique au travers d'un carnet dédié.
    Ce cinquième numéro, sur le thème "Woks et Marmites", est consacré aux gastronomies et pharmacopées d'Asie, de Tachkent à Taipei, de Pékin à Jakarta : quand alimentation et santé font bon (ou mauvais) ménage dans les littératures contemporaines d'Asie. Textes en traduction française de : Ida Ahdiah (Indonésie), Audra Ang (Singapour), Cao Kou (Chine), Feng Jicai (Chine), Hamid Ismaïlov (Ouzbékistan), Kan Yao-ming (Taiwan), Leung Ping-kwan (Hong Kong), Omar Musa (Australie-Malaisie), O Thiam Chin (Singapour), Mrinal Pande (Inde), Shahu Patole (Inde), Romana Rocha (Thaïlande), Melizarani T. Selva (Malaisie) et Zhang Yueran (Chine). Photographies de Ore Huiying (Singapour). Illustrations de Sith Zâm (Vietnam).

  • La revue semestrielle Jentayu (ISSN 2426-2536) est dédiée à la traduction de textes courts ou d'extraits de roman. À chaque numéro, entre douze et quinze textes provenant d'une variété de pays et de régions d'Asie sont sélectionnés sur un thème donné et traduits par des traducteurs chevronnés. Pour certains de ces textes, ils sont aussi mis en contexte sur le site internet de Jentayu par le biais d'un entretien avec l'auteur, le traducteur, ou d'une présentation de son traducteur. Pour le plaisir des yeux, un illustrateur asiatique est invité à imaginer des créations visuelles en lien avec chacune des nouvelles. Enfin, à chaque nouveau numéro, la revue met aussi en avant les travaux d'un photographe asiatique au travers d'un carnet dédié.
    Ce septième numéro, sur le thème "Histoire et Mémoire", est consacré à la mise en récit de grands et petits destins dans les littérature contemporaines d'Asie. Entre connaissances historiques objectives et stables et vécus personnels mouvants et constamment reformulés. Textes en traduction française de : Yevguéni Abdoullaïev (Ouzbékistan), Farish A. Noor (Malaisie-Singapour), Feng Jicai (Chine), Ru Freeman (Sri Lanka), Hou Dejian (Chine), Gouzel Iakhina (Russie), Lai Hsiang-yin (Taïwan), Liu Xiaobo (Chine), Meng Lang (Chine), Sathaporn Chanprasut (Thaïlande), Miguel Syjuco (Philippines), Dorothy Tse (Hong Kong), Wei Junyi (Chine) et Zhang Guixing (Malaisie). Photographies de Luo Dan (Chine). Illustrations de Arief Witjaksana (Indonésie).

  • Cet ouvrage propose un panorama de la Thaïlande. À la fois géographique et historique, ce tour d'horizon d'un pays millénaire s'interroge aussi sur la place de ce pays face au monde et à la modernité, avec les problèmes actuels du développement économique et de la montée des nationalismes. Destination touristique parmi les plus recherchées, la Thaïlande est étudiée ici comme partie intégrante des nouvelles donnes économiques et politiques de l'Asie.

  • Au Cambodge, l'intervention militaire du Vietnam provoque en 1979 la chute du régime génocidaire de Pol Pot. Mais le libérateur ne tarde pas à devenir conquérant. Hanoï place le pays sous occupation militaire et tutelle politique, et organise le détournement à grande échelle de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux rescapés du totalitarisme khmer rouge. Fuyant les combats, la disette persistante et la coercition exercée par la nouvelle République Populaire du Kampuchea, les Cambodgiens vont chercher refuge et assistance auprès des camps de la frontière thaïlandaise, dans lesquels ils restent bloqués pendant plus d'une dizaine d'années. Pour tenter de mettre un terme à trois décennies de conflits au Cambodge, les Nations unies s'engagent dans une partie de bras de fer diplomatique avec Hanoi, et portent assistance aux camps frontaliers tout en instrumentalisant la population réfugiée et les différents mouvements de résistance opposés au gouvernement de Phnom Penh. A travers l'instrumentalisation de cette population, l'auteur analyse les relations entre l'humanitaire, le politique et le militaire. Elle s'interroge sur la réelle portée d'une assistance humanitaire internationale lorsqu'il ne s'agit plus de gérer l'urgence mais la durée des conflits, sur le rôle ambigu des Nations unies, sur le droit et le devoir d'ingérence ou, au contraire, de réserve diplomatique.

  • Ce deuxième numéro hors-série de la revue Jentayu offre un panorama unique de la littérature thaïlandaise contemporaine, "une architecture de proses et de poésies formant un portrait d'une littérature peu connue d'un pays mondialement touristique", comme l'écrit Jean-Noël Orengo dans son avant-propos. Dix-neuf auteurs différents, pour la plupart traduits pour la première fois en français. Un recueil richement illustré grace aux travaux originaux de trois artistes du cru. Textes (nouvelles et poèmes) en traduction française de : Aphichart Chandaeng, Chanwalee Srisukho, Chart Korbjitti, Darunee Dechanusorn, Jadet Kamjorndet, Kanthorn Aksornam, Muthita, Nirattisai Lorarunothai, Notthee Sasiwimon, Prabda Yoon, Prat Andaman, Prathana Rattana, Rossanee Nurfarida, Saneh Sangsuk, Sila Komchai, Siriworn Kaewkan, Uruda Covin, Win Lyovarin et Wiwat Lertwiwatwongsa. Illustrations de Jintana Piamsiri, Natcharee Hansaward et Peerawayt Krasaesom (Thaïlande). Avant-propos de Jean-Noël Orengo. Préface de Marcel Barang (ThaiFiction.com).

  • Chaque année l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec), basé à Bangkok, mobilise une vingtaine de chercheurs et d'experts pour décrypter l'actualité régionale. L'Asie du Sud-Est - véritable carrefour économique, culturel et religieux - constitue un espace unique d'articulation des diversités sur la longue durée et le demeure plus que jamais aujourd'hui. Cette collection permet de suivre au fil des ans l'évolution des grands enjeux contemporains de cette région continentale et insulaire de plus de 620 millions et d'en comprendre les dynamiques d'intégration régionale et de connectivités avec le reste du monde. L'Asie du Sud-Est 2017 propose une analyse synthétique et détaillée des principaux événements politiques, économiques et sociaux survenus en 2016 dans chacun des onze pays de la région, complétée par des focus sur des personnalités et une actualité marquantes. L'ouvrage présente également quatre dossiers sur des thématiques régionales portant cette année sur le spectre de Daech, la cybersécurité, l'accord commercial de libre échange transpacifique (TPP) et la question du changement climatique à travers l'impact de la COP 21. Des outils pratiques sont également disponibles, dont une chronologie et une fiche de données socioéconomiques par pays et un inventaire régional des mouvements et politiques altermondialistes.

  • La revue semestrielle Jentayu (ISSN 2426-2536) est dédiée à la traduction de textes courts ou d'extraits de roman. À chaque numéro, entre douze et quinze textes provenant d'une variété de pays et de régions d'Asie sont sélectionnés sur un thème donné et traduits par des traducteurs chevronnés. Pour certains de ces textes, ils sont aussi mis en contexte sur le site internet de Jentayu par le biais d'un entretien avec l'auteur, le traducteur, ou d'une présentation de son traducteur. Pour le plaisir des yeux, un illustrateur asiatique est invité à imaginer des créations visuelles en lien avec chacune des nouvelles. Enfin, à chaque nouveau numéro, la revue met aussi en avant les travaux d'un photographe asiatique au travers d'un carnet dédié.
    Ce dixième numéro, sur le thème "L'Avenir", est consacré au(x) monde(s) de demain dans les littératures contemporaines d'Asie. Futur immédiat ou lointain, paradis fantasmés ou dérives cauchemardesques : quand réalité et imaginaire s'entremêlent et élargissent le champ des possibles. Textes en traduction française de : Hang Achariya (Cambodge), Rofel G. Brion (Philippines), Chang Hui-ching (Taïwan), Chart Korbjitti (Thaïlande), Lo Ch'ing (Taïwan), Saras Manickam (Malaisie), Anil Menon (Inde), Pan Haitian (Chine), Vina Jie-Min Prasad (Singapour), Tang Fei (Chine), Ak Welsapar (Turkménistan), Xia Jia (Chine) et Zhang Xinxin (Chine). Photographies de Harikrishna Katragadda (Inde). Illustrations de Hsu Hui-lan (Taïwan).

  • « L'été n'en finissait pas de détremper les corps. Je rêvais souvent que je frappais un homme. » Il y a vingt ans, la soeur d'Hadrien Verneuil est morte. Et toute la famille a fait semblant. Dans un Bangkok méconnu, où il a refait sa vie, son passé ressurgit. Les souvenirs interdits se mêlent à la violence d'une Thaïlande aussi accueillante que tourmentée. Certaines fables gouvernent des existences entières. Certains silences font crever.

    Portrait de Pierre Stasse par David Ignaszewski / Koboy © Flammarion

  • Au lendemain du décès de son père, figure célèbre de la scène parisienne, Marie apprend qu'elle a un demi-frère en Thaïlande. Avec sa connaissance du thaï pour tout bagage, elle part à la recherche du bébé et de sa mère, une femme d'origine Karen.
    Quête en forme de roman d'aventures et de règlement de compte avec un père à l'écrasante personnalité, sur fond de crises politiques marquées par la révolte des « chemises jaunes » et des « chemises rouges » de Bangkok.
    Plongée dans le contexte Occident/Orient engendré par les rapports conquérants de la mondialisation d'aujourd'hui.
    Itinéraire d'une vie, celui de Marie, qui - comme sa mère Florence trente ans plus tôt - sera une « femme à la croisée des cultures ».

    Commentaires :

    « J'ai suivi avec le plus grand intérêt Marie, l'héroïne du roman de Michèle Jullian, dans sa longue quête qui la conduit en Thaïlande à la recherche de son demi-frère dont elle apprend l'existence en lisant une lettre destinée à son père après l'enterrement de celui-ci.
    Grâce à ses rencontres étonnantes, nous découvrons en même temps que Marie le peuple Thaï, sa vie au quotidien, son langage, son histoire ainsi que sa philosophe face aux difficultés de la vie. Ambiances et odeurs sont là pour nous donner l'impression que nous accompagnons la voyageuse.
    Dans le même temps nous nous relions comme Marie, à sa mère Florence qui, 30 ans auparavant, a voyagé dans ce pays et fait des rencontres extraordinaires, grâce au journal qu'elle tenait alors et qu'elle lui a confié avant son départ.
    Ces ponts entre passé et présent, cette quête et les aventures qu'elle vit vont permettre à Marie la rebelle de se construire, de découvrir que ses parents sont aussi un homme et une femme et de se "réconcilier" avec ce père disparu.
    Coup de chapeau à Michèle Jullian; j'aime les livres "habilement écrits" qui, par différentes entrées, nous font avancer dans la découverte et l'évolution des différents personnages, tous tellement attachants dans ce livre. » Marie-Claire, librairie « Le Bleuet » Banon(04)

  • Notre XXe siècle consacre tristement le triomphe de la prostitution : Jacques Solé explique ici comment la société industrielle a engendré, en effet, la société prostitutionnelle.

    De 1870 à 1950, nous héritons de la Belle Époque, avec ses maisons closes et la « traite des Blanches ». Aujourd'hui, la France est le théâtre de différentes formes de proxénétisme et de prostitution. Dans le reste du monde, le phénomène ne cesse de s'accroître, suivi de près par la propagation dévastatrice du sida.

    À la fois livre historique et document, une géographie et un état des lieux de la prostitution mondiale ; un tableau de la misère sexuelle du monde, qui met à nu les déchirures de nos sociétés.

empty