Langue française

  • Malo, 30 ans, virtuose de la stratégie, est appelé à Bangkok pour redresser une entreprise en diffi culté. Quelques semaines après son arrivée, il surprend une conversation qui l'anéantit : il ne lui resterait que peu de temps à vivre... Au moment où il perd tout espoir, une vieille dame lui propose un pacte étrange : en échange de 30 jours de la vie du jeune homme, elle le met au défi . Sera-t-il prêt à tenter une série d'expériences susceptibles de modifi er le cours de son destin ? Malo accepte et le voilà embarqué dans un incroyable périple aux saveurs et aux parfums de la Thaïlande, au terme duquel il pourrait découvrir l'ultime vérité.

     


    /> « Pour la plupart des hommes, le bonheur ne devient concret que lorsqu'il est perdu. »

    FRÉDÉRIC LENOIR


     

    Après son best-seller Kilomètre Zéro, Maud Ankaoua signe un second roman empreint de sagesse, d'humanité et

    d'optimisme. Plus qu'un roman, Respire ! se lit comme un véritable livre d'accompagnement, convie à un voyage vers soi, vers le sens profond de notre existence. Il nous invite à transformer notre passé en force pour dépasser nos peurs et vivre la vie qui nous inspire. Et s'il existait un Plan ? Si tout ce que nous vivions avait été placé sur notre chemin pour nous permettre de nous accomplir ?

     

  • Un séjour à Bangkok, dans les îles paradisiaques de Phuket ou Koh Samui ou peut-être un trekking dans le Triangle d'or ? Le pays du sourire n'attend que vous ! Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre séjour en Thaïlande. °Initiation à la langue : 21 leçons de thaï °Les phrases et les mots indispensables °Toute la prononciation °Toutes les situations du voyage

  • Kwaï

    Vincent Hein

    • Phébus
    • 5 Avril 2018

    Vous souvenez-vous du film de David Lean, Le Pont de la Rivière Kwaï, adapté d'un roman de Pierre Boulle ? Pour Vincent Hein, c'est une partie de son enfance - les soirées cinéma calé contre son père, près de la cheminée et devant la TV.
    Alors, partir en Thaïlande sur les rives de la célèbre rivière, c'est plonger dans les eaux troubles de la mémoire.
    Là-bas, le spectacle touristique ne cache pas l'exubérance de la nature et le souvenir des cruautés.

  • Les pays en transition vers l'économie de marché que sont le Cambodge, le Laos et le Vietnam n'échappent pas au mouvement d'urbanisation accélérée que connaît actuellement l'ensemble de l'Asie du Sud-Est. Ils rencontrent cependant des problèmes particuliers, tant sur le plan du fonctionnement que des modes de développement urbain, du fait même de l'ambiguïté de leurs structures politico-administratives. L'ouvrage met ainsi en évidence la spécificité des processus d'urbanisation en cours, les logiques d'action qui les portent et les solutions originales proposées par les pouvoirs publics dans des villes telles que Phnom Penh, Vientiane, Hanoi et Hô Chi Minh-Ville. À travers les exemples de Bangkok et de Chiang Mai, le modèle d'urbanisation thaïlandais, emblématique du libéralisme économique, est examiné en contrepoint. Pour chaque pays, les processus et dispositifs opérationnels sont analysés selon trois entrées, qui définissent l'organisation de l'ouvrage : la gouvernance et la planification urbaine et territoriale ; les questions foncières ; les enjeux environnementaux et de conservation du patrimoine dans la mutation urbaine. En reconnaissant la transition urbaine comme un vecteur majeur de la transformation économique et sociale, l'ouvrage propose une lecture inédite de la reconfiguration des liens entre société et territoire à l'oeuvre dans les pays anciennement sous économie administrée.

  • La revue semestrielle Jentayu (ISSN 2426-2536) est dédiée à la traduction de textes courts ou d'extraits de roman. À chaque numéro, entre douze et quinze textes provenant d'une variété de pays et de régions d'Asie sont sélectionnés sur un thème donné et traduits par des traducteurs chevronnés. Pour certains de ces textes, ils sont aussi mis en contexte sur le site internet de Jentayu par le biais d'un entretien avec l'auteur, le traducteur, ou d'une présentation de son traducteur. Pour le plaisir des yeux, un illustrateur asiatique est invité à imaginer des créations visuelles en lien avec chacune des nouvelles. Enfin, à chaque nouveau numéro, la revue met aussi en avant les travaux d'un photographe asiatique au travers d'un carnet dédié. Ce cinquième numéro, sur le thème "Woks et Marmites", est consacré aux gastronomies et pharmacopées d'Asie, de Tachkent à Taipei, de Pékin à Jakarta : quand alimentation et santé font bon (ou mauvais) ménage dans les littératures contemporaines d'Asie. Textes en traduction française de : Ida Ahdiah (Indonésie), Audra Ang (Singapour), Cao Kou (Chine), Feng Jicai (Chine), Hamid Ismaïlov (Ouzbékistan), Kan Yao-ming (Taiwan), Leung Ping-kwan (Hong Kong), Omar Musa (Australie-Malaisie), O Thiam Chin (Singapour), Mrinal Pande (Inde), Shahu Patole (Inde), Romana Rocha (Thaïlande), Melizarani T. Selva (Malaisie) et Zhang Yueran (Chine). Photographies de Ore Huiying (Singapour). Illustrations de Sith Zâm (Vietnam).

  • La revue semestrielle Jentayu (ISSN 2426-2536) est dédiée à la traduction de textes courts ou d'extraits de roman. À chaque numéro, entre douze et quinze textes provenant d'une variété de pays et de régions d'Asie sont sélectionnés sur un thème donné et traduits par des traducteurs chevronnés. Pour certains de ces textes, ils sont aussi mis en contexte sur le site internet de Jentayu par le biais d'un entretien avec l'auteur, le traducteur, ou d'une présentation de son traducteur. Pour le plaisir des yeux, un illustrateur asiatique est invité à imaginer des créations visuelles en lien avec chacune des nouvelles. Enfin, à chaque nouveau numéro, la revue met aussi en avant les travaux d'un photographe asiatique au travers d'un carnet dédié.
    Ce septième numéro, sur le thème "Histoire et Mémoire", est consacré à la mise en récit de grands et petits destins dans les littérature contemporaines d'Asie. Entre connaissances historiques objectives et stables et vécus personnels mouvants et constamment reformulés. Textes en traduction française de : Yevguéni Abdoullaïev (Ouzbékistan), Farish A. Noor (Malaisie-Singapour), Feng Jicai (Chine), Ru Freeman (Sri Lanka), Hou Dejian (Chine), Gouzel Iakhina (Russie), Lai Hsiang-yin (Taïwan), Liu Xiaobo (Chine), Meng Lang (Chine), Sathaporn Chanprasut (Thaïlande), Miguel Syjuco (Philippines), Dorothy Tse (Hong Kong), Wei Junyi (Chine) et Zhang Guixing (Malaisie). Photographies de Luo Dan (Chine). Illustrations de Arief Witjaksana (Indonésie).

  • À la marge des mondes indiens et chinois, territoire essentiel pour la compréhension des origines de l´homme et des peuplements anciens, carrefour migratoire pour la faune asiatique, le nord de la Thaïlande offre des conditions favorables à la conservation des vestiges du passé. Autant de raisons qui ont suscité les recherches récentes menées par la mission paléolithique franco-thaïe et dont le présent volume constitue une première synthèse. Au fil d´un itinéraire archéologique qui guide le lecteur dans les karsts du sud du Triangle d´Or, les auteurs revisitent l´archéologie préhistorique du Sud-Est asiatique à travers l´exploitation de nouveaux sites. Outre une étude détaillée de la mise en place des restes paléontologiques dans les grottes, les découvertes inédites de matériel lithique sont l´occasion d´une révision complète du faciès Hoabinhien. En s´appuyant sur ces données nouvelles, les auteurs proposent une synthèse originale intégrant la question du peuplement humain, l´évolution des techniques et l´histoire de la faune et des milieux anciens de la région. Ils ouvrent ainsi la voie vers une paléoécologie du milieu tropical forestier. Au travers de l´occupation des grottes par les moines bouddhistes, l´histoire récente est également traitée. Ces différentes approches permettent une relecture des événements qui, sur le temps long, ont abouti à la pluralité de l´homme actuel et de son environnement.

  • Chaque année l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec), basé à Bangkok, analyse les principaux événements politiques, économiques, sociaux, environnementaux ou religieux survenus dans l'ensemble du sous-continent asiatique. Établissant une rétrospective des principaux événements de l'année 2011, ce livre aide à mieux comprendre les grands enjeux de l'année 2012 dans une région de près de 600 millions d'habitants qui, plus que jamais, joue un rôle d'interface entre les grands pôles asiatiques. Grâce au travail de terrain tout au long de l'année d'une vingtaine de chercheurs, Asie du Sud-Est 2012 offre un décryptage pertinent et contemporain d'une actualité asiatique complexe, dense et dynamique. Outre une analyse claire, détaillée et passionnante, Asie du Sud-Est 2012 propose de nombreux outils pratiques sur l'Asie du Sud-Est : une chronologie détaillée de l'année, les adresses des différents centres de recherche francophones et internationaux, une liste des formations et des centres de documentation relatifs à l'Asie du Sud-Est, une bibliographie des principaux ouvrages publiés au cours de l'année, ainsi qu'un référencement des meilleurs sites Internet institutionnels et communautaires sur la région.

  • Ce deuxième numéro hors-série de la revue Jentayu offre un panorama unique de la littérature thaïlandaise contemporaine, "une architecture de proses et de poésies formant un portrait d'une littérature peu connue d'un pays mondialement touristique", comme l'écrit Jean-Noël Orengo dans son avant-propos. Dix-neuf auteurs différents, pour la plupart traduits pour la première fois en français. Un recueil richement illustré grace aux travaux originaux de trois artistes du cru. Textes (nouvelles et poèmes) en traduction française de : Aphichart Chandaeng, Chanwalee Srisukho, Chart Korbjitti, Darunee Dechanusorn, Jadet Kamjorndet, Kanthorn Aksornam, Muthita, Nirattisai Lorarunothai, Notthee Sasiwimon, Prabda Yoon, Prat Andaman, Prathana Rattana, Rossanee Nurfarida, Saneh Sangsuk, Sila Komchai, Siriworn Kaewkan, Uruda Covin, Win Lyovarin et Wiwat Lertwiwatwongsa. Illustrations de Jintana Piamsiri, Natcharee Hansaward et Peerawayt Krasaesom (Thaïlande). Avant-propos de Jean-Noël Orengo. Préface de Marcel Barang (ThaiFiction.com).

  • Chaque année l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec), basé à Bangkok, analyse les principaux événements politiques, économiques, sociaux, environnementaux ou religieux survenus dans l'ensemble du sous-continent asiatique. Établissant une rétrospective des faits majeurs de l'année 2012, ce livre aide à mieux comprendre les grands enjeux et les perspectives de l'année 2013 dans une région de près de 600 millions d'habitants qui, plus que jamais, joue un rôle d'interface entre les grands pôles asiatiques et l'Occident. Grâce au travail de terrain tout au long de l'année d'une vingtaine de chercheurs et d'experts, Asie du Sud-Est 2013 offre un décryptage d'une actualité asiatique complexe, dense et dynamique. Outre une analyse claire et détaillée, Asie du Sud-Est 2013 propose de nombreux outils pratiques sur l'Asie du Sud-Est : une chronologie des événements de l'année, les adresses des différents centres de recherche francophones et internationaux, une liste des formations et des centres de documentation relatifs à l'Asie du Sud-Est, une liste des principaux ouvrages publiés au cours de l'année, ainsi qu'un référencement des sites Internet institutionnels et communautaires sur la région.

  • Chaque année l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec), basé à Bangkok, analyse les principaux événements politiques, économiques, sociaux, environnementaux ou religieux survenus dans l'ensemble du sous-continent asiatique. Établissant une rétrospective des faits majeurs de l'année 2015, ce livre aide à mieux comprendre les grands enjeux et les perspectives de l'année 2016 dans une région de près de 600 millions d'habitants qui, plus que jamais, joue un rôle d'interface entre les grands pôles asiatiques et l'Occident. Grâce au travail de terrain tout au long de l'année d'une vingtaine de chercheurs et d'experts, L'Asie du Sud-Est 2016 offre un décryptage d'une actualité asiatique complexe, dense et dynamique. Outre une analyse claire et détaillée sur chacun des onze pays de la région, L'Asie du Sud-Est 2016 propose quatre dossiers et un débat sur des sujets d'actualité représentatifs des changements en cours. De nombreux outils pratiques sur l'Asie du Sud-Est sont également disponibles, au nombre desquels une chronologie des événements des douze derniers mois et un inventaire des principaux partis politiques en Asie du Sud-Est.

  • Considéré comme l'un des maîtres spirituels les plus accomplis de son époque, Ajahn Chah a inspiré et guidé d'innombrables personnes dans l'art de la méditation bouddhiste et l'art de vivre.

    Né dans le nord de la Thaïlande en 1918, il choisit la vie monastique à l'âge de neuf ans et, à vingt ans, il est ordonné moine. Quelques années plus tard, il quitte la sécurité du monastère local pour entreprendre une vie ascétique de moine errant et se consacrer à la méditation en suivant les enseignements de plusieurs maîtres de la Tradition de la Forêt. Engagé dans une vie de simplicité et de renoncement, Ajahn Chah transmet les enseignements du Bouddha grâce à sa sagesse, son humour et son immense compassion.

    Sa façon d'enseigner, simple mais profonde, a un grand rayonnement auprès de ses compatriotes, moines comme laïcs, et attire également des Occidentaux. Ainsi, en 1975, il établit un monastère spécialement consacré à la formation de ceux-ci et les encourage à faire connaître les enseignements de Bouddha dans le monde entier. Ajahn Chah est décédé en 1992 mais ses étudiants continuent à enseigner dans plus de deux cents monastères sur les quatre continents.

    Cette riche anthologie - dont cet ouvrage constitue le premier volume - réunit des enseignements prononcés dans diverses circonstances. Les propos lucides d'Ajahn Chah toucheront profondément tous les pratiquants de la méditation et tous ceux qui suivent la Voie de Bouddha en les invitant à réfléchir à l'essence des enseignements, à les approfondir et à les prendre à coeur. Ce livre important, qui sera une aide précieuse pour les étudiants de toutes les traditions bouddhiques, comporte une riche et vivante introduction de Ajahn Amaro sur la Tradition des moines de la Forêt avec nombre d'anecdotes sur la manière d'être d'Ajahn Chah.

  • Chaque année l'institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec), basé à Bangkok, analyse les principaux événements politiques, économiques, sociaux, environnementaux ou religieux survenus dans l'ensemble du sous-continent asiatique. Établissant une rétrospective des faits majeurs de l'année 2013, ce livre aide à mieux comprendre les grands enjeux et les perspectives de l'année 2014 dans une région de près de 600 millions d'habitants qui, plus que jamais, joue un rôle d'interface entre les grands pôles asiatiques et l'Occident. Grâce au travail de terrain tout au long de l'année d'une vingtaine de chercheurs et d'experts, Asie du Sud-Est 2014 offre un décryptage d'une actualité asiatique complexe, dense et dynamique. Outre une analyse claire et détaillée, Asie du Sud-Est 2014 propose trois dossiers et un débat sur des sujets d'actualité représentatifs des changements en cours. De nombreux outils pratiques sur l'Asie du Sud-Est sont également disponibles, au nombre desquels une chronologie des événements des douze derniers mois ainsi qu'une liste des principaux ouvrages publiés au cours de l'année. Il est augmenté pour la première fois d'un très utile inventaire des principaux think tanks en Asie du Sud-Est.

  • Chaque année l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec), basé à Bangkok, analyse les principaux événements politiques, économiques, sociaux, environnementaux ou religieux survenus dans l'ensemble du sous-continent asiatique. L'Asie du Sud-Est en 2009 n'aura pas été épargnée par la crise économique et financière qui, partie des États-Unis, a fini par toucher l'ensemble de la planète et dont les effets se font encore sentir aujourd'hui. Si toutes les économies de la région ont ressenti l'onde de choc, certaines ont mieux résisté que d'autres et des signes de reprises sont apparus dès le dernier trimestre de l'année dernière. Si l'économie semble repartir cahin-caha, il n'en va pas de même de l'intégration politique. Les tensions qui sont remontées à la surface au cours de ces derniers mois et les soubresauts politiques qu'ont connus la plupart des pays de la zone ont bien souvent des racines plus profondes que ne laisse supposer une lecture rapide de l'actualité. Établissant une rétrospective des principaux événements de l'année 2009, ce livre aide à mieux comprendre les grands enjeux de l'année 2010 dans une région de près de 600 millions d'habitants coincés entre la Chine et l'Inde. Grâce au travail de terrain tout au long de l'année d'une quinzaine de chercheurs et d'experts européens et asiatiques, Asie du Sud-Est 2010 offre un décryptage pertinent et contemporain d'une actualité asiatique complexe, dense et dynamique. Outre une analyse passionnante, cet ouvrage coordonné propose de nombreux outils pratiques tels qu'une chronologie détaillée de l'année, les adresses des différents centres de recherche francophones et européens travaillant sur l'Asie du Sud-Est, une bibliographie rassemblant les ouvrages publiés l'année dernière, une liste des centres de documentation et des formations relatives à l'Asie du Sud-Est, les adresses de librairies spécialisées ainsi qu'un référencement des meilleurs sites internet communautaires et institutionnels.

  • À quoi doit servir l'armée dans les grands pays d'Asie du Sud-Est ? Pendant de longues années, la réponse donnée par l'Indonésie comme par la Thaïlande a été claire. Les militaires contrôlaient la vie politique, l'activité économique, et s'efforçaient d'assurer leur emprise à tous les niveaux de la société. Depuis 1992 à Bangkok et 1998 à Jakarta, les uniformes semblent de nouveau cantonnés à leur tâche traditionnelle de défense nationale. Mais ce mouvement est-il définitif et est-il même "naturel" dans des sociétés en pleine mutation ? Ce livre, qui ouvre la collection analyses en regard s'efforce d'apporter des réponses à ces questions, dessinant ainsi ce que pourrait être l'avenir des relations entre civils et militaires dans la région.

  • L'image de la Thaïlande est étroitement associée à celle du bouddhisme. On sait moins que ce pays fait partie, depuis 1998, des membres observateurs de l'Organisation de la Conférence Islamique ou que figurent, au plus haut niveau de son appareil d'Etat, plusieurs personnalités musulmanes. Il faut dire que la communauté représente 8% de la population nationale. Majoritaire dans certaines provinces du sud du pays, elle est également de plus en plus visible à Bangkok où son importance démographique ne cesse de croître. Quelles sont les origines de l'Islam dans le royaume ? Comment les musulmans se sont-ils intégrés à la nation thaïlandaise ? Quels sont les termes de la réaffirmation identitaire de cette minorité au sein d'un pays sensible aux effets de la globalisation ? Dans une Asie du Sud-Est où les peuples de tradition islamique pèsent d'un poids important, les musulmans de Thaïlande peuvent-ils jouer le rôle de trait d'union entre le Lotus et le Croissant ? Cet ouvrage tente de répondre à ces questions, particulièrement importantes à un moment où l'image des sociétés musulmanes est, en Thaïlande comme ailleurs, brouillée par l'essor des attitudes réactionnelles génératrices de radicalisation.

  • This atlas portrays Thailand's spatial structures and presents the country's social and economic development in a territorial context. The Kingdom of Thailand has undergone many changes throughout its long history, and most recently during its vigorous growth from the middle of the 1980s. The maps and text give a comprehensive interpretation of Thailand's internal dynamics as well as its regional and global integration. This is the first atlas of its kind for Thailand. It includes a wide range of spatial information and maps using various computer-assisted techniques. Seventy plates of maps, accompanied with commentary, cover significant topics such as: Thailand's relation to the world-system, its place in Eastern Asia, and its population, infrastructure, urban network, production, income, education, intra-regional dynamics. The volume brings together experts in a variety of fields and methods. It will be a valuable tool for teachers and students, planners and entrepreneurs - indeed, for anyone eager to understand recent changes and prepare future diagnoses.

  • Chaque année l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec), basé à Bangkok, analyse les principaux événements politiques, économiques, sociaux, environnementaux ou religieux survenus dans l'ensemble du sous-continent asiatique. Établissant une rétrospective des faits majeurs de l'année 2014, ce livre aide à mieux comprendre les grands enjeux et les perspectives de l'année 2015 dans une région de près de 600 millions d'habitants qui, plus que jamais, joue un rôle d'interface entre les grands pôles asiatiques et l'Occident. Grâce au travail de terrain tout au long de l'année d'une vingtaine de chercheurs et d'experts, L'Asie du Sud-Est 2015 offre un décryptage d'une actualité asiatique complexe, dense et dynamique. Outre une analyse claire et détaillée sur chacun des onze pays de la région, L'Asie du Sud-Est 2015 propose quatre dossiers et un débat sur des sujets d'actualité représentatifs des changements en cours. De nombreux outils pratiques sur l'Asie du Sud-Est sont également disponibles, au nombre desquels une chronologie des événements des douze derniers mois. Il est augmenté pour la première fois d'un très utile inventaire des principales ONG françaises en Asie du Sud-Est.

  • Chaque année l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec), basé à Bangkok, mobilise une vingtaine de chercheurs et d'experts pour décrypter l'actualité régionale. L'Asie du Sud-Est - véritable carrefour économique, culturel et religieux - constitue un espace unique d'articulation des diversités sur la longue durée et le demeure plus que jamais aujourd'hui. Cette collection permet de suivre au fil des ans l'évolution des grands enjeux contemporains de cette région continentale et insulaire de plus de 620 millions et d'en comprendre les dynamiques d'intégration régionale et de connectivités avec le reste du monde. L'Asie du Sud-Est 2017 propose une analyse synthétique et détaillée des principaux événements politiques, économiques et sociaux survenus en 2016 dans chacun des onze pays de la région, complétée par des focus sur des personnalités et une actualité marquantes. L'ouvrage présente également quatre dossiers sur des thématiques régionales portant cette année sur le spectre de Daech, la cybersécurité, l'accord commercial de libre échange transpacifique (TPP) et la question du changement climatique à travers l'impact de la COP 21. Des outils pratiques sont également disponibles, dont une chronologie et une fiche de données socioéconomiques par pays et un inventaire régional des mouvements et politiques altermondialistes.

  • Cambodge, 1975. Anouk'chet a cinq ans et file une enfance heureuse dans un milieu aisé. Sa vie bascule lorsque les Khmers rouges saisissent le pouvoir. S'ensuit une dictature d'une extrême violence. Les Khmers rouges évacuent les villes et chassent les habitants de leurs maisons, les obligeant à laisser leurs biens derrière. On les envoie travailler dans les campagnes. Ils sont mal logés, privés d'eau, de riz et de toute nourriture digne de ce nom.

    Âgée d'à peine sept ans, Anouk'chet doit aider à bâtir des digues dans les rizières. Au cours des quelque trois ans qui suivent, elle est séparée de sa famille, souffre de faim, de soif et d'un sentiment d'abandon. Constamment surveillée et contrainte d'obéir aux ordres, elle rêve de liberté. Ce désir de liberté et sa force de caractère permettront de se révolter intérieurement et de survivre aux ignominies du régime.

    Ce récit est une histoire de résilience. Anouk'chet est à l'image du lotus qui émerge des eaux stagnantes pour éclore et manifester toute sa beauté.

  • Les Chinois implantés en Asie du Sud-Est font preuve d'un dynamisme entrepreneurial et d'une organisation en réseaux qui leur assurent dans la plupart des pays le contrôle de l'agriculture commerciale, de l'industrie et de la finance. Le présent ouvrage examine les raisons profondes, mais aussi les modalités et les conséquences sur le plan socio-politique, d'une telle domination dans le cas de la Thaïlande. L'approche originale des relations interethniques ici proposée met l'accent sur les images stéréotypées de soi et de l'autre produites par les Chinois et les Thaïs, mais aussi sur toute une série de contrastes démarquant les deux populations, qu'ils aient trait aux valeurs et normes de comportement inculquées aux enfants, aux principes structurant l'activité économique, aux conceptions et pratiques religieuses ou bien aux formes d'organisation sociale. Un intérêt tout particulier est accordé à la position charnière des couples mixtes sino-thaïs et aux métissages culturels dont leurs descendants font l'objet. La mise en évidence de dispositions et de valeurs relativement stables est ainsi conciliée avec la description de complexes relationnels et de frontières sociales en perpétuelle recomposition. Tout en privilégiant l'ethnographie d'un district rural du Nord-Est thaïlandais, cette étude enrichit son propos de multiples comparaisons avec la Chine et d'autres communautés chinoises d'Asie du Sud-Est.

  • While there are many prior studies to date on the internal conflicts in Burma, these are mostly focused on the human rights situation within the country. In addition, many previous marked studies, such as works from Thai academics, International Organizations or the World Health Organization, have highlighted the human securities of migrant workers in the destination country whereby the process of migration has already taken place. However, none of them have focused on the phenomenon of migration in relation to perceptions of borders and human security. The lack of study addressing the influence of borders and human securities as the key indicators to people's migration behaviour supports the significance and relevance of this research.

  • Le tsunami de 2004 et le cyclone Nargis de 2008 qui, à près de quatre ans d'intervalle, ont touché l'Asie du Sud-Est ont donné lieu à la mise en place de centaines de projets humanitaires et de développement. Ils ont apporté de profonds bouleversements dans la région en révélant une multitude d'enjeux, qu'ils soient politiques, économiques ou culturels. Néanmoins, sur le terrain et dans les rapports et propositions d'action ces projets visaient bien entendu à aider les victimes des catastrophes, rendues vulnérables par les éléments naturels. Là où tout était détruit, il fallait reconstruire mais, rapidement, nous nous sommes rendu compte qu'il ne s'agissait pas uniquement d'une reconstruction, mais plutôt d'une véritable construction : à l'urgence suit le développement, auquel des dizaines de milliers de personnes se sont retrouvées confrontées du jour au lendemain. La question se pose donc : un développement pour qui et pourquoi ? En observant la mise en place des actions dès le début, nous avons pu constater que les valeurs soutenues par les projets et la façon dont fonctionnait la réalité locale, complexe et efficace, n'étaient pas compatibles et que, dans certains cas, les conséquences de ces politiques de développement allaient devenir à leur tour catastrophiques, aboutissant à la création de citoyens de seconde zone n'ayant aucun autre choix que de se plier à la volonté de l'Etat et des ONG. Il s'agit ici d'observer les conséquences qu'a pu apporter une aide trop intéressée, mais aussi d'en comprendre les raisons. Pourquoi tant d'ONG ou d'organismes de développement, en voulant aider les victimes, les ont accolées à une précarité qui, si elle n'est pas toujours économique, touche néanmoins à la conscience et l'expression de leur identité ?

  • La longue crise qui sévit en Thaïlande a touché tous les secteurs d'activités en révélant au monde des dysfonctionnements de la société thaïlandaise qui « posent question » aux acteurs économiques, aux chercheurs et aux journalistes. Ce carnet se justifie pour plusieurs raisons. La première est que de nombreux analystes internationaux nous ont demandé un avis sur la situation. Nous présentons ici une réponse la plus cohérente possible en fonction de nos données. La deuxième est que l'Irasec, de par sa position géographique (situé à Bangkok) est au coeur de l'événement et a pu suivre au quotidien la situation. La troisième est que l'Institut prépare une réédition de sa Monographie nationale sur la Thaïlande contemporaine dans une version remaniée et actualisée qui lui permet d'avoir une réflexion plus profonde sur les origines de la crise. Il s'agit donc de mettre ce matériel à disposition. Pour ce faire, nous avons sélectionné trois contributions de la nouvelle version de Thaïlande contemporaine, absentes de la première édition, qui abordent le problème de front en les condensant pour les besoins du carnet. Nous y avons ajouté les interviews menées dans le cadre de cette réédition, que nous présentons avant leur réécriture (les versions complètes paraîtront dans la monographie). Le chapitre de Jacques Ivanoff (Cnrs - Irasec) « Construction ethnique et ethnorégionalisme en Thaïlande », celui de Narumon Hinshiranan Arunotai (université de Chulalongkorn - Cusri) et Olivier Ferrari (chercheur associé Irasec - Cusri) « La Thainess ou la pratique de l'idéologie culturelle en Thaïlande », et celui de Arnaud Leveau (Irasec) « Une crise multicolore, état des forces en présence » seront publiés dans leur intégralité dans la Monographie nationale Thaïlande contemporaine sous la direction de Stéphane Dovert et Jacques Ivanoff (dernier trimestre 2010, www.indessavantes.com ).

empty